Biodiversité : Lola Ya Bonobo – Le Paradis des Bonobos

MACHA LABEILLE
De retour de Montréal MACHA veut voler de ses propres ailes au secours de la biodiversité..!
l’abeille et elle sont deux sentinelles de l’environnement sur qui il va falloir désormais compter …..
barre verte

Lola Ya Bonobo: Le Paradis des Bonobos

Il existe en Afrique, une espèce unique au monde, qui est présente dans un seul pays et qui est malheureusement en danger d’extinction: notre cousin Bonobo.

Le Bonobo, 100% congolais

Le bonobo ou Pan paniscus est une espèce endémique à la seule République Démocratique du Congo (RDC, ancien Congo Belge puis Zaire, souvent appelée “Congo–Kinshasa” pour la différentier du Congo Brazzaville voisin).

Il vit au plus profond de la forêt du bassin du Congo, dans une zone de forêt marécageuse située entre le fleuve Congo au nord et les rivières Kasai et Sankuru au sud.

et en danger d’extinction

Estimés à environ 100.000 individus dans les années 1980, les sources les plus sérieuses estiment qu’il n’y aurait plus que 5.000 à 20.000 bonobos restant à l’état sauvage guère plus que la population d’une bourgade ou d’une petite ville de province.
Son habitat naturel est menacé par le braconnage et la déforestation, résultats de plus de 10 ans de conflits violents et meurtriers.
Protégé par les lois congolaises et par la Convention de Washington (CITES), le bonobo est pourtant toujours victime du trafic de viande de brousse et des braconniers.
Lorsque la maman est tuée pour sa viande, le bébé orphelin est vendu sur les marchés et dans les rues de Kinshasa comme animal de compagnie.

Un sanctuaire pour accueillir les Bonobos orphelins

Créé en 2002 par Claudine André, le sanctuaire Lola Ya Bonobo ( lola signifie le ciel, le paradis, un endroit sacré où l’on n’aura plus jamais peur, ni faim, ni soif.
Lola ya Bonobo c’est le paradis des bonobos) a pour mission d’accueillir les jeunes bonobos, rendus orphelins lorsque leurs mamans sont tuées pour leur viande.

Les sanctuaires ont aussi une vocation pédagogique envers les populations locales, en particulier les populations urbaines, principales consommatrices de viande de brousse.
Si les sanctuaires peuvent permettre aux populations locales de mieux connaitre les bonobos de les apprécier comme les animaux rares et merveilleux qu’ils sont peut-être la demande de viande de brousse ira-t-elle en décroissant.

La plupart des pensionnaires sont confiés par la ministère de l’environnement congolais après leur saisie auprès de trafiquants, ou remis volontairement par leurs prétendus « propriétaires » lorsqu’ils apprennent que le commerce et la détention des bonobos sont illégaux.
La réhabilitation des petits bonobos, lorsqu’ils arrivent au sanctuaire, commence par un bilan médical complet. Les bébés arrivent généralement en très mauvais état, mal nourris, épuisés par leur long voyage depuis la forêt, souvent mutilés pour des pratiques et potions magiques.

La prise en charge psychologique des bébés orphelins est tout aussi cruciale.
Ils sont également pris en charge psychologiquement. Ils sont souvent extrêmement traumatisés. Ils sont alors confiés à une maman (humaine) de substitution, qui leur donne tout l’amour et le réconfort dont ils ont besoin pour survivre.
Lola ya Bonobo emploie quatre mamans de substitution pour s’occuper des nombreux petits de la Nursery.

Un jour, petit bonobo deviendra grand

Le petit pensionnaire arrivé au sanctuaire devra peut être un jour repartir.
Mais le relâcher d’un primate doit se faire et doit s’organiser dans le respect de la philosophie de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) afin qu’il se réadapte à la vie sauvage et se reproduise de façon viable.

Pour découvrir les bonobos et en apprendre d’avantage sur les activités du sanctuaire Lola Ya Bonobo, regardez le site officiel !

(d’’après le site officiel Lola Ya Bonobo)

A lire également :

Ne manquez pas le film BONOBOS d’Alain Tixier ! Ce film raconte l’histoire de Beni depuis son sauvetage jusqu’à sa remise en liberté dans la forêt, mais il montre aussi de magnifiques images d’autres bonobos, de Lola et du Congo.

barre verte

(A bientôt- Pour lire mon dernier article


1493

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.