Archives par étiquette : soleil

RONCHON DELAGE : Il fait chaud..!!


Quand je le dis beaucoup pense que je suis un vieux con.
Mais je ne peux le démontrer scientifiquement.
Les écolos ont trouvé un moyen de se faire du fric et d’emmerder tout le monde

Cela remet les choses à leur juste place !
À ma connaissance il n’y avait pas de moteurs à explosion avant 1856 !
donc pas de voitures – d’avions – de porte-conteneurs, pas d’industries ou chauffages utilisant le fuel lourd etc. . .
et pourtant il y a eu des canicules pires que celle de 2019 ! ! !
Pourquoi ? ? ?  
« That is the question » !

Voilà ce que l’on pouvait lire dans un journal anglais, le Hampshire Advertiser from Southampton,
le 17 juillet….1852 !

Vous pouvez trouver le facsimilé sur internet.

En 1132 en Alsace les sources se tarissent et les ruisseaux s’assèchent. Le Rhin pouvait être traversé à pied.

En 1152 la chaleur était si intense que l’on pouvait faire cuire des œufs dans le sable.

En 1160, à la bataille de Bela (en Hongrie), un grand nombre de soldats moururent en raison de la chaleur excessive.

En 1276 et 1277, en France, la récolte d’avoine et de seigle fut totalement détruite par la chaleur.

En 1303 et 1304 la Seine, la Loire, le Rhin et le Danube pouvaient être traversés à pied.

En 1393 et 1394 un grand nombre d’animaux tombèrent morts et les récoltes anéanties en raison de la chaleur.

En 1440 la chaleur fut excessive. En 1538, 1539, 1540 et 1541 les rivières européennes étaient littéralement a secs

En 1556 il y eut une sécheresse généralisée dans toute l’Europe.

En 1615 et 1616 la canicule s’abat sur la France, l’Italie et les Pays-Bas.

En 1646 il y eut en Europe 56 jours consécutifs de grandes chaleurs. En 1676 des canicules à nouveau.

Les mêmes événements se produisirent au XVIIIe siècle.

En 1718 il n’y eut aucune pluie entre les mois d’avril et octobre. La canicule aurait fait 700 000 morts !

Les récoltes furent brûlées, les rivières asséchées et les théâtres fermés à Paris par ordre du Préfet de police en raison des températures excessives.

Le thermomètre enregistra 45 degrés C à Paris. Dans les jardins de la banlieue arrosée, les arbres fruitiers fleurissent deux fois pendant la saison.

En 1723 et 1724 les températures étaient extrêmes.

En 1746 l’été fut particulièrement chaud et sec et les récoltes furent littéralement calcinées.

Pendant plusieurs mois il n’y eut aucune pluie. En 1748, 1754, 1760, 1767, 1778 et 1788 les chaleurs d’été furent excessives

En 1811, l’année de la comète, l’été fut très chaud et le vin très bon y compris à Suresnes.

En 1818 les théâtres parisiens restèrent fermés pendant un mois en raison des chaleurs excessives, la chaleur avait atteint 35 degrés C.

En 1830, alors que des combats avaient lieu, le thermomètre affiche des températures de 36 degrés C les 27, 28 et 29 juillet.

En 1832, lors de l’insurrection du 6 juin, le thermomètre releva une température de 35 degrés.

En 1835 la Seine était presque à sec. En 1850, au mois de juin, au cours de la seconde épidémie de choléra de l’année, le thermomètre affichait 34 degrés.

– Il s’agit bien d’un extrait de journal de 1852 et non pas de je ne sais quel site complotiste.

Ceux qui font remarquer qu’à une époque où il n’y avait pas encore le moindre soupçon de début de révolution industrielle (avec son CO2, gaz vital, que l’on nous présente pourtant comme un polluant), il y avait déjà eu de très nombreuses vagues de chaleurs extrêmes ainsi que des sécheresses catastrophiques, entraînant des centaines de milliers de morts…

– Je ne comprends plus rien au sujet de la relation CO2/températures qu’on nous assène pourtant comme étant un dogme indiscutable, et vous ?

C’est vrai que nous vivons une très forte et inhabituelle canicule, mais à l’évidence il n’y a rien de nouveau sous le soleil !

