DAME MIELINE : Vénus et Cupidon voleur de Miel de Lucas Cranach l’Ancien

Propolis 60 gélules

BLOG DE
DAME MIELINE

 


Le thème s'inspire d'une fable de l'Antiquité grecque : un épisode des Idylles du poète bucolique Théocrite (IIIe siècle avt JC -mais ce chant XIX est parfois attribué à un pseudo-Théocrite). On y raconte que Cupidon/Eros/Amour (dieu du désir) vola du miel à des abeilles qui le piquèrent. Il se plaignit alors à sa mère Aphrodite/Vénus (déesse de l’amour terrestre) qu'il était injuste qu'une si petite créature (l'abeille) provoque autant de douleur. A quoi Vénus lui répond que lui aussi, Cupidon, était petit, mais que ses flèches de l'amour pouvaient, elles aussi, faire très mal. L'amour donc est à la fois douceur sucrée comme le miel (quand il est spirituel et platonique), et amertume et douleur brûlante (quand il est physique et terrestre).

C’est comme ça que tout a commencé entre Dame MIELINE et moi...

Un neveu turbulent je devrais dire un cul bidon de banlieue.. Tant tout ce qui dépassait, de ses vêtements trop courts, était tentant pour mes abeilles affolées par son bâton enfoncé dans la ruche..

Je me suis précipité le premier avant sa Taty MIELINE… Béatrice m’avait appris et démontré que la chromothérapie était efficace sur les piqures d’abeilles…
Après 3 minutes de lumière rouge et
30 secondes de vert dans la pénombre de mon sellier et je pouvais me retourner pour voir plus calmement la Taty qui m’observait…
AH la classe… Rien à voir avec son neveu ..
j’étais troublé .. Elle y avait mis les formes …. Mais aussi par le sentiment, qui devint vite certitude, que je l’avais déjà vu maintes fois sur grand écran.. Je… non non..!
On n’est pas à Paris Match ici..
Depuis que nos nous sommes liés d’amitiés… Elle a confirmé son appartenance au PAF venant soigner l’enveloppe de ses nerfs dans le potager du voisin..
Oh bonheur le mien…!
Elle savait jouer la comédie mais pas avec moi .. D’une grande culture… Elle ne savait pas écrire… C’est ce qu’elle croyait car à partir d’aujourd’hui nous lui ouvrons nos colonnes pour une série sur… Devinez :
LE MIEL ET LES ABEILLES … Histoire de se faire pardonner, son cul bidon de banlieue suit notre Déesse Venus pour profiter, et nous aussi ,de sa grande culture…..
Cherchez pas… Pour vous et moi, elle s’appelle Mieline …. Sans doute pour mettre de la douceur autour de ses nerfs malades.

 

« Vénus et Cupidon voleur de Mie»

Une série de Lucas Cranach l’Ancien

(années 1520-1530)

1534, Londres (détail)

Dulcia quandoque amara fieri

Douceur tourne parfois à l’amertume.

 

Le thème s’inspire d’une fable de l’Antiquité grecque : un épisode des Idylles du poète bucolique Théocrite (IIIe siècle avt JC – ).

On y raconte que Cupidon/Eros/Amour (dieu du désir) vola du miel à des abeilles qui le piquèrent.
Il se plaignit alors à sa mère Aphrodite/Vénus (déesse de l’amour terrestre) qu’il était injuste qu’une si petite créature (l’abeille) provoque autant de douleur.

A quoi Vénus lui répond que lui aussi, Cupidon, était petit, mais que ses flèches de l’amour pouvaient, elles aussi, faire très mal.

L’amour donc est à la fois douceur sucrée comme le miel (quand il est spirituel et platonique), et amertume et douleur brûlante (quand il est physique et terrestre).

1534, conservé à  Londres

1525,  conservé à Paris

1534,  conservé à Munich

Artiste majeur de la Renaissance germanique, le peintre et graveur Lucas Cranach l’Ancien (1472 – 1553) est connu pour sa très abondante production de tableaux (un millier peut-être)
Alternent des séries de portraits (de ses commanditaires et mécènes, les princes-électeurs de Saxe ; de Luther et de son épouse Catharina von Bora, etc.), et des scènes mythologiques (Le Jugement de Pâris, Diane, Mélancholie…) ou bibliques (Adam et Eve, La Crucifixion, La Vierge et l’enfant…).
Il s’est appuyé, il est vrai, sur un atelier nombreux incluant ses deux fils, et qui était une véritable petite entreprise dont Cranach a tiré une honnête fortune, un anoblissement (en 1509), et des fonctions municipales (il fut à trois reprises bourgmestre de Wittenberg).

Parmi les scènes mythologiques, Cranach et ses aides ont peint à partir de 1525 une longue série de « Vénus et Cupidon » : les catalogues enregistrent au minimum une trentaine de tableaux jusqu’à la fin des années 1530, qui se répartissent à peu près également entre la représentation « classique » de Cupidon armé de son arc et de ses flèches (celui qui en est frappé devient prisonnier du désir), et celle de « Cupidon voleur de miel », portant un rayon de miel et entouré d’abeilles, que nous avons vu ci dessus


SOURCE PRINCIPALE DE CET ÉPISODE :

MIELINE VOUS PROPOSE SES ARTICLES
PARUS OU A PARAITRE

La larme de Rê créa l’abeille…
Depuis les mures ont des abeilles et nous du miel
Vénus et Cupidon voleur de Miel de Lucas Cranach l’Ancien– Cupidon voleur de miel dans les gravures d’Albrecht Dürer
– Le miel… Une valeur médicinale démontrée.
Le thème du miel dans l’art
A PARAITRE EN 2018
– Le miracle des abeilles
– Le miel dans l’art contemporain

DAME MIELINE ET CUL BIDON

 

 

Share Button

4 réflexions au sujet de « DAME MIELINE : Vénus et Cupidon voleur de Miel de Lucas Cranach l’Ancien »

  1. Ping : DAME MIELINE : Le miracle des abeilles | JOURNAL LA CHOUETTE

  2. Ping : Miel, sa valeur médicinale démontrée | JOURNAL LA CHOUETTE

  3. Ping : gravure Dürer : Cupidon voleur de miel | JOURNAL LA CHOUETTE

  4. Ping : Une larme de Rê créa l'abeille... | JOURNAL LA CHOUETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.