Archives par étiquette : soulager

Merci mémé : Comment elle maltraite mon rhume…!

Print pagePDF pageEmail page

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité  Le mal maltraité…. Merci Mémé 

 LE RHUME par Chou blanc

 A TES SOUHAITS …..!.. du Calva….. Ah bon pourquoi ?

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse avant moi  ne traitait jamais son premier rhume à la légère. Voilà ce qu’elle conseillait:

Ne traitez jamais votre premier rhume à la légère, sinon, vous risquez de le traîner pendant tout l’hiver.

De toutes manières, il y a, avant tout, une chose à ne pas faire :   

Vous droguer à tort et à travers.
Sauf avis de votre médecin, n’absorbez pas d’antibiotiques : ils sont sans effet sur les virus.

atchoum ne connaissait pas ma grand mère Marthe Appliquez plutôt ces quelques moyens simples et naturels :

 – Réchauffez vos oreilles…
–  Frictionnez vos sourcils
–  Respirez du Calvados

 

Réchauffez vos oreilles…

Oui réchauffez vos oreilles. La recette peut vous paraître comique:
Pourtant elle est efficace et garantie.

Des travaux scientifiques récents ont prouvé que dans le pavillon – la partie externe – de l’Oreille, existait un fin réseau nerveux réglant la circulation du sang au niveau des muqueuses de votre nez et de vos sinus. Sous l’action de la chaleur,. ces nerfs sont stimulés, les vaisseaux sanguins se dilatent et il se produit un afflux de globules blancs qui pulvérisent microbes et virus.

Aussi, le soir avant de vous coucher, appliquez sur vos deux oreilles, une compresse de coton imbibée d’eau très chaude. Gardez-la une dizaine de minutes. Au bout de quelques instants, vous sentirez votre nez se dégager et vous pourrez respirer sans difficultés

Frictionnez vos sourcils


– Derrière vos sourcils s’étendent les deux sinus les plus importants du crâne. Communiquant largement avec le nez, ce sont eux qui à tout coup sont envahis par les virus et représentent le point de départ d’interminables sinusites.

Frottez donc vigoureusement trois ou quatre fois par jour durant cinq minutes vos sourcils.
Trempez vos doigts dans un peu d’alcool camphré ou d’eau additionnée d’une pincée de poudre de poivre noir et frictionnez toujours dans le même sens en allant de la racine du nez vers la pointe du sourcil que vous pincerez vigoureusement.
Vous devez éprouver une très nette sensation de brûlure.

 

Respirez du Calvados


– Un bon grog est un moyen agréable de couper le rhume.
Mais attention à votre foie. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de vous alcooliser pour vous soigner.
Le simple fait de respirer, de humer un alcool très parfumé suffit.
Dans l’alcool se trouvent certaines substances – les aldéhydes – qui tuent les microbes.

Le plus efficace à cet égard est le Calvados.

Lorsque vous vous sentez le nez pris, versez dans un grand verre ballon un peu de Calvados et respirez-en le bouquet jusqu’à ce que vous sentiez la muqueuse de votre nez vous picoter.

Reposez-vous quelques minutes.

Puis recommencez l’opération deux ou trois fois de suite et votre rhume s’envolera.

Ma grand mère Marthe ne précise pas ce que l’on doit faire du calvados
restant …….
Chou rouge devrait se dévouer pour vous..!

 

SI CHOU ROUGE EST PAS VOLONTAIRE
MOI JE M’INSCRIS POUR LE CAL..DOS VA..!
VOUI… VOUIII VOUUII..!

  chou blanc est effectivement magnétiseur voir son site   CHOU BLANC

 

Share Button

Mon cancer j’ai envie de lui péter la gueule…..

Print pagePDF pageEmail page

BLOC Nretrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéOTE CHOULAGER

par Chou blanc

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse traitait avant moi les cancers… Aussi quand vint le jour de l’affronter à mon tour…
Ce ne fut pas facile….!
C’était il y a bien des lunes, quand cette amie me fit confiance pour faire partie de l’équipe qui l’entourait dans le traitement de son cancer.

