Archives quotidiennes :

Biodiversité: Il était une fois un loup et un homme…

  MACHA LABEILLE
De retour de Montréal MACHA veut voler de ses propres ailes au secours de la biodiversité..!
Nous lui ouvrirons régulièrement nos colonnes

barre verte

 Il était une fois un loup et un homme…

par

A Amos, en Abitibi, au Québec vit un drôle de monsieur

Monsieur PageauAncien chasseur et trappeur renommé, monsieur Pageau devient peu à peu conscient des dégâts causés par l’homme sur la nature et décide de laisser tomber armes et pièges pour se consacrer aux bien-êtres des animaux sauvages de cette région québécoise. Il recueille en 1986 une femelle orignal blessée qui n’aurait pu survivre en forêt sans son aide.
Sa femme et lui décidèrent alors de lui construire un enclos afin de lui prodiguer des soins et lui donner le temps de se rétablir.

C’’est ainsi que naît le refuge Pageau. Cet endroit unique accueille les animaux malades, blessés, maltraités de la forêt boréale qui seront soignés et réadaptés pour être réintégrer à leur milieu naturel. Mais il arrive parfois que certains animaux ne peuvent être relâchés, soit parce qu’ils sont trop handicapés pour assurer leur survie, soit parce qu’ils sont trop habitués à l’humain.
Dans ce cas, ils deviennent des pensionnaires à vie du Refuge. Depuis sa création, le refuge Pageau a accueilli ours, loups, orignaux et plusieurs animaux sauvages. Chaque animal du Refuge a son histoire.

Celui qui parle avec les loups

Monsieur Pageau établit un contact particulier avec chaque animal qu’il côtoie et possède des savoirs exceptionnels sur le monde animal. Oiseaux ou mammifères, ce monsieur sait comment communiquer avec eux, mais tout particulièrement avec les loups.
En 1995 Michel et Louise Pageau reçurent des louveteaux. Au fil des ans, Michel a développé une relation bien particulière avec ces loups qui répondent à son appel. Ce rapport que Michel Pageau a développé avec ces animaux est très rare : les loups le considèrent comme faisant partie de la meute.
Mais le lien est fragile et à tout moment, il peut se briser. Les loups du Refuge ne peuvent être relâchés car ils sont maintenant devenus trop dépendants et familiers des humains. En liberté, ils pourraient s’approcher trop près des habitations. À l’état naturel, les loups ont plutôt tendance à se tenir loin des humains.

Un refuge connu dans le monde entier

Aujourd’hui connu à travers le monde entier, le Refuge Pageau continue son travail de sensibilisation au monde animal en invitant les gens de tous les coins du monde à venir contempler ses protégés et à s’instruire sur l’importance du maintien de l’équilibre entre tous les êtres vivants.

A la visite de ce refuge, on sent dès les premiers instants l’amour que portent les Pageau pour les animaux pensionnaires. Sur un sentier de bois aménagé traversant la forêt, vous ferez une visite mémorable au plein coeur d’une région sauvage. Le Refuge abrite des orignaux, des ours, des loups, des lynx, des cerfs de Virginie, des ratons laveurs, ainsi que plusieurs espèces d’oiseaux de proie. Tout au long de votre visite, vous en apprendrez davantage sur la protection des animaux et leurs besoins particuliers.

Michel Pageau confie que s’il pouvait réellement parler à ses animaux, il leur donnerait des trucs pour fuir l’homme. Parce que, dit-il, c’est l’homme qui est dangereux, pas eux.

barre verte

Le site officiel du Refuge Pageau

A lire !

Michel Pageau, Trappeur : J’ai entendu pleurer la forêt

Le Refuge Pageau sauve les grizzlys de Québec (Abitibi Express)
Un bestiaire en Abitibi (Le Devoir)

A voir !

Le documentaire : Il parle avec les loups

“Macha l’abeille remercie Kev, sa québécoise de colloc Audrey ainsi que Lulu et Michel
pour lui avoir permis de découvrir leur région natale! Une si belle région du Québec with love from France”

barre verte

(A bientôt-  Pour lire mon dernier article


1464 le 04 10 2014

Share Button