Au bout du chemin de Saint Jacques de Compostelle

en savoir plus avec wikipédia

  CARNET DE VOYAGE
par Gérard et NELLY
(
mise en page chou blanc)

– Nos découvertes de l’été –
.

Suivons GÉRARD et NELLY
à  Saint Jacques de Compostelle

Ce fut en 950 qu’eut lieu le premier pèlerinage pour honorer l’apôtre Jacques venu apporter la parole du Christ en cette région Nord de la péninsule ibérique. Depuis, sa renommée n’a pas faibli et l’on voit même de nos jours, le Conseil de l’Europe le classer comme premier itinéraire culturel .
JOE DASSIN - LE CHEMIN DE PAPAMusique d’ambiance

 EN SAVOIR PLUS AVEC WIKIPEDIA

Tout le monde n’a pas la capacité physique d’accomplir une telle randonnée de quelques centaines de Km à pied même au prix d’une foi profonde.
C’est pourquoi certains optent pour un circuit en car, incluant la visite de Compostelle, campo stellae (champ des étoiles).
Ce fut notre cas tout en profitant de faire connaissance un peu de cette Espagne du Nord, nous apportant beaucoup de découvertes enrichissantes.

ROCHERS DE SANTANDERCe fut d’abord Santander, en Cantabrie, avec son paysage quasi breton ( rias, presqu’ile, plages )

 

Mais aussi avec sa cathédrale composée de la crypte du Christ au-dessus du temple principal .
Son importance est rehaussée par le chemin de St Jacques, déclaré patrimoine de l’Humanité.

Cathédrale de Santander

Ce fut ensuite, d’autres petites villes pittoresques dont Comillas, célèbre par son Capricho de Gaudi, et son palais Sobrellano, construits grâce à l’argent des “Indianos”, galiciens partis faire fortune aux Amériques.

Comillas, son palais Sobrellano

Enfin, but attendu de notre voyage,St Jacques de Compostelle à l’extrémité de la Galice.

st jacques facade

Pour nous, simples touristes nous n’avions pas le droit à la “Compostela”, récompense suprême du pèlerin mais nous pouvions admirer l’imposante cathédrale romane avec sa façade du 18ème dominant la Place de l’Obradeiro.

Où au milieu de la foule venaient échouer les pèlerins épuisés par leur exploit, et son portail de la Gloire au statuaire remarquable,

Enfin son fameux “Botafumeiro”, l’énorme encensoir de 80kg que l’on balance au-dessus des fidèles jusqu’à une hauteur de 20m pendant la messe sans oublier la crypte où sont conservées les reliques de l’apôtre.

Ajoutons l’immense ferveur de cette foule qui justifie le cadre exceptionnel de ce haut-lieu chrétien, d’autant plus que nous bénéficions d’une année sainte pour St Jacques car sa fête tombait un dimanche cette année.

st jacques façade de nuit

Notre regret a été de rester peu de temps pour découvrir tous les trésors de ce lieu mais le circuit  devait se poursuivre………….

 FLECHAGE AU SOL DU CHEMIN DE ST JACQUESNous reprîmes donc le long chemin du retour, différent de l’aller, afin de nous permettre de visiter la magnifique cathédrale de Burgos, maintenant restaurée, joyau de l’art gothique.

 cathédrale de BURGOS -intérieurs
Ceci  compléta avec bonheur  les souvenirs marquants de ce voyage réussi.

barre bleue

Merci à NELLY et GÉRARD pour leur contribution… Vous aussi, au terme de votre prochain voyage, dès que le dos aura récupéré… Contribuez…!
Pensez aux potes âgés  dans le potage,  qui restent dans le potager”


3830

Share Button

1 réflexion sur « Au bout du chemin de Saint Jacques de Compostelle »

  1. WALTER

    certes, quand le dos aura récupéré (on peut garder espoir même si ce n’est pas franchement encore le cas), je contribuerai à donner des nouvelles vénitiennes…avec photos à l’appui ! Promis ! Et en attendant tous mes Voeux de santé et de joie, pour 2011 à la Chouette et à sa famille …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.