VIOLETTES IMPERIALES

De Choubert à Choumann en passant par Choupin LA PARTITION DE MA2

          La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)
  Musique à deux

barre bleue

Pas d’opérette sans ….
Violettes impériales

 Violettes impériales, est une opérette française sur une musique de Vincent Scotto, d’après l’histoire de Henry Roussel, créée au Théâtre Mogador (Paris) en 1948, avec Marcel Merkès, Paulette Merval.

L’opérette reste « un spectacle actuel », notamment Violettes impériales qu’il faut considérer comme « le grand ouvrage du répertoire et qui restera dans la mémoire collective francophone.
c’est un spectacle qui fait rêver avec un thème et un scénario intéressants :
La petite vendeuse qui touche le coeur de la haute société.
Quelle que soit leur origine, d’ailleurs, les coeurs sont faits pour se rencontrer. »

Paris, sous le second Empire. Une jeune marchande de fleurs, Violetta, prédit à Eugénie qu’elle sera sacrée impératrice. Lorsque la jeune femme accède au trône, elle fait venir Violetta à ses côtés en tant que demoiselle de compagnie. Mais la vie à la cour royale est pleine d’imprévus…

barre bleue


Le destin de Violetta

Nous voilà donc à Séville en 1852. L’époque est au romantisme, mais pas dans noblesse. La marquise d’Alcaniz, préjugés étant, ne veut absolument pas du mariage de son fils, le comte Juan, avec cette petite marchande de fleurs, Violetta, dont il est tombé amoureux fou. Non, non et non, Juan devra en épouser une autre, noble celle-là, Eugénie de Montijo. Et le fils cède à la volonté de maman, laquelle profite d’une santé fragile pour tyranniser toute la maisonnée.

Le jour de Pâques, venue vendre ses fleurs aux abords de la cathédrale, Violetta aperçoit Eugénie au bras de son amant. Furieuse, elle se jette sur sa rivale qui, comprenant la situation, rompt illico avec Juan et s’oppose à l’arrestation de Violetta. La petite vendeuse reconnaissante, observant les lignes de la main d’Eugénie, lui prédit qu’elle sera impératrice.

Deux ans plus tard effectivement, Eugénie épousera Napoléon III et fera venir Violetta auprès d’elle. Juan, lui, est parti pour un long voyage. Voyage qui l’amène à Paris où? il retrouve sa petite marchande de fleurs. Seulement voilà, Juan est aussi un révolutionnaire dont les amis veulent faire sauter le carrosse impérial?

Corita Viamonte interprète “Violettes Imperiales” – Theatre Principal de Zaragoza –

barre bleue

 Violettes impériales (Violetas imperiales)

– film musical franco-espagnol

  Ce film,sorti en 1952, a été réalisé par Richard Pottier, sur une musique de Francis Lopez, également d’après l’histoire de Henry Roussel, avec bien sûr…
LUIS MARIANO que l’on appelait


LE PRINCE DE L’OPÉRETTE

barre bleue

retour sur la rubrique du même tabacle logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deux

M A 2      Ma musique à deux

RETRO :
C’est du même tabac…..
485

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.