Archives par étiquette : noirs

MAYA LACRUCHE : La vieille dame au restaurant


Les Points de vue de :
MAYA LACRUCHE

« ça fait du bien de vider sa cruche dans :
« LE BRUIT DE LA RUCHE » aujourd’hui « La vieille dame au restaurant »

La vieille dame au restaurant

Cette Histoire certifiée authentique se passe dans le restaurant d’un grand magasin lausannois. Restaurant-cafétéria.

 

Une vieille dame s’arrête un soir dans un restaurant.

Elle va au self et prend une soupe chaude, puis va s’asseoir toute seule à une table.

Elle se rend compte qu’elle a oublié de prendre du sel.

Elle se lève, erre un peu dans le restaurant avant d’en trouver, et retourne à sa table.
Mais en revenant, elle y trouve un noir assis, qui plonge sa cuillère dans le bol de soupe et la mange lentement.

– « Oh! Il a du culot ce noir! pense la brave dame.
Je lui apprendrais bien les bonnes manières »

Mais elle s’assied sur le côté de la table, et charitablement le laisse manger un peu de sa soupe. Tirant un peu le bol à elle, elle plonge sa cuillère elle aussi,cherchant à partager au moins cette soupe avec lui.

Le noir retire doucement le bol vers lui, et continue de manger.

La dame se remet à le tirer légèrement vers elle, pour pouvoir y avoir accès…..
Et ils finissent la soupe ainsi.

Alors le noir se lève, lui fait signe de patienter, et revient avec une portion de frites énorme, qu’il partage avec elle, comme la soupe.

Enfin ils se saluent, et la dame part aux toilettes. Mais quand elle revient, elle veut prendre son sac pour partir, et découvre qu’il n’est plus au pied de sa chaise.


-« Ah! J’aurais bien dû me méfier de ce noir! ».

– Elle hurle dans tout le restaurant, criant
au voleur, jusqu’à ce que finalement on
retrouve son sac, posé au pied d’une table
où repose un bol de soupe refroidie …

SON bol auquel personne n’a touché.
C’était elle qui s’était trompée de table
et avait partagé le repas de l’homme!

« Le cœur de l’homme est son paradis
ou son enfer. »
Jean-Jacques RousseauSource :
Lova Golovtchiner

Publié dans « Sentinelles » no 59, avril 1986
et no 177, décembre 2004


MAYA LACRUCHE

SMILEY NOIR FAIT LA MALLE CHEZ APPLE

LES SMILEYS D’APPLE VISES PAR UNE PÉTITION
  High-Tech 26/08/2013 – 12:05

Les Emojis, ces smileys qui animent les conversations par SMS des utilisateurs d’i-Phones, sont la cible d’une pétition qui pointe leur caractère raciste, comme le relève le site Slate.fr.
Les utilisateurs réclament des Emojis plus variés pour mieux refléter « la diversité des gens qui les utilisent ».

Dans les faits, ces icônes ne représentent aucun visage noir.

Un oubli que les signataires de la pétition souhaitent voir corriger dans la nouvelle version du système d’exploitation des téléphones Apple, iOS7.

minilogo chouriant

BOULE DE SUIF NOUS ABANDONNE AVEC NOS  IDÉES NOIRES

Heureusement qu’à la chouette pas de racisme….. Depuis le début, nous avons le commentateur des mauvaises nouvelles….  j’ai nommé boule suif

« il parait que tu vas poser candidature chez Apple
Je crois que Wiki notre détracteur en chef ne vas pas être content .. !

le sarkozut– Bien fait il l’aura pour sa pomme….. j’ai jamais eu de rubrique à moi, et je faisais de la figuration le jour des enterrements …
Marre de son clocher à la Chouette, je veux voir les states et le monde entier..!

– Chouriant avec la classe que tu as, tu devrais lorgner derrière le mur du pote âgé… la jeunesse est prête à sourire avec toi …. !

NO COMMENT … !
L’absence de commentaires dans la Chouette répondent pour moi … Nous restons con fidentiels entre potes des jardins municipaux… Entre deux salades… nous papotons gentiment  à limace que veux-tu…!

Good luck …. Boule de suif pour ta candidature chez Apple….

SAINTE MONIQUE 27 AOUT
Sainte Monique est la mère de saint Augustin, elle est morte en 387.

Monique et Augustin partagèrent une expérience mystique commune à Ostie, quelques temps avant sa mort. C’est cela que veut évoquer ce tableau de Ary Scheffer.

Née en 332 Monique était romaine d’Afrique du Nord, issue d’une famille chrétienne, elle fut mariée à un païen dur et violent mais qu’elle réussit à convertir par sa douceur. Ils eurent 3 enfants, dont Augustin. Veuve en 371 elle se consacra à ses enfants, surtout à Augustin dont la vie et les idées l’inquiétaient.

C’est pourquoi elle partit à Milan pour le rejoindre et c’est là qu’elle put assister à sa conversion et à son baptême par l’évêque saint Ambroise.
« La piété de ma mère, dit saint Augustin, son zèle pour le bien et son assiduité à la prière, frappaient si vivement Ambroise qu’il ne pouvait s’empêcher, en me rencontrant, de revenir sans cesse sur ses louanges, et qu’il me félicitait d’avoir une telle mère. »

Elle décida son fils à retourner en Afrique mais mourut à Ostie sur le chemin du retour en 387.