INFO DU JOUR: 17 MAI 2013 – LE CHOURIANT

2 TONNES DE CANNABIS DANS LES CAROTTES

Par Europe1.fr avec AFP Publié le 16 mai 2013 à 14h59

Les douaniers de Tours ont intercepté un camion contenant 2,1 tonnes de cannabis dans un chargement de carottes en provenance d’Espagne, a indiqué jeudi la direction générale des douanes et droits indirects dans un communiqué.

Les agents de la brigade intérieure des douanes de Tours ont saisi mercredi les 2.162 kg de cannabis pour une valeur estimée à 10 millions d’euros sur le marché illicite à bord du camion qui circulait sur l’autoroute A10, selon les douanes. “Selon le chauffeur et les documents présentés, il (le camion) transportait 22 palettes de carottes”, indique le communiqué, avant de préciser: “Les agents ont constaté que le camion n’était pas réfrigéré alors que les marchandises étaient censées être transportées à 4°”.

A l’aide d’un chien, les douaniers ont retrouvé 48 “valises marocaines” contenant du cannabis au milieu des palettes de légumes. Au total, 71 paquets de résine et 23 sacs de “pollen” de cannabis ont été saisis.

minilogo chouriant

LES CAROTTES SONT CUITES ET PARTENT MÊME EN FUMÉE

Chez les potes âgés, on ne mélange pas les choux et les carottes…. mais si en plus en Espagne ils mélangent avec la mauvaise herbe….. les carottes sont cuites…
Si l’Europe  pour certains c’est du vent, avec le dossier ci-joint elle part vraiment en fumée

SAINT PASCAL BAYLON

Frère mineur en Espagne (✝ 1592)

Pascal est né dans le pays d’Aragon en Espagne, dans une famille de cultivateurs fort modestes.

Durant son enfance, tout en gardant les moutons, il se plongeait avec délices dans la prière silencieuse qui lui donnait le désir de se consacrer à Dieu.
Mais n’étant pas accepté dans la vie religieuse à cause de son manque d’instruction, il se place comme berger près du couvent pour participer aux offices, au moins de loin, quand sonnait la cloche.
Finalement, il put entrer comme frère convers chez les franciscains et il y remplit la tâche de portier.
Il rayonnait par son amabilité et sa douceur envers tous ceux qui se présentaient à la porte du couvent. Beaucoup de gens pour cette raison venaient lui demander conseil, même des prédicateurs qui estimaient que sa théologie était celle du cœur et non pas celle d’un intellectuel.
Maltraité par les Huguenots au cours d’une mission dans la France déchirée par les guerres de religion, il leur pardonna en disant que c’est pour servir Dieu qu’ils l’avaient ainsi traité. Il puisait sa force dans sa ferveur pour l’Eucharistie et passait de longues heures en adoration silencieuse devant le Saint Sacrement.
Après sa mort, les miracles se multiplièrent sur sa tombe. Le Pape Léon XIII nomma patron des Congrès eucharistiques.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.