Archives par étiquette : soulager

LES VERTUS DES PLANTES : La fleur de lys

Print pagePDF pageEmail page


retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité

LE BLOC NOTE
CHOULAGER

par CHOU BLANC


Ma grand mère Marthe, magnétiseuse connaissait avant moi les vertus des pétales de la fleur de lys
.
Voilà ce qu’elle m’a confié :
Les mettre dans l’alcool à 90° et les laisser tremper dans un bocal pendant
1 mois.
Au bout de ce mois, tu peux appliquer les pétales avec de la gaze et du sparadrap.
Tu laisses agir toute la journée voir même toute la nuit. Tu sèches, puis tu recommences tant que les plaies ne sont pas soignées.(saches que j’en rajoute chaque année dans le même bocal)

C’est un Remède d’autrefois …. Mais aujourd’hui en 2017 qu’en est-il..?
J’ai voulu pour vous tous, en savoir plus sur les vertus de la fleur de lys


il incarne beauté et élégance, raffinement et délicatesse.
Le lys embellit nos jardins et jardinières tout l’été.

Cette plante vivace à bulbe a toutes les qualités. Ses grandes fleurs de couleur blanche, jaune, rouge, rose, mauve ou orange nous séduisent à chaque floraison alors qu’elle demande, au final, peu d’entretien et fait même preuve d’une grande résistance au froid puisqu’elle supporte, au jardin, des températures allant jusqu’à -20°C.


Fleur des rois au parfum doux et épicé, le Lys blanc est un symbole de pureté que l’on retrouve dans les plus anciennes cultures.

Utilisé depuis l’antiquité, il est toujours apprécié en cosmétique pour soulager les inflammations, atténuer les rides et éclairer le teint.

Au temps de la Grèce antique, Pline évoquait le Lys blanc comme plante médicinale.
En Egypte, il servait à soulager les tumeurs, les inflammations et les brûlures. Sous forme d’onguents, le Lys servait également contre les éruptions cutanées et les impuretés.

Les pétales de Lys macérés dans le miel servaient à rendre la peau douce et à lutter contre les rides. On dit que la reine Marie-Antoinette employait une lotion à base de lys pour entretenir son teint de porcelaine et ses joues roses.

Des vertus apaisante et cicatrisante

Ses vertus antiseptiques confèrent au lys une action cicatrisante sur les blessures, les brûlures, les coupures et les gelures. Adoucissant naturel, le lys calme les rougeurs, les échauffements, les démangeaisons et les piqures d’insectes. Ses caractéristiques se retrouvent à la fois dans le bulbe et les pétales de la fleur.

Une action anti-taches
Reconnu pour ses propriétés éclaircissantes et protectrices, le macérât de fleurs de Lys est très apprécié pour traiter les peaux fragiles et matures.
Idéal pour les traiter les problèmes de teint irrégulier, le lys est connu pour atténuer les taches cutanées (taches de rousseur, de naissance ou de vieillesse) et il limite l’apparition des taches brunes. Une huile éclaircissante au lys blanc permettra d’hydrater et apaiser la peau, un sérum à la fleur de lys permettra de lutter spécifiquement contre les taches et les imperfections cutanées.

Les vertus médicales du Lys

Mais quel est donc le secret du lys ? Il s’épanouit aussi bien dans la terre qu’en pot à l’intérieur ou en terrasse. Il aime le soleil et la mi-ombre. Il grandit rapidement et ses fleurs peuvent être mouchetées, tachetées ou panachées.

Au-delà de l’esthétique, si important dans sa période de floraison, le lys possède également quelques atouts médicaux… Autrefois, le lys de la madone était utilisé en cataplasme comme antiseptique pour soigner les problèmes de peau, les gerçures et la couperose.

On attribuait alors au lys des vertus cicatrisantes, diurétiques, calmantes et antirhumatismales.

Associée à l’alcool, la fleur de Lys serait dotée de propriétés antiphlogistiques, autrement dit anti-inflammatoires.

Utilisée en emplâtre ou en compresse, elle sert tout aussi bien à obtenir l’expulsion d’une épine ou d’une écharde qu’à soulager une infection. Selon la tradition, panaris et furoncles ne lui résistent pas.

apothicaireLa préparation du remède est simple.

Après avoir cueilli les fleurs de lys entières, mettez-les dans un récipient – bocal, pot ou bouteille – et couvrez avec de l’alcool officinal (à 70° ou 90°) ou agricole, cognac ou armagnac blanc par exemple.
Ce dernier fait tout aussi bien l’affaire et présente l’avantage de parfumer agréablement le remède !
Laissez macérer pendant au moins 2 à 3 mois avant de commencer à l’utiliser.

