Archives par étiquette : franquisme

Bébés volés du franquisme le procès en vue

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE
– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je voulais, cette semaine, vous parler


Des Bébés volés du franquisme:

Un procès est  en vue en Espagne où  un très grand nombre d’enfants auraient été «volés» à leur naissance à leurs parents biologiques sous la dictature.
littel com pote
Un ex-médecin gynécologue sera jugé en Espagne pour son implication présumée dans l’énorme scandale dit des «bébés volés du franquisme», 1er procès dans cette affaire. Le praticien est soupçonné d’avoir soustrait une nouveau-née à sa mère pour la confier à une autre.

Le scandale avait été révélé en 2010 en Espagne, où un très grand nombre d’enfants auraient été «volés» à leur naissance à leurs parents biologiques sous la dictature de Francisco Franco (1939-1975).

Dans une ordonnance de renvoi consultée mardi par l’AFP, un juge d’instruction a donné son feu vert en février pour le procès de l’ancien médecin Eduardo Vela, aujourd’hui âgé de 82 ans, selon la presse.

Il est poursuivi notamment pour soustraction de mineure et falsification de documents officiels. La date du procès n’a pas encore été fixée.

little compote DDANS SON COMMENTAIRE DE MAI 2013 ,
LA CHOUETTE ÉTAIT SUR CE FRONT ET
LE CHOURIANT TITRAIT
…..
“Espagne les bébés robados” Voici pourquoi…..

BÉBÉS VOLÉS EN ESPAGNE :UN APPEL AU PAPE
AFP – International – 25/05/2013 – 08:18

Une association de victimes de vols de nouveaux-nés commis en Espagne pendant la dictature franquiste (1939-1975) et dans les années 1980 a demandé au pape, dans une lettre rendue publique vendredi, d’intervenir pour l’ouverture des archives de l’église.

Au cours des dernières années, “on a découvert le drame immense constitué par les réseaux d’achat et de vente d’enfants qui ont fonctionné impunément à partir des années 1940”, déclare la lettre adressée au pape François par l’avocat Enrique Vila Torres, président de l’une des associations créées après la révélation de ce scandale, SOS Bebes Robados (SOS Bébés Volés).

Selon les associations, jusqu’à 300.000 bébés pourraient avoir été volés pendant la dictature du général Francisco Franco et aussi après la fin en 1975 du franquisme, aucune loi espagnole n’ayant encadré les adoptions avant 1987.

Sous le franquisme, ces bébés étaient enlevés à leurs mères républicaines en vertu d’un décret de 1940 qui permettait au régime de s’en emparer des nouveaux-nés s’il estimait que leur future “éducation morale” était en danger.

Dans les premières années de la démocratie, le trafic d’enfants s’est poursuivi, dont la vente de bébés, parfois dans des cliniques gérées par des institutions catholiques.

Née dans la Clinique Santa Cristina de Madrid en 1957, Paloma pense qu’elle a pu être volée à sa naissance. C’est dans ce même hôpital qu’officiait Soeur Maria le 31 mars 1982, lorsque Maria Luisa Torres, 58 ans aujourd’hui, est venue accoucher. Cette infirmière accuse Soeur Maria de lui avoir volé son enfant, qu’elle avait auparavant accepté de lui confier temporairement, contre rémunération, jusqu’à ce qu’elle retrouve une situation financière plus aisée. C’est sa plainte, la première à aboutir en Espagne, qui a mené la religieuse devant le juge.

Lorsque ces faits ont été révélés, les autorités espagnoles ont pris des mesures pour faciliter les recherches des familles. Mais un obstacle se présente “lorsque les archives contenant les identités de mères et d’enfants sont des archives ecclésiastiques”, déclare la lettre de l’association, envoyée au pape il y a quelques jours.

Certains responsables catholiques “refusent encore au jour d’aujourd’hui de permettre l’application de la loi et de communiquer, même lorsque des décisions de justice le leur ordonnent, les identités des femmes qui ont accouché dans leurs institutions”, écrit l’avocat Vila Torres.

minilogo chouriantUNE HISTOIRE DE VACHE FRANQUISTE LIVRÉE FRANCO DE PORC

C’est bien une histoire de vaches espagnoles livrées Franco de porc au pape à quelques jours de la fête des mères par calcul d’un avocat cruel ……. Quand une religieuse est impliquée pour trafic d’enfants dans les années 80 ……. C’est de bonne guerre de continuer à se faire des incivilités plus de 70 ans après la guerre civile

Dring dring

– Qui sonne en ce dimanche de fête des mères ?
Mi Hijo… ?? Surprise un homme de bonne éducation morale dit cette vieille républicaine à qui on avait pris son enfant

Tu vois la gueule des frères et sœurs un type débarque et s’invite

Tu arrives juste pour le gâteau …il reste la part du pauvre

Eh oui tout n’est pas sentiments et émotions….. il faut bien vivre surtout en Espagne ou on s’arrache le bout de gras qui peut rester autour des os et parfois plus dans certains héritages

Bobo la tête… bobo la bête espagnole …….La vache… ! Dure réalité d’un guerre si vile qu’elle ne semble jamais se terminer.. !

Dring dring

Qui sonne en ce dimanche de fête des mères
Mama Mia… !
Mais c’est que moi …… j’ai qu’un seul cadeau pour deux mamans

Je ne te dis pas la tête de la mère adoptive qui vit déjà avec cette épée d e Damoclès depuis des années

Ça y est ….. Elle est planté là dans le parquet de la salle à manger
Je te dis pas la larme est tranchante ….. L’alarme est au rouge … !

