Archives par étiquette : soulager

VERTUS DES PLANTES : LE MORINGA

Restez svelte 160pxBannière ruedesplantes 468/60px

Feuilles du Moringa OleiferaLEretrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité BLOC NOTE
CHOULAGER

par CHOU BLANC


Ma grand mère Marthe, magnétiseuse connaissait avant moi les vertus du MORINGA mais ce n’est que depuis quelques années qu’il est  plus 
connus et plus largement utilisé

LE MORINGA ET SES VERTUS

Si les graines de Moringa connaissent un succès grandissant, c’est qu’elles sont très appréciées par les vertus exceptionnelles qu’elles apportent au corps humain.

En effet, de nombreuses études scientifiques ont démontré que consommées quotidiennement, les graines avaient les propriétés suivantes :

  • Amélioration du système immunitaire et diminution des risques de maladies
  • Contrôle du niveau de sucre et prévention des risques de diabète
  • Contrôle du niveau de cholestérol
  • Grandes propriétés anti-inflammatoires
  • Aide à la perte de poids
  • Hypertension
  • Performance sexuelle

Les graines de Moringa sont riches en vitamines et en minéraux dont le corps a besoin pour fonctionner de manière optimale.

 


Culture et caractéristiques du Moringa

Origine et spécifications

Le Moringa oleifera est une plante qui aime le soleil et la chaleur : il pousse bien dans les régions sèches, ce qui permet de le cultiver sans techniques d’irrigation couteuses. Le pH du sol doit être idéalement compris entre 5 et 9, et l’altitude entre 0 et 2000 mètres. le niveau de pluie optimal est de 250 à 3000 mm.

Le moringa comprend 13 espèces d’arbres poussant sous climat tropical ou subtropical.

L’espèce la plus populaire est Moringa oleifera, un arbre à usages multiples originaire d’Inde, cultivée sous les tropiques où il est souvent simplement appelé « Moringa ».

Pour ceux que la botanique intéresse, c’ est un arbre originaire de l’Himalaya du Sud et du Nord-Ouest de l’Inde.

A croissance rapide, il est principalement cultivé dans les régions tropicales et subtropicales du globe.
Il peut atteindre une hauteur de 10 à 12 mètres, pour un diamètre de 45 cm.

La floraison commence 6 mois après la plantation dans les régions plutôt froides ou tempérées et se produit une fois par an, entre avril et juin.
Lorsque les températures sont plus élevées et la pluie constante, la floraison peut se produire deux fois, voire tout au long de l’année.

L’Inde est le plus grand producteur de Moringa avec une production annuelle de 1 à 1,3 million de tonnes de fruits. Il est aussi très répandu en Thaïlande, aux Philippines et en Indonésie. On peut aussi en trouver en Amérique centrale, dans les Caraïbes, en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Océanie.

Qualités nutritionnelles

Des analyses nutritionnelles ont montré que les feuilles de Moringa oleifera sont plus riches en vitamines, minéraux et protéines que la plupart des légumes.
Beaucoup de programmes, réalisés avec le concours d’ONG comme Hellen Keller International (HKI) , sont en cours pour développer cette utilisation.

Les feuilles de Moringa oleifera permettent de lutter contre la malnutrition et ses maladies associées (cécité, etc.).

Cette plante est très connue des Cambodgiens dont les feuilles et fleurs sont accommodées dans les plats khmers. Durant les périodes de disette, certains connaisseurs ont pu mettre à profit leur expérience pour survivre grâce, entre autres, à cette plante.

Les racines du MoringaLes racines de Moringa, une fois broyées, peuvent être utilisées comme condiment bénéficiant d’une haute teneur en polyphénols. Elles sont utilisées, notamment au Sénégal, contre la fièvre, les rhumatismes et autres douleurs articulaires. 

Voici pourquoi certains intègrent la Moringa Olifeira parmi les super-aliments.

ALIMENTS FEUILLES DE MORINGA
PROTÉINE YAOURT 2 FOIS +
POTASSIUM BANANE 3 FOIS +
CALCIUM DU LAIT 4 FOIS +
VITAMINES A CAROTTES 4 FOIS+
VITAMINE C  ORANGES 7 FOIS +
Le MORINGA contiendraient les 8 acides aminés essentiels.