Amusez-vous à taper « sècheresse 1718 » sur Google et vous en saurez beaucoup plus…


– A moins que vous ne vouliez rester sur la certitude que la canicule actuelle est un phénomène exceptionnel qui n’a encore jamais eu d’antécédents, car provoqué par l’activité humaine……
En fait, il y a toujours eu, depuis l’antiquité, des alternances de périodes chaudes et de périodes froides sur le globe terrestre

RONCH0N DELAGE

Share Button

Choisir le côté ensoleillé de la vie


hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

CHOULAGER : Les Capacités de notre cerveau et de ses pensées positives »

LA PUISSANCE DE L’ESPRIT POUR GUÉRIR LE CORPS

Choisissez-vous le côté ensoleillé de la vie

Ce matin, en allant poster un courrier, perdu dans mes pensées,
je me suis retrouvé dans le froid, le sombre et le vent.

 

Je regarde l’autre côté de la rue, il y avait du soleil. Je traverse donc, et là, quel changement!

Le soleil me réchauffait, ses rayons étaient comme une caresse sur ma peau, presque plus de vent, un bain de lumière bienfaisante …
La vie me paraissait d’un coup bien plus belle.

Le contraste était tellement frappant! J’aurais pu continuer dans le froid, il a juste suffit d’un instant pour décider de traverser la rue et de choisir le soleil.

Et vous, choisissez-vous le côté ensoleillé de la vie, ou restez-vous dans le gris de la morosité?

Il s’agit juste d’un déclic, d’un choix.
Traverser n’est pas un bien grand risque, et la vie est tellement plus belle au soleil!

Il faut simplement prendre le temps de se poser la question :

« Suis-je du côté ensoleillé? »

Et si ce n’est pas le cas … traversez, rejoignez le positif.

Prenez du temps pour vous et juste un peu de courage pour changer. Et ne laissez pas la « machine à justifications » se mettre en marche pour vous expliquer pourquoi il est plus prudent
d’être négatif et d’éviter le soleil.

Souvenez-vous, même s’il y a des nuages, au-dessus, il y a toujours du soleil !

« Si on laisse les soucis s’installer, ils nous envahissent rapidement. «   Bovee


CUANDO CALIENTA EL SOL

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE
RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

ALIMENTATION : Vitamine D – le top 10 des aliments pour éviter les carences

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

COVID ET VITAMINES D

Malgré l’absence de données interventionnelles solides pour le moment, les résultats préliminaires d une étude Norvégienne montre que les consommateurs réguliers d’huile de foie de morue sont moins à risque d’être infectés par le SARS-CoV-2,
Les chercheurs suggèrent que la supplémentation en vitamine D pourrait aider à prévenir la Covid-19.

Manger de la vitamine D « Ça mange pas de pain » cet article vous dit où en trouver en dehors de l’huile de foie de morue. C’est pour majorité des poissons gras..!!

Compléments alimentaires Ruedesplantes

littel com poteL’importance du Soleil pour vos os

Les os ne se solidifient pas uniquement grâce aux produits laitiers !
Le Soleil joue lui aussi un grand rôle dans la fortification osseuse puisqu’il est nécessaire d’exposer sa peau régulièrement à la lumière pour synthétiser la vitamine D, qui a pour rôle de fixer le calcium sur les os.
Le Soleil est suffisant pour acquérir 95% de la vitamine D nécessaire au corps humain.

Principalement produite sous l’effet du soleil, la vitamine D est essentielle pour le bon fonctionnement de notre organisme. Pourtant, avec le manque d’ensoleillement, les carences sont fréquentes. Et si notre alimentation avait un rôle à jouer ? Le Dr Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, nous dresse la liste des aliments les plus riches en vitamine D pour faire le plein d’énergie.

À quoi sert la vitamine D ?

Aussi appelée « vitamine du soleil », la vitamine D est essentiellement synthétisée sous l’action des rayons ultraviolets B (UVB) du soleil captés par notre peau. Davantage semblable à l’action d’une hormone, la vitamine D a pour principale fonction de faciliter l’absorption du calcium et du phosphore au niveau digestif. Elle aide aussi à fixer le calcium sur les os.

Quels sont ses bienfaits ?

La vitamine D permet une amélioration de notre état général. Elle a un effet osseux, cellulaire, musculaire et cardiovasculaire. Elle booste le système immunitaire et aide à réduire l’état de fatigue chronique.

Quels sont les effets d’une carence en vitamine D ? 