J’ai préparé durant plusieurs nuits un volumineux dossier documentaire pour connaitre ce nouvel adversaire  que j’allais affronter ….
J’avais balayé les remarques de ceux qui affirmaient que faire un travail énergétique sur des cancéreux donnait de la vigueur aux cellules malignes….
Je me suis dit au pire j’augmente le potentiel de toutes les cellules et le combat fera rage à un niveau supérieur mais sans déséquilibrer les forces en présence.


Aujourd’hui après plusieurs accompagnements utiles je peux dire :

– « Faites vous accompagner et vivez votre maladie comme un combat personnel en visualisant les forces en présence en train de s’affronter…
et voyez au final vos anti-corps gagnants. »

 

Le témoignage d’une personnalité (que je n’ai pas assisté je le précise ) vient de me parvenir par les voies du hasard comme d’habitude…..
il est plein d’enseignement pour moi et tous mes malades car au delà de l’interview thérapeutique à l’aspect confessionnel évident, M BERNARD TAPIE utilise un vocabulaire et des mots qui marque l’empreinte d’un accompagnement énergétique semblable aux nôtres….
Écoutez le parler de son combat …

Entendez sa voix lorsqu’il parle du tunnel…..
Il m’a replongé dans ces instants de lutte où j’étais avec elle dans le noir du tunnel cheminant à petits pas vers la lumière ….. de la vie nouvelle qu’elle a repris aujourd’hui..!

EXTRAIT « le bout du tunnel »

« Le bout du tunnel » c’est un témoignage émouvant sur les améliorations que notre magnétisme apporte aux autres…

Je ne peux m’empêcher de penser à elle qui ne m’a jamais rencontré alors que nous avons fait corps quelques temps..!

Si le Bon Dieu m’entend qu’il sache que je suis toujours prêt à poser, les mains qu’il m’a prêté, sur les corps en détresse qu’il me présentera ….

« Lorsque j’accompagne mes malades sur le chemin de la guérison…. je dois vous dire que le chemin est rarement pavé de pétales de roses
Le plus souvent je me retrouve avec eux dans un tunnel noir celui de leur itinéraire vers la guérison.

L’expression populaire affirme que l’on doit voir le bout du tunnel…

La réponse est oui …! Tout au bout… Encore faut-il que je leur apprenne, à s’accoutumer à l’obscurité, à l’apprivoiser, pour qu’ils consentent avec moi à regarder la faible lumière minuscule que je leur montre du doigt…. Mon index revient souvent en pleurant ils ne le voient pas … Ils ne la voient pas, car ils ont le regard pendant vers le bout de leurs chaussures engluées au sol dans une boue noirâtre …
C’est de fait l’immobilité du corps, de l’esprit et de l’âme   depuis des semaines, parfois des mois…. !

Redonner de la vie ! Leur faire reprendre le chemin.. ! Leur faire mettre du chemin sous leurs pas
Voilà une belle mission qui se fait dans l’ombre, je dirais même dans le noir complet » …!

SOURCES :
France 2
LE BOUT DU TUNNEL est un inédit de chou blanc pour la CHOUETTE

 Chou Blanc est effectivement magnétiseur -voir son siteCHOU BLANC

Share Button

CHOUCALINE: L’Expérience de la chambre remplie de fumée

Print pagePDF pageEmail page

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline– BLOC NOTE
de Choucaline

– « Les capacités de notre cerveau:

Le panurgisme……  C’est le fait de suivre le troupeau, se conformer à une idée dominante sans réfléchir, pour faire comme les copains,

L’expression « mouton de Panurge » désigne un suiveur :
Une personne qui imite sans se poser de questions, qui suit instinctivement ce que fait le plus grand nombre et se fond dans un mouvement collectif sans exercer son esprit critique ni seulement faire preuve de l’intelligence qu’on peut espérer d’un être humain.

