LADY LADINDE : Elle prend toujours les vessies pour des lanternes…!

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules
dinde BLOC NOTE LADY LADINDE   Bloc note
de LADY LADINDE

” Et si je ne voulais pas mourir idiote”

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote… Aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part…. De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique ” Et si je ne voulais pas mourir idiote”

Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture...” Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :

PRENDRE DES VESSIES POUR
DES LANTERNES

Une lanterne place de la Carrière à Nancy

C’est être trompé lourdement et naïvement en Croyant  un mensonge plutôt qu’un autre.

Autrement dit c’est se faire avoir…. Se tromper lourdement dans ses appréciations.

On est toujours trop naïf,  en se faisant des illusions grossières sur des choses ou des gens.

Origine

L’expression “prendre des vessies pour des lanternes” est attestée sous cette forme depuis le XIXeme siècle, elle existait bien avant sous le forme “vendre des vessies pour lanternes”. Il existe deux origines possibles pour cette expression….:

dinde

– Eh les petits potes comment j’avance dans le noir quelqu’un peut éclairer ma lanterne…

– OH OH les prostatiques de service pas touche à ma vessie compris…! Même pour la démonstration

–  A l’époque les vessies de porc, séchées et gonflées d’air servaient de contenant. Parfois, on plaçait dans ces dernières une bougie afin de remplacer les lanternes (genre de lampions certes plus efficaces).

On comparait les unes et les autres à cause de leurs translucidités et leurs formes mais, les vessies valant moins que les lanternes, il serait devenu commun de se moquer d’une personne crédule en lui faisant croire que la vessie illuminée était, en fait, une lanterne.

– Non non …! Moi je crois à une deuxième origine, plus probable à priori, qui  se base sur le second degré affublé aux termes vessie et lanterne.
On se réfère dans ce cas  au sens « baliverne » du mot « lanterne », et au fait qu’une vessie ne contient que de l’air..
Dans le passé  l’expression vendre vessie voulait dire ‘vendre du vent’ c’est-à-dire rien du tout

En effet, en ancien français, la vessie désignait quelque chose de creux, une bagatelle tandis que la lanterne était un conte absurde et ridicule, une plaisanterie. La bêtise de quelqu’un qui prend “des vessies pour des lanternes” était donc de croire une histoire pour le moins “farfelue” plutôt qu’une autre tout aussi bête.

dinde

– Ouf.. Personne n’a touché à ma vessie, mais j’ ai eu chaud à ma  lanterne quand ils m’ont expliqué que les anglais disaient pour leur part
« Penser que la lune est faite de fromage vert » pour rajouter avec le même sens 
« Ne pas distinguer son cul et son coude »
– Oh shocking ça devient cochon pour une dinde

–  Ma chère Lady avant de nous séparer, je voudrais te rappeler ce que disais les grands maitres chinois à propos des lanternes

L’expérience est une lanterne que l’on porte pendue dans le dos et qui n’éclaire que le chemin parcouru…”

Permet au vieux sage que je suis de n’être que partiellement d’accord …
Je dirais donc en suivant leur logique:

Regardons la lanterne qui est dans le dos de celui qui nous précède…
Sa lueur t’éblouiras et éclairera ta route … te permettant même de ne pas prendre des vessies pour des lanternes  “

 dinde LADY LADINDE

retour sur la rubrique du même tabac “La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.