LA TRANSE CHAMANIQUE …… QUÉSACO…?

MON MONDE EST BIZARRE ET PARFOIS PLEIN DE MYSTÈRES INEXPLIQUÉS
Nous vous ferons découvrir ce que le ciel, la terre, l’eau ,et le feu ont de plus beau…. avec toujours un mystère que la nature semble vouloir maintenir sur bien des choses bizarres et parfois étranges….
CHOU BLANC nous entraine dans son monde…son monde bizarre ….
Ambiance… Ambiance …..

QUEL COQUIN CE CERVEAU

Dans son  livre “Les esprits de la Steppe” paru chez Albin Michel, Corine Sombrun retrace au travers de la vie d’Enkhetuya, cette aventure du chamanisme mongol des années 1950 aux laboratoires de recherche.

S’inscrivant aujourd’hui parmi les écrivains-voyageurs, Corine Sombrun passe son enfance en Afrique, au Burkina Faso.
En 1999, elle s’installe à Londres où elle travaille comme pianiste-compositeur puis reporter pour BBC World.

Au cours d’un reportage en Mongolie en 2001, un chamane lui annonce qu’elle est chamane et sa « voie » dit-il, sera de suivre leur enseignement secret.

Après huit années d’apprentissage, où elle passe plusieurs mois par an à la frontière de la Sibérie auprès d’Enkhetuya, chamane de l’ethnie des Tsaatans chargée de lui enseigner les techniques de transe, elle collabore avec des scientifiques et est à l’origine du premier protocole de recherche sur la transe chamanique mongole étudiée par les neurosciences.

Son

Filmé à TEDxParisSalon le 27 Novembre 2012 à la Gaîté Lyrique.
Plus d’interventions sur http://tedxparis.com/

Les esprits de la steppe

Corinne Sombrun(Auteur) Paru le 3 octobre 2012 Essai (broché)


ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Corine Sombrun évoque ici la vie d’Enkhetuya, la chamane qui l’a formée durant plus de dix ans.

Appartenant au peuple des Tsataans du nord de la Mongolie, elle est née en 1957 dans la taïga de la région d’Ulaan Uul où ses parents élevaient des rennes, tout en pratiquant leurs rituels en secret (la République populaire mongole, sur le modèle soviétique, interdisant toute pratique arriérée et contraire à l’homme nouveau).
Une enfance dure, primitive, autarcique, où elle rêve d’être institutrice.

Mais sa mère, d’une lignée de chamanes, découvre vite ses dons.

Formée par un grand maître, Enkhetuya devient une chamane puissante aux cérémonies très demandées pour soigner toute maladie ou supprimer les sorts.

Quand Corine Sombrun la rejoint, elle vit encore avec sa famille dans un monde protégé de la modernité, où le respect de la nature et des rituels est omniprésent, où la dure vie d’éleveur de rennes est tributaire du climat, des prédateurs et des quotas de production imposés par l’Etat.
Les années 2000, l’afflux des touristes, la voiture, la télé et le téléphone vont bouleverser l’équilibre de leur écosystème. Et ce que 70 ans de communisme n’avaient pas réussi à éradiquer, 10 ans d’économie de marché l’accomplit, aucun Tsataan n’échappe plus au dieu argent.

A la fois document ethnologique et récit biographique, ce livre retrace l’histoire d’un peuple de nomades qui a vécu comme à l’aube de l’humanité en résistant aux persécutions communistes et a basculé dans l’ère du marché planétaire.
Mais c’est aussi, au travers d’Enkhetuya la chamane, la vision intérieure que ce peuple a du monde, où les esprits de la terre, du ciel et de l’eau entretiennent avec les humains une relation étroite et exigeante.
Une réflexion passionnante sur le chamanisme, les états modifiés de conscience et la plasticité du cerveau. Corine Sombrun a raconté dans ses précédents ouvrages ses incroyables aventures : en Amazonie avec Journal d’une apprentie chamane, en Mongolie avec Mon initiation chez les chamanes.
Les Tribulations d’une chamane à Paris évoquaient comment les esprits de la steppe l’ont adoubée chamane à son corps défendant.
Elle travaille avec des chercheurs en neurosciences sur l’état de transe et la capacité d’élargir son champ de conscience.

Corine Sombrun rencontre Enkhetuya, chamane du peuple Tsataan, au nord de la Mongolie, à l’orée des années 2000. Cette femme à la personnalité exceptionnelle, qui vit encore dans un univers autarcique où, de génération en génération on élève des rennes et on respecte les esprits de la nature, va lui transmettre un enseignement millénaire fait de rites et de cérémonies, gardiens de l’harmonie du monde.
Tout en évoquant l’enfance d’Enkhetuya, née en 1957 en pleine taïga, son dur apprentissage de chamane dans une République populaire qui en interdit la pratique, ce récit passionnant retrace l’histoire d’un peuple de nomades qui a vécu comme à l’aube de l’humanité pour basculer il y a peu dans l’ère du marché planétaire. Corine Sombrun appartient à cette lignée rare d’écrivains qui placent l’esprit humain et ses facultés largement inexploitées au coeur de leur recherche, poursuit ici une quête initiée avec le Journal d’une apprentie chamane et Sur les pas de Geronimo.

SOURCES  

 

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc
RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.