Reflets vénitiens…

Pour musique d’ambiance –  Rondo Veneziano :


Qui n’a pas entendu parler des célèbres “acqua alta” dont Venise doit subir les assauts destructeurs, de plus en plus fréquents, au fil des ans ? Ces marées hautes transforment en lac la Place St Marc et ses abords, en servant de piscine aux mouettes locales, qui remplacent alors les incontournables pigeons ! pour la plus grande joie des photographes de tous poils (venus normalement immortaliser les élégants costumés qui constituent le spectacle quotidien du Carnaval annuel).


Autre sujet de photos tout aussi magnifique, lorsque les lumières féeriques des Procuraties se reflètent dans les ondes vespérales, ou que les masques les plus courageux se hasardent à parader sur les bords de ces miroirs éphémères, pour s’y contempler “à l’envers” (à l’instar de Narcisse, amoureux de sa propre image)…
Il est vrai que le Carnaval de Venise, en sa magnificence, a quelque chose de très narcissique : des gens de tous âges, et de toutes conditions sociales,( français à 60%),travaillent toute l’année d’arrache-pied, pour se confectionner des tenues de rêve,qui seront portées quelques jours, dans le froid et les brumes humides de la lagune, pour émerveiller les touristes du monde entier, venus les féliciter ! Quoi de plus encourageant et de plus gratifiant, en effet, que les “oh”, et les “merveilleux” , fusant de la foule compacte, sur son passage ?
Les flashes vous éblouissent de tous côtés pour que des albums soient ensuite vus sur tous les continents…on se met à exister, on devient la reine d’un jour, la vedette d’un show imaginaire, (alors qu’autrement, on n’est qu’un simple piéton sans importance, transparent) !

John Potter création photographe américain avec Denise et ses copines pour stars

Sensation unique, magique…Mais le miroir, on l’a aussi en mains, très souvent, (au lieu de l’éventail et de la marotte-réplique de son costume); et le jeu consiste à se faire prendre, par les objectifs les plus compétents,en train de s’y contempler…les plus beaux yeux de Venise sont ainsi fixés sur la pellicule, en laissant planer le mystère …qui se cache derrière ces masques énigmatiques ?
Un jeune éphèbe, ou une mémé dynamique ? Mieux vaut ne pas détruire la poésie, c’est pourquoi le silence est de règle !
Un petit geste de la main, un hochement de tête, une révérence discrète,voilà le seul langage que s’autorisent les costumés, pour ne pas briser le conte de fées !
” Miroir, joli miroir, qui est la plus belle” ? on a toujours l’âge du chat botté et de peau d’âne, de Pierrot et Colombine, des Fées et des Princesses en robes couleurs du temps…la Beauté est immortelle, et on en a besoin pour faire face aux aléas de la vie .

Je salue ici tous les artistes, anonymes ou connus, qui nous permettent, chaque année, de nous revoir sur leurs sublimes sites de partage de photos (flickr ou pbase) pour prolonger notre rêve au-de la de la semaine magique que nous vivons en direct; et émerveiller tous les petits et grands enfants qui ne pourront jamais y faire le voyage…

Pour vous en mettre plein les yeux voila des adresses de photographes carnavaliers : Bostjan  René Hoff, Daniel Hans, Alain Guillemet, Yves Phelippot, Claude Barrère, Gérard Caverivière, François Vilette, Christian Lallier , Raffy , Patrick Nemodus, La bible Venitienne  de Claude Barrère etc …..
avec lesquels, nous espérons mieux illustrer …ce modeste  article. 

 Denise est une passionnée de couture pour ses costumes ...mais connait aussi VENISE comme sa poche..Bon à savoir..!DENISE (mes autres articles sont dans le menu  catégorie “chou les tropiques”)

wikipediatre est aussi à la technique du blog et de ses partenaies Pour vous être agréable , nous vous proposons d’accéder à l’album photo de photographes professionnels pour vous permettre d’ admirer leurs œuvres.
Il vous suffit de cliquer sur leur nom  où un lien est positionné

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.