La rigologie? C’est pas une blague!

Print pagePDF pageEmail page

portadaimgvert.JPG BLOC NOTE
par Chou vert de rage

un pote âgé en action trouvez une musique de CARLA et c'est un buzz demain  Paroles de chou rouge
» C’est la crise …la vie est grise…pour les potes âgés… Faut du pinard pour les soulager »

La rigologie? C’est pas une blague!

Rigolons Emile rigolons

Rigolons Emile rigolons

Si les vertus du rire sont proprement étonnantes, on le pratique malheureu-sement de moins en moins

Dans son petit traité de thérapie par le rire, Corinne Cosseron détaille pourquoi il est si bon de faire valser ses zygomatiques. En rappelant que les bienfaits de la «rigologie» dépassent largement le relâchement des tensions, favorisant notamment le sommeil ou la digestion

 

 «Nous rions de moins en moins, non seulement moins aujourd’hui qu’il y a soixante-dix ans, mais aussi moins à 50 ans qu’à 5 ans.» Et c’est bien dommage, rappelle Corinne Cosseron. Après quelques années en fac de médecine, la Française a bifurqué en psychologie pour, finalement, se spécialiser en… rigologie. Sans blague.

Le rire, que certains pratiquent en groupe dans des clubs, permet d’évacuer le stress.
Mais se marrer, c’est bien plus que ça. Le rire possède de véritables vertus thérapeutiques qui dépassent le simple relâchement des tensions, comme l’explique Corinne Cosseron dans un livre.
La fondatrice de l’Ecole française du rire y décrit les différentes techniques de la «rigologie», du yoga du rire au toucher ludique….. , mais aussi l’influence positive que peut avoir une franche rigolade sur :

mais aussi l’influence positive que peut avoir une franche rigolade sur :

Ouahhouu ..! Hier on s’est bien marré…!

Le sommeil

Se gondoler active la production par le corps de sérotonine, qui en fabriquant de la mélatonine favorise l’endormissement.

Mais la sérotonine influence également la bonne humeur, ce qui en fait un excellent anxiolytique.

La douleur
Le rire atténue la douleur par quatre mécanismes, rappelle Corinne Cosseron: en détournant l’attention de celui qui souffre, parce qu’il favorise un relâchement musculaire et crée une attitude positive, mais aussi parce qu’il stimule la production de catécholamines et d’endorphines, aux vertus anti-inflammatoires et analgésiques.

La digestion
Non, le rire ne perturbe pas la digestion. Au contraire, il la stimule par l’augmentation de salive et de sucs digestifs qu’il provoque.
En accentuant les contractions de l’estomac et des intestins, il favoriserait le transit et serait même considéré comme un excellent moyen de lutter contre la constipation et l’aérophagie! «Les éclats de rire expulsant les gaz vers le haut permettent une digestion plus complète», ajoute Corinne Cosseron.
Mais le rire, par ses vertus anxiolytiques et anti-inflammatoires, ainsi que grâce à l’amélioration de la qualité des sucs gastriques, permet aussi d’améliorer la prise en charge des ulcères.

Le cholestérol
Les échanges respiratoires sont trois fois plus intenses lorsqu’on rit. Le diaphragme s’abaisse, avec pour résultat une élimination facilitée du cholestérol. Mais s’esclaffer un bon coup fait aussi baisser la tension artérielle, et cela pendant plusieurs heures! Sans parler du fait que la rate se dilate, ce qui favorise l’afflux de sang dans l’organisme et stimule donc le système immunitaire. En stimulant la circulation sanguine, une dose quotidienne de rire offrirait le même effet préventif que l’exercice physique pour l’ensemble du système cardio-vasculaire, selon une étude du médecin américain Michael Miller.

L’eczéma
Le chercheur japonais Hajime Kimata, qui a fait visionner des films comiques à des patients atteints d’eczéma, a découvert que le rire augmentait les propriétés antimicrobiennes de la salive, généralement déficitaire chez les malades souffrant de cette maladie de la peau.

Les troubles sexuels
L’impuissance et la frigidité ont souvent une origine psychologique liée à une absence de libido, une trop grande anxiété ou une hyperémotivité. «Un bon éclat de rire fait diminuer l’angoisse et provoque la dilatation nécessaire des artères génitales», relève Corinne Cosseron.

L’addiction
Comme la drogue, le rire stimule le cerveau via le circuit du plaisir. Des chercheurs de l’Université Stanford ont observé, grâce à une IRM, qu’il active les centres de la récompense mis à rude épreuve en période de sevrage.

La schizophrénie
Des études israéliennes ont été jusqu’à démontrer que le fait de passer des films comiques à des patients schizophrènes réduisait leurs crises de colère et d’anxiété…

SOURCE:  Geneviève Comby –  Le Matin Dimanche

À LIRE«Remettre du rire dans sa vie – La rigologie, mode d’emploi», par Corinne Cosseron,Ed. Robert Laffont, 2009

Où se marrer sur La Chouette..? :

Tous les vendredis.. C’est le jour du « poison » et de l’humour
Cachou le Bobologue … la gogothérapie à gogo…!
–  Firmin Coquin et son petit fils  » grain de sel »… poivré..!

Les « lubriques » de Chou Vert  … Pas pour le repas de communion du petit..!

LE CHOURIANT un commentateur de l’actualité … (plus depuis fin 2013)


CHOU VERT

Share Button

Une réflexion au sujet de « La rigologie? C’est pas une blague! »

  1. Danielle OLIVER

    Merci pour cette nouvelle de choux, j’ai tout aimé et la rigolothérapie – Merci infiniment, et continuer ainsi -Que la retraite vous soit très très bonne – Danielle

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.