Archives mensuelles : décembre 2011

Papy c’est l’heure du Maggi… Euh non de la magie


BLOC NOTE de Papy Cook

 

 » PAROLES  D’HOMMES  »

« De la cuisine simple comme un bonjour »

 

HISTOIRE DE LA SOUPE ET DU MAGGI ……
DE LA VRAIE MAGIE…!


Plusieurs millénaires séparent le premier bouillon primitif du sachet de soupe lyophilisé Maggi.
Ancestrale et universelle, d’origine terrestre, la soupe est dotée d’un fort pouvoir symbolique et énergétique.

LE BOUILLON ANCÊTRE DE LA SOUPE

Depuis la nuit des temps, l’Homme n’a cesse d’améliorer son alimentation notamment lorsqu’il a su domestiquer le feu pour cuire des aliments.
L’homme devient civilisé !
Fini pour lui le temps de l’insouciance où seules la pêche, la chasse et la cueillette pourvoient au nécessaire journalier. Maintenir le feu en vie devient une obsession. Il stocke la nourriture, la sale, la sèche, la fume pour la conserver.

Depuis qu’il a trouvé un moyen de faire chauffer de l’eau dans un trou, sur des pierres ardentes, dans un pot, et qu’il a pensé à faire bouillir des herbes, des graines, des os, de la viande, du poisson…, le bouillon est apparu comme une évidence qui s’inscrit dans les mœurs de l’humanité.

Dès l’âge néolithique, on retrouve des vestiges, des traces d’utilisation de récipient ayant servi à la préparation de breuvages chauds consommés en été comme en hiver
L’histoire de la soupe commence avec les prémisses de l’agriculture. La culture des céréales (épeautre, blé, orge…) permet par broyage d’obtenir la farine qui mélangée avec de l’eau avant cuisson donne une sorte de pain primitif qui évolue dans le temps.

La maitrise de la poterie à permis d’élaborer de nombreux pots, récipients permettant une cuisson plus aisée des aliments liquides. Cette activité de poterie se développe au cours de l’antiquité avec l’avènement des civilisations méditerranéennes (égyptienne, grecque et romaine).

Le mot « potager » désigne la pierre creusée en son centre en forme de cône posé sur des braises. C’est sur cette pierre, que  repose le pot à cuire.
Dans l’eau, on y ajoute des herbes, racines pour obtenir un bouillon que l’on mélange avec des céréales broyées pour obtenir une bouillie semi liquide : le Brouet.

XII eme SIECLE …. DU BROUET A LA SOUPE

Le pain domine l’alimentation et révolutionne notamment la manière de consommer le bouillon.  Le mot soupe apparu au XIIIème siècle est d’origine discutée. on pense que le mot vient du bas latin suppa qui signifie « tremper »
La soupe désigne donc la tranche de pain que l’on trempe dans un liquide chaud: bouillon, lait, sauces et jus de viande.

XV ème SIÈCLE ….DE LA SOUPE AU POTAGE
Le potage indique des légumes « cuits au pot ». On considère le potage comme plus noble que la soupe parce tous les aliments sont passés et que sa texture est veloutée.
C’est à partir du milieu du XVème siècle que la soupe désigne le plat que l’on connaît aujourd’hui (bouillon épaissi par des aliments solides non passés, généralement à base de légumes). 

Les cuisiniers de Catherine de Médicis au milieu du XVIème siècle introduisent, en particulier, les pâtes d’Italie à cuire dans un bouillon.

Henri IV proclamera en 1594
« Si Dieu me prête vie, je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon royaume qui n’ait les moyens d’avoir le dimanche une poule dans son pot ».

La profusion de nombreux ouvrages de cuisine du XVIIè et XVIIIème siècle reflète déjà la suprématie de la cuisine française avec une surenchère et une impressionnante diversité des préparations culinaires salées ou sucrées. Les soupes, potages, consommés sont très présents dans les ouvrages ou recueils de recettes.

A Paris, au milieu du XVIIIème siècle des vendeurs ambulants proposent du bouillon de viande aux qualités réparatrices sic : « Bon bouillon qui restaur, bon bouillon qui revigore » qui devient « Bon restaurant« .

Vers 1765, les établissements qui en assurent la vente sont appelés des « maisons de santé » ou  » restaurants »

Le confiseur français Nicolas Appert (1749-1841) invente en 1795, la stérilisation « appertisation » conservation par stérilisation à chaud des récipients en verre hermétiquement clos.
En 1802 : création de la première conserverie Appert. Sur le même principe, l’Anglais Peter Durand fit breveter en 1810, les boîtes en fer-blanc, un acier laminé et étamé, c’est le début des boîtes de conserve.