Toutefois l’Organisation mondiale de la santé a refusé de reconnaître les feuilles de cette plante comme un complément nutritionnel légal par principe de précaution (manque d’analyses).

 

Les bienfaits des graines de Moringa

Booster son système immunitaire et lutter contre les maladies

Les graines ont un fort taux de vitamine C, ce qui font d’elle une solution puissante pour stimuler le système immunitaire. Ces vitamines servent aussi à combattre les radicaux libres et les agents infectieux.

L’énorme apport en nutriments que prodigue la consommation des graines stimule le système immunitaire et aide à soigner des maladies des coupures, brûlures ou blessures mineures plus rapidement.

Diminuer la tension artérielle

Si vous lisez cet article, vous êtes peut être confronté à de l’hypertension artérielle qui est un problème croissant dans nos sociétés occidentales.

L’hypertension peut causer de sérieux problèmes cardiovasculaires comme des attaques cardiaques ou des AVC.

Des études montrent que les graines de Moringa aident à réduire la tension artérielle. En outre, elles éliminent les lipides oxydés et protègent les tissus cardiaques des dommages potentiels.

Afin de réduire naturellement la tension artérielle, il est conseillé de faire de l’exercice régulièrement, d’avoir une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée. Toutefois, pour les personnes ayant déjà atteint un stade critique, l’exercice peut être compliqué, et la consommation de graines de Moringa constitue une solution naturelle ayant déjà fait ses preuves.

Prévenir des risques de diabète

En plus de réduire la tension artérielle, les graines de Moringa permettent également de stabiliser le taux de sucre dans le sang et ainsi de prévenir des risques de diabète (étude scientifique).

Les graines, riches en zinc, aident le corps à réguler la sécrétion d’insuline. Quand celle-ci se stabilise, le taux de sucre dans le sens se trouve également régulé.

Propriétés anti-Inflammatoire

Les graines de Moringa atténuent les douleurs et améliorent la santé des articulations. Ces dernières sont fortifiées grâce aux acides aminés et aux protéines de la graine.

Stabiliser son taux de cholestérol

Un fort taux de cholestérol peut générer d’importants risques de maladies cardiaques. Dans la médecine Thaïlandaise, le Moringa est classé comme cardiotonique qui contrôle et améliore la façon dont le cœur se contracte.

Les graines de Moringa aident à stabiliser le taux de cholestérol dans le sang (lien vers l’étude) notamment grâce à la production d’acides gras mono-saturés – les acides oléiques – qui préviennent de nombreux maux comme les caillots dans le sang ou les maladies cardiovasculaires.

Si vous cherchez à améliorer votre régime alimentaire, remplacez les graisses animales saturées par des graines de Moringa afin de maintenir votre taux de cholestérol.

Santé du système digestif

Les graines de Moringa sont riches en fibres, qui aident à maintenir un système digestif en bonne santé.

Perdre du poids

Les graines encouragent la suppression des graisses saturées qui se trouvent dans les aliments transformés la nourriture « non saine ». En brisant ces graisses saturées, le corps peut alors les traiter plutôt que de les stocker.

Supprimer ces graisses réduit l’accumulation des graisses du ventre et réduit le gain de poids.

Santé des cheveux

Les graines de Moringa prodiguent également des bienfait beauté, et notamment pour les cheveux. La vitamine C améliore la circulation du sang dans le cuir chevelu et aide les follicules pileux à se développer et à se fortifier.

Le zinc et la vitamine A favorisent également la pousse du cheveu. Tout en nourrissant le tissu capillaire et en réparant les cellules, le zinc maintient les glandes sébacées (glandes présentes dans la peau, annexées au poils, sécrétant le sébum qui limite le dessèchement de la peau) écartées afin que les follicules puissent absorber un maximum de nutriments.

Le traitement de l’eau

water-treatment-with-moringa-seeds

Les graines de Moringa, ainsi que leur huile, sont utilisées pour traiter l’eau sale. Cela pourrait permettre aux habitants des pays du Tiers Monde de bénéficier d’eau potable plus facilement. Cela faciliterai également la lutte contre les maladies liées à l’eau, très présentes dans ces zones.

