Roule ma poule ….. Roule ma boule de fort

hypnose-002ba.jpg dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note de LADY LADINDE
” Et si je ne voulais pas mourir idiote”

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique ” Et si je ne voulais pas mourir idiote”

barre grenat

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR: 
LA BOULE DE FORT
Source Bloc.com : Rubrique sport individuel

Description=Boules de fort -Source=travail personnel -Date=29/11/2007 - Author= Duch.seb Permission=Copyleft -Category:Boule de fort)La boule de fort est un sport régional qui se pratique uniquement dans un périmètre territorial restreint couvrant l’ancienne province de l’Anjou. L’exercice est difficile puisque la boule a la forme très particulière est lancée sur un terrain incurvé.

La boule de fort est un sport très ancien qui se pratique exclusivement dans une partie de la région des Pays de la Loire. Ce sport est classé “Jeu patrimonial ligérien” par le Ministère de la Culture.

Des origines inconnues

La boule de fort se pratique sur le territoire de l’ancienne province d’Anjou depuis le 16e siècle. Les origines de ce jeu sont assez mystérieuses.
Plusieurs hypothèses sont plausibles et notamment celle qui verrait la naissance de la boule de fort du côté de la frontière franco-belge et à Florence en Italie où l’on retrouvent des terrains incurvés pour jouer aux boules.
Une autre hypothèse est émise : la boule de fort aurait été inventée par les marins de la Loire dont les cales de bateaux incurvées ressemblent étrangement aux terrains de boule de fort.

Quelque que soit l’hypothèse retenue, la boule de fort est un jeu typique de la région de l’Anjou. Il se joue dans des « sociétés » qui foisonnent depuis des siècles en Maine-et-Loire, l’Ouest de l’Indre-et-Loire, le Sud de la Sarthe et la Mayenne.
A l’origine, ces sociétés étaient réservées exclusivement aux hommes. Ce n’est qu’à partir des années 1970 que les femmes ont pu elles aussi s’adonner à la boule de fort.
Aujourd’hui, le jeu de la boule de fort rassemble plus de 50 000 joueurs dans 392 sociétés dont 315 en Maine et Loire.

Fabrication des boules de fort

Un jeu de boule très particulier

La boule de fort se joue avec une boule de 13 centimètres de diamètre aplatie de chaque côté. Cette boule est soit en bois dur (buis, cormier ou frêne) ou en plastique cerclée d’acier.
Dans ce deuxième cas de figure, la boule est munie d’une bande de roulement décalée et asymétrique que l’on peut régler grâce à une vis coulissante.
Cette boule instable roule sur un terrain en forme de gouttière incurvée dont les bords sont relevés de 30 à 40 centimètres. La piste est longue de 20 m et large de 7 m.
Chaque boule lancée serpente dans cette gouttière pour rejoindre le bout de la piste. Ce chemin en zigzag nécessite du lanceur une grande maîtrise du geste puisque la boule est asymétrique et donc sujette à se coucher du côté faible ou du côté fort selon les réglages de la bande de roulement.
Les points se comptent comme à la pétanque. Le premier joueur arrivé à 10 ou 12 points a gagné.
La piste en bois étant fragile, le jeu de la boule de fort se joue obligatoirement avec des chaussons.

Le saviez-vous ?

Outre l’ancienne province de l’Anjou, la boule de fort se joue aussi dans quelques communes de Touraine, à Saint-Nazaire et dans quelques villages à l’Est de la Loire-Atlantique.

barre grenat

dinde

LADY LADINDE
“La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours”
1836

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.