Archives par étiquette : contusions oculo-faciales

En matière de sécurité l’air bag nous en met plein les yeux

Crème anti-douleur 200mlbarre grenat

BLOC NOTE

PRÉVENTION

par Compote

barre grenat

En matière de sécurité l’air bag nous en met plein les yeux
Découvrez de quelle manière ?

 Après les statistiques nord-américaines, la ceinture de sécurité (3 points) seule est 3 fois plus efficace que l’air-bag seul pour diminuer la gravité des blessures.
Mais l’addition « air-bag + ceinture de sécurité » permet une réduction de gravité d’environ 5 points de chaque type de lésions, portant au mieux

  • de 50 à 55 % le taux de diminution des blessures mortelles ;
  • de 55 à 60 % celui des blessures graves ;
  • mais seulement de 20 à 25 % celui des blessures légères, avec apparition de nouveaux types de lésions dûs à la nature et au mode d’action de l’air-bag.

L’air-bag est un sac en nylon enduit de PVC, placé dans la colonne de direction pour l’air-bag conducteur, dans le tableau de bord pour l’air-bag passager avant, dans les dossiers des sièges avant pour les air-bags passagers arrières et dans les portières pour les air-bags latéraux.

Au niveau du pare-chocs avant se trouvent de trois à cinq capteurs sensibles aux chocs et aux décélérations brutales (dès 18 km/h).
La stimulation de ces capteurs déclenche automatiquement la combustion d’une cartouche de 70 grammes de poudre d’hydroxyde d’azote qui se transforme en un gaz expansif contenant 1 % d’hydroxyde de sodium.
Les reliquats de poudre d’hydroxyde d’azote et l’hydroxyde de sodium post-combustion très fortement alcalin, sont très toxiques pour l’oeil et lui font donc courir un risque potentiel important de brûlures chimiques qui s’ajoutent aux brûlures thermo-mécaniques lors du déploiement à très grande vitesse de ce sac enduit de PVC.

 j'étais bien heureux d'en avoir deux..!Les traumatismes cornéens sont rarement graves : érosions épithéliales, oedème de cornée le plus souvent assez rapidement régressifs.
Mais, en cas de chirurgie réfractive préalable, cela peut être très différent : éclatement des incisions de kératotomie radiaire pouvant nécessiter de très nombreux points de suture , plissement du capot nécessitant son repositionnement.
Se produit également une perte de cellules endothéliales dont l’importance est liée à la violence du choc sur l’air-bag et qui peut être cause d’une décompensation cornéenne ultérieure

 Plusieurs études ont mis en évidence des facteurs de mauvais pronostic :

 en premier lieu, le port de lunettes, même incassables, de lentilles rigides, peut être cause de plaies perforantes du globe oculaire. En fait la présence de tout objet ou élément plus ou moins rigide et de plus ou moins grande taille s’interposant entre l’air-bag et le visage peut être à l’origine de ces plaies.

en second, intervient de façon très nette la taille des personnes qui conditionne leur distance et leur positionnement par rapport à l’air bag. Les lésions sont d’autant plus sévères que le conducteur est proche du volant, ou que le passager est proche du tableau de bord, ce qui est le cas des personnes de petite taille, et surtout des enfants;

  • en troisième, jouent le volume, la puissance et la vitesse de déploiement de l’air bag responsables de la violence du traumatisme facial. À noter qu’aux États-Unis où les air-bags ont été conçus pour être efficaces sans ceinture, leur volume est le double voire presque le triple de celui des air-bags installés en Europe où le port de la ceinture est obligatoire.

Les contusions oculo-faciales par air-bag sont rarement causes de fractures orbitaires, mais sont de façon quasi-constante responsables d’abrasions cutanées et d’hématomes plus ou moins étendus.

Elles sont à l’origine de lésions oculaires du segment antérieur :
– hyphéma, recul de l’angle irido-cornéen, luxation cristallinienne,
et aussi du segment postérieur :
hémorragies vitréo-rétiniennes, déchirure voire décollement de la rétine, et même de plaie du globe.

barre grenat


CONCLUSION

Les air-bags, petits ou gros coussins « protecteurs », se multiplient dans les habitacles de nos voitures : air-bag conducteur, air-bag passager avant, air-bags latéraux, air-bag pour les passagers arrière, multipliant les déflagrations et les risques auditifs dans cet habitacle clos.
Il est donc nécessaire que les usagers soient informés des risques inhérents à la présence d’air-bags multiples dans leur véhicule et qu’ils apprennent à les apprivoiser pour en minimiser les dangers.

À la fois Dr Jekyll et Mister Hyde, les air-bags n’ont rien de coussins douillets quand ils se déploient !

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs
“Eh camarade, elle est bien sympa ton histoire mais pour ma part , j’aime mieux être mal voyant que mort…
et quand il s’ouvre pas c’est quoi..? Un AIR-BLAGUE ……ou un AIR GAG…!”

barre grenat
Restez svelte 160pxCOM’POTE

1483

Share Button