Comment consommer les graines de Moringa

Il vous suffit de casser la petite coque marron et d’extraire la graine à l’intérieur, de couleur blanche. Un peu comme si vous ouvriez une noisette, sauf que la coquille de la graine de Moringa est bien plus simple à briser, vous n’aurez (a priori) pas besoin d’un casse-noix

Croquez la graine et dégustez ! Le goût peut surprendre au premier abord avec un effet sucré et un poil d’amertume, mais avec un peu d’habitude on finit par trouver ça délicieux

apothicaireCombien de graines puis-je manger ?

Vous pouvez manger jusqu’à 10 graines par jour. Nous recommandons cependant de commencer par une graine, (Évitez de prendre plus deux graines en même temps ) et d’augmenter progressivement afin que votre estomac s’habitue !
C’est une simple précaution, il n’y a pas de contre indication à la consommation de graines de Moringa, a part si vous êtes enceinte (auquel cas il faudra se tourner vers les feuilles).

Précautions à prendre pour consommer des graines de Moringa

Voici quelques précautions à prendre concernant la consommation de Moringa.

  • Attendez d’avoir fini votre premier repas (ou petit déjeuner) pour prendre vos premières graines. En effet il n’est pas conseillé d’en consommer l’estomac vide, ceci afin de faciliter la digestion.
  • Peler les graines avant de consommer, comme expliqué un peu plus haut.
  • Ne pas consommer de graines si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Si consommer des feuilles ou de la poudre de Moringa en étant enceinte est sans danger, les graines ont un taux très élevé en fibres et en vitamines, et il n’est pas conseillé d’en consommer durant la grossesse.

En revanche, les graines de Moringa sont très efficace pour améliorer la libido et maintenir les cellules reproductives. Cela peut aider si vous cherchez à concevoir

LE TEST DU POTE DESUCRE
Notre pote Just DESUCRE s’est porté volontaire pour tester pour nous.
Vous l’avez compris il essaye  de faire baisser son diabete de type 2
69 ans sous Amarel 1mg  1/2 par jour

Voici sa fiche de suivi en cours à ce jour
Aucun changement alimentaire durant le test

période de consommation  Graines  Glycémie Observations
du 01 12 au 03 12 18 2/Jour 1.51 – 1.38 – 1.56  ballonnement et flatulences faibles 2eme jour
du 04 12  au 06 12 18 3/Jour
2 puis 1
 1.50 – 1.46 -1.49  RAS
 du 07 12  au 10 12 18  4/jour
2 puis 2
 1.55 – 1.52- 1.21 – 1.28  10/12 très légèrement barbouillé
mais un début de baisse de la glycémie ce niveau de taux n’est plus visible dans mes statistiques depuis plusieurs mois
 du 11 2 au 15 12 18  5/Jour
2 + puis 2 puis 1
 1.55 – 1.291.38
 12/12 très légèrement barbouillé Sans différence malgré l’augmentation d’une graine en +
 A SUIVRE  LA MISE A JOUR SE POURSUIVRA
 Graines  prises après le petit déjeuner et dans la matinée – Jamais à jeun
  ( jamais plus de deux en même temps)
Aucun trouble intestinal à signaler au 13 12 2018
Sur le plan libido : OUPS..!  j’ai annulé mon abonnement à mon club de rencontre auquel je venais d’adhérer…!

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéNote finale
Nous espérons que vous en savez plus sur les graines de Moringa, leurs bienfaits et utilisations !

Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez essayer des maintenant les graines en commandant directement sur ce site ou si vous préférez les huiles, la poudre ou les gélules de Moringa Restez svelte 160px
Moringa poudre 100g Moringa 120 gélules

 SOURCE :
les graines de Moringa


Chou Blanc est effectivement magnétiseur -cliquez pour visiter son site

Chou Blanc

Share Button

Docteur, que pensez-vous des coupeurs de feu ?

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité BLOC NOTE CHOULAGER
par chou blanc

Série: « La mémoire de mes mains »

« C’est à l’être capable d’acquérir le plus grand nombre d’arts que la nature a donné l’outil de loin le plus utile:
La main ».

Aristote

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse connaissait avant moi comment aider le corps à accélérer leur guérison.

Comme elle avait un expérience supérieure à la mienne je lui demandais comment elle faisait pour couper le feu

C’est avec elle que j’ai appris en cachette …!!!!  Aujourd’hui nos techniques apparaissent au grand jour et sont « presque reconnues »..!

