Archives par étiquette : travail

1 MAI – FETE DU TRAVAIL ET DU MUGUET




    BLOC NOTE MILITANT
de Chou Rouge

PAPY C’EST QUOI  LE  1 MAI.. ?

  Musique d’ambiance

Ce serait bien d’apprendre dans les écoles, les collèges, les lycées, la vraie origine du 1er mai – la plupart, comme toi,  pensent que cette date marque la fête du printemps avec la vente du muguet.

Le 1er mai c’est avant tout la fête des travailleurs et de leur lutte pour la réduction du temps de travail.
C’est le symbole de la volonté de réaffirmer que l’économie doit être au service de l’Humain et pas l’inverse.
Par conséquence, tous ceux qui souhaitent mettre l’humain sous la tutelle du profit sont, de fait, dans une situation de délit humaniste.
Le 1er mai c’est la Fraternité, pas l’exploitation.
Il est important de connaître l’histoire avec une exposition chronologique des événements.
Les réductions du temps de travail ne sont pas tombées du ciel, on ne peut qu’avoir du respect pour les gens qui ont lutté pour avoir ce que l’on a aujourd’hui.

Le meilleur des hommages serait de se battre au moins pour préserver ce que l’on a eu grâce aux anciens.

Pour en savoir plus avec Wikipédia

  HISTORIQUE  DU   1  MAI……  PAPY  JE  PENSAIS….. ?

« Je pensais que c’était une fête communiste…! »

« Non l’origine est américaine….En résumé, suite à une revendication nationale, le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200.000 travailleurs américains d’obtenir la journée de huit heures. Le souvenir de cette journée amène les Européens, quelques années plus tard, à instituer la Fête du Travail. »

Au cours du IVe congrès de l’American Federation of Labor, en 1884, les principaux syndicats ouvriers des États-Unis s’étaient donné deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils avaient choisi de débuter leur action un 1er mai parce que beaucoup d’entreprises américaines entamaient ce jour-là leur année comptable.

Arrive le 1er mai 1886. Beaucoup de travailleurs obtiennent immédiatement satisfaction de leur employeur. Mais d’autres, moins chanceux, au nombre d’environ 340.000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.

Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers.C’est alors qu’une bombe explose devant les forces de l’ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.

Trois syndicalistes anarchistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886 malgré des preuves incertaines..   

Stèle vengeresse

Sur une stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, sont inscrites les dernières paroles de l’un des condamnés, Augustin Spies :

«Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que
les voix que vous étranglez aujourd’hui» .

  PAPY  ET  EN  FRANCE … ?

En France, dès 1793, une fête du Travail est fixée le 1er pluviôse (en janvier), et fut instituée pendant quelques années par Fabre d’Églantine.

L’ Internationale socialiste se réunit à Paris pour le centenaire de la Révolution française et l’exposition universelle.

Sur une proposition de Raymond Lavigne, elle décide le 20 juillet 1889 de faire de chaque 1er mai une journée de manifestation avec pour objectif la réduction de la journée de travail à huit heures (soit 48 heures hebdomadaires, le dimanche seul étant chômé).

Dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l’habitude de défiler en portant à la boutonnière un triangle rouge. Celui-ci symbolise la division de la journée en trois parties égales : travail, sommeil, loisirs.

Le triangle est quelques années plus tard remplacé par la fleur d’églantine.

En 1907, à Paris, le muguet, symbole du printemps en Île-de-France, remplace cette dernière. Le brin de muguet est porté à la boutonnière avec un ruban rouge.

Les syndicats français unis pour le défilé du 1er mai 1936 (archives nationales)

Le 23 avril 1919, le Sénat français ratifie la journée de huit heures et fait du 1er mai suivant, à titre exceptionnel, une journée chômée.

Les manifestations du 1er mai 1936 prennent une résonance particulière car elles surviennent deux jours avant le deuxième tour des élections législatives qui vont consacrer la victoire du Front populaire et porter à la tête du gouvernement français le leader socialiste Léon Blum.

C’est pendant l’occupation allemande, le 24 avril 1941, que le 1er mai est officiellement désigné comme la Fête du Travail et de la Concorde sociale et devient chômé.

