Archives par étiquette : peurs

POTASSE : L’agneau de la Saint Jean


pub

POTASSE: Croyance et superstition N° 3  L’AGNEAU

 

 Une superstition est une croyance fondée uniquement sur la peur.
Elle peut porter bonheur ou malheur..
.
C’est une croyance irraisonnée fondée sur la crainte ou
l’ignorance qui prête un caractère surnaturel ou sacré à certains phénomènes, à certains actes et à certaines paroles.Les POTES âgés vous délèguent pour vous éclairer une nouvelle retraité  qu’ils ont vite baptisée « POTASSE ».

Plutôt sulfureuse et  très superstitieuse, elle est toujours
prête à raconter ses histoires extraordinaires

Suivez le guide….
Ambiance Ambiance au son des miaulements des chats noirs.

Agneau

Symbole d’innocence et d’humilité, l’agneau affirme clairement son identité dans la notion de renouveau. Dans les premières civilisations méditerranéennes, soumises à d’incessantes migrations, l’agneau premier-né (on l’appelle désormais agneau de la Saint-Jean) incarnait la victoire sans cesse renouvelée de la vie sur la mort.

 

 

Nous retrouvons l’agneau au centre de trois religions monothéistes :

– judaïsme,
– christianisme
– islam.

Il joue chaque fois le rôle de la victime, sacrifiée pour le salut des fidèles.
Lorsque Abraham se prépare à sacrifier son fils Isaac à la demande de l’Eternel, Dieu le remplaça au dernier moment par un bélier.

À la fin de la période réservée au pèlerinage à La Mecque, tous les musulmans égorgent le mouton pour célébrer l’Aïd elKébir (grande fête) ou l’Aïd el-Adha (fête du sacrifice).

 

 

 

De son côté, la pâque juive (du mot hébreu pessah qui évoque le passage) célèbre le jour où Dieu a libéré le peuple juif de l’esclavage en Égypte. C’est une fête de pèlerinage qui dure sept jours. La première nuit, on mangeait en famille l’agneau pascal sacrifié au Temple dans l’après-midi.

Depuis la destruction (70 après J.-C.) du Temple de Jérusalem par Titus (alors général romain, fils de Vespasien et futur empereur de Rome entre 79 et 81), les juifs ne pratiquent plus le sacrifice de l’agneau (ils évoquent symboliquement l’animal pendant le repas pascal).

Quant à saint Jean-Baptiste, ne s’est-il pas écrié en voyant Jésus : « Voici l’agneau de Dieu, celui qui ôte le péché du monde. » L’expression « agneau de Dieu » (utilisée dans l’Évangile de Jean) désigne donc Jésus, agneau symboliquement sacrifié aux fêtes pascales, comme le fut le Christ sur la croix.

Mais ce sang rédempteur trouve encore d’autres équivalences. Par exemple, les Hébreux enduisaient les montants de leurs portes du sang salvateur d’un mouton sacrifié, pour écarter les forces maléfiques.

 

Auréolé d’une telle épopée, l’agneau jouissait donc d’une réputation plutôt positive.
Quoique souvent contrastée. Ainsi, croiser un troupeau de moutons portait chance, mais le dépasser attirait la poisse.

 

Et si la naissance d’un agneau noir était de bon augure pour le troupeau en France, elle prédisait l’arrivée d’un fléau en Grande-Bretagne.

 

Le mouton noir fut associé aux forces du mal et à la sorcellerie. Satan pouvait même s’en servir comme monture et il était parfois purement et simplement assimilé au diable.

Enfin, trois moutons noirs dans un même troupeau attirent le loup.

Les bergers portaient sur eux un petit os de la tête du mouton pour écarter les mauvais esprits, et ils se faisaient enterrer avec un morceau de laine, pour s’excuser devant Dieu d’avoir quitté leur troupeau.

SOURCE : wikipédia

 

POTASSE
pub

 

Share Button

POTASSE: Croyance et superstition N° 1


pub

POTASSE: Croyance et superstition N° 1

 

  Une superstition est une croyance fondée uniquement sur la peur.
Elle peut porter bonheur ou malheur…
C’est une croyance irraisonnée fondée sur la crainte ou
l’ignorance qui prête un caractère surnaturel ou sacré à certains phénomènes, à certains actes et à certaines paroles.

Les POTES âgés vous délèguent pour vous éclairer une
nouvelle retraité  qu’ils ont vite baptisée « POTASSE ».

Plutôt sulfureuse et  très superstitieuse, elle est toujours
prête à raconter ses histoires extraordinaires

Suivez le guide….  Ambiance Ambiance au son des
miaulements des chats noirs.