Le constat du cancérologue
Daniel Serin sur les coupeurs de feu

Grâce à ses patientes, le cancérologue a constaté que les coupeurs de feu pouvaient les aider, tout comme d’autres médecines complémentaires.

Daniel Serin est cancérologue, vice-président de l’Institut Sainte-Catherine à Avignon, rédacteur en chef de la revue Psycho-oncologie. Des dizaines de patientes lui ont confié faire appel à des coupeurs de feu. “C’est étonnant, des êtres se disent investis de pouvoirs faisant disparaître les douleurs liées aux brûlures. On n’a aucune explication scientifique.”

Ces radiations électromagnétiques portent de l’énergie et rencontrent les atomes qui les freinent. L’énergie de freinage produit de la chaleur.
Quand on multiplie les séances de radiothérapie, on augmente la chaleur dans l’organe irradié. C’est physique.

Que pensez-vous des coupeurs de feu ?

Il y a bien longtemps que les femmes me parlent d’acupuncture, d’homéopathie, de psychologues, de coupeurs de feu.

Aujourd’hui, les statistiques mondiales établissent que 60 à 80 % des gens atteints de cancer font appel aux médecines complémentaires.

Les coupeurs de feu, ça marche dans 80 % des cas. J’ai des tas de patientes qui y ont recours. Soit elles sont toutes folles, soit il se passe quelque chose que je ne suis pas capable d’expliquer. Il ne faut pas être bête :
Si cela peut vous faire du bien, faites-le !” Faites-le parce que votre qualité de vie dépend de multiples facteurs.
Je ne comprends pas comment ça marche, mais ça marche !

Vous avez pourtant organisé un congrès intitulé “Cancers et pensées magiques”.

La pensée magique en tant que pensée philosophique que nous avons tous en nous.
On peut avoir un rapport aux événements qui sont irrationnels, cette irrationalité fait partie de notre humanité.
Les coupeurs de feu font partie de notre humanité dans ce qui n’est pas accessible à la raison. Et sans l’irrationalité, on mourrait, elle permet de nous échapper de la vie dans ce qu’elle a de plus rude.
Les coupeurs de feu interviennent à un moment de ma vie, et ça marche ! Même par téléphone. Il est donc dans la pensée magique.
Nous sommes un corps et un esprit, il y a une interaction manifeste.
C’est génial et ça ne coûte rien à la Sécu !

Quelles précautions faut-il prendre ?

Faire attention aux charlatans, qui en veulent à votre argent, et aux dérives sectaires. Sinon, notre rôle de thérapeute est d’écouter et de ne pas juger, même quand on ne peut pas valider scientifiquement une approche.
Quand une dame vous dit “je sais pourquoi j’ai ce cancer du sein”, elle donne du sens à l’insensé.
Elle crée un lien avec cette personne qui l’aide dans la vie, qu’elle soit psy ou coupeur de feu. C’est intangible.

L’humain est complexe ! Ne séparons pas le corps et l’esprit. C’est un débat philosophique.

Des pistes scientifiques existent-elles ?

Oui, grâce à la physique quantique et à la biologie moléculaire.
Hippocrate avait formulé l’hypothèse que le cancer du sein était causé par des “humeurs noires”.
La réponse, on ne l’a toujours pas. Il y aura toujours des pans de connaissances à découvrir. Mais ce n’est pas parce que ce n’est pas rationnel qu’il faut mépriser. À l’inverse, il ne faut pas mettre ces pratiques sur un piédestal.

Comment abordez-vous la prise en charge du cancer ?

Pour moi, les quatre armes sont la chirurgie, les rayons, les médicaments et la parole. On rejoint les coupeurs de feu. La parole est un traitement efficace, voire essentiel.

Qu’est-ce que vous attendez ?”, la réponse fut :
Des médecins plus humains, qui prennent le temps d’écouter et de parler.

Grâce aux Plans cancer, on a amélioré la relation soigné-soignant.

Que pensez de cette histoire de prière ?