Cette mesure est destinée à rallier les ouvriers au régime de Vichy.

Son initiative revient à René Belin. Il s’agit d’un ancien dirigeant de l’aile socialiste de la CGT (Confédération Générale du Travail) qui est devenu secrétaire d’État au Travail dans le gouvernement du maréchal Pétain.
À cette occasion, la radio officielle ne manque pas de préciser que le 1er mai coïncide avec la fête du saint patron du Maréchal, Saint Philippe (aujourd’hui, ce dernier est fêté le 3 mai) !

En avril 1947, la mesure est reprise par le gouvernement issu de la Libération qui fait du 1er mai un jour férié et payé… mais pas pour autant une fête légale.
Autrement dit, le 1er mai n’est toujours pas désigné officiellement comme Fête du Travail.
Cette appellation n’est que coutumière…..
Source herodote.net

ÉCOUTE PAPY PETIT… C’est important..!

Voici pour toi ce brin d’histoire sociale….. si peu connue…!

Aujourd’hui, 120 ans après la première bataille pour les 8 heures, il faut

défendre encore le respect d’un temps de travail correct, si en France, la Loi protège les salariés, rappelons nous que ce n’est pas la règle dans le monde, y compris au USA d’où vient la première bataille.

ça t’empêche pas d’aller au fond du jardin cueillir un brin de muguet porte bonheur pour Mamie …c’est aussi ça la fraternité du 1 mai..!



CHOU ROUGE retour sur la rubrique du même tabac                    
RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Share Button

C’est la faute à personne…


VETEMENTS ET ACCESSOIRES       FETE DES MERES       VOYAGES VALISES

CHOUONS ENSEMBLE
par Chou fleur 

 C’est le week-end les choupinets et les choupinettes voilà de quoi jouer avec Papy et Mamy et s’instruire parfois….

L’EMPLOI DU PRONOM INDÉFINI…

Il était une fois quatre individus qu’on appelait ; Tout le monde – Quelqu’un – Chacun – et Personne.

Il y avait un important travail à faire,
Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
Tout le monde était persuadé que Quelqu’un le ferait.
Chacun pouvait l’avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.

Quelqu’un se fâcha car c’était le travail de Tout le monde !
Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
Et Personne ne doutait que Quelqu’un le ferait…

En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
Parce que Personne n’avait fait ce que Quelqu’un aurait pu faire.

*** MORALITÉ ***

Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
Il serait bon que Chacun
Fasse ce qu’il doit sans nourrir l’espoir
Que Quelqu’un le fera à sa place …
Car l’expérience montre que
Là où on attend Quelqu’un,
Généralement on ne trouve Personne !

Je le publie pour tout le monde afin que chacun puisse l’envoyer à quelqu’un sans oublier personne

CHOU FLEUR

Share Button

COLINE : C’est la faute à personne…


VETEMENTS ET ACCESSOIRES         FETE DES MERES              VOYAGES VALISES


Le Blog note 
de  Coline


L’EMPLOI DU PRONOM INDÉFINI…

Il était une fois quatre individus qu’on appelait ; Tout le monde – Quelqu’un – Chacun – et Personne.

Il y avait un important travail à faire,
Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
Tout le monde était persuadé que Quelqu’un le ferait.
Chacun pouvait l’avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.

Quelqu’un se fâcha car c’était le travail de Tout le monde !
Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
Et Personne ne doutait que Quelqu’un le ferait…

En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
Parce que Personne n’avait fait ce que Quelqu’un aurait pu faire.

*** MORALITÉ ***

Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
Il serait bon que Chacun
Fasse ce qu’il doit sans nourrir l’espoir
Que Quelqu’un le fera à sa place …
Car l’expérience montre que
Là où on attend Quelqu’un,
Généralement on ne trouve Personne !

Je le publie pour tout le monde afin que chacun puisse l’envoyer à quelqu’un sans oublier personne


Share Button

CADRES SUR TABLE : LE CINGLÉ DU BOULOT

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline
Capacités de notre cerveau à découvrir
« QUI EST L’AUTRE »

Avec CADRES SUR TABLE, nous inaugurons cette série inédite de portraits de cadres de nos entreprises et administrations, afin que nous ayons un regard amusé en direction de ceux ou celles que nous reconnaitrons….. mais également pour espérer leur faire découvrir leurs qualités et leurs défauts ….
Les portraits sont, comme pour toutes démonstrations, rédigés en grossissant le trait ……. mais si peu diront certains…..!