Bonjour le choix à faire de devoir partager l’amour que l’on croyait unique et inébranlable

Pauvre Espagne engluée dans son désastre économique ou l’on voit des familles vendre les bijoux pour nourrir leurs enfants

Pauvre Espagne qui voit se rouvrir des procès et avec eux les tombes des cimetières pour rechercher des paternités certaines et des reconnaissances improbables des proches qui restent.

Pobres bébés robados…. Pobres mamas en lagrimas …. Oui des larmes et des cris surtout quand vous venez semer la division en divisant le gâteau

Pauvre gâteau qui peut vite finir en tartes directement sur ta poire…..

– Hombre c’est juste une poire pour ta soif de bières….. desesperados

LE CHOURISTE Bébé volés….
Baisers volés……
Baisés volés…..
amours perdus de part et d’autre…

Quel gâchis… plus jamais la guerre mon fils . !


SOURCES :
EUROPE 1 ET AFP – 2013

duo compoteCOM’POTE


Share Button

CHANSONS ENGAGEES: Maria del Mar Bonet – Que volen aquesta gent

barre grenat

logo semaine espagnole

BLOC NOTE  MILITANT

  –  DEVOIR DE MÉMOIRE –
par
Chou Rouge
Pendant presque trente ans, les vaincus de la guerre civile d’Espagne ont accepté d’éprouver une amnésie volontaire pour faire renaître la démocratie..

Le juge espagnol Baltasar Garzon a qualifié mardi 31 janvier devant le Tribunal suprême de Madrid de “crimes contre l’humanité” les disparitions de civils sous le franquisme, expliquant ainsi sa tentative d’enquêter sur ce dossier qui lui vaut un procès polémique.

Avant d’entendre la déposition du magistrat, le Tribunal a décidé de mener à son terme ce procès, en dépit d’une demande d’annulation soutenue à la fois par le parquet et par la défense qui mettent en cause la faiblesse de l’accusation.
Assis au banc des accusés, le juge Garzon a tenté de justifier l’enquête qu’il a réalisée de 2006 à 2008 sur le sort de plus de 100 000 disparus, dénonçant des crimes imprescriptibles”.
Les familles de victimes, qui l’avaient saisi en 2006, décrivaient une série de faits, a-t-il déclaré, disparitions, détentions illégales, assassinats, qui pouvaient être qualifiés dans certains cas de crimes contre l’humanité, de génocide”.

Il s’agissait, a-t-il ajouté, de faits d’élimination systématique en vertu d’un plan conçu à l’avance”

Source : journal leMonde.fr  janvier 2012

Maria del mar Bonet ..la militante

Voici une chanson emblématique de la résistance anti franquiste basée sur un fait réel….. un évènement durant la dictature fasciste et qui a coûté la vie au jeune étudiant Enrique Ruano, membre du FLP.
Le contexte est celui de l’époque d’après-guerre civile espagnole, quand la dictature était établie … Les universités étaient le principal foyer de rébellion et de propagande antifasciste.
Dans ces actions, de nombreux étudiants ont péri dans des manifestations ou au cours de leurs détentions.


Durant le franquisme …. il était courant que la police recherche des gens qui étaient considérés comme “dangereux” pour le régime … des gens majoritairement étudiants qui avaient des idées politiques ouvertes sur la démocratie et la liberté qui faisait défaut….!

Dans ce cas douloureusement évoqué, Il s’agit d’un étudiant que l’on a défenestré au petit matin, au moment de son arrestation. Sa famille est sortie du silence longtemps après, en rappelant ces circonstances dramatiques et en demandant  justice. Sur ce point la chanson est assez réaliste et exacte.. Son titre et le refrain parle d’eux même :

PLUS JAMAIS CA OK“- Que me veulent tous ce gens
qui frappent à ma porte au petit matin”

et des paroles qui donnent le frisson… de cette mère au rempart illusoire

En robe de chambre la mère apparut sur le pas la porte
– Que voulez vous à mon fils ?
-Votre fils est il là ?
– Il dort dans sa chambre…
-Que voulez vous à mon fils qui se réveille à peine ….

Désarroi pour nous qui découvrons que les anges n’ont pas tous des ailes …..

Il y a beaucoup d’émotion dans cette chanson et surtout à la lecture des commentaires d’internautes qui l’écoutent encore aujourd’hui.

– Je ressens moi aussi la même émotion…. j’en ai la chair de poule. Je dois vous dire, qu’au sein de notre famille cela ravive le souvenir de mon grand père tombé comme lui sous le régime franquiste. La plaie s’ouvre à entendre ces paroles……

Il faut encore le crier très fort aujourd’hui…! pour arrêter partout dans le monde le vol des innocents à l’aube

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs

 Au terme de notre devoir de mémoire et nos recherches sur internet nous avons ( sans doute par hasard) été contactés par le Partit Nacionalista Català qui reprend donc ses activités en Catalogne du Nord voici un extrait de son message:

“Le PNAC est une organisation radicale catalane qui s’est constituée à partir d’Estat Català, une première fois en 1932 et plus près de nous au cours des années 90.
Le PNAC défend la Nation Catalane de toujours, sa terre et sa culture. Il refuse toute politique de métissage ou de multiculturalisme.
La terre catalane appartient aux Catalans et à eux seuls ! ….”

“- Merci beaucoup jeunes gens…… je respecte ceux qui sont venu galérer dans notre pays à nos côtés …… et je crains surtout…vu leur nombre, de ne pas avoir assez de fenêtres dans ma maison….. Le devoir de mémoire nous impose de ne pas recommencer les erreurs du passé en faisant nous aussi, sous d’autres formes, ce que nous avons avec force dénoncé”

barre grenat

Chou ROUGE

Share Button