Vous me l’apprenez… Cela rejoint l’importance de la parole. Depuis quelque temps, on s’est aussi rendu compte des effets de la méditation dans l’approche des maladies chroniques. Il y a les soins de support, comme définit par la Sécurité sociale(*), et les soins de confort, selon les modes. En tout cas, en cancérologie, la place thérapeutiques des médecines complémentaires est reconnue. Leur accès fait partie des critères d’accréditation d’un établissement.

(*) Diététicien, médecin de la douleur, kiné, psy, socio-esthéticienne, addictologue…

CONSTANCE COLLE

LE SECRET DES COUPEURS DE FEU ENFIN RÉVÉLÉ

Natacha Calestrémé est journaliste et réalisatrice. Lors de cet épisode de BEYOND, présenté par Stéphane Allix, elle révèle le secret de son grand-père, guérisseur et coupeur de feu.

SOURCE :

https://www.midilibre.fr/2018/04/03/avignon-le-constat-du-cancerologue-daniel-serin-sur-les-coupeurs-de-feu,1650049.php

Découvrez l’intégralité de cet épisode de BEYOND « Se prémunir des vols d’énergie », sur INREES TV : https://www.inrees.com/Video/integral… INREES TV, c’est plus de 400 vidéos inédites en France autour de l’Extraordinaire, de la science à la spiritualité… Émissions, reportages, conférences en vidéos, et d’autres surprises. Vous n’êtes pas abonnés ? Ça se passe par ici : https://www.inrees.com/Abo/Inexplore-…

Restez svelte 160px
Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

ALIMENTATION : Et si on phosphorait ensemble…

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com pote
Dans ma rubrique , je veux
, cette semaine, vous
parler
de NOTRE ALIMENTATION…!
DU PHOSPHORE DANS NOTRE NOURRITURE….

chouette-prof

– Avant toute chose mon pote je dois te donner mes sources…
C’est LE POINT.FR qui fait tomber les idées reçues en terme d’alimentation et de santé

Idée reçue sur la santé : le phosphore, c’est bon pour la mémoire..?

Faux. S’il faut manger du poisson pour activer ses méninges, c’est grâce aux oméga 3 qu’il contient et non au phosphore !

littel com potePRÉCISONS:
Le poisson contient une bonne quantité de phosphore, mais pas plus que d’autres aliments comme le cacao, le fromage, le jaune d’oeuf, les amandes ou les légumineuses. Et même si le phosphore reste un constituant essentiel des membranes du cerveau, son action spécifique sur la mémoire reste encore à prouver !
Cette croyance populaire trouve sans doute ses fondements dans l’origine du mot grec phosphorus, qui signifie « porteur de lumière » en référence à ses propriétés phosphorescentes.

Au fil des siècles, le verbe phosphorer est donc devenu synonyme de « briller avec éclat » et plus récemment d’un travail intellectuel intense…

Cela dit, les anciens n’avaient pas complètement tort.
Les bénéfices du poisson pour le cerveau sont bien réels.

En effet, les poissons, surtout les plus gras, sont riches en oméga 3, des acides gras essentiels dont nous sommes souvent carencés.
Le corps peut en fabriquer via l’alimentation végétale (graines de lin ou huile de colza par exemple), mais cette production reste insuffisante et donc il faut chercher des oméga 3 ailleurs, via les poissons, les crustacés, les coquillages…
Si les scientifiques s’intéressent tant aux oméga 3, c’est que leurs fonctions sont multiples et ceci tout au long de notre vie.

Ainsi durant la grossesse, ils sont indispensables à la structure des cellules nerveuses du bébé et favorisent donc son développement intellectuel.
Plus tard à l’âge adulte, ils permettent d’éviter les phases dépressives.


MAIS AU FAIT C’EST QUOI LE PHOSPHORE DANS LE CORPS

littel com poteLe phosphore (symbole P dans le tableau périodique des éléments) est un sel minéral abondant dans l’organisme humain : le corps d’un adulte en contient environ 700 g.
Il se trouve principalement sous forme de phosphates de calcium, de sodium ou de potassium.

Rôles dans l’organisme

  • Environ 85 % du phosphore de l’organisme est situé au niveau des os et des dents, dont il assure la solidité, associé à du calcium.
  • C’est aussi un constituant de l’ensemble des cellules, présent notamment dans leur membrane.
  • Le phosphore intervient dans la mise en réserve et la libération d’énergie. Il active de nombreuses enzymes en se liant à elles. Il contribue au maintien de l’équilibre acidobasique dans le sang.

