Archives par étiquette : variétés

Trousse chemise

Print pagePDF pageEmail page

barre grenatC’EST LA
SEMAINE ANGLAISE
My god..!



CARNET DE VOYAGE
p
ar Chou Blanc
—– Découvertes de de l’île de Ré —

Le bois de trousse chemise


AUBIN CHOULESTROPIC1
Sur l’île de Ré se trouve ce petit bois de Trousse chemise
qui inspire les artistes peintres comme les chanteurs
Lancez la chanson,
cliquez sur l’aquarelle du bois et
baladez vous dans la galerie de peinture
en découvrant les autres artistes …
(onglets avec leurs noms)

On trouve l’origine de ce nom  dans l’Histoire de la Marine, et toujours contre l’Anglais :
Si, au Nord-Ouest de l’île de Ré, après Les Portes-en-Ré, la plage s’appelle « Trousse-Chemise« , c’est tout simplement parce que, les troupes du marquis de Toiras ayant débarqué par l’Ouest pour contrer celles de Buckingham (qui, en 1627, venait à la rescousse des Protestants rochelais contre Louis XIII), les rhétaises venaient sur ladite plage y trousser leur chemise pour monter leur cul aux Anglais situés juste en face, à Loix, mais sans que ces derniers puissent forcer l’isthme séparant l’Est de l’île, où ils se trouvaient, de l’Ouest (voir carte à cette page).
In fine, l’Anglais dut plier bagage , tandis que Richelieu obtenait la reddition de la ville insurgée de La Rochelle, le 28 octobre 1628.
Montrer son cul aux Anglais ? Une très vieille tradition, bien de chez nous..

Chou Blanc est effectivement magnétiseurChou blanc

Share Button

MUSICOCHOU : Hommage à HENRI GENES

Print pagePDF pageEmail page

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

 LA PARTITION DE MA2

          La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)
  Musique à deux

C’est aujourd’hui la Saint Henri
HOMMAGE A HENRI GENES

Coup de
de Louis Fine  écoutez Les ALBUMS
D’ HENRI GENES


Henri Génès, , est un acteur et chanteur français, né le 2 juillet 1919 à Tarbes, Hautes-Pyrénées (France),.

Henri Genès, disparu le 22 août 2005, à l’âge de 86 ans était un méridional bon teint .Il a fait ses études au lycée de la Ville tout en s’intéressant au rugby (il jouait deuxième ligne) et à la chanson. Il remporta régulièrement des concours d’amateur dans sa région natale avant de décider de devenir professionnel malgré les réticences de son père qui aurait voulu le voir devenir professeur de latin.

Son bac dans la poche, il part en vacances à Hossegor où, avec une bande de copains, il participe à des spectacles de variétés.

Sa première spécialité : comique troupier.

Il est remarqué par le baryton Robert Jysor qui se rend à Tarbes pour demander à son père de ne pas contrarier un talent si prometteur.

En effet il partagera par la suite  l’affiche avec Bourvil et Jacques Hélian et son orchestre


Il devait d’ailleurs écrire plusieurs chansons pour ce dernier dont « Joséphine » ou pour son propre compte : « La tantina de Burgos ».


HENRI Genés dans ses oeuvres…. par trizone

Il continue le tour de chant, se spécialisant dans la chanson comique parfois exotique (« Le facteur de Santa-Cruz »).

Carrière cinématographique débute dans les années 1940
Ray Ventura l’engage pour 5 films : La petite chocolatière (1949), Nous irons à Paris (1949, une des rares réussites du cinéma musical français de cette période), Pigalle Saint-Germain-des-Prés (1950), Nous irons à Monte-Carlo (1951) et Femmes de Paris.

Au cinéma, on le verra encore dans Les amants de Bras-Mort (1950, auprès de Nicole Courcel), La reine Margot (1954, auprès de Jeanne Moreau), Trois de la Canebière (1956) et Trois de la Marine (1957) auprès de Marcel Merkès.

Chanson de Henri Génès. Dans les années 1958.

Absent de la scène et des studios de 1958 à 1963 à la suite d’une attaque cérébrale,

Il se rétabli, il repart courageusement en commençant par le tour de chant. Sa santé s’améliorant encore, Il créera Cristobal le magnifique de Lopez (1963).

Sa carrière se poursuivra en province où il interprétera plusieurs opérettes La route fleurie et Mam’zelle Nitouche. Viva Napoli ! C’est pas l’Pérou). il inscrira à son répertoire le rôle de Bistagne dans L’auberge du Cheval Blanc et celui du curé dans Méditerranée.


-SIM ET Henri GENES (1967)- « les carabiniers de… par trizone

On le retrouve au cinéma dans Le Corniaud, La Grande Vadrouille et la plupart des films interprétés par Louis de Funès.

