Archives par étiquette : Vienne

Laissez aller c’est une valse

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

Dis PAPY …

C’est quoi la valse ?

Oh purée……

Là tu vois WIKI…

Je te la laisse…..

Explique lui parce que moi…. Je craque…!
OK ..OK…!

Vous comprenez pourquoi nous avons décidé d’honorer

LA  VALSE

Depuis la moitié du XVIIe siècle, dans les salons français, on pratiquait le menuet.

Une danse raffinée à l’extrême, faite de petits pas (menus) dont la chorégraphie stricte était protocolaire : on changeait régulièrement de partenaire, suivant une ligne, afin de faire ses salutations.

Cela permettait également de prévenir que la danse ne soit prétexte à galanterie trop poussée. Les lignes de danse formées respectaient scrupuleusement le rang social des danseurs, qui se tenaient à distance respectueuse l’un de l’autre.

En France, la Révolution fit tomber en désuétude cette danse aristocratique. Pendant ce temps là, en Autriche et dans le sud de l’Allemagne, les classes populaires se lassaient de la froide austérité de telles danses, et les jeunes aspiraient à une pratique plus enlevée, qui exalte l’esprit. Ils se mirent à danser sur une musique moins rigide : à trois temps, comme le menuet, mais dont le deuxième temps était légèrement avancé, créant une instabilité qui entraînait les danseurs dans des tours virevoltants.
Cette nouvelle danse tira tout naturellement son nom du mot allemand « walzen » (tourner). Ainsi naquit la valse dans la ville de Vienne.

Vous pourrez écouter une sélection de VALSES les plus populaires en cliquant sur le bouton LECTURE…

Moi, je suis resté Scotché sur LA VALSE DE L’EMPEREUR … ! Mais je me dois vous faire découvrir d’autres VALSES…..

 LA VALSE S’IMPOSE

Les Français, qui attendaient une danse de substitution au menuet devenu indésirable, s’emparèrent de la valse dont la sensualité sulfureuse originelle avait été largement assagie par les Anglais qui l’avaient déjà adoptée.

L’époque changeait, le carcan des convenances sociales se dénouait un peu, et bientôt, dans tous les pays, on accepta cette danse sans protocole qui cédait à l’inspiration du moment.

L’ère romantique naissait, et, avec elle, l’affirmation de l’individu et de ses passions ; la valse allait en devenir la musique et la danse emblématique – même si les compositeurs classiques, dès 1819, en avait déjà développé leur vision, tel l’incontournable Beau Danube bleu de Johann Strauss (fils).

AUJOURD’HUI MAMY TE DEMANDE UNE EXHIBITION DE VALSE… Pas par toi…!

– PAPY VIDÉO AIME LA VALSE

ET AUSSI MISE AU GOUT DU JOUR PAR JACQUES BREL

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

– Alala, Mathieu était mon préféré de l’époque, Grégory avait plus de talent mais j’avais un faible pour lui, et il m’avait bluffée sur cette chanson !
– Il valait mieux ne pas être à la place de GREGORY

RÉGALEZ VOUS EN CHOISISSANT VOTRE VALSE …..
CHERCHEZ LA DEDANS …. 23 valses pour vous

UNE DERNIÈRE COLLE …..

LE CHOURISTE

Si j’avais été amené à parier, j’aurais encore perdu ma chemise ! En effet, j’étais persuadé que la musique de « La valse des patineurs », parfois programmée à Vienne lors du concert du Nouvel An, avait été écrite par Johann Strauss, père ou fils. Mais pas du tout.

Rendons à Charles Emile Lévy Waldteufel ce qui lui appartient.

Emile Waldteufel est né à Strasbourg, d’une lignée de musiciens, le 9 décembre 1837. En 1844, sa famille s’installe à Paris où Emile apprend le piano. Il a pour camarades de classe Jules Massenet et Georges Bizet. En 1865, il devient directeur de la musique de danse de la cour impériale de Napoléon III et pianiste attitré de l’impératrice Eugénie.  Il est chargé d’animer les fameuses soirées dansantes de Biarritz et de Compiègne, puis les bals aux Tuileries.
En 1874, il est remarqué par le Prince de Galles, le futur Edouard VII.
Ses nombreuses mélodies sont jouées lors des bals de la reine Victoria à Buckingham Palace. « La valse des patineurs », créée en 1882, lui vaut une renommée internationale.

Emile Waldteufel, décédé le 12 février 1915, est enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris.

 MAESTRO
retour sur la rubrique du même tabac RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button

LA MARCHE DU SIÈCLE : Ouverture de la cavalerie légère

logo mini musique LA PARTITION DU BIDASSE
Rémi
FASOL……
Le pote Rémi FASOL vient d’avoir la quille…! Mais il reste un peu perturbé…
La Chouette le voyant un jour en haut du clocher pour hisser les couleurs au son du clairon lui proposa d’animer une rubrique sur la marche du siècle …
Entendez par là – pour ceux qui le peuvent – ….

les marches militaires les plus célèbres ….
Ainsi les paroissiens seront moins perturbés… pour les lecteurs de la Chouette …??? Nous verrons bien….!
Encore que j’en vois au garde à vous et d’autres moins disciplinés qui lancent:
– “Arrête ton char BEN HUR et envoie la zizique…..” On n’est pas de la classe….!
– Laisse camarade à l’armée on disait déjà avec Rémi FASOL vous en aurez vite plein le DO…!
– J’entends bien .. j’entends bien .. MAIS PAS PLUS BAS….!
logo mini musique
Ouverture de la cavalerie légère
Franz von Suppé (1866)

Leichte Kavallerie (Cavalerie légère) est une opérette en deux actes de Franz von Suppé, à Vienne, en .

 

L’action de l’opérette se déroule au XVIIIe siècle au milieu des intrigues de la cour du baron et de son amante, comtesse hongroise, dont la compagnie de ballet est surnommée la ‘cavalerie légère’.

Alors qu’un grand nombre d’opérettes restent dans une obscurité relative, l’Ouverture de la Cavalerie légère est une des œuvres les plus connues de Suppé.
La musique de l’opérette a été utilisée dans la bande-son d’un film du même nom en 1935.

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Bataille d’EYLAU… Situation très compromise …Napoléon à Murat : “Nous laisseras-tu dévorer par ces gens-là”?” Charge des 6000 cavaliers de MURAT (un tremblement de terre!).. qui renversent les Russes et gagnent la bataille !
Voici invariablement à quoi me fait penser cette musique ….


ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Ce n’est plus la mode d’écouter de la musique militaire mais celle de MONSIEUR Von Suppé est particulièrement réussie.

JUSTE UN MOT POUR LES JEUNOTS
LE CHOURISTE

 Franz von Suppé –
Franz von Suppé est un compositeur et chef d’orchestr e(  de nationalité autrichienne. Bien qu’il ait composé près de trente opérettes, ainsi que 180 farces, ballets, et autres compositions pour la scène, il reste actuellement connu principalement pour ses ouvertures dont certaines bénéficient même d’une belle notoriété comme la célèbre ouverture de la Cavalerie légère Matin, midi, et soir à Vienne ou encore Poète et paysan

TOUT SAVOIR SUR LES MARCHES MILITAIRES FRANÇAISES

Avec le répertoire de tous les chants militaires

SOURCES :

wikipédia –


logo Rémi FasolRémi FASOL

Share Button