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéPour obtenir l’expulsion d’une épine entrée dans les chairs, coiffez la piqûre avec 2 pétales, couvrez de gaze imprégnée d’alcool et bandez pendant la nuit.
Le lendemain matin, vous pourrez extraire facilement l’épine ou l’écharde.
En cas d’infection, procédez de la même manière et renouvelez le pansement au moins 3 à 4 fois par jour jusqu’à expulsion complète de tout le pus.

SOURCE :
http://www.ecocentric.fr/blog


Chou Blanc est effectivement magnétiseur -cliquez pour visiter son site

Chou Blanc

Share Button

L’expression « Mentir comme un arracheur de dents »

Print pagePDF pageEmail page

les potes doivent être éclairés CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques (la maladie est grave… !) on m’a demandé de cultiver les potes âgés ……..
Me parlant tous de leurs maux de dents, nous avons voulu en savoir plus sur une expression encore très utilisée


Mentir comme un arracheur de dents…..
C’est mentir avec effronterie

Un arracheur de dents, se croyait jadis quelquefois obligé de dissimuler la vérité pour affermir la résolution d’un malade qui se résignait à une douloureuse opération, en lui disant, quoiqu’il ne le pensait pas, que la souffrance serait courte et légère.
De là l’expression caractérisant les gens ayant l’habitude de trahir la vérité.

On ne va pas vous expliquer ce que ça signifie, vous imaginez bien qu’être dentiste au Moyen-Âge impliquait un certain talent de persuasion.

L’expression fait référence aux soins douloureux prodigués par les dentistes au XIXe siècle. A l’époque, les dentistes exerçaient dans la rue et la plupart des interventions se faisaient à vif.
Pour couvrir les cris des patients et ainsi ne pas dissuader d’éventuels nouveaux patients, les « arracheurs » engageaient des musiciens pour jouer de la musique.

L’expression a parcouru les siècles : malgré les progrès de la médecine, personne n’aime se faire arracher une dent.

 chouette-profA une certaine époque, la même pensée a été reproduite dans cet autre dicton : Mentir comme une gazette.  Les Anciens disaient : Mentir comme un poète par allusion soit aux louanges exagérées que donnent les versificateurs, soit aux créations imaginaires qu’ils inventent. L’expression était déjà en usage au XVIIe siècle.

En fait, ce qui est vraiment intéressant ici, c’est de savoir pourquoi on ne dit pas, justement, mentir comme un dentiste.

En fait, le mot dentiste n’est apparu que dans les années 1720.
Avant, on parlait d’arracheur de dents, car à l’époque on n’avait pas le choix pour soigner une dent pourrie.

Pour ne pas faire fuir le « client », le brave homme affirmait que l' »opération » ne faisait pas (trop) mal. Sans anesthésie, je vous laisse imaginer la chose…

Du coup vous avez aussi, maintenant, une idée de l’ancienneté de cette expression…

 

SOURCE :
r.saintaubin.fr…/arracheurs.htm


POTACHE

retour sur la rubrique du même tabac

 

Share Button

CHOUCALINE : Vice versa des boules en couleur plein la tête

Print pagePDF pageEmail page

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

CHOULAGER :
« Les Capacités de notre cerveau et ses pensées positives »

VICE VERSA ..
C’est plus qu’un dessin animé…..

Cet exceptionnel film d’animation met parfaitement en lumière, de façon simple et drôle, ce que peut être la
« pleine conscience » et le rôle des émotions.

On comprend mieux ce qui se passe, instant après instant, dans la conscience d’un individu. Si vous vous intéressez à la #Mindfulness, à la méditation, au fonctionnement de la conscience ou à la psychologie, cette animation peut grandement vous aider dans votre pratique.

Regardez-le, amusez-vous ….
et voyez ce qui peut en sortir de bon pour vous.


Voici un petit chef d’oeuvre d’animation qui raconte l’aventure d’une petite fille de onze ans nommée Riley.
L’essentiel de l’histoire se déroule dans sa tête au-travers d’émotions qui ont été personnalisées.

Chaque émotion correspond donc à un personnage et à un type de comportement.
Il y a:
* la joie,
* la tristesse,
* la colère,
* le dégoût
* et la peur.

À chaque fois que quelque chose d’important se produit dans la vie de Riley, un souvenir est créé avec une couleur qui correspond à l’émotion dominante de ce souvenir.
La plupart des souvenirs, y compris les « souvenirs essentiels », qui sont les plus importants de sa vie, sont colorés de joie… jusqu’à ce que sa famille déménage dans une nouvelle ville.
C’est alors que le drame commence vraiment à se produire. 

En arrivant dans sa nouvelle école, l’héroïne partage à la classe sa vie d’avant et la tristesse commence à toucher ses souvenirs, transformant leur couleur de celle de la joie en celle de la tristesse.
Dans cette « lutte », cela amène tout à coup la joie et la tristesse a être aspirées dans la « mémoire centrale » et à laisser derrière
elles, aux commandes du quartier général, la colère, la peur et le dégoût.
À partir de cet instant, tout devient dingue !

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button