Bien plus tard ce sera Le provincial auprès de Roland Giraud.

À la Télévision, il obtient de bons rôles dont Nans le Berger et Fini de rire fillette.

Il mènera une active carrière de chanteur fantaisiste, d’acteur de théâtre et d’opérette, avec son épouse Jeannette Batti sans  pourtant parvenir à décrocher des rôles importants, préférant collectionner les apparitions clin d’œil.

À partir des années 90, il abandonne les plateaux de cinéma et se consacre pleinement à sa vie privée.

Une carrière bien remplie,

Une carrière bien remplie, un talent d’amuseur certain, même s’il ne faisait pas toujours dans la dentelle. S’il n’a pas accédé à une notoriété comparable à celle de Bourvil ou de Louis de Funès, Henri Genès a connu un succès indiscutable tout au long d’une carrière où sa truculence méridionale a pu s’épanouir librement. 
retour sur la rubrique du même tabacle logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deux

M A 2      Ma musique à deux

RETRO :
C’est du même tabac…..

688

Share Button

MAURICE ou PROSPER … OUI… OUI….. PROSPER YOP LA BOUM

Print pagePDF pageEmail page

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

 LA PARTITION DE MA2

          La Partition de MA2
bestiole des potagers resistant et inépuisable
Yop la boum c’est la fête
  Musique à deux


Aujourd’hui c’est la saint Prosper

PROSPER ( 1935) …. de Maurice Chevalier

Maurice Chevalier est né le 12 septembre 1888 à Ménilmontant quartier populaire de Paris. Son père est peintre en bâtiment et sa mère est d’origine belge. Il passe une enfance plutôt modeste.  Il débute sa carrière de chanteur-humoristique dans les bistrots et les cafés.
A l’étranger, Maurice Chevalier représente la France, notamment en Amérique.

En perte de vitesse à Hollywood, il décide de rentrer en France. Nous sommes en 1935, ce sont de nouveaux succès de la chanson comme Prosper (1935), Ma Pomme (1936),qui le relancent et surtout Y’a d’la joie (1937) qu’il crée pour un jeune auteur dont le nom deviendra célèbre, Charles Trenet, puis la Marche de Ménilmontant (1941) en hommage à son enfance.

Symbole de la réussite d’un « p’tit gars » du peuple, Maurice Chevalier est un travailleur acharné de la chanson populaire.

 Coup de
de Louis Fine
En prime avant Prosper:
MA POMME


PAROLES DE « PROSPER »

Quand on voit passer le grand Prosper
Sur la place Pigalle
Avec son beau petit chapeau vert et sa martingale,
A son air malabar et sa démarche en canard
Faut pas être bachelier pour deviner son métier

Prosper yop la boum
C’est le chéri de ces dames
Prosper yop la boum
C’est le roi du macadam
Comme il a toujours la flemme
Y n’fait jamais rien lui-même
Il a son « Harem »
Qui de Clichy à Barbés
Le jour et la nuit sans cesse
Fait son petit business
Et le soir, tous les soirs
Dans un coin d’ombre propice
Faut le voir, faut bien l’voir
Encaisser les bénéfices
Il ramasse les billets
Et leur laisse la monnaie
Ah quel sacrifice
En somme c’est leur manager
Et yop la boum, Prosper !
Avec sa belle gueule d’affranchi
Là-haut sur la butte
Ah ! toutes les gonzesses sont folles de lui
Et se le disputent
Y en a qui s’flanquent des gnons
Mais oui ! et se crêpent le chignon
Pendant c’temps voyez-vous
Tranquillement il compte les coups

Prosper yop la boum
C’est le chéri de ces dames
Prosper yop la boum
C’est le roi du macadam
Quand une femme se fait coincer
Par les roussins du quartier
Il la laisse tomber
Et il s’en va carrément
Vers son réassortiment
Dans l’arrondissement
Et quand sur le champ
Elles ne sont pas à la page
Voulant faire comment
Faire leur apprentissage
Dans une ville de garnison
Il les envoie en saison
Faire un petit stage
Il a de la classe et du flair
Et yop la boum, Prosper

Et yop la boum…
Yop la boum…
Dans une ville de garnison
Il les envoie en saison
Faire un petit stage
Il a de la classe et du flair
Et yop la boum, Prosper

Comme dit mon fils…… « Pour moi qui ait 31 ans « Prosper  » c’était « le roi du pain d’épices… »… Lol

Souvenir souvenir du spot TV de 1980 : « Tout le monde se souvient du pain d’épices (et de la mascotte  Prosper, un gros nounours) dont la marque de l’époque était encore Van Damme (aujourd’hui LU) et son célèbre slogan « Prosper (youpla boum) c’est le roi du pain d’épices ».



le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2      Ma musique à deux

Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC


1803

Share Button