Archives par étiquette : voyages

PRADES : Notre dame de la Volta

banniere 468px 60px ruyedesplantes
VETEMENTS ET ACCESSOIRES      SANTÉ ET SOINS DU CORPS     VOYAGES VALISES

LOGO choulestropic CARNET
DE VOYAGES

de
Aubin CHOULESTROPIC

.
Parmi les potes âgés du potager municipal
Aubin CHOULESTROPIC a la passion des voyages …
Cette fois encore, nous lui arroserons ses salades et ses tomates pour qu’il parte assouvir sa passion….
Mais cette année, nous avons, en contrepartie, exigé qu’il alimente la rubrique voyages de l’été dans la Chouette…. Ambiance Ambiance…..

PRADES :
Notre dame de la Volta (XIVème)

Prades est la Capitale du Conflent, localisée au pied du massif du Canigou dans les Pyrénées Orientales
– j’ en étais sûr… Allons y pour la commune de M Jean Castex Premier Ministre…
LA CHOUETTE doit vouloir monter sur son clocher…
!!!

Le monument principal de la ville de Prades est l’église paroissiale Saint-Pierre, sise au cœur du centre ancien.

Dépendant de l’abbaye de Lagrasse, les parties les plus anciennes de l’édifice remontent vraisemblablement au XIIe siècle, bien que son origine remonte au moins au XIe siècle.

Nous avons délaissé le retable  du Maître Autel, réalisé en 3 ans (1696-1699) par Joseph Sunyer, réputé comme étant le plus grand retable baroque de France car l’église Saint-Pierre abrite également la Salle du Trésor qui rassemble une riche collection d’objets religieux dont plusieurs vierges romanes.
Parmi celles -ci, nous avons choisis de vous faire découvrir :

Notre dame de la Volta

Notre-Dame de la Volta est une statue en bois polychrome datant du XIVe siècle.
Elle représente une Vierge à l’enfant.
La première mention de la statue date de 1398.

 

Dés 1417, elle prend le nom de ‘Notre-Dame de la Volta’. (volta = vuelta = tour )

Ce vocable provient du circuit que faisaient les processions où elle était portée
« soit autour de l’église »
« soit autour de la cité »
On pourrait traduire par « notre dame du tour de ville »

Voici quelques photos réalisée par Aubin lui même….!!!
et vous pouvez les agrandir….

Faisant  partie du trésor de l’église, elle est conservée dans une vitrine située dans le clocher.


Cette statue particulièrement vénérée ( voir les ex-votos nombreux ) par les habitants de Prades et des paroisses environnantes était cachée « en lieu sûr » et exposée à la vénération des fidèles qu’aux jours de fête de la vierge, habillée d’un manteau rouge comme en témoignent les trois ex-votos qui l’accompagnent.

L’habillage de la vierge lors des processions par une robe et le fait qu’elle en fut pas exposée en permanence pourraient expliquer le bon état de conservation de la polychromie des vêtements dont le premier repeint est tardif puisqu’il date de la seconde moitié du XIXème siècle.
SOURCES : site – https://books.openedition.org/pupvd/7284
https://www.journees-du-patrimoine.com/SITE/eglise-saint-pierre-prades-son-tre-194048.htm
http://www.vernet-les-bains.fr/sites/otvernet/files/15_balade_en_conflent_1.pdf

AUBIN CHOULESTROPIC1EN SAVOIR PLUS

Capitale du Conflent, localisée au pied du massif du Canigou, à la confluence de plusieurs rivières, l’accueillante petite ville de Prades recèle un merveilleux patrimoine artistique.
Incontournable, son église Saint-Pierre, datée des XIIe et XVIIe siècles, mérite absolument la visite. Son chœur abrite en effet un splendide retable baroque dédié à saint Pierre. Classée Monument Historique, cette œuvre remarquable du sculpteur catalan Joseph Sunyer est le plus grand retable baroque de France ! Admirez également la salle du trésor de l’église dont la collection regroupe des reliquaires, des pièces d’orfèvrerie, ainsi qu’une statue de Notre-Dame de la Volta datant du XIVe siècle.

L’église Saint Pierre possède de nombreux retables baroques dont le plus grand de France.
Passez la porte qui mène au trésor de l’église pour découvrir, parmi d’autres objets de valeur, des statues de vierges en bois peint des 14ème et 15ème siècle.

Une statue de Vierge à l’Enfant, dite Notre-Dame-de-la-Volta, du XIVe siècle (Logo monument historique Classé MH)

Prière pour le Conflent

LE CHOURISTE

   Mon Dieu !
Toi qui fis cette terre du Conflent
étendue au pied de la majesté du Canigou,
cette symphonie de pêchers roses de fleurs sur le violet
des collines, la neige des cimes, et ce ciel infiniment bleu…
comme une invitation à l’émerveillement et à la louange.
Toi pour qui nos ancêtres ont bâti nos deux grandes abbayes
de Saint-Michel et de Saint-Martin,
et tant d’émouvantes
chapelles romanes,
comme une invitation au silence et au recueillement.
Permets que nous nous arrêtions un peu aujourd’hui,
pauvres pèlerins pressés de ce XXIe siècle,
vivant à la surface des êtres et des choses,
pour découvrir, tout au fond de nous-mêmes,
cet autre ciel et ce silence intérieur,Ta demeure enfin,
où sans bruit de paroles
Tu veux engager le dialogue avec
Ta créature,
si petite et si grande à la fois,
parce qu’éternellement attendue et aimée.

