AU PETIT THÉÂTRE DE LA VIE … LE FEU DANS LA FRATRIE

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline

BLOC  NOTE

de

Choucaline

RELATIONS DANS LA FRATRIE…..

« Je ne sais pourquoi nous admettons d’avance qu’elles doivent être affectueuses. »

Freud, L’interprétation des rêves, ch. 5

Frères et sœurs, meilleurs ennemis pour la vieAuteur : R.W. Alley
Editeur : Editions du Signe
Ref. / ISBN : 9782746820500
Année d’édition : Septembre 2008
Collection : Lutin-conseil pour enfants
Format : 21x21cm
Nombre de pages : 32
Type de couverture : Broché 5 €95

https://amzn.to/2zwqW3c

Souvenez-vous ce soir de Noël où votre soeur Hélène a étalé son morceau de bûche sur le front de Marine, la petite dernière, « la préférée, la femme parfaite », hurlait-elle Où étaient-ils passés l’esprit de Noël, la joie, les cadeaux, les rires, la famille si heureuse d’être réunie ?
De nombreux psys en témoignent :
Les jours qui précèdent et suivent Noël sont une grande période d’angoisse sur leur divan. Sans aller jusqu’à ces extrémités, il est rare que la perspective des fêtes ne suscite pas chez nous une appréhension aussi diffuse que difficilement définissable.

La fratrie, C’est parfois compliqué…. pas forcément parce que les parents marquent une préférence pour un enfant.

photo chou blanc non retouchéeLes enfants perçoivent les différences de traitement de leurs parents  sans les comprendre, et les ressentent comme autant d’inégalités.  Beaucoup s’évertuent ainsi à ressembler à un frère ou une soeur ou à s’en différencier coûte que coûte plutôt que de s’épanouir dans leur singularité.
Un frère qui fait de l’ombre à tous, une soeur qui joue de sa vulnérabilité, une autre qui rafle succès scolaires et fierté parentale.
Tout cela laisse des traces, car les rapports de force ne s’effacent pas toujours avec le temps.
Bien d’autres éléments sont susceptibles de compliquer les rivalités entre frères et soeurs et à l’âge adulte, il demeure toujours quelque chose de nos rivalités d’enfance.
Nous sommes heureux de revoir nos proches, et, en même temps, notre psychisme réactive tous les comptes mal réglés.

La philosophe et thérapeute familiale Nicole Prieur.

« C’’est ainsi que fonctionne la mathématique familiale, notre psyché ne retient que les loupés.

Notre inconscient garde nos manques, ce que nous n’avons pas eu. Et, lors de grandes fêtes, les blessures, non pansées mais pensées depuis nos différentes positions familiales, ressurgissent. »

Source: www.psychologie.com

Vous avez des choses à leurs dire…!

– Sortez les… »Il vaut mieux un rage dehors qu’une rage de dents » dirons nous pour prendre la chose avec humour

gemeau2Mais comme toute vérité
n’est pas bonne à dire…..

Faites ce jeu de rôle élaboré par Gonzague Masquelier, gestaltthérapeute, il vous permet de faire le point sans témoins.

Exercice : Faites votre petit théâtre

Choisissez un moment où vous êtes seul chez vous. Promenez-vous de pièce en pièce, en faisant le vide dans votre esprit (se concentrer sur sa respiration favorise la détente).

Lorsque vous vous sentez relaxé et disponible, partez à la recherche de deux objets : l’un qui vous représente, l’autre qui représente votre frère ou votre sœur. Ne réfléchissez pas, laissez-vous aller à la spontanéité sans juger de la pertinence de votre sélection.

Cherchez ensuite un endroit où les poser. L’un peut être sur une étagère, l’autre sur le sol ou dans un fauteuil. Continuez à agir sans réfléchir. Cette façon de procéder met votre cerveau gauche (raison, logique) en veilleuse et active votre cerveau droit (émotions, intuition, créativité).

Il s’agit à présent de faire dialoguer les personnages, toujours sur le même mode spontané si vous n’avez pas conscience d’avoir des reproches particuliers à formuler. En revanche, si vous avez le sentiment d’’avoir été mal traité, méprisé, écrasé ou injustement accusé, abordez le sujet directement et donnez la parole à votre interlocuteur.

Les rivalités dans la fratrie prenant très souvent leur source dans la tentative de chaque enfant d’être l’unique objet d’amour de ses parents (et dans le positionnement de ces derniers), vous pouvez maintenant faire dialoguer votre personnage avec vos parents (un seul ou les deux) représentés par un troisième objet. Reproche, critique, demande d’explications, témoignage de souffrance, colère Videz votre sac à voix haute sans censurer ni juger vos propos.

avatar pintes2Examinez vos choix : la taille et la nature des personnages, l’endroit où vous les avez installés et les mots (reproches, explications) qu’ils ont échangés.
Quel scénario se dégage ?

À la lumière de vos découvertes (ou confirmations), questionnez-vous : dans quelle(s) situation(s) ou avec quelle(s) relation(s) rejouez-vous ce scénario ?
Quels en sont les bénéfices ?
Quels avantages auriez-vous à vous en défaire ?

Dressez enfin la liste des changements que vous devez opérer dans vos relations actuelles pour oser dire non, déléguer, prendre plus d’initiatives, vous faire plaisir

« Si malgré cet exercice vos relations difficiles troublent vos nuits…
Retenez que dans vos rêves, les insectes et autres  bestioles sont le symbole de la fratrie. (frères et soeurs).
Aussi il ne faut plus s’étonner de nous entendre dire « 
Quelle mouche la pique..? » quand Hélène  étale son morceau de buche sur la tête de sa jeune soeœur  Marine … après tout c’est mieux que de lui casser du sucre dans son dos.
Ambiance, Ambiance …. Buchez cet exercice, vous avez jusqu’à Pâques pour vous améliorer… à faire des omelettes sans casser des œufs….

Eh surtout, surtout, n’attendez pas qu’il soit trop tard…!

jimmy repond moi

Choucaline plus proche de toi tumeur


CHOUCALINE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.