Les noces de Cana, un tableau hors norme… immense..!!!!


L’ART ET
LA PALETTE AUX CHOUX

Par Chou Blanc

Il y a parfois des jours où vos doigts se conduisent comme des pinceaux sur votre clavier et sont attirés par la lumière qui rayonne d’un tableau et là vous vous laissez emporter à vouloir la partager avec le plus grand nombre…. presque à les inviter à la noce… de cana

L’épisode de Cana est un moment festif au cours duquel Jésus transforme beaucoup d’eau en vin.
( extrait en bas à droite du tableau)

Les noces de Cana par le choeur gregorien de Paris.

La célèbre toile “Les noces de Cana” de Véronèse est un tableau immense, actuellement visible au Louvre, face à La Joconde.

(dimensions HxL 666x990cm)

 

Conduites par Bonaparte, les armées de la République conquièrent Venise en 1797. Vaincue, perdant son indépendance, la sérénissime est obligée de payer un lourd tribut en oeuvres d’art pour honorer les conditions du traité de paix. Sont donc décrochées de leur réfectoire bénédictin de San Giorgio Les Noces de Cana (1563), chef-d’oeuvre de Véronèse, avant d’être embarquées direction la France. Près d’un an plus tard, remontant fleuves et canaux, la toile arrive à destination, au Louvre.

Après Waterloo, la question du retour à Venise se pose pour le tableau qui est réclamé par l’empereur d’Autriche dans le cadre des restitutions organisées par le congrès de Vienne.

Les Noces de Cana, détail du personnage au centre du tableau portant un habit rouge avant la restauration

Habilement, les Français font valoir que Les Noces, rentoilées de frais, ne supporteraient pas le voyage.

Et la France réussit à échanger, in fine, ce chef-d’oeuvre contre un tableau de Lebrun, La Madeleine chez le pharisien… C’est ainsi que le Louvre a conservé l’un de ses plus beaux tableaux.
On peut ici plaider la validité des accords internationaux.
Mais l’histoire est capricieuse. Au cours de la “drôle de guerre”, la toile de Véronèse erre de couvents en châteaux, trimbalée même dans un camion sans freins, menaçant à tout instant de prendre feu.
Pis : ceux qui, à l’époque, firent de courageux efforts pour la conserver eurent très peur que Mussolini n’insistât pour la récupérer.

De nombreuses personnalités dont Carla Bruni-Sarkozy ont milité pour son retour dans le réfectoire des bénédictins de San Giorgio Maggiore à Venise, lieu pour lequel il avait été peint, ses dimensions étant adaptées à un des murs.

source
wikipedia le point.fr

Chou Blanc



Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.