CA SENT DÉJÀ PRESQUE LE MAGGI
Les effets de l’industrialisation et la rationalisation du temps de travail entrainent la malnutrition qui frappe en premier les foyers les plus modestes puisque les femmes consacrent moins de temps à « cuisiner ».
.Cette situation créée « un marché » pour produire une alimentation reconstituante. Des industriels se penchent sur le problème et tout naturellement, font appel au bouillon.

Ils se lancent dans cette recherche qui aboutit à des préparations à base d’eau bouillante, des repas tout prêts que l’on peut mélanger et manger rapidement sur le lieu du travail.
C’est en 1883 que voit le jour  le premier potage minute élaboré avec des farines de légumineuses à base de lentilles, de pois par le suisse Julius Michaël Johannes Maggi.

Toutefois, la soupe reprendra toute sa signification lors des crises économiques, des conflits, des dernières grandes guerres du XXème Siècle.

Le XXème Siècle est une vraie rupture par rapport aux modes de consommation des siècles passés. La transformation industrielle des produits alimentaires est dictée par des intérêts économiques liés au marketing.

On nous vente les vertus prétendues, les qualités nutritionnelles de la soupe sous toutes ses formes avec des innovations pour
« Libérer la femme des corvées de la cuisine pour choyer un peu plus ceux qu’elle aime »
– Ah oui sans blague…!
– GERMAAAINNNNNNNNNNEEEEEEE….Vient lire un peu là ce qu’ils disent dans  la Chouette sur les femmes qui utilisent le Maggi COMME TOI…

barre bleue

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs–  » IL Y A  DONC 200 ANS DÉJÀ QUE LES  SUISSES NOUS INVENTAIENT LE MAGGI….

1811 : Fabrication de farineux et de produits diététiques à base de céréales tels que blé, avoine et tapiocas sous la marque Bloch Potalux en Alsace
1870 : Bloc Potalux installe une usine de production à Tomblaine, dans l’agglomération nancéenne.
1883 : Premier Potage Minute élaboré avec des farines de légumineuses à base de lentilles, de pois par le suisse Julius Michaël Johannes Maggi.
1886 : Les premiers potages prêts à consommer et à cuire sous forme de rouleaux
1887 : Arôme Maggi
1889 : Bouillon concentré
1891 : Première publicité écrite sur le bouillon concentré
1898 : Premier bouillon en cube puis en tablette
1906 : Première technique de lyophilisation (déshydrations par le froid) inventée par les Français Arsène d’Arsonvel et F Bordas à Paris
1907 : Le Viandox né d’un accident culinaire du pasteur Jules Viandox
1908 : Le célèbre Bouillon Kub

et le reste suivra jusqu’aux sachets lyophilisés que nous consommons aujourd’hui »  

barre bleue

–  PAPY VIDÉO –
–  « je veux pas apparaitre comme rabat joie mais quand on m’a demandé d’illustrer le bouillon Maggi par un numéro de magie, je me suis dit :
« 
c’est un peu tiré par les cheveux…! »
j’espère qu’il n’y en aura pas un dans la soupe pour vous gâcher les jambonneaux des gazelles qui assistent le magicien »…..
– Regardez bien chaud devant…… je me demande si ce ne sont pas les jambonneaux qui s’agitent qui nous mettent les pieds dans le plat .. et nous dans le potage

barre bleue
PAPY COOK

929

Share Button

BIODIVERSITÉ: Berlin, la belle verte

MACHA LABEILLE
De retour de Montréal MACHA veut voler de ses propres ailes au secours de la biodiversité..!
Nous lui ouvrirons régulièrement nos colonnes car l’abeille et elle sont deux sentinelles de l’environnement sur qui il va falloir désormais compter …..
barre verte

Berlin, la belle verte

Vue sur le parc de Tiergarten à Berlin © Ralf Roletschek – Berlin Tiergarten, le poumon de la ville

Dévastée par la Seconde Guerre mondiale, Berlin a été reconstruite avec une réelle préoccupation pour la biodiversité et l’’écologie : flore, faune, biotopes et écosystèmes, planification et gestion des espaces “verts” urbains et périurbains, inventaires, protection et valorisation de la biodiversité… petit tour dans la capitale allemande.

Les espaces verts recouvrent 30% de la surface de la ville.

un des lieux les plus connus et préférées des Berlinois : Alexander Platz : sa Fernsehturm ( tour de télévision ), son horloge universelle. Cette situation exceptionnelle ne tient pas seulement à l’histoire de la cité, où la guerre a ouvert de très larges brèches.
Elle est le fruit d’une planification rigoureuse mise en œuvre dès la chute du mur.
Ainsi, le programme d’aménagement du paysage et de protection des espèces limite rigoureusement l’accroissement de la population et des zones destinées à la construction d’industries, de bureaux et de commerces.
Quant aux habitants de la ville, ils sont très soucieux de préserver leur environnement.