D’après un rapport de l’Académie de Médecine Française (AMF), près de 80% de la population occidentale est déficiente en vitamine D. Plusieurs études scientifiques ont montré qu’une carence en vitamine D avait des effets visibles sur la santé : un risque accru de cancer (essentiellement le cancer du sein et le cancer colorectal), de dépression, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de complications pendant la grossesse ou encore de chutes chez les personnes âgées.

L’exposition (modérée) au soleil reste le meilleur moyen d’éviter les carences. Malheureusement, on n’en n’a pas toujours la possibilité (manque d’ensoleillement, travail en intérieur…). Avant de se supplémenter, il est possible de puiser la vitamine D dans l’alimentation. 

10 aliments riches en vitamine D

Une partie de ces aliments ne font pas fondamentalement partie de notre régime alimentaire habituel, ce qui explique, au-delà du manque d’ensoleillement, les carences fréquentes en vitamine D. Il s’agit en majorité de poissons gras et d’huiles.

En France, les apports nutritionnels conseillés (ANC) quotidiens en vitamine D sont de 5 µg (microgrammes) pour les adultes. Cependant, l’Académie de Médecine Française a récemment fait savoir que les apports conseillés étaient sous-estimés et qu’ils se situeraient davantage aux alentours de 30 µg par jour.

1. L’huile de foie de morue. Avec 250 µg de vitamine D pour 100 g (ou 10 cl), c’est la championne toute catégorie. Si son goût particulier vous dérange, il est possible de l’ingérer sous forme de gélules. De manière générale, toutes les huiles de poisson – ainsi que l’huile d’olive – sont bénéfiques. Le foie de veau est également riche en vitamine D.

2. Le hareng. Ce poisson des mers froides est une excellente source en vitamine D : pour 100 g, il en contient entre 13 et 22 µg. Cette variation est due aux différents modes de préparation possibles. Pour une bonne conservation de la teneur en vitamine D, préférez le hareng fumé, grillé ou mariné.

3. Les maquereaux. Avec une teneur moyenne de 13 µg pour 100 g, les maquereaux – que l’on choisit plutôt frits – constituent une source en vitamine D à ne pas négliger.

4. Les sardines. Elles contiennent environ 12 µg de vitamine D pour 100 g. Les sardines grillées ou à l’huile sont les plus bénéfiques pour un apport important en vitamine D.


100 g de sardines = environ 12 µg de vitamine D.

L’Académie de Médecine Française conseille un apport quotidien en vitamine D de 30 µg.

 

5. Le saumon/la truite. Ces deux poissons gras contiennent en moyenne 10 µg de vitamine D pour 100 g. Pour conserver le maximum de teneur en vitamine D, préférez la cuisson à la vapeur pour le saumon et au four pour la truite.

6. Le thon en boîte. Sa teneur en vitamine D est d’environ 7 µg pour 100 g. Le thon cru en est tout aussi riche.

7. Le chocolat noir. Il contient environ 5 µg de vitamine D pour 100g. Pour une teneur optimale en vitamine D, choisissez un chocolat noir composé d’au moins 40% de cacao.

8. Le lait. Essentiel pour son apport en calcium, le lait est également riche en vitamine D, avec 3,70 µg pour un verre de 250 ml. Le lait de vache entier est le plus bénéfique.

9. Les œufs. La vitamine D est principalement concentrée dans le jaune d’œuf cru : 3,25 µg pour 100 g.

10. Les champignons. Avec 1,18 µg de vitamine D pour 100g, les champignons de Paris cuits permettent un apport non-négligeable en vitamine D tout en faisant le plein de minéraux et de vitamine B.

chouette-profCulture générale

Merci au Dr Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, attaché des Hôpitaux de Paris, et auteur de plusieurs ouvrages

Ne ratez pas le N°1

CLIQUEZ

Retrouvez les aliments riches en vitamine D dans notre diaporama

duo compoteCOM’POTE

Share Button

POESIE: Mamy Louisa d’Avril

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

POÉSIE : Mamy Louisa en AVRIL

Hasard ou providence

On doit à la chance d’être ébloui
Ce jour là et à une certaine heure ;
On se met à réfléchir et à sourire
Est-ce juste un prisme du bonheur ?

Le hasard est comme une fée
Il vous fait voir des arcs-en-ciels
Là où n’existe que la pluie dans le ciel
Un certain mois de l’année.