L’expression tire son origine d’un épisode de PANTAGRUEL de François Rabelais, sans s’y trouver exactement en ces termes.

On a tous déjà vu les moutons cavaler en groupe d’un bout à l’autre d’un champ, en rangs serrés.
Mais qui est ce Panurge ?

Il s’agit d’un personnage de Rabelais, ami et faire-valoir de Pantagruel. Un jour au cours d’une traversée sur un bâteau, Panurge se dispute avec le propriétaire d’un troupeau de moutons, le bien nommé Dingdong (une vraie cloche). Pour se venger, il a une idée machiavélique : il propose au berger de lui acheter le chef du troupeau, le leader. Une fois le « deal » acté, Panurge balance l’animal par-dessus bord. Vous devinez la suite : tous les autres moutons le suivent et se noient. Plouf… Plouf… Plouf…

“La vérité n’est pas toujours conforme à l’opinion de la majorité.” Jean Paul II

La nature du comportement humain est complexe, parfois illogique, souvent irrationnelle et la plupart du temps difficile à comprendre.
Nous sommes des créatures curieuses, désireuses de découvrir les vérités derrière chaque question, essayant toujours d’en savoir plus.
C’est pourquoi il n’est pas surprenant qu’au fil des ans de nombreuses expériences en psychologie aient été menées afin de plonger plus profondément dans l’esprit humain et d’éclaircir le pourquoi et le comment de notre comportement.

Nous vous présenterons, de temps à autre, un certain nombre d’expériences et d’études observationnelles qui tentent d’expliquer pourquoi nous sommes tels que nous sommes, dans quelle mesure notre comportement est inné ou acquis, et comment cela affecte notre façon d’agir.

Cette expérience demande à  des volontaires seuls dans une pièce de remplir un questionnaire, alors que de la fumée commence à passer sous la porte.
Que faire ?

Vous vous levez et partez très vite, vous alertez un responsable et vous le faites sans hésitation, non ?

Maintenant imaginez la même situation, sauf que vous n’êtes pas seul, vous êtes avec plusieurs autres personnes qui ne semblent pas se soucier de la fumée.

Que faites-vous alors ?

Lorsqu’elles sont seules, 75% des personnes ont signalé la fumée presque immédiatement.

La durée moyenne du signalement était de 2 minutes après avoir remarqué la fumée.

Cependant, lorsque deux complices étaient présents, qui ont reçu la consigne de la part des expérimentateurs d’agir comme si de rien n’était, seulement 10% des sujets ont quitté la pièce ou ont signalé la fumée.

Neuf sujets sur dix ont continué à travailler sur le questionnaire, tout en se frottant les yeux et en chassant la fumée de leur visage.

Cette expérience est un bon exemple de personnes répondant plus lentement (ou pas du tout) à des situations d’urgence en présence d’autres personnes passives.
Nous semblons dépendre fortement des réponses des autres, même contre nos propres instincts. Si le groupe agit comme si tout allait bien alors c’est que tout doit aller bien.

 

Ne laissez pas la passivité des autres entraîner votre inaction.
Ne supposez pas toujours que quelqu’un d’autre interviendra pour aider, que quelqu’un est qualifié pour agir au nom des autres.

« SOURCE : L’ami Eugène Personne

Publication originale : Latane, B., & Darley, J. M. (1968). Group Inhibition of Bystander Intervention in Emergencies. Journal of Personality & Social Psychology10(3), 215–221. )
https://www.chambre237.com/28-experiences-tests-psychologie-sociale-pourraient-changer-pensez-savoir-meme-1ere-partie/
http://www.beekoz.fr
Vous pouvez retrouver des livres qui présentent des expériences très intéressantes en psychologie ici. Et bien sûr l’indispensable livre fondateur de Moscovici « Psychologie sociale »

Choucaline plus proche de toi tumeur CHOUCALINE

Share Button