PEINTURE : Les chiens du ROI SOLEIL

Anti-parasites

Santé animaux

 

 

 

L’ART ET LA  PALETTE
AU CHOU :
Les chiens dans la peinture

Henri Decaisne Artiste peintre
Portrait d’ Alphonse de Lamartine (1790-1869)
“Musée Lamartine 71000 Mâcon”

Grand passionné de chiens, Lamartine, vécut en compagnie de six lévriers et un terre-neuve. 
Peu d’hommes ont autant aimé les chiens ou les ont bien compris.

Le chien est un compagnon de toujours

Au début, tout allait bien, toutes les créatures vivaient en paix dans les jardins de l’Éden.
Puis Ève eut la mauvaise idée de goûter le fruit défendu et tout s’écroula : l’harmonie primitive disparut, et l’homme et l’animal se retrouvèrent en compétition pour survivre.

Pourtant la cohabitation avec les chiens a pu évoluer dans le bon sens ….
Ne compte-t-on pas aujourd’hui dans un pays comme la France plus d’animaux de compagnie que d’habitants ?

Si nous nous referons à Alphonse de Lamartine (1790-1869)  :

“Partout où il y a un malheureux, Dieu envoie un chien.” 

 
Et le regard si doux, si triste de mon chien
Fit monter, de mon cœur, des larmes dans le mien               – Lamartine –

Le Roi Soleil un malheureux gâté par DIEU..!

Dans l’exposition Le château de Versailles en 100 chefs-d’œuvre au Musée des Beaux-Arts d’Arras  les chiens du Roi soleil étaient à l’honneur .

Laissez vous entrainer dans cette relation d’un homme – fusse t il roi – avec ses chiens …

Bonne, Nonne et Pomme, chiennes de la meute de Louis XIV

Ceux qui ont un chien seront si proche de lui, qu’ils sentiront  peut être le poids d’une couronne sur leur tête ….
Les hommes  qui aiment les chiens sont tous égaux entre eux…

Code promo veto compagnon
MAIS QUI ÉTAIT DONC SON PEINTRE ANIMALIER

Alexandre-François Desportes, 1661 -1743, est un peintre français, spécialisé dans la peinture animalière (chiens essentiellement), la nature morte et les scènes de chasse.

Autoportrait de l’artiste en chasseur, 1699. Paris, musée du Louvre.

 

François Desportes est le fils  d’un riche cultivateur, . Il est envoyé en 1673 chez un de ses oncles établi à Paris, où il se forme auprès de Nicasius Bernaerts,  Avec ce maître, il s’imprègne de la tradition flamande .

Après un passage à la manufacture royale des Gobelins , il devient portraitiste de la Cour de Pologne .

De retour en France, il se détourne du portrait pour se consacrer à la décoration intérieure.
En 1699, Il est reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture en tant que « peintre d’animaux »

De 1700 jusqu’à sa mort, il exécute de nombreux tableaux pour orner les demeures royales  Louis XIV, puis Louis XV lui commandent le portrait de leurs chiens favoris.

Peintre des chasses et de la meute royale, Desportes suit le roi lors de ses chasses. Saint-Simon rapporte :

« qu’il allait même d’ordinaire à la chasse à ses côtés, avec un petit portefeuille pour dessiner sur les lieux leurs diverses attitudes, entre lesquelles le roi choisissait, et toujours avec goût, celles qu’il préférait aux autres. »

À sa mort, Desportes laisse un important fonds d’atelier. Celui-ci se compose des études d’animaux, de plantes et de paysages peintes d’après nature.
Le musée de la chasse et de la nature à Paris a recueilli une part importante des œuvres animalières. Le musée du Louvre possède son portrait peint par lui-même et plusieurs de ses meilleurs tableaux.

 -SOURCES:  Info : http://www.versaillesarras.com

Musée des beaux-arts de Rennes   – wikipedia

CHOU FLEURRestez svelte 160px

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.