CANADA: Rando en raquettes à CHARLEVOIX

 De notre envoyé spécial au Canada – Marie Charlotte

carte charlevoixLe week-end dernier, je suis allée rendre visite à Jessica et sa famille qui m’avaient accueillie au Québec lors de mon premier voyage en 2007. Ils habitent La Malbaie, grand village au bord du fleuve St-Laurent à 4h30 de Montréal en voiture.

Chez Jessica - La MalbaieJ’ai pu profiter d’un voyage jusqu’à Québec, avec un ami de ma colloque. Et Jessica est venue me chercher à Québec. Le covoiturage, ya que ca de vrai 😉 et c’est surtout beaucoup plus économique que le bus.  En partant de Montréal, il faisait 5°C et plus on approchait Québec, plus la température descendait. Quand nous sommes arrivés à Québec, il faisait -9°C. Jessica m’avait annoncé qu’à La Malbaie il y avait encore beaucoup de neige et que la température était beaucoup plus froide qu’à Québec.  Une fois arrivés, le thermomètre affichait -18°C …OK… Je me suis dit que mes pieds fragiles n’allaient jamais tenir le coup et que j’allais en perdre un en route ! Le lendemain, la température n’était toujours pas remontée, il y avait effectivement beaucoup de neige (entre 70cm et 1m) mais sous un ciel bleu et un soleil éblouissant, je n’avais vraiment pas froid !

Rando en raquettes à SagardNous sommes donc allées nous promener à Sagard (checkez la carte ;)), village pommée dans les “montagnes” ( Jessica m’assurait que c’était des montagnes, mais croyez-moi, ce n’était pas des montagnes :)) Il y avait vraiment beaucoup de neige, j’en ai jamais vu autant ! Même l’hiver 2010  de Perpignan est battu lol. Il fallait donc enfiler les raquettes. Un peu gauche et l’attitude peu assurée, j’ai touché le sol enneigé avec ces engins. J’avais l’air fine, mais ça n’avait rien à voir avec le SnowBoard et j’ai vite pris le coup après une belle glissade où je me suis retrouvée allongée, le dos au sol et la tête en arrière.

Rando en raquettes à SagardNous sommes passées sur une passerelle en bois, construite par le père de Jessica. Ma première pensée a été pour ma mère hihi. Elle aurait été incapable de passer là et nous aurait interdit de le faire. La rivière, bien que  basse encore, avait un courant assez fort et c’est avec beaucoup d’angoisse que je l’ai traversée. La vue sur la rivière était magnifique et ça aurait vraiment été dommage de rater ce spectacle. 

Rando en raquettes à SagardNous avons suivi la rivière jusqu’à ce que nous arrivions au “futur” chalet de ses parents. Dans les bois et près d’un lac, je vivais en direct le cliché québécois: une petite cabane en bois, des raquettes plantées à l’entrée, de la neige jusqu’au premier étage, à l’intérieur un feu à bois, et des Québécois parlant dans un dialecte étrange de leur prochaine chasse à l’orignal (le cousin de notre élan d’Europe :)). J’étais en extase !

Les chutes de SagardLe père de Jessica nous dit qu’il y a une chute d’eau à voir à quelques pas de là. La neige commence à fondre et rend ce lieu encore plus impressionnant. C’est à cet endroit que nous avons terminé notre rando en raquettes.

Le soir en rentrant, le frère de Jessica nous a emmené faire un tour en quad des neiges à travers l’immense terrain de la famille. J’étais tout derrière et je recevais la neige dans le visage. Il a osé passer sur un lac gelé, à ma grande frayeur !

maple-6a4c7Le lendemain a été consacré à la dégustation de la tire d’érable. La tire d’érable consiste à faire chauffer le sirop d’érable à 113,5°C (précisément !!!). La tire est ensuite déposée chaude directement sur la neige fraîche, propre et compacte. On se sert ensuite de spatules en bois (palettes) pour prendre la tire sur la neige et la déguster.

Voilà un week-end québécois comme les Français les aiment !
Marie Charlotte au CanadaMACHANADA   (A bientôt pour une autre rando…!)

WIKIPEDIATRE modérateur détracteur en chef C’EST BEAU…et c’est beau les voyages ….
Comme disait moqueur mon grand père à sa femme qui ne connaissait que le bout de son jardin :
MARIE, ils sont bêtes les gens qui n’ont pas voyagé
C’est vrai que lui, pendant la grande guerre, il avait visité les frontières polonaises entre deux allemands…!

Share Button

1 réflexion sur « CANADA: Rando en raquettes à CHARLEVOIX »

  1. Denise

    c’est un bien beau voyage, en effet, qui tente énormément…encore que le froid et la neige, on a connu cet hiver (et ce n’est pas fini il neige encore en face, dans les Pyrénées, c’est super beau , mais on n’a pas le sirop d’érable en prime !)…on aimerait y aller en automne, pour avoir les belles couleurs des érables en photos…patience, ça arrivera un jour …on peut rêver !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.