Adieu cabines téléphoniques

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com pote
Dans ma rubrique , je voulais
, cette semaine, vous parler de vos COM MUNICATIONS téléphoniques

 

En particulier  de la disparition des cabines
téléphoniques

 

Les cabines génèrent aujourd’hui des pertes pour Orange de l’ordre de 10 millions d’euros par an,

Les cabines téléphoniques vont définitivement
disparaître du paysage français.

La mort des cabines téléphoniques est prévue pour 2017

Suite à la mise en place de la loi Macron pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, Orange peut désormais démanteler les 5450 cabines restantes
Elles étaient 300.000 il y a 20 ans.
La loi française n’oblige plus, désormais, les communes à s’équiper d’au moins une cabine téléphonique. Témoin d’un temps où les téléphones mobiles n’existaient pas, ces cabines génèrent aujourd’hui des pertes pour Orange de l’ordre de 10 millions d’euros par an, notamment à cause de leurs dégradations régulières.
Le géant de la téléphonie mobile peut donc enfin se défaire de ce marché obsolète.
En 2000, elles généraient 516 millions d’euros de chiffre d’affaires, mais leur utilisation est devenue très faible. Entre 2012 et 2015, leur fréquentation a baissé de 90%.
«Le trafic des cabines n’est plus aujourd’hui que de 0,6% de ce qu’il était en 2000», explique au journal Le Parisien Laurentino Lavezzi, directeur des affaires publiques d’Orange.

La cabine téléphonique, un objet «vintage»
Alors que faire de ces 5450 cabines désuètes? Les idées sont nombreuses.
Par exemple, 1257 cabines sont déjà sauvées et transformées en mini-bibliothèque.
Les mairies sont souvent à l’origine de cette initiative de partage culturel.
Pour celles qui ne connaîtront pas le même destin, Véolia se chargera de récupérer aluminium et verre pour les recycler.

Nos voisins anglais suivront le même chemin d’ici à 2022.
Les fameuses cabines rouges génèrent elles aussi des pertes abyssales: elles coûtent 6 millions de livres par an à British Telecom (BT) pour les mêmes raisons que les cabines françaises.
BT propose d’ores et déjà quelques cabines à la vente, alors que 1800 d’entre elles ont déjà un projet de seconde vie en galerie d’exposition, en stations pour recharger son téléphone ou encore en mini-pub…


– Purée… ça c’est marrant alors….!

– Pourquoi tu te marres?

– Dame …. je me dis que le parti socialiste perd ses dernières salles de congrès..!

Source:
le figaro

duo compoteCOM’POTE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.