Archives par étiquette : gâteux

LE GÂTEUX : Qui connait le «financier»

le Blog note
de

PAT HISSIER

M HISSIER assure désormais sa rubrique Papisseries…

Bien sûr PATACHOU sera à ses côtés

Une gourmandise de plus dans la Chouette

La gastronomie et la pâtisserie françaises sont réputées à travers le monde. Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres …
A eux de vous les faire découvrir…

Pourquoi la pâtisserie le « financier» porte ce nom ?

Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres ... Ainsi, le bœuf-bourguignon, le cassoulet, le hachis Parmentier ou encore la Quiche Lorraine sont quelques-uns des plats typiquement français qui sont connus par de nombreux étrangers.

Pour ce qui est des desserts, ce sont les macarons, les éclairs, les mille-feuilles et les crêpes qui font partie des pâtisseries françaises les plus connues en France comme à l’étranger.

Pour autant, la pâtisserie française ne se limite pas uniquement à ces quelques desserts.
C’est le cas notamment du financier…
– Le gâteux vous fait peut être découvrir…?
LE FINANCIER

 

Le financier est une pâtisserie, un petit gâteau rectangulaire à base de poudre d’amandes et de blancs d’œufs.
Elle est parfois étiquetée visitandine ou friand (Normandie) dans certaines pâtisseries qui ont conservé l’appellation traditionnelle.
La plus ancienne mention semble être dans le livre de Pierre Lacam, en 1878, ce qui réfute les histoires mal documentées qui attribuent le gâteau à Lasne.

Les origines de ces petits gâteaux

Au XVIIe siècle, de petits gâteaux OVALES à base d’amande, farine, sucre, beurre et blancs d’œufs étaient préparés par les sœurs de l’ordre des Visitandines à Nancy en Lorraine.

Ces petits gâteaux appelés « Visitandines » étaient fabriqués soit pour pallier la proscription de consommation de viande dans les couvents, soit pour ne pas laisser perdre les blancs des œufs dont elles utilisaient le jaune comme liant pour leur peinture.


La plupart des pâtisseries aux amandes connurent une éclipse après la Renaissance
Le cyanure sentant l’amande amère, on se méfia pendant des siècles de tout ce qui était à base d’amande.

Le pâtissier LASNE prés de la Bourse les rendit beaux comme des lingots d’or

Vers 1890, le pâtissier Lasne remit les visitandines au goût du jour.
Comme son magasin était tout près de la Bourse, sa clientèle se composait en grande partie de financiers désireux d’avaler sur le pouce un petit gâteau qui ne salisse pas les doigts.
Lasne eut aussi l’idée de changer la forme ovale de la pâtisserie originelle pour évoquer celle d’un… lingot d’or.
Le financier était né !

  • L’origine d’une copie des Visitandines par les pâtissiers suisses mais en forme de lingot pour ne pas contrefaire les visitandines est aussi évoquée.


LA RECETTE SÉLECTIONNÉE

Financiers à la pistache

CLIQUEZ LA PHOTO,  LINE VOUS FILE SA RECETTE :
https://www.line-lisbonne-et-cie.com/

 

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Dans un article de Richard Johnson repris par Slate en mai 2013, le journaliste gastronomique indique que « plus personne n’est excité par les cupcakes ».
Les financiers seraient en train de les remplacer : des « petits gâteaux français » fabriqués avec des amandes en poudre et des blancs d’œufs.
Ils ressemblent à des « petits lingots d’or un peu spongieux », parfaits pour le tea time.

Un cupcake (anglicisme), petit gâteau ou gâtelet (ou fairy cake, « gâteau de fée » comme il est connu en Angleterre) est un petit gâteau d’origine américaine souvent très coloré en portion individuelle, ayant la forme du muffin.

Le cupcake est cuit dans un moule en papier et généralement recouvert de glaçage et parfois décoré.

LE GÂTEUX et ses Papisseries

 

Share Button