Archives par étiquette : poulet aux écrevisses

Papy cook : Belle tourangelle… Parle-moi de ton poulet aux écrevisses


BLOC NOTE
de Papy Cook

“PAROLES  D’HOMMES”

LE POULET AUX ÉCREVISSES
de TATIE CLARISSE
De la cuisine simple comme un bonjour«

Poulet aux écrevisses ou poulet marengo

Le poulet est très copain avec l’histoire de FRANCE…..

HENRI IV avait fièrement prédit :
« Si Dieu me donne encore de la vie je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot ».
Il faudra attendre les progrès de l’élevage au xx siècle pour que ce soit vrai…!

La naissance à Marengo du poulet aux écrevisses

La bataille de Marengo eut lieu le 25 prairial an VIII, près du petit village de Spinetta Marengo, à 70 km au nord de Gênes, dans le Piémont. Elle opposa les armées françaises sous le commandement de Bonaparte aux armées autrichiennes.

On attribue l’invention de cette recette à Dunant, cuisinier dans l’armée d’Italie, qui dut réaliser rapidement un repas au soir de la bataille de Marengo (14 juin 1800) pour le général Bonaparte victorieux. Il n’avait pas de beurre à sa disposition, et il jugea que faire rôtir une volaille en entier aurait demandé trop de temps. Il opta alors pour un sauté de poulet à l’huile d’olive, avec des tomates et des oignons, ingrédients locaux à sa disposition, entre autres quelques écrevisses, ramassés dans un ruisseau.

Le première consul, maigre et affamé, apprécia à sa juste valeur cette création, et dit à Dunant : ” Tu m’en serviras comme ça après chaque bataille “…

Jolie histoire, n’est pas ?
Sauf qu’en vérité, les choses ne se sont pas tout à fait passées comme cela.
Dunant a pris son service auprès de Bonaparte, selon les recherches de l’historien Pierre Branda, seulement en août 1802 – soit deux ans après la bataille (Napoléon et ses hommes: La Maison de l’Empereur, 1804-1815. Paris, Fayard, 2011).
Autre détail : les tomates, utilisées dans la cuisine de la Péninsule depuis un siècle, étaient considérées en France comme des plantes d’ornement et consommées seulement par les Marseillais.

On se persuada pourtant longtemps que le poulet Marengo était bien franchouillard.
On lui chercha même des ancêtres dans la tradition provençale, on commença à cuisiner des variantes comme le veau à la sauce Marengo…
La recette a plutôt des nombreux points en commun avec le “poulet à la piémontaise”, connu bien avant l’arrivée du Corse en Italie.

– Voici pourquoi, me sentant proche de Dunant, j’ improvise parfois en utilisant des gambas congelées à la place des écrevisses (il y en a des moins en moins, à cause de la pollution des rivières et de l’invasion de l’écrevisse américaine),

Le vrai Poulet aux écrevisses

Epicerie et saveurs
Voici la recette

de

TATIE CLARISSE

1 poulet coupé en morceaux
16 écrevisses
3 tomates fraîches
1/2 verre de cognac
Bouquet garni
1 verre de vin blanc
3 à 4 oignons échalotes
Sel et poivre
Un peu huile
2 cuillère à soupe de crémé fraîche
– Dans une cocotte faite revenir les écrevisses dans un peu huile. Quand elles sont rouges les retirer.
– Faite revenir les morceaux de poulets dans la même huile, puis les oignons et faire dorer
Quand tout est bien doré, ajoutez le cognac et faites flamber, ajouter le vin blanc, les tomates fraîche, bouquet garni, sel et poivre
Remettre les écrevisses par dessus et laisser mijoter 30 à 40 minutes.
– Mettre un peu de crémé fraîche avant de servir.

MAIS SI …. MAIS SI…. IL RESTE DES ÉCREVISSES …!
ALORS DONNONS QUELQUES DÉTAILS DE PRÉPARATION

Châtrer les écrevisses.

On entend par châtrer les écrevisses, leur enlever le boyau qui se trouve dans l’abdomen du crustacé. Prendre l’écrevisse dans votre mais gauche, en lui maintenant les pinces, l’abdomen doit-être face à vous. Avec la main droite, pincer la nageoire centrale, puis tirer doucement vers l’extérieur.
Le boyau sort tout seul avec la nageoire.

Chouette appétit.
retour sur la rubrique du même tabacPapy COOK

                   Rétro c’est du même tabac

Share Button