La cigale et la fourmi ….oh purée le drame social…!

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs– “Soucieux de renouveler nos formules… nous avons souhaité mobiliser nos rédacteurs sur un thème, afin que chacun avec sa sensibilité propre, vous fasse vivre ou revivre, à sa manière, la thématique du jour :
La cigale et la fourmi” que Monsieur de la Fontaine me pardonne d’avoir autorisé cela… Aujourd’hui c’est le Sonotone qui s’y colle ….  Amenez l’eau chaude
– Pourquoi faire ..?
– EH BANANE…! Pour décoller ceux qui s’y colleront de trop prés”

CHOUSIALISTE LE BLOC INDISCRET….
DE BUSE A CORNEILLE, UN AUTRE REGARD SUR CE QUE NOUS ENTENDONS
Inscrit à la grille des programmes de la rentrée ce bloc sera contre tout ce qui est pour….. et pour tout ce qui est contre…!
Sa ligne éditoriale tient dans ces deux citations.
L’une d’’un homme politique….. l’’autre d’un homme du peuple français.
Dieu nous a donné deux oreilles et une bouche pour nous apprendre à dire seulement la moitié de ce que nous entendons
(Édouard Herriot)
– Ce qui accroche l’œ’oeil ne touche pas toujours le cœoeur. (Marcel)


VU DANS LE SONOTONE CES DERNIERS TEMPS….

 

 

Tout d’abord rappel de La fable …!

La Cigale et la Fourmi
Jean de La Fontaine

La Cigale, ayant chanté
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
“Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’août, foi d’animal,
Intérêt et principal. ”
La Fourmi n’est pas prêteuse :
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
– Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
– Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant.

la cigale et la fourmi …ici et maintenant

La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule ; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l’été.
Une fois l’hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d’être au chaud et bien nourrie, tandis que les autres, moins chanceux, comme elle, ont froid et faim.

La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.

Les français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d’autres vivent dans l’abondance.

Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi. Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu’elle paie « sa juste part ».

En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l’égalité économique et une loi (rétroactive à l’été) d’anti-discrimination.

Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.

La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n’a pas assez d’argent pour payer son amende et ses impôts.

La fourmi quitte la France pour s’installer avec succès en Suisse.

La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée. Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi, bien que le printemps soit encore loin.

L’ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale,se détériore car cette dernière n’a rien fait pour l’entretenir.

Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.
Une commission d’enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions d’euros.

La cigale meurt d’une overdose ; Libération et l’Humanité commentent sur l’échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.

La maison est squattée par un gang d’araignées. Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté, le gouvernement se félicite de la diversité culturelle de la France.


LE S
ONOTONE

LES TROIS VERSIONS  de la cigale et la fourmi

LIRE LES ARTICLES DEJA PUBLIES CES DERNIERES SEMAINES

 

Share Button

3 réflexions sur « La cigale et la fourmi ….oh purée le drame social…! »

  1. Ping : Manager ou ménager les fourmis travailleuses… | JOURNAL LA CHOUETTE

  2. OLIVER

    bonjour

    Excellent le conte en version moderne (2) je ne suis pas douée pour analyser et surtout comparer avec la nouvelle version mais il y a souvent du vrai et la fourmi, prend sa retraite un jour avec juste sa conscience propre et juste de quoi vivre pour couler des jours heureux, et des fourmis il y en a t il encore ? ou sont elles en dépression ? Ha ha ha !!! je n’ai pu lire la 3ème version – je y retourner – mes amitiés , faites moi signe quand je pourrai aller à votre magasin et vous y rencontrer – fin mars ?

    Répondre
  3. WALTER

    bravo pour cette subtile analyse de la fable de Lafontaine revue et actualisée par toutes les mesures prises pour annuler les différences sociales…je suis totalement de ton avis. La pauvre fourmi a rudement bien fait de foutre le camp en suisse, (c’est ce que feront toutes les autres fourmis, en nous laissant rien que des cigales ,et des dommages à réparer partout par leurs négligences …) triste époque.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.