La raison, la science et la logique semblent aujourd’hui triompher de I ‘instinct, de la sensibilité, de l’émotion ou de l’intuition.

Cependant, les peurs, croyances et superstitions continuent de se perpétuer malgré l’avancée prodigieuse des connaissances.
Certes, la conquête de l’espace, une meilleure compréhension des phénomènes climatiques et les fabuleux progrès de la médecine ont contribué à atténuer certains comportements superstitieux que l’on peut qualifier de primaires. Mais, à mesure que le génie humain avançait dans la maîtrise du savoir, ses découvertes auraient dû « tuer » des craintes venues de la nuit des temps.
En fait, doutes et certitudes ont naturellement survécu. Car les peurs et croyances, enracinées au plus profond de l’inconscient collectif, échappent aux savants calculs. Elles continuent de fasciner parce qu’elles touchent à l’avenir, à la mort et au surnaturel (que d’aucuns appellent au-delà).

Aujourd’hui, la religion du marketing et du commerce a pris sans vergogne le relais.
Angoisses et utopies ancestrales restent la cible privilégiée des marchands du Temple.

Les jeux de loterie n’hésitent pas à s’approprier le vendredi 13 (ou d’autres dates chargées d’un foll pouvoir évocateur) pour vendre le hasard à grand renfort de publicité. Et pour prendre dans leurs filets, sans avoir à redoubler d’ efforts, les esprits les plus cartésiens.
Pourtant, produits amincissants, crèmes miracles contre le vieillissement et autres gélules aphrodisiaques ne sont jamais que la pâle transposition des remèdes de l’Antiquité ou des potions magiques qui faisaient les beaux jours de la sorcellerie au Moyen Âge.
Dans le même registre, malgré les progrès de la médecine, rebouteux, magnétiseurs et guérisseurs n’ont-ils pas toujours pignon sur rue ?

Quant à l’éternel et universel besoin de connaître l’avenir, il relève purement et simplement d ‘un véritable marché. Florissant, structuré, organisé et à l’écoute des moindres évolutions technologiques.
Astrologues, voyants et marabouts ne se contentent plus de consulter par téléphone. . . mais ils proposent désormais leurs services sur le réseau Intemet !
De son côté, l’homme politique (voire le chef d’État) qui fait appel aux Nostradamus d’opérette, aux manipulateurs de tarots et autres visionnaires armés de boules de cristal peut se comparer au chef de village (ou de tribu) qui aimait à consulter son sorcier favori dans les civilisations primitives.

Aux États-Unis, la rigoureuse NASA a prouvé que superstition et science pouvaient faire bon ménage.

Lors de la célèbre mission d’Apollo 11, elle autorisa Neil Armstrong — premier homme à fouler le sol de la Lune, le 21 juillet 1969 — à embarquer son ours en peluche.
Quel nom lui donner : grigri, porte bonheur, fétiche, amulette, mascotte ou talisman ?
Peu importe le terme, un objet irrationnel fut bel et bien accepté, officiellement, dans I ‘ environnement scientifique le plus élaboré de la planète !
Là où tout avait été régi à la nanoseconde près ! Il s’agissait pourtant d’une mission dont la portée symbolique prenait tout son sens pour l’ensemble de l’humanité. Sans oublier qu’un éventuel échec aurait eu d’insoupçonnables conséquences politiques. Alors, pourquoi Neil Armstrong s’embarrassa-t-il d’un ours en peluche ?

De son côté, la spationaute française (et médecin) Claudie André-Deshays avoua, elle aussi, avoir embarqué une peluche fétiche lors de sa mission vers la station orbitale Mir (17 août2 septembre 1996).
Bien que moins inattendus, des exemples comparables pullulent chez les artistes ou parmi les sportifs de haut niveau. Et, en fait, chez bon nombre d’entre nous !

Qui n’a jamais souhaité toucher du bois ou essayer de trouver un trèfle à quatre feuilles ou un fer à cheval ?
Tandis que d’autres refusent obstinément de passer sous une échelle ou de prendre place autour d’une table de treize convives.

POTASSE
pub

 

Share Button

La sorcière Yamamba en échec


pub

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline BLOC NOTE
de Choucaline


« 
Les capacités de notre cerveau
à marcher sur le chemin de vie »


LE CHEMIN PAPA

Le Zen nous déprend de nos façons ordinaires de penser. Il nous transmet, au-delà des concepts, des mots, une vérité qui pointe directement au cœur de l’homme.