Berlin compte plus de 2000 espaces verts publics : forêts, parcs, jardins familiaux…
Que l’on se promène à travers la forêt de Grunewald par une chaude soirée d’été, déambule dans le parc du château de Charlottenburg ou encore que l’on observe les sangliers sauvages du Tiergarten (littéralement, le jardin des animaux) on oublierait presque que l’on se trouve dans une métropole de près de 3,4 millions d’habitants.

Ancien domaine de chasse des princes électeurs, le Tiergarten sera transformé en réserve pour animaux à partir de 1650.
Le premier aménagement en jardin commencera au XVIIème siècle. Frédéric le Grand veut en faire un parc pour la population. Il demandera au jardinier à la Cour, Sello, de dessiner les plans. Le parc sera endommagé au cours de la Seconde Guerre mondiale.
De nombreux Berlinois viendront y couper du bois pour se chauffer. En 1949, un million d’arbres fut planté, dont un tilleul des mains du bourgmestre Ernst Reuter, redonnant ainsi au Tiergarten son lustre d’antan.

La forêt de Grünewald se situe sur le district de Charlottenburg-Wilmersdorf. D’une superficie de 3100 ha, cette immense forêt était au XVIe siècle une réserve de chasse des princes-électeurs. Plusieurs petits lacs sont situés dans cette forêt, notamment celui de Wannsee, dans lequel on peut se baigner en été.

Une diversité biologique très riche

Non seulement, Berlin est une ville verte, mais elle est également l’une des villes européennes les plus riches en biodiversité. Il y vit entre 20 000 et 30 000 espèces animales. Il existe dans la capitale allemande 178 espèces d’oiseaux nicheurs.

Berlin abrite de petits animaux des bois dans ses forêts, des poissons dans ses lacs, toutes sortes d’’animaux dans ses deux zoos et quelques paons sur l’’île aux Paons située à proximité de Wannsee.
Des sangliers ont fait leur apparition ces dernières années dans des quartiers tels que Grünewald ou Zehlendorf. Profitant du radoucissement climatique et de l’abondance de glands dans les forêts berlinoises, il leur arrive de pointer leur nez sur le pas des portes des maisons, à la recherche de quelques ordures…au grand dam de la municipalité qui s’inquiète de cette prolifération envahissante.

Une ville engagée dans la protection de sa biodiversité

Berlin est consciente qu’il faut protéger cette richesse. Alors que les plus grandes activités mondiales de conservation de la biodiversité se concentrent principalement dans des zones proches de la nature, la stratégie berlinoise est d’encourager la diversité biologique dans des régions urbaines.
La stratégie berlinoise poursuit 3 buts :

– La conservation et le développement de la diversité biologique berlinoise, en n’oubliant pas de faire de Berlin une grande ville dynamique

– L’utilisation efficace et l’intégration de la biodiversité berlinoise dans le développement de la ville

– La prise en charge de la responsabilité globale par une contribution importante à la conservation de la biodiversité au niveau mondial

Des actions concrètes

Trois ruches du projet ont été installées afin de faire connaître cette initiative

Le projet « Berlin bourdonne! » est un projet innovant, dont l’idée est de faire revenir et de protéger les abeilles domestiques, ou abeilles « à miel », et les abeilles sauvages dans la ville.
En partenariat avec des professionnels de l’apiculture, de la protection de la nature, de la culture, de la science et de l’économie, l’initiative implante des abeilles « à miel » sur des sites emblématiques de Berlin et veille à leur bien-être.
(Pour en savoir plus sur cette initiative : www.berlin-summt.de)

Postdamerplatz

L’édification de la Potsdamer Platz, ce symbole du Berlin d’avant-guerre resté en friche durant toute la guerre froide, offre un bon exemple de cette conscience environnementale berlinoise.
Imaginé par Renzo Piano et inauguré en 1998, ce nouveau quartier de 50 ha a d’emblée été conçu de la manière la plus écologique qui soit : les matériaux ont été choisis en fonction de leur impact sur la santé, et leur acheminement s’est fait en train, de manière à éviter le bruit et la pollution de l’air.
Quant au chauffage, il provient de « Heizkraftwerk Mitte », vaste centrale thermique de cogénération sise au bord de la Spree.
Les toitures végétalisées des 19 immeubles occupent 50 000 m2. On y collecte les eaux de pluie, qui vont ensuite alimenter les lacs artificiels de la zone et les toilettes.
Autant de mesures qui expliquent que les immeubles de la Postdamerplatz émettent 70% d’émissions de CO2 en moins par rapport à un bâtiment conventionnel.

