Sergueï Rachmaninov : On vocalise

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)


Musique à deux

 

Vocalise Opus 34 n°14

Vocalise Opus 34 n°14 est une mélodie composée par Sergueï Rachmaninov en 1915 en tant que dernière pièce des Romances Opus 34.

Elle a été écrite à l’origine pour une voix de soprano ou de ténor avec un accompagnement au piano, sans paroles, chantée sur une voyelle choisie par l’interprête1, d’où le terme de « vocalise ».

La pièce est dédiée à la soprano russe Antonina Nejdanova2 (1873-1950).

Serge Rachmaninoff, est un compositeur, pianiste et chef d’orchestre russe, naturalisé américain.Son œuvre est d’un romantisme hérité de ses modèles — Chopin, Tchaïkovski et Rimski-Korsakov — et reste indifférente à l’évolution de son époque. Il est notamment connu pour ses célèbres concertos pour piano no 2 et no 3, son poème symphonique L’île des morts et sa Rhapsodie sur un thème de Paganini. Il a laissé plusieurs enregistrements de ses propres œuvres.

La soprano Antonina Nejdanova à qui l’œuvre est dédiée.

 

– Ça doit être comme ça la musique des anges

La composition originale est en do dièse mineur, mais elle a été transposée dans différentes tonalités. Elle a été créée dans sa version pour orchestre en mi majeur à Moscou en janvier 1916.

 

 

Faites votre choix de l’interprète

Arrangements
Vocalise a fait l’objet de nombreux arrangements pour différents instruments, notamment pour orchestre (par Rachmaninov lui-même, mais aussi par Morton Gould, Kurt Sanderling), mais aussi pour différents instruments : flûte , violon et piano, trio violon-violoncelle-piano , ou pour thérémine et même pour ensemble de jazz …


Faites votre choix de l’instrument

 

– Ci dessus à gauche un thérémine   c’est nouveau cet instrument …. Quesaco?????

Le thérémine est un des plus anciens instruments de musique électronique, inventé en 1920 par le Russe Lev Sergueïevitch Termen (connu sous le nom de « Léon Theremin »).

Un thérémine exposé au musée Bakken (en), à Minneapolis.

Composé d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, l’instrument a la particularité de produire de la musique sans être touché par l’instrumentiste. Dans sa version la plus répandue, la main droite commande la hauteur de la note, en faisant varier sa distance à l’antenne verticale. L’antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume selon sa distance à la main gauche.

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.