Il était une fois … deux moines, qui s’en allaient rejoindre leur couvent près d’Edo ». Ils avaient été retardés par un couple de paysans, qui leur avait demandé de bénir leur fils nouveau-né, et leur maison, et le troupeau. Ils avaient bu par politesse: et charité de cœur,
une ou deux coupes de saké. Maintenant, Ils se trouvaient à la lisière de la forêt, et déjà la nuit tombait.
Or l’un des deux moines était aveugle et son compagnon le guidait: . , .
«Ne crains rien, Djiro! dit le moine éclaireur; nous allons devoir traverser la forêt, où vivent, selon les légendes, monstres et sorcières, mais J ouvre 1 œil, et Je te protégerai contre tous les dangers. ».
Et il ajouta, d’une voix qu’il raffermissait :
«Tiens mon bras, et avançons hardiment! »
Les deux moines parvenaient au cœur de la foret » quand soudain une tarasque abominable sortit d’un fourré.
C’était Yamamba, la vieille sorcière édentée, l’effrayante dame des bois.
Elle était immense, avec ses grandes narines, un nez monstrueux, des yeux injectés de sang où semblaient tournoyer des roues de feu.
Sa langue rouge écarlate pendait jusqu’à sa taille .. Ses cheveux gris et sales flottaient au vent. Elle avait de très longs bras de squelette terminés par des griffes cauchemardesques, et ses pieds velus frappaient le sol avec rage. Le moine qui servait de guide se mit à trembler de
tous les os de son corps.
«Qu’as-tu, mon frère, je n’entends plus ta voix, et je te sens chanceler contre moi, parle-moi, je t’en prie !»
Le moine clairvoyant, paralysé de terreur, ne pouvait émettre aucun son. Et l’horrible Yamamba s’avançait toujours, elle tendait vers les deux moines ses griffes acérées; ses yeux rougeoyaient, et sa bouche se tordait en un rire épouvantable.
«Je sens que tu n’es pas bien, dit l’aveugle, je ne comprends pas pourquoi, mais laisse-moi te soutenir et te guider à mon tour, appuie-toi sur rnoi l » Et d’un pas ferme, l’aveugle entraîna son compagnon en direction de Yamamba, qu’il ne voyait pas.
Le monstre stupéfait vit les deux moines s’avancer droit sur lui. Ils ne manifestaient aucune peur et semblaient indifférents à son aspect effroyable.
Alors Yamamba tira son énorme langue rouge et visqueuse hors du gouffre de sa bouche, jusqu’à ses pieds velus.
Elle les foudroya de son regard incandescent, elle ouvrit et ferma ses griffes menaçantes. Tout cela en vain. Entraînés d’une main ferme par l’aveugle, les deux moines avançaient toujours.
Yamamba vaincue s’évanouit dans les airs, et disparut.

Choucaline plus proche de toi tumeur– Ce récit donne à réfléchir: des deux, qui était le véritable infirme?


Choucaline plus proche de toi tumeur CHOUCALINE

Share Button

COVID : LES MENSONGES CONTINUENT


LE BLOG NOTE DE TATIE YVONNE

TATIE YVONNE C’est moi ..!
Je lis les journaux et autres médias tous les jours pour vous et dégotte des faits divers un peu forts de café qui me font dire avec vous

« C’est du propre »
Mon coté pipelette m’oblige à vous dire ce que j’en pense et c ‘est pas triste..!!

« Il y a trois sortes de mensonges, les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques. » Mark Twain

Voilà camarades un exemplaire  sacré mensonge que j’ai entendu cette semaine de la bouche
 » dégout  » du ministre de la santé

« Une personne meurt du Covid toutes les 10 minutes en France »:  l’appel à la prudence de François Braun

BIENVENUS AU PAYS DU MENSONGE

Ce qu’en pense la pipelette

Peu m’importe qui parle à la télévision mais les journalistes ne peuvent pas laisser dire des contrevérités aux gens fussent ils ministres ….
Sinon ils finiront par interviewer des bouches d’égout..!


– TATY YVONNE….

Je te propose de vérifier tout cela

 

ILS L ‘ONT DIT SUR LE NET

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 –  Florian Philippot  @f_philippot
« 1 mort du COVID toutes les 10 minutes » dit Braun en interview.
Où est-il allé chercher ce chiffre ?
Ça ferait 144 morts par jour !
Or on compte 56 morts en moyenne la semaine dernière.
Et 60 en moyenne depuis des mois et des mois !

➡️ Braun ment pour affoler !
  POURQUOI CE MENSONGE1/   « Pas du tout satisfait de la campagne d’automne »
Le ministre dit qu’il est à cet égard « pas du tout satisfait du résultat de la campagne d’automne. Avec seulement 10% vaccinés, nous sommes très loin de l’objectif à atteindre
».
Seulement 39,9% des 60 à 79 ans et 52,6% des 80 ans et plus parmi les personnes éligibles avaient reçu un deuxième rappel le 7 novembre, a noté la santé publique France.

