Archives quotidiennes :

INFO DU 11 07 2013 – LE CHOURIANT LA VEILLE C EST PAS LE JOUR

LES APPAREILS EN VEILLE COUTENT TRÈS CHER
Par Europe1.fr avec AFP Publié le 10 juillet 2013 à 07h16

Les appareils en veille représentent 11% de la facture d’électricité des Français, soit 86 euros par foyer et près de 2 milliards d’euros au total chaque année dont une partie pourrait être économisée, selon la deuxième édition du baromètre AFP-Powermetrix publiée mercredi.
Télévisions, consoles de jeu, box internet et autres lecteurs DVD en veille, chargeurs de téléphone laissés dans des prises… leur consommation correspond “à 7 à 8 ampoules nouvelle génération laissées allumées 365 jours par an et 24 heures sur 24 dans chacun des foyers français”, selon l’étude.

Si le fait d’éteindre la lumière en quittant une pièce par exemple est un geste de sobriété bien connu, l’importance de cette “consommation passive”, en pleine nuit ou quand le logement est vide, est beaucoup moins visible.

Elle représente pourtant une puissance électrique totale mobilisée en permanence de 82 watts par foyer en France, soit quelque 2.300 mégawatts, “encore plus que la production de deux réacteurs nucléaires” d’EDF.

Toute cette consommation n’est pas forcément de la gabegie, nuance toutefois Luc Terral, le codirigeant de Wattgo, la start-up qui réalise le baromètre.

minilogo chouriant

D’ HIER A AUJOURD’HUI ……IL Y A VEILLE…..ET VEILLE

La veille coute plus cher que le lendemain car la veille est finie puisque c’était hier….. ! et le lendemain n’étant qu’en cours il revient moins cher…..

Quand le lendemain est fini, le lendemain devient hier et hier c’est la veille donc c’est difficile d’arrêter ….. vous êtes en veille en permanence à défaut de pouvoir arrêter le temps..!

EH attendez….. ! Je vous passe Germaine qui me rabâche sans cesse qu’avec l’âge moi aussi je suis en veille….. Elle prétend que pour me rallumer le sang, je lui coute autant en électricité que deux écrans plasma….. !

Mais rester en veille même dans cet état… j’y veille… !

SAINT BENOIT 11 JUILLET
Saint Benoît est le père des moines d’Occident, mort vers 547

Né sans doute vers 480 dans une noble famille romaine, Benoît de Nurcie, fit de bonnes études à Rome, mais il fut choqué par toutes les tentations de la grande ville et s’enfuit dans une caverne de Subiaco car c’était “Dieu seul” qu’il cherchait.

Un ermite accepta de lui servir de guide dans sa quête de Dieu, Benoît y médita et se transforma. Son rayonnement était tel que des moines voisins le choisirent pour Père abbé, mais quand il voulut les réformer, ils le chassèrent. Il retourna à sa caverne de Subiaco où des disciples mieux intentionnés vinrent le rejoindre. Il les organisa en prieuré puis s’installa au Mont-Cassin. Et c’est ainsi que naquit la Règle bénédictine qui sera le fondement du monachisme en Occident.

La règle se résume dans la devise de l’ordre bénédictin : PAX.
La communauté des moines est composée de frères, elle est commandée par un père abbé (de abbas, père en hébreu), mais les assemblées ou chapitres permettent le dialogue.
La vie des moines est divisée en périodes de sommeil, de prière, de lecture de la Sainte Ecriture, de repos et de travail physique.
La liturgie collective est très importante et ils se retrouvent 8 fois par jour à l’église.

 

Benoît mourut à l’abbaye du Mont-Cassin un 21 mars, mais il est fêté le 11 juillet, jour de la translation de ses reliques en 672 à Fleury/Loire, devenue St Benoît/Loire. A cette date le Mont Cassin avait été pillé par les Lombards et les moines s’étaient enfuis à Rome, les moines de Fleury en profitèrent pour s’emparer du saint.

 

 

Share Button