INFO DU 03 07 2013 – LE CHOURIANT…… SAINT THOMAS ET COLUCHE

RESTOS DU CŒUR : LES PHOTOS DE COLUCHE RETIRÉES
Par Europe1.fr Publié le 2 juillet 2013 à 17h41

Le portrait de Coluche dans les Restos du cœur, c’est fini ! Les antennes des Restos n’ont en effet plus le droit d’utiliser ce célèbre cliché en noir et blanc pris en 1985 par Gaston Bergeret, rapporte mardi le Parisien, confirmant une information du site Numerama. Un contentieux judiciaire oppose l’association au photographe, qui réclamerait des droits d’auteurs.

Les Restos du cœur refusent de payer “sans une décision de justice”. Une source interne citée par le journal avance que “les droits d’auteur avaient été cédés dans le cadre de la création de l’association”. Lundi, le conseil d’administration de l’association a demandé par mails aux 115 antennes locales de retirer la photographie. “Nous essayons de faire au plus vite mais il y a près de 2000 centres et 65 000 bénévoles à contacter”, indique le siège national au quotidien.

minilogo chouriant« Dieu a dit : “Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit.”  »

Je laisse Coluche répondre…… ces trois phrases sont de lui et me semblent s’appliquer a la situation actuelle

« Il y a deux sortes de justice : vous avez l’avocat qui connaît bien la loi, et l’avocat qui connaît bien le juge ! »

« Plus on est de fous, moins il y a de riz. »

« L’horreur est humaine. »

SAINT THOMAS
Apôtre (1er s.)

 Thomas dont le nom araméen signifie jumeau, était appelé Didyme en grec.

Il faisait partie du groupe des 12 apôtres et mais seul l’évangile de Jean  cite plusieurs de ses interventions.

Lorsque Jésus s’apprête à partir pour Béthanie au moment de la mort de Lazare, il y a danger et les disciples le lui rappellent: “Rabbi, tout récemment les Juifs cherchaient à te lapider.” Thomas dit alors aux autres disciples:
Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui.”  Mais c’est surtout par ses questions et doutes qu’il est célèbre. Lors du dernier repas il interroge :
“Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin?”,
et après la résurrection du Christ, incrédule,  il demande une preuve tangible :

“Si je ne vois pas dans les mains la marque des clous, si je ne mets pas ma main dans son côté, non, je ne croirai pas.” Mais il est aussi le modèle du croyant en reconnaissant en Jésus ressuscité “Mon Seigneur et mon Dieu.”

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.