Archives par étiquette : verlaine

C’est l’automne choupinet.. tu m’étonnes Papy…!

Frise avec masques de théâtre À l’origine à Pompéi – Maison du Faune

 logo com pote comnunique
Zut c’est déjà  L’AUTOMNE ….

ACCUEILLONS-LE EN CHANSON

Chanson d’automne

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

 

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul VERLAINE (1844-1896)

Frise avec masques de théâtre (détail) À l’origine à Pompéi – Maison du Faune

L’AUTOMNE EN CHANSONS
.
….
c’est les feuilles mortes ou rien


Musique d’ambiance

  Je m’appelle Maurice et je ne chante que tôt le matin…!
 J’ai sélectionné pour votre plaisir
plusieurs versions des feuilles mortes

Deux  anciennes et … Deux nouvelles ..! Juste pour voir ce qu’ils ont su en faire  aujourd’hui..!
Chapeau …! Mais tenez le bien le vent souffle fort en automne

HISTOIRE:

Débarquement :
« Les sanglots longs des violons »….
Quand deux vers de Verlaine annoncent le DDay

Radio Londres et ses messages brouillés par les allemands. Ces « français qui parlent aux français » sont restés dans l’histoire. Parmi les phrases codées les plus connues, deux vers de Verlaine symbolisent à eux seuls l’annonce du débarquement.

Depuis 4 années maintenant le lien, le fil parfois si mince qui relie la France Libre aux groupes clandestins et maquis dans l’hexagone est Radio Londres. Tous les soirs à heure fixe, des messages codés sont envoyés malgré le brouillage des occupants qui en altère l’écoute.
Les annonces paraissent parfois burlesques.
Tous au fil des mois ont leur réalité et leur cible. Mais en cette fin de premier semestre de 1944, il y en aura un qui restera un symbole.
Les deux premiers vers du poème de Verlaine « Chanson d’automne »  est et demeurera celui de l’annonce, en langage codé, du débarquement.
« Les sanglots longs des violons de l’automne  »
Cette citation diffusée sur la BBC annonça le débarquement

CHOU FLEUR

Share Button

LES POÈTES DE LA RÉCRÉ N°2 : Toujours et Jamais… La sagesse

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

Elles existent encore, dans mes vieux rêves, ces cours de récréation où les enfants déclamaient avec éloquence, et chacun leur tour, des poèmes appris l’heure d’avant…
Des poèmes courts souvent faciles à retenir que
TOM ET DOUCE vous feront revivre de temps en temps histoire de vous dire qu’il n’est pas encore venu le temps des poètes disparus… Écoutez les ..!

Sagesse

Le ciel est, par dessus le toit,
Si bleu, si calme
Un arbre, par dessus le toit,
Berce sa palme.
La cloche, dans le ciel qu’on voit,
Doucement tinte.
Un oiseau sur l’arbre qu’on voit
Chante sa plainte.
Mon Dieu, Mon Dieu, la vie est là,
Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur là
Vient de la ville.
Qu’as-tu fait, ô toi que voilà,
Pleurant sans cesse,
Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà,
De ta jeunesse ?
Paul Verlaine
(1844 – 1896)

 

Toujours et Jamais

Toujours et Jamais étaient toujours ensemble
ne se quittaient jamais.
On les rencontrait dans toutes les foires.
On les voyait le soir traverser le village
sur un tandem.
Toujours guidait
Jamais pédalait
C’est du moins ce qu’on supposait…
Ils avaient tous les deux une jolie casquette
L’une était noire à carreaux blancs
L’autre blanche à carreaux noirs
A cela on aurait pu les reconnaître
Mais ils passaient toujours le soir
et avec la vitesse…
Certains d’ailleurs les soupçonnaient
Non sans raison peut-être
D’échanger certains soirs leur casquette
Une autre particularité
Aurait dû les distinguer
L’un disait toujours bonjour
L’autre toujours bonsoir
Mais on ne sut jamais
Si c’était Toujours qui disait bonjour
Ou Jamais qui disait bonsoir
Car entre eux ils s’appelaient toujours
Monsieur Albert Monsieur Octave.
Paul Vincensini
(1930 – 1985)

 

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage »

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

Paul Verlaine- Vers sans rimes

 BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par Chou Blanc

Poésie et sentiments

Musique d’ambiance

 Vers sans rimes

Le bruit de ton aiguille et celui de ma plume
Sont le silence d’or dont on parla d’argent.
Ah ! cessons de nous plaindre, insensés que nous fûmes,
Et travaillons tranquillement au nez des gens !

Quant à souffrir, quant à mourir, c’est nos affaires
Ou plutôt celles des toc-tocs et des tic-tacs
De la pendule en garni dont la voix sévère
Voudrait persévérer à nous donner le trac

De mourir le premier ou le dernier. Qu’importe,
Si l’on doit, ô mon Dieu, se revoir à jamais ?
Qu’importe la pendule et notre vie, ô Mort ?
Ce n’est plus nous que l’ennui de tant vivre effraye !

Paul Verlaine

 

 Chou Blanc est effectivement magnétiseurCHOU BLANC

 

Share Button

POÉSIE : Avec ce CLAIR DE LUNE….. C’ est poésie … peinture, musique et cinéma…!

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

logo poésie smallVos poèmes, vos poèmes préférés …

pour les amoureux de la littérature– Des livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller…. Ou tout simplement comme aujourd’hui un beau texte à nous faire partager

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!
Aujourd’hui NOUS ALLONS NOUS PROMENER AU CLAIR DE LUNE

logo poésie small

Fêtes galantes est un recueil de poèmes de Paul Verlaine publié en 1869.

A la lumière de la lune nous y avons trouvé :

« Clair de lune » :

CLAIR DE LUNE

Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques
Jouant du luth et dansant et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur
L’amour vainqueur et la vie opportune,
Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
Et sangloter d’extase les jets d’eau,
Les grands jets d’eau sveltes parmi les marbres.

Tableau de Jep Papy – il figure en fond d’écran sur tous les ordinateurs du comité de rédaction de la CHOUETTE

Clair de lune, est un chant de Gabriel Fauré composé en 1887 sur des paroles de Paul Verlaine.

Le Clair de Lune est peut-être la pièce la plus connue de la Suite bergamasque pour piano seul, composée en 1890.
La plus grande partie du mouvement est jouée pianissimo, et les allers et retours entre une grande intensité émotionnelle et une grande distance en font un chef-d’œuvre de l’époque impressionniste.

Dans Tokyo Sonata le Clair de lune est joué intégralement par un enfant au piano lors de la dernière scène du film.

Tokyo Sonata est un film dramatique néerlando-japonais réalisé par Kiyoshi Kurosawa, sorti en 2008.

Il a été présenté au festival de Cannes 2008 dans la section Un certain regard.
grand-piano- noirDe quoua çha cause amigo :

À Tokyo, un père tente tant bien que mal de cacher à sa famille son licenciement. Le fils aîné désire s’évader de sa vie monotone en s’engageant dans l’armée américaine. Le fils cadet, contre l’avis de son père, décide de se livrer au piano. Quant à la mère, impuissante face aux tensions entre son mari et ses enfants, trouve la paix avec un cambrioleur désespéré.


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button