Archives quotidiennes :

Etude Sexologique: L’habitat rural et la l’habitat urbain

                                    LE PETIT COQ

petit coq

Perrette avec ses poules coquines
Élevait un petit coq hardi,
Qui chantait matines,
De bon matin pardi… !
Crête vermeille, queue piquée
De plumes de toutes couleurs.
Pour Perrette enchantée,
C’était le coq du canton le plus cavaleur.
Il était fait pour courir ses poules coquines
Également reconnu pour être le premier,
A chanter matines
Du haut de son tas de fumier.

 

Mais c’est bien le boulot premier
De tout petit coq fermier
Coq, est à ses semblables pareil
Pour saluer le jour, le jour et le soleil.

Après le petit déjeuner,
Tout coq doit batifoler.
Faire la distribution,
Donner à chacune sa ration.
Pour un poulailler content
Un coq doit être vaillant
Et notre coq, pour chacune des boulottes
Etait capable de faire belote et rebelote.
Pour la paix du poulailler,
Il ouvrait tous les chantiers.

 

Mais aujourd’hui, il faut dire adieu,
Au petit coq chantant,
Qui de son timbre radieux,
Saluait tous les passants,
Saluait de l’Aube, les timides lueurs,
A l’affût du premier rayon de soleil.
Il est mort aujourd’hui, le grand chanteur,
Comme dans ce bas monde, ton cri,
En dérangait trop tôt plus d’un,
Qui flemmardait tard le matin dans son lit,
Ne tolérant aucun bruit, aucun.

 

Et pourtant, c’est bien le boulot premier
De tout petit coq fermier
Coq, est à ses semblables pareil
Pour saluer le jour, le jour et le soleil.

 

Petit coq, coq chantant, adieu
De notre siècle tu es la victime.
À cause de ton timbre radieux
En silence, on a commis un crime.
Tu ne chanteras plus, tu ne batifoleras plus,
Pour calmer un voisin
Qui a oublié le paysan qu’il fut,
Le petit coq est, sans attendre, cuisiné au vin.

Pleurez, pleurez mes poules coquines,
Il ne sera plus le premier,
A chanter matines
Du haut de son tas de fumier.

Et pourtant, c’est bien le boulot premier
De tout petit coq fermier
Coq, est à ses semblables pareil
Pour saluer le jour, le jour et le soleil.

Cette histoire doit nous enseigner,
Que si un coq peut en paix batifoler,
Faire la distribution,
Donner à chacune sa ration.
Pour un poulailler content
Un coq doit être vaillant

Mais aussi, et c’est à peine croyable
Il devra en plus, désormais, faire un boulot convenable.
Et, pour le bien être de tous, naître muet
Pour la paix du poulailler, et de tout le comté.

 

Pere GUISSET
( Traduction libre de son texte catalan « EL PETIT GALL » )

REHABILITONS LES VERTUS DE LA FEUILLE DE CHOU               Note d’un petit coq traducteur :

 Si dans votre village aussi, vous faites la chasse aux coqs de villages et autres  beaux parleurs, allant même à sacrifier les chroniqueurs, si personne n’a encore été châtré, en tant que grands bavards, faites comme moi;   sauvez la race des batifoleurs, évitez de chanter pour que l’on vous laisse toujours batifoler en paix.

Au matin de vos rudes combats, si au lit vous flemmardez, évitez aussi d’habiter à côté d’un poulailler… ! …. Et pour vous nourrir?…..Continuez à aller au supermarché…. !.  

Au rayon poissonnerie, vous constaterez que le maquereau sent aussi fort que le fumier……
Mais peut être faut-il demain, après nos oreilles, soigner aussi notre nez…!

REHABILITONS LES VERTUS DE LA FEUILLE DE CHOU    Chou vert. !

Share Button