Tu devrais leur dire que tu vas les « encadrer » les uns après les autres, semaine après semaine, et que tous vont y passer ….
La jeune louve , le petit chef
, le serviteur fidèle, l’animateur, la soliste , le chef d’orchestre, le cinglé du boulot (ce jour), pour finir par le planqué… qui est peut être celui qui a eu le temps de tirer le portrait de ses petits camarades…!!!

PORTRAIT DE L’ENCADRÉ DU JOUR: 
LE CINGLÉ DU BOULOT

cinglé du boulotTechnon s’est donné un mal fou pour décrocher le diplôme censé lui ouvrir en grand les portes du « mandarinat» . Il n’a guère mis moins de temps, ni pris moins de peine pour assimiler les trois ou quatre idées toutes faites qui lui servent de cadre de pensée. Et de règle de conduite! Il s’y accroche avec la fermeté du poulpe à son roc. Il ne saurait en démordre.

Allez vous étonner après cela si, d’aventure, passant un soir près de votre bureau, vous remarquez ­ incongrue – une fenêtre brillant de tous ses feux. Là, crispé derrière un Himalaya de dossiers, notre bûcheur sue comme un beau diable. Le teint blafard, l’œil hagard, au bord du stress, il s’escrime à mettre au point la note précisant – avec un fatras de considérations fumeusement théoriques – les nouvelles procédures de relance.

Il est impossible de faire réellement confiance aux gens

C’est que « il est impossible de faire réellement confiance aux gens ». Ceux-ci. d’ailleurs, seraient bien en peine de concrétiser les projets que Technon tente en vain de clairement exprimer.
Sa marotte?
Instaurer – plus précisément: essayer d’imposer – des méthodes « à l’américaine ».

Efficacité, productivité, rendement… Il rêve d’un monde uniquement axé sur la rentabilité, mené par la technologie.
Seulement, voilà! Totalement dépourvu d’imagination, ce grand réformateur ne sait œuvrer qu’à partir de recettes, de formules, selon des modèles pré-établis. Il les calque, mot à mot, pièce par pièce. Il les extirpe, lourdement, des schémas en vogue dans son «club de réflexion» ou autre groupuscule ratiocinant.

Aussi autoritaire que doctrinaire, Technon colle aux théories les plus banales pour fonder une sorte de bible à l’efficacité, selon lui scientifiquement démontrée. Il entend bien y convertir ses collaborateurs.

Sans aucune nuance. Avec cette obsession : les performances font la loi.

Ses critères de qualité? Le conformisme, le formalisme, la cohérence avec « son» règlement. De quoi vite se noyer dans une mer de détails insignifiants.

Pire. A force de vouloir tout régler par lui-même, il commet des bourdes énormes dont ses collègues préfèrent rire … pour ne pas pleurer sur leurs catastrophiques conséquences.

Innover? Il aimerait bien…. Hélas!

Et quelle panique s’il doit sortir de son savoir monolithique! Innover? Il aimerait bien. Hélas! Il s’y prend toujours à contre-pied, réagissant, le plus souvent, à contretemps. Et pourtant, il s’imagine vivre dans la confidence des dieux grâce aux lettres, points de vue et autres documents « confidentiels» ‘auxquels il s’abonne à prix d’or pour glaner des secrets de Polichinelle.

Surtout, quelle obscurité! Merchandising, management, ratio, billing… tout le franglais y passe.
Employé à tort et à travers. Mais, avec une telle délectation que l’on se demande pourquoi notre jargonneur n’est pas encore parti s’établir à Manhattan, Dallas ou Chicago, afin de faire prospérer sa fameuse « valeur personnelle».

