Archives quotidiennes :

INFO DU 05 08 2103 – LE CHOURIANT – APERITIF PAS DE “SURCOUF” VILLE TOURISTIQUE A SAINT MALO

OU L’APERO EST-IL LE MOINS CHER ?
EUROPE 1 -Publié le 1 août 2013 à 18h04

Marseille et Nantes sont les deux grandes villes ou le coût de l’apéro est le plus compétitif.

A combien revient l’organisation d’un apéro ? Si l’on sait selon une récente étude Ifop qu’un Français sur deux s’offre un apéro au moins une fois par semaine, reste à savoir combien ça coûte. Au niveau national, il faudra débourser 33 euros pour un apéro de six personnes. C’est ce que rapporte l’enquête menée par MonsieurDrive, premier comparateur français de courses en drive, publiée jeudi et repérée par Le Figaro.

Les villes touristiques pas forcément les plus chères. Apéricubes, saucisson sec à découper, olives fourrées, cacahuètes grillées, chips, crakers, tzatziki, jus de tomates, vin rosé et pastis constituent le panier moyen d’un apéro classique. Le prix de ces produits a ensuite été comparé dans les magasins de seize villes.
Résultat : Rouen, Saint-Malo, Nantes, Limoges, Biarritz et Marseille sont les villes où le panier coûte le moins cher, c’est-à-dire entre 29 et 32 euros.
Ainsi, contrairement aux idées reçues, les lieux de vacances ne sont pas forcément les plus chers, c’est par exemple le cas de Biarritz et Saint-Malo.

minilogo chouriant

APÉRITIF… PAS DE SURCOUF A SAINT MALO

Je suis très étonné.. !  A Saint Malo ; il n’y a pas de « surcouf » ville touristique  sur les apéritifs.

Germaine  craque sur les crakers elle en mangerait dit elle …sur la tête d’un pouilleux…… c’est dire qu’elle ne rechigne pas à les consommer avec de la viande….

Elle faisait ses valises pour partir vers Saint Malo… j’ai eu beau lui dire qu’il n’y avait rien à “ciré” en Bretagne…Elle insiste pour rencontrer ce monsieur Drive et obtenir des précisions sur son lieu d’achat et à quel moment introduire le saucisson sec dans le tzatziki….

–          Enfin bref… ! Elle veut savoir quand on doit prendre le Viagra avant ou après l’apéro.. !

SAINT ABEL DE LOBBES
Bénédictin, archevêque de Reims (✝ 770)

Illustration: Représentation d’Abel de Reims sur un vitrail de la basilique Saint-Remi de Reims.

Bénédictin d’origine écossaise, puis archevêque de Reims

Malgré sa bonne réputation, Charles Martel, vainqueur des Arabes à Poitiers, fut aussi un grand amateur des biens d’Eglise dont il s’emparait par personnes interposées, en nommant des abbés de monastères et des évêques qui partageaient avec lui les revenus ecclésiastiques.

Pépin le Bref, son fils, voulut réformer cette manière de faire et il nomma Abel, moine de Lobbes en Belgique, comme évêque de Reims.

L’évêque destitué, Milon, lui rendit la vie impossible d’autant que Pépin de Bref était fort occupé à guerroyer. Au bout de trois ans, lassé, saint Abel se retira dans son monastère. Il donna à l’Eglise sa prière pour compenser ce qu’il ne pouvait lui donner par son ministère épiscopal.

.

Share Button