Mais la diversité biologique constitue surtout un héritage culturel du développement de la ville et est, selon moi, une raison pour laquelle on se sent bien à Berlin.

Sources :www.berlin.de,
www.berlin-summt.de,
www.oekosys.tu-berlin.de,
www.berlingoesgreen.de

 Pour voler plus loin avec les abeilles:

Potsdamer Platz, Berlin. Exemple d’écologie à l’allemande

Gestion de l’eau de pluie : Berlin nous montre l’exemple

barre verte

MACHA LABEILLE

Share Button

Plus de cellier dans les constructions neuves…! EMILE, où tu mettras ton pinard…?

ACTUALITE
L’Almanachou
Que du franchouillard
Faits d’hiver
Les actualités – les news santé
Technologies
Finances…des choux
.
METEO CINEMA ITINERAIRES
Media chou


CHOUONS.
Des jeux et des jeux
DIRECT
FRANCE INFO
SPORT
Fouteux..Choutons

Tout le sport

———————————————————————————————————————————————————————————————————– CHOUSIALISTE LE BLOC INDISCRET….
DE BUSE A CORNEILLE, UN AUTRE REGARD SUR CE QUE NOUS ENTENDONS
Inscrit à la grille des programmes de la rentrée ce bloc sera contre tout ce qui est pour….. et pour tout ce qui est contre…!
Sa ligne éditoriale tient dans ces deux citations.
L’une d’un homme politique….. l’autre d’un homme du peuple français.
Dieu nous a donné deux oreilles et une bouche pour nous apprendre à dire seulement la moitié de ce que nous entendons
(Édouard Herriot)
– Ce qui accroche l’œil ne touche pas toujours le cœur. (Marcel)


VU DANS LE SONOTONE CES DERNIERS TEMPS….

Plus de scellier dans les constructions neuves

HOLLANDE  » Merkel décide Sarkozy suit »

BAYROU…  Au ras des pâquerettes  et même sous la moquette 

—————————————————————————————————————————————————————————————————-

PLUS DE SCELLIER DANS LES CONSTRUCTIONS NEUVES

L’extinction des avantages liés à la loi Scellier, à la fin de 2012, fait craindre une chute des mises en construction de logements neufs dès 2013. Benoist Apparu, chargé du dossier au gouvernement, a une solution.

Alors que l’extinction des avantages liés à la loi Scellier, à la fin de 2012, fait craindre une chute des mises en construction de logements neufs dès 2013, Benoist Apparu, chargé du dossier au gouvernement, fourbit une solution:
il s’agirait d’indexer les droits à construire déterminés par le Coefficient d’occupation des sols (COS), c’est-à-dire la hauteur des immeubles, sur le type de logements construits.
Ainsi, un promoteur qui s’engagerait à édifier de l’habitat social aurait 40 % de droits à construire de plus que celui qui voudrait bâtir pour le marché normal.
Premier problème:
il faut adopter cette loi avant la présidentielle si on veut l’appliquer dès le début de 2013 et éviter un trou d’air dans l’immobilier.
Deuxième problème:
le COS relève de la compétence des communes; les maires pourraient protester et le Sénat entraver le processus.
Espoir d’Apparu :
Les maires seront ravis de laisser le gouvernement annoncer que l’habitat va se densifier et les nouveaux immeubles pousser plus haut…
Source: express.fr

Question du sonotone:
-« Oh là Oh là…!  Mais c’est qu’il voit même pas le petit APPARU qu’il nous fait un remake de la tour infernale…
Et en plus, avec des pompiers pyromanes à l’intérieur
 »

« LE NEUF S’EFFONDRE » ..  NOUS AVONS VOULU EN SAVOIR PLUS:

dessin original et inédit de Catala pour La ChouetteEn effet, les ventes de logements neufs ont chuté en France de 12,9% sur un an au troisième trimestre, selon le ministère du Logement, qui a fait état parallèlement d’une hausse de 11,4% des mises en chantier et de 22,6% des permis de construire entre août et octobre 2011.
Tout ceci  qui amène les professionnels du secteur, inquiets pour 2012, à « dénoncer les conséquences des mesures prises par le gouvernement et interpeller les candidats à la présidentielle ».
SOURCE :
AFP – -ministère de l’écologie

DISPOSITIF  SCELLIER :
C’est un avantage fiscal pour les investisseurs achetant des logements neufs pour les louer,
Sa suppression en 2013 intervenant après un nouveau « coup de rabot », survenu lors du second plan de rigueur, ramenant pour 2012 le taux de 22 % à 13%, effraie les promoteurs et tout le secteur du bâtiment.

