ANNE ET JOACHIM … Les grands parents

“C’est la mémoire des saints Joachim et Anne, parents de la Vierge et donc grands-parents de Jésus, que l’on célébrait hier ….. Mais … c’était le jour des choupinets….. le jour où notre Mamy raconte des contes et légendes …..
Nous n’avons pas pris la place de cette grand mère qui était dans son rôle …
Nous savions aussi  que personne ne nous en voudrait d’avoir agit ainsi et de les célébrer tous deux que  le lendemain…!
Avec eux
nous sommes  invités à avoir une pensée pour les grands-parents, qui, dans la famille, sont les dépositaires et souvent les témoins des valeurs fondamentales de la vie.
La tâche éducative des grands-parents est toujours très importante.
Nous confions  à la protection de sainte Anne et saint Joachim tous les grands-parents du monde en leur adressant une bénédiction spéciale.”

Jacques Stella, Anne et Joachim à la porte dorée, dessin, 1655-1656, Nancy, Musée des Beaux-ArtsANNE ET JOACHIM
Mère et père de la Vierge Marie
(1er s.
)

Marie est présentée dans les évangiles comme une jeune fille de Nazareth, fiancée de Joseph  Dès les premiers siècles, on appelle les parents de la Vierge Marie, Joachim (“Dieu accorde”) et Anne (“La Grâce – la gracieuse”).

Selon une divine économie, et pour montrer la stérilité de la nature humaine avant la venue du Christ, Dieu avait laissé Joachim et Anne sans progéniture jusqu’à un âge avancé.

Comme Joachim était riche et pieux, il ne cessait de s’adresser à Dieu par la prière et de Lui offrir des présents, pour qu’Il les délivre, lui et son épouse, de leur opprobre.

Pendant ce temps, Anne versait elle aussi d’abondantes larmes et élevait de ferventes supplications vers le ciel, dans son jardin.  Dieu, entendit leurs supplications et envoya auprès d’Anne l’Archange Gabriel,pour lui annoncer qu’elle allait concevoir et donner naissance à un enfant, malgré son âge, et que l’on parlerait de cette progéniture par toute la terre.
Elle répondit, pleine de joie et de surprise:
«Aussi vrai que vit le Seigneur mon Dieu, si j’enfante soit un fils, soit une fille, je le consacrerai au Seigneur mon Dieu, pour qu’il le serve tous les jours de sa vie».

Joachim, lui aussi,reçut la visite d’un Ange qui lui ordonna de se mettre en chemin avec Ses troupeaux pour rentrer chez lui et se réjouir avec sa femme et toute leur maison, car Dieu avait décidé de mettre fin à leur opprobre. ANNE ET JOACHIM Le couple stérile se sépare pendant 40 jours pour prier et jeûner. Ils se retrouvent devant la porte dorée afin de concevoir Marie. (Icône traditionnellement offerte pour un mariage)

Le couple stérile se sépare pendant 40 jours pour prier et jeûner. Ils se retrouvent devant la porte dorée afin de concevoir Marie. (Icône traditionnellement offerte pour un mariage)

Sainte Anne est souvent représentée apprenant à lire à sa fille dans le livre de la Bible.

La toile fait partie des œuvres d’étude de Diego Vélasquez alors qu’il passait sa dernière année comme apprenti dans l’atelier de Francisco Pacheco. Le tableau nous montre clairement les thématiques qui étaient enseignées par Pacheco, homme jouissant d’un grand prestige dans le clergé, et très influent dans les cercles littéraires sévillans qui réunissaient la noblesse locale

La toile représente quatre personnages et un chien, dans des couleurs ténébristes typiques de la période sévillane du peintre. Au centre, en rouge, se trouve une enfant, Marie. Celle-ci est debout entourée à droite par un homme âgé – probablement son père, saint Joachim, et à sa gauche, par sa mère, sainte Anne, également aux traits marqués. Les deux adultes sont assis.

 

Anne tient sur ses genoux le livre des Écritures et regarde vers la droite, dans le vague. Elle pointe une ligne du livre avec son index. Sa fille pointe un autre endroit du livre. Anne est vêtue d’un vêtement bleu, d’un foulard blanc, et une couverture jaune recouvre son côté gauche.

Joachim, penché en avant de profil, regarde la mère et la fille. Vêtu de couleurs sombres, sa chevelure et sa barbe grise ressorte de l’ambiance ténébriste. Si la scène semble être un cours, l’ensemble des protagonistes ont la bouche close.

 

c. 1470 Oak with traces of polychrome decoration, height 46 cm Rijksmuseum, AmsterdamOn trouve dans la liste des Saints Patrons Sainte Anne comme patronne des ébénistes.

En effet, lorsque que les menuisiers en meubles se sont séparés de la corporation des menuisiers, sous le patronage de Saint Joseph, pour créer la corporation des Ébénistes, ils ont choisi comme Patronne Sainte Anne, mère de la Sainte Vierge et … belle mère de Saint Joseph…

L’explication de ce choix:
En concevant Marie, Sainte Anne a simplement conçu le premier Tabernacle…

CI CONTRE : Superbe Sculpture sur bois d’une hauteur de  46cm Rijksmuseum, Amsterdam

Share Button

1 réflexion sur « ANNE ET JOACHIM … Les grands parents »

  1. Ping : PRÉSENTATION DE MARIE. Mais à qui....? | JOURNAL LA CHOUETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.