Une carmélite de Vinça,

AUBIN CHOULESTROPIC1

Aubin CHOULESTROPIC


Share Button

G AIMÉ : HISTORIA DE UN AMOR


VETEMENTS ET ACCESSOIRES SANTÉ ET SOINS DU CORPS VOYAGES VALISES
G AIMÉ DÉCOUVRE LA CHANSON :
HISTORIA DE UN AMOR

Historia de un amor (Histoire d’un amour pour la version française) est une chanson de type boléro dans laquelle un homme se rappelle un amour passé, écrite en 1955 par l’auteur panaméen Carlos Eleta Almarán inspiré par la récente mort de la femme de son frère.

Rapidement un succès, elle devient également la bande-son du film mexicain de 1956, du même nom.
Si la chanson parle d’un amour disparu, certains y lisent que l’amour est un sentiment pérenne pour les femmes et qu’il n’est que passager pour les hommes.

LUZ CAZAL est une chanteuse espagnole, reine des ballades amoureuses,
Révélée au grand public en 1991 par Pedro Almodovar, qui lui confie certaines chansons de son film « Talons Aiguilles », Luz Casal chante depuis les années 1980 les désillusions de l’amour avec brio, et a su s’imposer en ambassadrice populaire et reconnue de la langue de Cervantès.

 

G AIMÉ A SÉLECTIONNÉ POUR VOUS
plusieurs versions  de  historia de un amor

 

GUADALUPE PINEDA

FRENCH LATINO

 

LOS PANCHOS

Biancăi Sumanariu,
la X Factor!


EN FRANCAIS

Mon histoire c’est l’histoire d’un amour
Ma complainte c’est la plainte de deux cœurs
Un roman comme tant d’autres
Qui pourrait être le vôtre
Gens d’ici ou bien d’ailleurs

C’est la flamme qui enflamme sans brûler
C’est le rêve que l’on rêve sans dormir
Un grand arbre qui se dresse
Plein de force et de tendresse
Vers le jour qui va venir

C’est l’histoire d’un amour,
Éternel et banal
Qui apporte chaque jour
Tout le bien tout le mal
Avec l’heure où l’on s’enlace,
Celle où l’on se dit adieu
Avec les soirées d’angoisse
Et les matins merveilleux

Mon histoire c’est l’histoire
Qu’on connaît

Ceux qui s’aiment jouent la même,
Je le sais
Mais naïve ou bien profonde
C’est la seule chanson du monde
Qui ne finira jamais

C’est l’histoire d’un amour,
Qui apporte chaque jour
Tout le bien tout le mal
Avec l’heure où l’on s’enlace,
Celle où l’on se dit adieu
Avec les soirées d’angoisse
Et les matins merveilleux

Mon histoire c’est l’histoire
Qu’on connaît
Ceux qui s’aiment jouent la même,
Je le sais
Mais naïve ou bien profonde
C’est la seule chanson du monde
Qui ne finira jamais
C’est l’histoire d’un amour

 

 

Historia De Un Amor
(C’est L’Histoire d’un Amour)

Ya no estas más a mí lado, corazón,
Tu n’es deja plus a coté de moi, mon coeur,
Y en al alma solo tengo soledad,
Et dans mon âme j’ai seulement de la solitude,
Que si ya no puedo verte,
Que si je ne peux te voir,
Porque Dios me hizo quererte,
Pourquoi dieu m a fait t’aimer,
Para hacerme sufrir más.
Pour me faire souffrir plus.

Fuiste toda la razón de mí existir.
Tu as été toute la raison de mon existence.
Adorarte para mí fué religión.
T’adorer était pour moi ma religion.
En tus besos yo esperaba,
Dans tes baisers j’attendais,
El calor que me brindaba,
La chaleur que tu m’offrais,
El amor y la pasión.
L’amour et la passion.

[estribillo]
[Refrain]
Es la historia de un amor,
C’est l’histoire d’un amour,
Como no hay otra iguál,
Comme il n’y en a pas d’autre égal,
Que me hizo comprender,
Qui m’a fait comprendre,
Todo el bien, todo el mal,
Tout le bien, tout le mal,
Que le dió luz a mí vida,
Qui m’a donné de la lumière dans ma vie,
Apagando la después.
En l’éteignant après.
Ay que vida tan oscura.
Oh qu’elle vie si obscure.
Sin tú amor no viviré.
Sans ton amour je ne vivrais pas.

