La légende de Françoise de Foix

 

CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …..

Aujourd’hui au fil de l’histoire nous évoquerons la légende de  FRANÇOISE DE FOIX


La légende de Françoise de Foix

On en parle encore à Châteaubriant

Anne de Bretagne

LE CHOURISTE

Par succession, la Baronnie de Châteaubriant  passa à l’illustre famille de Dinan. Héritière de la lignée, Françoise de Dinan épousa Guy de Laval et devint la gouvernante de la jeune duchesse Anne de Bretagne.

En 1531… Jean de Laval, petit-fils de Françoise de Dinan, devient gouverneur de Bretagne.
Son épouse, la très jolie Françoise de Foix avait été la maîtresse de François 1er de 1516 à 1525.
Elle décède le 16 octobre 1537 dans des circonstances mystérieuses. Aussitôt, la rumeur accusa Jean de Laval d’avoir enfermé sa femme dans une chambre tendue de noir et de l’avoir fait saigner aux quatre membres.
La légende de Françoise de Foix était née…

Françoise de Foix

Françoise, fille de Jean de Foix et de Jeanne d’Aydie, naît en 1495. Elle est placée très jeune dans l’entourage de la reine Anne de Bretagne, et en 1505 cette dernière la fiance à Jean de Laval, personnage de premier plan dans l’Ouest du royaume. Leur mariage a lieu en 1509, et Françoise mènera une vie paisible sur ses terres de Châteaubriant jusqu’en 1515.

En 1515, au lendemain de la victoire de Marignan, les Châteaubriant, mari et femme, font leur entrée à la Cour de France.
Tout de suite, entre la jeune femme et François Ier, c’est le coup de foudre, mais ce n’est qu’à partir de 1518 que leur relation est connue de tous. Pendant dix ans, Françoise reste la favorite du roi : elle est de toute les fêtes, et participe même au camp du drap d’or aux côtés de la reine, Claude de France.

Photomontage des 5 femmes de François Ier La reine Eleonore et la favorite Anne de Pisseleu, la soeur et les filles du roi, car ces dernières comptaient beaucoup pour lui

En 1527, le roi s’éprend d’Anne de Pisseleu, qui est aussi blonde que Françoise est brune. Cette dernière n’a d’autre recours que de s’en retourner à Châteaubriant, près de son légitime époux. En 1532, les anciens amants se revoient une dernière fois, lors d’un séjour du roi en Bretagne.

Cinq ans plus tard, le 16 octobre 1537, Françoise de Foix meurt – assassinée, tel que le veut la légende, par un mari dévoré par la jalousie ou morte d’avoir trop aimée le plus séduisant et volage de nos rois ? La très fière et voluptueuse Françoise de Foix, qui choisit de vivre sa passion amoureuse, au risque d’y perdre sa respectabilité et même sa vie, a emporté à jamais dans la tombe l’ultime secret de son destin tragique.

   SOURCE : les_valois – Francoise_de_Foix

Sous ce tombeau gît Françoise de Foix,
De qui tout bien ung chacun souloit dire,
Et le disant onc une seule voix
Ne s’avança d’y vouloir contre dire.
De grand beauté, de grâce qui attire,
De bon sçavoir, d’intelligence prompte,
De biens, d’honneurs, et mieux que ne raconte Dieu éternel richement l’é
toffa.
Epitaphe composée par Marot

 

PATACHOU A SÉLECTIONNÉ POUR VOUS :     Les Françoises de Foix
Spécialité de Châteaubriant, ce praliné tendre au beurre frais a été créé en hommage à la délicieuse comtesse Françoise de Foix qui, en son temps, fit tourner la tête à François 1er…

   SOURCE : SITE – CHATEAUBRIANT.ORG 


POTACHE
.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.