Archives par étiquette : cannellonis

Les cannellonis à la brandade de morue de PAPY JEAN.!


BLOC NOTE de Papy Cook
 » PAROLES  D’HOMMES  »

« De la cuisine simple comme un bonjour« 

Papy Jean, la tête et la marmite bien remplies

« Dans la vie il n’’y a pas de hasards  il n’’y a que des rendez vous »  c’’est ce que m’’a dit Chou Blanc après m’’avoir conté sa rencontre  avec un chef cuisinier.. j’’ai nommé Papy JEAN.

Le Petit Pâtissier Chaïm SOUTINE (1893-1943)

Le Petit Pâtissier Chaïm SOUTINE (1893-1943) vers 1922-1923

VOICI LES PROPOS QUE M’’A TENU CHOU BLANC CE JOUR LA (après la séance de magnétisme sur Jean).

Le petit patissier – Soutine- La collection de Soutine du musée de l’’Orangerie est la plus importante d’’Europe.

« Jean à 82 ans, avec dans la voix le son des marmites qui s’’entrechoquent couvrant le bruit des engueulades des marmitons qu’’il a formé …C’’est qu’’il en a vu Papy Jean des jeunots incapables de vous peler des patates en huit faces…….
Des jeunots qu’’il envoyait chercher de l’’huile de coude en urgence à l’’épicier du coin pour pouvoir faire sa recette de jeunottes  aux fines herbes… !
C’’est sur cette base que Chou blanc, le voyant fort tremblant de ses deux bras, l’a fait repartir quelques années en arrière, quand il régnait en maitre sur son piano et  ses marmitons.

Par un mystère dont seuls les magnétiseurs ont le secret, ses bras ont été assimilés à des marmitons tremblants devant lui, et sa tête a été invitée à reprendre le commandement dans sa cuisine pour dresser  ces deux bras cassés… !

OUI  Jean tremblait,  au point de ne plus pouvoir touiller et gouter ses sauces … Pourtant son esprit est resté suffisamment  clair pour permettre, à la demande de Chou Blanc, de redonner vie à  une de ses recettes qui faisaient les beaux jours du restaurant « Les Expéditeurs ».

Ah il fallait le voir commenter son texte, et reprendre du service au piano  pour intimer inconsciemment ordre de stabilisation à ses deux bras, qui se sont mis à diriger la manœoeuvre, en mimant par un geste tournoyant la béchamel que l’’on touille, et que l’’on mélange à la brandade.      

Oui ce jour là, les deux bras de Jean et sa main droite lui  obéirent au cri de OUI CHEF… !

OUI,  LE CHEF ÉTAIT REVENU quelques instants, durant cette séance prometteuse pour son rétablissement……!
OUI,  LE CHEF ÉTAIT REVENU avec  ses moyens, montrant par là  que ce corps meurtri  par les années avait conservé dans son esprit un amour du métier  si vivant, qu’’il traversait le temps, pour redonner à son poignet suffisamment de souplesse pour essuyer une larme qui perlait au coin de son œil.

OUI,  ROMÉO  REVIENDRA à son fourneau pour le bonheur de sa femme Juliette qui adore le  chef…. et surtout sa  cuisine… ».
Longue vie à PAPY JEAN…….. Longue vie à sa recette de cannellonis à la brandade de morue. »

« Merci  Chou blanc de nous avoir confié cette recette  et surtout de lui avoir donné une âme……! »

LES CANNELLONIS
A LA BRANDADE DE MORUE DE PAPY JEAN

Bonjour,

Voici comme convenu

la recette des cannellonis à la brandade de morue.

     Pour 4/6 personnes

     Préparer la pâte à choux

     1/4 de verre d’huile

     1/2 l d’eau

     250 grammes de farine

     Estragon et persil haché

     Malaxer le tout et laisser reposer la pâte jusqu’à l’obtention d’une pâte moelleuse.

     Préparer la farce de brandade

     Faites une sauce béchamel avec3/4 l de lait et 1/4 l de crème fraîche et

     Mélangez 2 pots de 200 g de brandade pure de morue.

 

     Préparez 1 boîte de cannellonis (tube) en les farcissant de brandade et de pâte à chou.
Pour  faciliter la manoeœuvre obturez les extrémités de  fromage râpé.

     Cuisson

     Beurrez et nappez un fond de plat de sauce béchamel, disposez les cannellonis  dans le plat, recouvrir de sauce béchamel  nappez le tout de gruyère râpé et passez au four 1/4 d’heure thermostat 200°.

     Chouette appétit.

Papy COOK

 

Share Button