Paroles:
Historia De Un Amor

Ya no estás más a mi lado, corazón
En el alma solo tengo soledad
Y si ya no puedo verte
Porque Dios me hizo quererte
Para hacerme sufrir más

Siempre fuiste la razón de mi existir
Adorarte para mí, fue religion
Y en tus besos, yo encontraba
El calor que me brindaban
El amor y la pasión

Es la historia de un amor
Como no hay otro igual
Que me hizo comprender
Todo el bien, todo el mal

Que le dió luz a mi vida
Apagándola después
Ay, qué vida tan oscura
Sin tu amor, no viviré

Ya no estás más a mi lado, corazón
En el alma solo tengo soledad
Y si ya no puedo verte
Porque Dios me hizo quererte
Para hacerme sufrir más

Es la historia de un amor
Como no hay otro igual
Que me hizo comprender
Todo el bien, todo el mal

Que le dió luz a mi vida
Apagándola después
Ay, qué vida tan oscura
Sin tu amor, no viviré

Ya no estás más a mi lado, corazón
En el alma solo tengo soledad
Y si ya no puedo verte
Porque Dios me hizo quererte
Para hacerme sufrir más

   DALIDA

 


G AIMÉ

Share Button

Éco-pâturage à la forteresse de Salses (66)

Beauté Cosmétiques

Le Bloc écolo

Perpignan: 450 brebis dans les douves du château de Salses… pour protéger les chauve-souris

INSOLITE 450 brebis prennent chaque hiver possession des douves du château pour entretenir la végétation… et produire les excréments nécessaires à la chaîne alimentaire des chauve-souris…

C’est l’embouteillage au moment de descendre dans les douves pour les brebis de la forteresse de Salses-le-Château — Forteresse de salses-le-Château

Le Centre des monuments nationaux a mis en place un projet d’éco-pâturage à la forteresse de Salses, avec pour finalité d’entretenir la végétation aux abords du site tout en ayant une démarche de développement durable.


Ce projet de pâturage des abords de la forteresse
permettra d’entretenir la végétation tout en apportant les ressources trophiques nécessaires aux insectes coprophages (qui se nourrissent d’excréments) eux-mêmes principales sources d’alimentation des populations de chauves-souris présentes dans le monument.

Qu’est-ce que l’éco-pâturage ?

Cette activité ancestrale d’éco-pâturage fait peu à peu son retour, à l’encontre de moyens plus mécaniques et phytosanitaires.

Il s’agit en fait de la gestion d’espaces verts en mettant à paître des animaux pour conserver des espaces naturels en état sans devoir utiliser des engins mécaniques ou bien des désherbants, polluant les sols.


La présence de ces chauves-souris a permis l’intégration de la forteresse au réseau Natura 2000 visant la préservation des sites d’importance européenne pour ces espèces notamment.

 Scène insolite à Salses-le-Château, l’imposante forteresse située à une vingtaine de kilomètres au nord de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. Le monument visible de l’autoroute A9, fut construit au XVe siècle alors à la frontière franco-espagnole, avant de perdre de son importance après le traité des Pyrénées de 1659 et d’être partiellement restaurée par Vauban.

Les hivers elle accueille des habitants inhabituels. Un troupeau de 450 brebis qui  « permettent d’entretenir la végétation », explique Jacqueline Maillé, administratrice de la forteresse, dans le cadre d’un projet d’éco-pâturage.

Et vive les insectes coprophages ! qui se nourrissent de leurs excréments

Mais l’objectif est double. « Ce pâturage va apporter les ressources trophiques nécessaires aux insectes coprophages, qui se nourrissent d’excréments, eux-mêmes principales sources d’alimentation des populations de chauves-souris présentes dans le monument », reprend l’administratrice.

Les brebis ont pris possession des douves de la forteresse de salses-le-Château – Forteresse de salses-le-Château

La présence de ces chauves-souris a permis l’intégration de la forteresse au réseau Natura 2000 visant la préservation des sites d’importance européenne, notamment pour ces espèces.

 
Chassez les ânes du pays catalan…!
Mettez des moutons qui sont plus dociles et le pays sera débarrassé de tous les moustiques

La plupart des chauves-souris mangent des insectes. On les appelle des insectivores. Elles adorent particulièrement manger des moustiques, des papillons de nuit, et des coléoptères. Et elles en mangent énormément !
Elles débarrassent de tonnes de moustiques chaque année.
Lorsqu’elles tournent au-dessus des têtes, assez près souvent, c’est pour consommer le nuage de moucherons ou moustiques qui se développe au-dessus des gens
 A condition que la forteresse puisse encore accueillir plus de chauves souris …
Eh oui …! Elles sont déjà une douzaine d’espèces qui fréquentent le lieu, parmi lesquelles sept sont protégées dans le cadre de la zone Natura 2000 du château de Salses.

SOURCES : 20 minutes

barre verte

Restez svelte 160px

Share Button