Jack-pote présente les porte-bonheurs- N 9 : Le fer à cheval


logo jack potebloc note de Jack Pote

LE PORTEUR DE BONHEUR

porteur de bonheurCe bloc note est un anti poisse … qui vous a fait découvrir au fil des semaines les portes bonheurs.
Dans notre équipe; et vous en trouverez facilement dans votre environnement; nous avions JACK POTE et C LAPOISSE….
Au premier tout rigole dans la vie et il a, comme on dit:
“le cul bordé de nouilles” (c’est pas élégant c’est vrai…! mais c’est nourrissant…!)
et le second va de merdes en merdes tout au long de l’existence.
On a donc demandé à notre pote JACK de faire une rubrique porte bonheur pour tous les C. LAPOISSE de la terre…!
Ce dernier prenant des cours a pu poser les questions utiles à l’amélioration de son état…!

Logo chou de gueuletDonne moi la signification du mot “bonheur”….?

Mon cher LAPOISSE à l’origine le terme employé était “porte veine”, expression finalement plus adéquate car il s’agit bien ici de chance et non de bonheur.
Avoir de la veine signifiait avoir de la chance en référence aux filons précieux trouvés dans les mines.
Le porte bonheur est une superstition douce, anodine, qui ne porte pas à conséquence et qui est certainement la superstition la plus couramment répandue :
Après tout pourquoi un Porte Bonheur ne fonctionnerait-il pas ?
Alors pourquoi s’en priver ?

AUJOURD’HUI PARLONS
DU FER A CHEVAL

Le fer à cheval est considéré comme un objet ayant des vertus porte-bonheur.

Cette vertu légendaire vient sans doute du fait qu’un fer à cheval égaré était revendu au forgeron et permettait ainsi d’en récolter quelques espèces sonnantes et trébuchantes.

Les fers à cheval, du fait du martelage à froid qu’ils subissent, étaient refondus pour divers usages.
Les fers à cheval usagés et reforgés étaient nommés lopin bourru.
Le fer en tant que métal protégerait des mauvaises influences et du malheur.
On voit également dans sa forme l’initiale du Christ ou le croissant de lune, symbole de fertilité et de chance.

la legende de saint Dunstan  Une origine de cette tradition est la légende de saint Dunstan de Canterbury, forgeron qui deviendra archevêque:

Un Homme lui ayant amené son cheval à ferrer Dunstan reconnu en lui le malin et cloua un fer sur le pied fourchu du démon. Le Diable dut alors promettre afin d’en être libéré, de ne jamais entrer dans une maison protégée par un fer à cheval.
Pour porter bonheur, le fer doit être placé les éponges vers le haut afin d’y recueillir le bonheur et ne pas qu’il s’échappe.
« pour que le bonheur ne tombe pas » !
 
   Au Moyen Age, lorsque la hantise de la sorcellerie envahit les esprits, le fer à cheval fut doté d’un nouveau pouvoir :
on pensait que les sorcières voyageaient sur des balais parce qu’elles avaient peur des chevaux. Ainsi, toute femme accusée de sorcellerie était enterrée dans un cercueil sur lequel était cloué un fer à cheval, pour prévenir une éventuelle résurrection.

En Russie, le maréchal-ferrant avait la réputation de pratiquer la ” magie blanche ” contre la sorcellerie, et les serments solennels étaient prêtés sur des enclumes employées à la fabrication des fers à cheval.

Par contre pour toucher à la chance, il faut pas acheter un fer à cheval, il faut le trouver par hasard sur la route, usé et de préférence encore muni de ses clous.

Mais l’origine la plus probable du “fer porte bonheur” provient d’un
vieux mythe romain :

Néron y est alors «César» et pour montrer à l’ensemble de son royaume l’étendue de sa richesse,
il ordonna à ses forgerons de forger et poser à ses chevaux des fers en or.
Malheureusement pour Néron, les techniques de la pose des fers n’étaient pas encore au point et lorsqu’il se pavanait sur ses terres, il arrivait que l’un de ses chevaux se déferre.
La légende raconte que le pauvre paysan qui par chance passait par là, trouve alors en ce fer de valeur inestimable, une source de bien être éternel.
Bien évidemment, tout cela n’est que pure invention car à cette époque, l’or était un métal bien trop mou et trop onéreux pour en faire des clous.

porteur de bonheurUne autre raison pour expliquer la chance de ce porte bonheur est le nombre 7.

C’est avec 7 clous que le fer à cheval se fixe sur le sabot, pour cela le fer avait depuis toujours 7 trous. Le chiffre 7 est un chiffre important depuis toujours.

Le cycle de la vie humaine se divise en sept périodes, l’astrologie était pendant des siècles basé sur 7 planètes dans l’univers, l’église parle de 7 péchés mortels, le septième enfant d’une famille est un enfant avec des pouvoirs spéciaux nous avons 7 jours par semaine, suivant la lune qui change ses phases tous les 7 jours et notre corps change tous les 7 ans, même si nous ne voulons pas l’admettre.

Pourtant où en sommes nous aujourd’hui ?

Les fers préfabriqués ont 8 trous, en aluminium des fois même plus.

Rare sont les maréchal ferrant qui fixent encore le fer avec 7 clous. Les clous ne sont plus en fer mais en acier. Il est devenu presque impossible de trouver un fer à cheval usé, en se promenant. Les portes embellies par un fer à cheval se font rares dans notre monde si réaliste.

Sur ce , bonne chance ……….

CLIQUEZ RÉCAPITULATIF DES ARTICLES PUBLIES
Jack-pote présente les porte-bonheurs- N 1 le bouchon de champagne et louis d’or 1
Jack pote présente – les porte-bonheurs -N 2- les boucles d’oreilles des marins 2
Jack pote présente les porte-bonheurs – N°3 – le fil rouge contre le mauvais œil 3
Jack pote présente les porte-bonheurs – N°4 – le-vendredi-13 4
Jack pote présente les porte-bonheurs N° 5 – la coccinelle 5
Jack pote présente les porte-bonheurs N° 6 – la dent de requin 6
Jack pote présente les porte-bonheurs N°7 – Le trèfle à quatre feuilles 7
Jack pote présente les porte-bonheurs -N°8 – la griffe du tigre 8
Jack pote présente les porte-bonheurs -N°9 – Le fer à cheval 9

porteur de bonheur

JACK POTE ET C. LAPOISSE

Share Button