En effet, Technon est convaincu de sa supériorité tout autant qu’il est imbu de ses privilèges. Bien sûr, – à force de se crever à la tâche – il parvient à une compétence certaine dans sa spécialité. Autre qualité : son indéniable esprit de justice. Objectif. impartial, il estime en effet devoir juger les gens sur les résultats et non pas sur ce qu’ils prétendent.

Entier, courageux aussi. il se bat pour leur voir conférer de nouvelles responsabilités et obtenir leur avancement.

Il se refuse à accepter que :
« tout le monde ne se donne pas autant de mal que lui »

Mais, pourquoi ce ton doctoral, sans aucune chaleur? Aussi dépourvu de tact que d’intuition, Technon vit écrasant tranchant. desséchant. Il se refuse à accepter que « » tout le monde ne se donne pas autant de mal que lui ». Il se révèle encore plus maladroit quand il cherche à être cordial. Ou à paraître  « dans le vent « .

Cravates aux couleurs acidulées, vestons agressifs… Il se rue sur les détails les plus vulgaires, s’imaginant ainsi se situer à la pointe de la mode. Sans parler de ses
« américanismes» : cigare pendant au coin des lèvres, pieds sur la table, sandwich que le grand chef – sur occupé bien entendu – se fait monter du « mangeaille-burger» du coin. Pour réellement se décontracter? Ou pour s’en donner l’allure?

Car, ira rarement la mine joyeuse, Monsieur Technon. Et, sa famille ne doit guère s’amuser qu’il ne semble d’ailleurs pas si pressé de rejoindre.

Les malheureux qui subissent sa pesante présence peuvent avoir des surprises.

Mais, ne serait-ce pas là, justement, qu’il trompe son monde?
Et les malheureux qui subissent sa pesante présence peuvent avoir des surprises.
En découvrant par exemple, la patience et la tendresse avec lesquelles il explique à Isabelle-Marie des Neiges et à Ghislain-Joachim que ( non, malheureusement ce soir, il ne pourra pas les accompagner au cirque. Mais, promis, avant d’éteindre ils liront ensemble le Sceptre d’Ottokar ».

Au fond – les miracles restent toujours possibles _ il suffirait peut-être de savoir le prendre, Monsieur Technon. D’ailleurs, est-il vraiment dupe du personnage qu’il s’est fabriqué?

En tout cas, attention! Si d’un coup, lui et ses semblables baissaient leurs gros bras, qui donc se verrait obligé de s’attaquer à leurs montagnes de boulot?

 SOURCE : Extrait de cadres sur table – Document de formation en ressources humaines pour cadres bancaires années 70

LISTE DES ENCADRÉS … EN BOITE

CE TABLEAU RÉCAPITULE LES PRÉCÉDENTS PORTRAITS DÉJÀ PUBLIÉS

LA JEUNE LOUVE
LE PETIT CHEF
LE SERVITEUR FIDÈLE
L’ANIMATEUR
LA SOLISTE
LE CHEF D’ORCHESTRE
LE CINGLÉ DU BOULOT

La Boîte à outils du manager – 3e éd. – 50 fiches pratiques pour piloter son équipe Broché
Manager est un apprentissage quotidien : la singularité de chacun, manager et collaborateur, la multiplication des situations, les transformations numériques… obligent à s’adapter en permanence.
En 51 fiches pratiques, cette 4e édition propose des réponses simples et opérationnelles, et des plans d’action applicables à un grand nombre de situations quotidiennes pour le manager :
. développer et maintenir la motivation de ses collaborateurs ;
. développer leurs compétences ;
. mieux communiquer ;
. mener un entretien annuel ;
. mobiliser l’équipe ;
. exercer son autorité ;
. conduire le changement.
Parce qu’être manager ne s’improvise pas, cet ouvrage s’adresse à tous les managers, débutants ou confirmés, désireux de s’appuyer sur des repères précis, des lignes directrices claires, des témoignages et des auto-évaluations, dans une démarche cohérente et pertinente.
Dans cette 4e édition, outre la question prégnante du digital et son impact toujours plus grand sur le management, l’accent est mis sur le partage d’expérience de terrain, en tant que manager d’équipe mais aussi de soi-même.

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE

RETRO :
C’est du même tabac…..

Maca extrait 60 gélules

Share Button