Choucaline nous montre tels que nous sommes …… c’est l’eternel masculin

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline– BLOC NOTE de Choucaline
– “Les capacités de notre cerveau:

je faisais déjà l’autre jour avec vous des recherches sur les hommes. Malgré mon questionnaire cliquez pour accéder -  Oh mon Dieu il gèle en enfer
je ne cerne toujours pas ce qu’est l’éternel masculin

barre bleue

L’ÉTERNEL MASCULIN

SONY DSC

J’ai rencontré l’amour au Louvre

CE QUE NOUS CONNAISSONS DE L’HOMME LES FILLES C’EST CA…
ET VOUS ALLEZ VOIR QUE MARRANT AU PREMIER ABORD CELA DEVIENT VITE PITOYABLE ET L’ON SE PREND A RÊVER DE CET ANGE RENCONTRÉ AU LOUVRE



JE NE POUVAIS EN RESTER LA … QUI POUVAIT M’AIDER..?
JACQUELINE KELEN…?

• Editeur : Robert Laffont • Parution : 01/12/1996 • Nombre de pages : 354

De par sa formation en lettres classiques autant que par goût personnel, Jacqueline Kelen se passionne pour les mythes d’Occident, dont elle dévoile la sagesse dans ses livres et dans ses séminaires.
Mais elle écrit aussi sur les richesses du coeur et la voie mystique.
Productrice à France culture, elle a ecrit une trentaine d’ouvrages dont le plus intéressant à mes yeux c’est l” éternel masculin”

Dans ce livre elle considère qu’à une époque où l’identité masculine parait vacillante, noyée dans l’uniformisation générale,  réduite à des faits biologiques ou à des concepts psychanalytiques, elle ose s’interroger sur l’éternel masculin.

Un éternel masculin nourri de mythes héroïques, de chevaliers et de troubadours, d’enchanteurs et d’esthètes, d’hommes sauvages, d’hommes de coeur et de courage, de séducteurs défiant Dieu, de ravis , de fous et de rois magnifiques.

Un livre somptueusement écrit, avec force et poésie, stimulant pour tout homme conscient de son devoir d’homme et source de désir pour toutes les femmes; car elles rêvent de ces êtres mythiques ou, comme l’écrit l’auteur, de cet homme chimérique qui seul donne envie parce qu’il appelle au large et à l’imprévisible.

Écoutez la parler de tout ça

APOLLON

Apollon est le dieu grec du chant, de la musique et de la poésie.
Il est également dieu des purifications et de la guérison.

Les mythes – grecs, bibliques, celtiques, etc. – c’est mon outil de travail, parce que j’ai fait des études classiques.
J’ai rencontré ces textes très tôt.
Mais pour moi, ce n’est pas seulement de l’érudition : c’est très vivant, c’est un chemin de vie possible pour les individus.
Ce qui m’intéresse, c’est de pouvoir dire :
” Je suis Ulysse, qui cherche le chemin du retour vers sa patrie”.
J’essaie de m’approprier le mythe, d’en faire une histoire personnelle, si possible exaltante.

A une époque où je donnais des cours de communication, j’ai demandé à mes étudiants quels étaient les héros de leur enfance ou de leur adolescence.
J’ai été très étonnée de voir que les filles avaient des exemples de héros, mais que les garçons répondaient par un point d’interrogation, ou par des personnages à la mode.

Je me suis dit que peut-être la culture masculine avait été laissée de côté et qu’au lieu de pleurer comme beaucoup de femmes sur la médiocrité des hommes – comme si les femmes seules étaient capables de faire quelque chose de bien – je pouvais contribuer à rendre aux hommes leur mémoire.

Curieuse comme je suis….  j’ai voulu en savoir plus

En effet n’est il  pas paradoxal, quand on est une femme, de prétendre définir le masculin ?
Voici sa réponse:

– Si, mais c’est justement ce que je ne veux pas faire…
Je souhaite dire aux hommes :
” Ne vous définissez plus seulement comme des pères de famille ou comme des hommes d’affaires, mais retrouvez la source, le sentiment exaltant, ou merveilleux, ou magnifique, d’être un homme – et ce même si l’existence, ou les femmes, vous ont déçus ou blessés “.

Il m’a semblé aussi que beaucoup d’hommes avaient envie d’entendre de la part d’une femme qu’ils ne sont pas seulement des rivaux, des ennemis, des êtres qui doivent absolument se féminiser pour être acceptés – mais qu’ils ont leur grandeur et leur noblesse.

En fait, comme je me sens tout à fait du XIIe siècle, je me dis que le rôle majeur de la femme est peut- être d’inspirer ce chemin de la grandeur :
la dame courtoise ne dit pas au chevalier
Rends moi heureuse ! “ ou ” Rentre ce soir à sept heures !”, mais elle réveille les vertus chevaleresques qui sont présentes de manière particulière en tout homme.

“Anne m’a chère Anne.. ne vois tu rien venir…..? “
Cherchez il en existe encore… si Jacqueline vous le dit les filles…..


SOURCE: www.la-cause-des-hommes.com

barre bleue

Choucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE Lire mes derniers articles
cliquez pour accéder -  Oh mon Dieu il gèle en enfer
retour sur la rubrique du même tabac

 
RETRO C’EST DU MÊME TABAC

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.