Enfin les dernières recherches leur prêtent un rôle important dans le ralentissement du déclin cognitif.

Ainsi, comparées aux personnes qui mangent du poisson moins d’une fois par mois, celles qui consomment plus de deux fois par semaine du saumon et d’autres poissons gras voient leurs risques diminuer de 30 % pour la démence et 40 % pour la maladie d’Alzheimer.

Pour phosphorer, il faut donc bien manger du poisson régulièrement.
À condition de le choisir riche en oméga 3, peu contaminé en mercure quand il est sauvage, ou issu d’élevages de qualité. Sardines, maquereaux, harengs, saumons, morues, truites sont quelques valeurs sûres à intégrer au menu hebdomadaire, le tout préparé cru ou cuit très légèrement (vapeur par exemple) pour en préserver les si précieuses vertus… et garder toute sa tête !

En dehors du poisson quels sont les aliments riches en phosphore

MADO Dis nous quels sont les meilleurs pourvoyeurs en phosphore ?

Voila Voila un tableau complet …

Mais attention aux équilibres…

Risques de sous-dosage et de surdosage en phosphore

little compote DLes risques en cas de carence en phosphore

La carence en phosphore s’observe chez les enfants dans les pays où sévissent malnutrition et dénutrition. Chez l’adulte, elle reste exceptionnelle, mais peut intervenir à la suite d’un traitement au long cours par un anti-acide à base d’aluminium. Elle se voit aussi en cas d’intoxication alcoolique chronique à long terme3. Elle se traduit par une perte d’appétit, une faiblesse musculaire, des troubles de la coordination à la marche, une anémie et des troubles osseux : rachitisme chez l’enfant, ostéomalacie (déminéralisation osseuse) chez l’adulte1.

littel com poteLes risques en cas d’excès de phosphore

Les apports en phosphore sont généralement supérieurs aux apports nutritionnels conseillés. Le taux sanguin de ce minéral augmentant avec sa consommation, le risque est une hyperphosphorémie (trop de phosphore dans le sang) avec ses conséquences : une perturbation du métabolisme du calcium, une déminéralisation osseuse et des calcifications anormales (notamment au niveau rénal). La tolérance à l’excès de phosphore est cependant meilleure lorsque l’apport de calcium est suffisant. Les experts français ont fixé une dose limite de sécurité à 2500 mg (2,5 g) de phosphore par jour1.

Augmentation du risque cardio-vasculaire.

Les chercheurs s’interrogent sur le lien, mis en évidence par des études d’observation, entre apport élevé de phosphore, dû à la consommation croissante d’aliments contenant des additifs avec du phosphore (notamment aux Etats-Unis, sous forme de « fast-food » et autres mets prêts à consommer) et augmentation du risque cardio-vasculaire.

Un taux sanguin de phosphore élevé pourrait favoriser la formation de calcifications artérielles.
La Commission Européenne a demandé à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), d’émettre un avis sur ce sujet.
Cette dernière estime que le lien de causalité n’est pas démontré (en l’absence d’études d’intervention, qui sont infaisables), mais a tout de même prévu de réévaluer les additifs avec du phosphore avant décembre 2018.
Parmi les principaux, on peut citer l’acide orthophosphorique (E 338), qui sert à acidifier les sodas, l’orthophosphate de calcium (E 341), qui permet d’enrichir certains aliments en calcium, les di, tri et polyphosphates (E 450, E 451, E 452), utilisés pour confectionner certains fromages fondus ou comme agents de texture de certaines charcuteries.

Attention aux interactions

  • Les sels de phosphates diminuent l’assimilation du magnésium : ils doivent être pris à distance des repas ou des suppléments de magnésium1.
  • Les médicaments anti-acide à base de sels d’aluminium réduisent l’assimilation du phosphore. Au long cours, ils peuvent induire une carence en phosphore

SOURCES :
https://www.lepoint.fr/sante/idee-recue-sur-la-sante-n-9-le-phosphore-c-est-bon-pour-la-memoire-15-02-2013
http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/vitamines_mineraux/phosphore.htm

Epicerie et saveursduo compoteCOM’POTE

Share Button