Propos contradictoires dignes de Madame SoleilAlors que les indicateurs sont en baisse, le taux d’incidence diminue « beaucoup moins marqué » qu’auparavant selon la dernière évaluation hebdomadaire de la santé publique France
Alors qu’il évoque lui même une situation épidémique
« plutôt calme depuis trois semanes », pourquoi prévenir que « tôt ou tard, une nouvelle vague pourrait arriver ».
(vos sources svp)

« Une personne meurt du Covid toutes les dix minutes en France », (nos sources démentent vos propos vos comptez tous les morts d’une année et les déclarez tous morts du COVID
AH BON…!!! COMMENT CE FESSE )

2  / Pas du tout satisfait des stocks de vaccins en train de se périmer…
Et il pousse à la consommation.
Notre santé n’est pas sa préoccupation…!!!!
Camarades on peut lire dans le journal l’humanité :
3,6 millions de doses détruites : le grand gâchis des vaccins contre le covidRévélations. En octobre, la France a dû, en toute discrétion, détruire quelques millions de doses de Moderna. Et ce ne sont sans doute pas les dernières. Pourtant, ni la Commission européenne, ni les États ne se tournent vers les multinationales pour résilier des contrats désormais disproportionnés.

 

 

 

 

 

 

 Des dizaines et des dizaines de millions de doses de vaccin de première génération contre le Covid prennent aujourd’hui la poussière dans les super congélateurs des États. Leurs dates de péremption se rapprochent inexorablement ou ont déjà été atteintes.

Après avoir été achetés au prix fort aux grands laboratoires, ces vaccins risquent désormais d’être détruits, s’ils n’ont pas déjà été jetés à la poubelle. Et tout ça, alors que les États membres de l’Union européenne (UE) doivent encore recevoir des centaines de millions de doses jusqu’à la fin 2023.

«La destruction des vaccins est un beau gâchis»

Un secret jalousement gardé

Dès lors, sans réaction politique à la hauteur, ce n’est que le début du film catastrophe. En réalité, le scénario était écrit d’avance. Dès le début de la pandémie, au printemps 2020, les pays les plus riches se sont, à coups de préachats pour des dizaines de milliards d’euros, arraché les contrats auprès des grands laboratoires pharmaceutiques. La Commission européenne en a signé pour 4,4 milliards de doses, soit un montant global d’au moins 60 milliards d’euros.

À ce stade, le gouvernement français n’a manifestement aucune intention de s’étendre sur le sujet, mais l’Humanité est en mesure de l’affirmer : au cours du seul mois d’octobre, la France a dû, dans la plus grande discrétion, détruire près de 4 millions de doses du vaccin Moderna.
Ce volume représente un montant de 75 à 80 millions d’euros.

AVEC TOUT ÇA PERSONNE NE PARLE DES EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS … DE LEUR EFFICACITÉ …. ET DE LA SURMORTALITÉ ÉNORME QUI APPARAIT DANS LES STATISTIQUES

En France ça n’existe pas…! Va falloir que vous demandiez à votre sénateur que le sénat rende public les résultats de la commission qui a auditionné les victimes ou leurs familles…!!!!

INFORMEZ VOUS A L’ÉTRANGER ….   ARTICLE D’UN JOURNALISTE SUISSE
Presque plus personne ne veut de vaccins Covid
LIRE LA SUITE…
https://www.covidhub.ch/presque-plus-personne/

ILS L ‘ONT DIT SUR LE NET

LOUIS
En France il meurt environ 650000 personnes par an
Soit 1780 par jour   Soit 12 toutes les 10 mn
Conclusion : 11 personnes sur 12 meurent d’autre chose que du co- vide
Au revoir et merci ( Eva) Braun

SOPHIE
« Ce qui fait plaisir, c’est que quand je me balade dans les centres commerciaux, à part 5 ou 6 malades mentaux avec leur masque sur le nez, on se rend compte que leur propagande de peur n’a pas de prise sur les gens …😃 »

Pas si sûr …. Écoutez bien …

Surtout la journaliste qui dit avoir eu le COVID comme un gros rhume..!
Pour elle le seul gros souci, c’est le confinement derrière.

YVONNE.. Ce matin j’ai dit à monsieur le curé de remettre de l’eau dans les bénitiers …
Rapport à l’affluence de tout ce petit monde qui cherche à quel saint se vouer  face à ceux qui ne songeant qu’à leurs profits n’ont qu’une devise :  » DIEU SOIT LOUÉ »

TATIE YVONNE

Share Button