ALIMENTATION ET CANCER

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je veux, cette semaine,
avec le docteur Jean-Christophe Charrié vous
parler
de NOTRE ALIMENTATION…!
et de son
régime  » anticancer  »  …

  « De tes aliments tu feras ta médecine » – Hippocrate


Jean-Christophe Charrié

« Les clés de l’alimentation anti-cancer« 

 

littel com potePour ce médecin généraliste, c’est une évidence et un constat quotidien:
Ce que nous mangeons peut tenir à distance les maladies, et nous soulager aussi bien que certains médicaments.
Certains des principes alimentaires proposés par Jean-Christophe Charrié,
médecin généraliste, sont communs à d’autres régimes
– comme dans la méthode Seignalet, les laitages sont exclus, par exemple.
Mais ils s’inscrivent dans une approche et dans un raisonnement résolument différents, car ils prennent en compte l’interaction des aliments avec le système hormonal et neurovégétatif de chacun.


Vous accompagnez de nombreux patients atteints de cancer.
Ceux qui respectent vos consignes se portent-ils mieux?

J.-C C. : Cette maladie est évidemment plurifactorielle, de même que sa guérison.
Cependant, on sous-estime le poids de l’alimentation.
En parallèle des traitements classiques, les personnes qui respectent ces conseils se portent généralement mieux.
Un de mes patients est atteint d’un cancer du pancréas métastasé depuis cinq ans, contenu par une chimiothérapie spécifique qui stabilise sa maladie. Il suit mes consignes alimentaires, mais lorsqu’il oublie sa maladie et fait des écarts, ses marqueurs se multiplient par dix … puis reviennent à leurs taux initiaux dès qu’il reprend strictement son régime.
Une autre de mes patientes avait une tumeur au sein qu’elle n’a pu faire opérer du fait de son allergie  aux anesthésiants.
Elle observe donc très strictement ce régime, en parallèle à un traitement à base de plantes. Alors que l’hôpital lui prédisait quelques mois de vie, elle est toujours là, pleine d’entrain, plus de cinq ans après le diagnostic de son cancer.
Elle vient d’ailleurs d’écrire avec moi un livre de plus de cent cinquante recettes anticancer, qu’elle a élaborées à partir de mes conseils.

littel com poteQuelle est la spécificité de votre régime « anticancer » ?

J.-C.C. : Il faut commencer par éviter de nourrir les cellules cancéreuses, ce qui passe par .
l’éviction complète de toute forme de sucre, y compris les édulcorants.
Seul le sirop d’agave est un compromis acceptable, en petite quantité, car il est riche en fructose et ne met pas en marche les mêmes mécanismes liés à l’insuline.
Il faut ensuite adopter un régime anti inflammatoire d’épargne pancréatique, car l’inflammation fait le lit du cancer.
Enfin, j’invite à supprimer les aliments à action hormonale stimulante (gelée royale, soja, lin, fenouil, luzerne, lait et flocons d’avoine, algues alimentaires d’eau de mer, ail en excès, gingembre .. .) ainsi que les plantes à action hormonale (sauge, angélique, houblon,anis, estragon, coriandre, réglisse, souci,safran, cyprès, ginseng, basilic, sureau noir, saule blanc,
livèche .. .).

Dans de nombreux régimes anticancer, les vertus des aliments choisis ou exclus ne sont pas considérées de manière assez globale, mais à partir de telle ou telle molécule ayant démontré des propriétés anticancéreuses.
Ce qui amène à en conseiller certains qui, globalement, favorisent la maladie.
Ainsi, le gingembre, préconisé contre les nausées induites par les chimiothérapies, comporte une molécule anti nausée très efficace, mais l’aliment dans sa globalité favorise la multiplication cellulaire. On l’évitera donc en cas de cancer.

De même, j’interdis à mes patients le ginseng ou la gelée royale. Trop souvent conseillée après une chimio pour reprendre des forces, cette dernière peut favoriser la croissance des cellules
cancéreuses et la multiplication cellulaire.

 

 

 

Les clés de l’alimentation anti-cancer et maladies inflammatoires, infectieuses,
auto-immunes… 
Poche – 
Jean-Christophe Charrié Excellent livre avec une partie théorique indispensable pour
comprendre ce qu’on fait et une partie pratique avec de bonnes recettes.
Facile à lire, accessible à tous , nul besoin de posséder des connaissances médicales approfondies pour comprendre les enjeux d’une alimentation saine dans la lutte anti cancer et les maladies inflammatoires génératrices de nos douleurs.
Les recettes claires et pas trop compliquées vous ouvrent à d’autres façons de se nourrir
Ce livre explique clairement et simplement les conséquences de nos habitudes alimentaires sur notre santé et en particulier sur celle des malades du cancer, des dégénérescences mentales et les maladies inflammatoires ou auto-immunes.
Offrez vous cette merveille ou offrez le à vos amis, ceux que vous voulez garder!

UNE ÉTUDE A CONFIRMER
BIO CONTRE CANCER
Une étude  menée par des épidémiologistes de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) suggère une « diminution de 25 % du risque
de cancer ( tous types confondus) observée chez les consommateurs « réguliers » d’aliment bio comparé aux consommateurs plus « occasionnels »» ..

Elle porte sur 68946 personnes suivies de 2009 à 2016 via l’étude Nutri-santé et repartie en quatre groupes selon leur fréquence de consommation de produits bio.
Au cours de cette période et sur ce panel, 1340 nouveaux cas de cancers ont été enregistrés, avec 2,1 % de malades parmi les mangeurs occasionnels de bio et  1,5 % chez les plus gros consommateurs …
De ce fait  ce 25% se rapporte en réalité à un nombre très faible de cancers.

Et comme les auteurs de l’étude le précisent, ces données doivent être confirmées par d’autres enquêtes sur d’autres populations.
En attendant, il faut continuer de manger des fruits et légumes: bio ou conventionnels, leur effet protecteur vis à vis des cancers n’est, pour le coup, plus à démontrer .

Cuisinez pour avoir 80% de légumes dans vos plats

SOURCES :
60 millions de consommateurs
PSYCHOLOGIES MAGAZINE
Epicerie et saveursduo compoteCOM’POTE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.