Le hasard c’est de l’imprévisible
Car c’est lui qui commande ;
Il peut aussi être de la chance,
Un conseil, un ami qui guide.

Quand une chose se réalise souvent
C’est qu’il veut nous parler ;
Si le hasard parle au vent
Il s’enfuit et ne revient jamais.

Louisa


J’ai quelque chose à te dire

Quand du pic du Canigou s’élève la brume,
Je pense à toi
Quand des nuages enrobent les toits d’un hameau,
Je pense à toi
Quand la rivière embrasse les empreintes de tes pieds dans l’eau,
Je pense à toi

Quand par hasard, je trouve une jolie plume,
Je pense à toi
Quand le couchant aime tes Albères et illumine mes souvenirs
Je pense à toi
Quand déjà, il me faudra dire adieu au soleil et à ton sourire
Je pense à toi
Quand tout s’éteindra et qu’une seule bougie m’éclairera
Je penserai à toi.

Louisa –

– C’ est mon préféré du mois


Des belles de jour et des belles de nuit ;

Faudra-t-il vous parler des belles de jour et des belles de nuit ;
Ou des fleurs qui se touchent insidieusement en se parfumant
Ou des cerises vertes qui se mêlent aux fruits du plaqueminier ;
Ou d’un été, qui verra s’envoler quelques plumes de mésanges.

Le soleil aussi beau que chaud s’éveille ;
Le silence seul règne , donne le tempo et veille
Ici, à part un grand arbre, pas de coupe ni de taille ;
Ici que le bruit des outils qui travaillent.

Faudra-t-il vous parler des beaux jours printaniers ;
De cette pierre à eau qui appelle les abeilles assoiffées ;
Du parfum des nouvelles herbes qui enchantent mon herbier ;
De tout ce cadeau que personne n’a encore touché.
Juste un lézard qui a bu toute l’eau de la rosée.

Louisa –

A mon bel arbre

Tu n’as pas connu les îles et le Pérou
Ni l’Amazonie, ni ta famille et amis
Mais tu as voulu pour me prouver ton amour,
Vivre chez moi, dans mon merveilleux paradis.


Que t’ai-je offert , mon arbre porte-porteur ?
Qu’une présence faite de souhaits en fleur ;
Qu’une pensée faite d’amour à chaque heure ;
Qu’une tendresse dans mes rêves en couleur.

Pendant ce temps là, tu as dû fuir mil fourmis ;
Le défilé des bourdons et des cochenilles ;
Eviter les orages et les pluies glacées
Et hiverner,sans te plaindre, sous la gelée.

Dire que j’avais manqué à tous tes rendez-vous ;
Quand tes branches dansaient sur mon mur ensoleillé ;
Quand tes ultra-sons traversaient mon humble séjour ;
Quand tes feuilles m’offraient leurs étoiles parfumées.

Mais il n’est jamais trop tard pour te remercier
Pour te remercier de persévérer, pour percer
Ciel, nuages, et arcs-en-ciels afin de tutoyer
Ce Dieu Râ pour qu’il fasse de toi un grand totem.
Louisa



Si je savais chanter

Je dirais que je doute quand les gens disent aimer arbres et plantes
Ils les taillent et ne laissent à ceux-ci que des moignons ;
Le bois vert, au printemps, donnent pourtant de soyeux chatons ;
Ce même bois vert qui, aux amoureux, incitent aux chuchotements.

D’autres prédisent leur avenir sans une pensée ensoleillée ;
Ils prédisent la météo qui les fera geler et de peur les faire faner ;
Et ces jardiniers qui, sans cœur, écrasent des trèfles sans larmoyer
Comment pourront-ils espérer y cueillir un trèfle à quatre feuilles.

Je pense à ces enfants qu’on incite à ce balancer sur des arbrisseaux
Chaque feuilles,et bourgeons, en porteront je crois, le deuil ;
Est-ce ainsi que les arbres aiment pousser, aux milieux des écueils ?,
Les jardiniers feront-ils élever, en leur hommage, des tombeaux ?
Louisa –

SOURCES :
Poèmes inédits de MAMY LOUISA
illustrations Jep Papy pour la Chouette

ACCÉDER AUX AUTRES POÈMES DE MAMY LOUISA

POÉSIE : Mamy Louisa printanière

POÉSIE : Mamy Louisa en mars

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage« 

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button