Allez paniquons pas..!  DIEU reconnaitra les chiens, et il restera pour construire, ceux qui ont toujours été des promoteurs et pas des marchands de soupe
——————————————————————————————————————————————————————-

HOLLANDE  » Merkel décide Sarkozy suit »

Le candidat PS à la présidentielle François Hollande a estimé à Bruxelles que dans le couple franco-allemand « depuis plusieurs mois, c’est Mme Merkel qui décide et M. Sarkozy qui suit » estimant que « la France par la voix de Nicolas Sarkozy a manqué »

L’histoire de la construction européenne » c‘est le moteur franco-allemand, à la condition que les deux pays, France et Allemagne, soient dans une position équilibrée, équivalente« .
Or je constate depuis plusieurs mois « que c’est Mme (Angela) Merkel qui décide et M. (Nicolas) Sarkozy qui suit« , a déclaré à la presse M. Hollande à la fin de son déplacement à Bruxelles, après un entretien avec le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso.

Selon lui, cela tient notamment « à la faiblesse de la situation économique et financière de la France« .
« Moi, je ferai en sorte d’avoir un rapport équilibré avec l’Allemagne« , a assuré le candidat PS.
« Nous avons besoin de l’amitié franco-allemande mais l’amitié il faut en apporter des preuves et non pas essayer d’imposer ses propres règles« , a-t-il souligné.
Source: Le figaro

 

BAYROU… Au ras des pâquerettes et même sous la moquette.

DESSIN INEDIT DE CATALA POUR LA CHOUETTE - je vous donne quelque infos sur le film date de sortie 1959 la vache et le prisonnier est le premier film en noir et blanc français a être colorise en 1990 la vache et le prisonnier est tirer d une histoire vraie de Jacques Antoine édition Gallimard -En 1943, Charles Bailly (Fernandel), prisonnier de guerre de la Seconde Guerre mondiale en Allemagne, décide de s'évader de la ferme où il est employé. Sa ruse, grossière et folle en apparence, consiste à traverser le pays, la vache Marguerite en laisse et un seau de lait dans l'autre main. Ainsi va commencer la plus extraordinaire des odyssées pour l'homme et la bête, paisible image de paix dans un pays déchiré par les haines et la violence.

FRANÇOIS BAYROU
CANDIDAT  POUR 2012 ..!
C’est BEYROUTH dans cet extrait de son interview dans l’express du 30 novembre :

Il y a quelque chose que nous allons payer cher :

  « C’est la tentative d’instaurer à la tête de l’Europe un condominium franco-allemand.
Les Numéros 1 français et allemand s’érigent en chefs de l’Europe. Mario Monti a dit, avec beaucoup de finesse diplomatique, mais étant intraitable « J’ai accepté avec plaisir l’invitation des dirigeants français et allemands. J’irai pour leur dire que l’Italie elle, défendra la démarche communautaire ».
Le problème, c’est qu’aucune décision n’est prise – jusqu’au moment où il y aura le feu à la maison.
J’ai demandé à Sarkozy :
«  Pourquoi n’ouvres tu pas une confrontation avec l’Allemagne ? De Gaulle ne serait pas resté caché sous la moquette ! » Je pense qu’il a peur de s’éloigner du parapluie de l’Allemagne, dont il croit qu’il nous protège »

Moi, je comprends plus rien….? Vous dites que c’est au ras des pâquerettes et la vache dans le film de Fernandel  elle s’appelle Marguerite…?  Mais le prisonnier lui, il s’appelle bien  Charles … mais c’est pas le même…!
Quand à Fernandel  il a bien « fricoté » avec une Angèle…..  mais c’était pas une vache …
SI vous suivez plus…! Priez Saint Maclou en vous glissant sous la moquette…! Si vous y trouvez SARKOZY, dites le haut et fort ça voudra dire que Bayrou…. Ben, il a une fois de plus raison….. Balle au centre ..!
( Ils sont 6% à le penser – Sondage BVA  – 26/11/2011 – sur les intentions de vote)
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
 wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteursPOUR CEUX QUI VEULENT REVOIR FERNANDEL DANS UN EXTRAIT DE LA VACHE ET LE PRISONNIER CLIQUEZ : 
———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

LE SONOTONE
Avec la complicité de cAtAlA (triple A)
dans le rôle du cancre de chine
…!

LIRE LES ARTICLES DEJA PUBLIES CES DERNIERES SEMAINES

Share Button