Archives par étiquette : soins

SANTÉ : Ma colonne vertébrale et moi … Copains comme cochons…??? Pas toujours…!!!!

  BLOC Nretrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéOTE CHOULAGER

par Chou blanc

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse traitait avant moi la colonne vertébrale
Voilà ce qu’elle m’a confié :

«  Mon fils … Commence par leur irradier le dos… car c’est là que tout se passe »

Ma colonne vertébrale et moi …
Copains comme cochons…??? Pas toujours…!!!!

Les dos et les vertèbres peuvent faire mal pour des tas de raisons parfois liées aux somatisations que les malades peuvent exprimer en ce lieu ….
Elle se plaisait à dire:
– « Ils en ont plein le dos … voire plus bas…!!! « 
Si tu n’arrives pas à calmer les malades avec ton don, c’est qu’il y a surement un problème mécanique qui ressort des chiropracteurs ou des osteopathes qui au vu d’un IRM sauront réparer mieux que toi…
Toutefois, je veux que tu saches mon grand, que si tu m’as vue traiter autant de dos, c’est que les pauvres gens ne venaient me voir qu’en désespoir de cause, après de multiples radios IRM et manipulations et autres médications..!

La moelle épinière est au centre du réseau électrique du corps

La moelle épinière reliée au cerveau est sous haute protection osseuse de la colonne vertébrale….

Un peu d’anatomie…

Votre colonne vertébrale ou rachis est
un édifice formé par un empilement
de vertèbres et de disques intervertébraux.

Chaque vertèbre est constituée en avant par :
– un corps cubique (corps vertébral)
– et en arrière par un arc osseux (arc postérieur).Entre chaque vertèbre se situe un disque intervertébral
qui est une sorte de coussin gélatineux.
Cet empilement forme un canal (le canal vertébral) qui contient la Moelle Épinière.De la moelle émergera entre chaque vertèbre,
un Nerf Rachidien qui va emprunter le trou de conjugaison pour sortir.

Le réseau de distribution des énergies du corps

La colonne vertébrale est le support central du corps, mais également une enveloppe de protection de la moelle épinière.
Grâce au système nerveux qui la parcourt, la colonne vertébrale est l’organe chargé de la distribution de l’énergie dans le corps.

C’est à partir de la colonne que nous commandons tous nos organes et toutes les fonctions de notre corps. Le système nerveux relie chaque vertèbre avec des organes précis.
Pour être en bonne santé, il est donc indispensable de posséder une colonne vertébrale intacte.

Les douleurs, les troubles des fonctions ainsi que la détérioration des tissus sont souvent dus à une altération des nerfs provenant de la moelle épinière et pouvant être causée par une mauvaise posture, par un déplacement ou le blocage de vertèbres.


 LE SAVIEZ VOUS..?
La longueur des jambes:

Pour avoir une colonne vertébrale droite, le bassin doit être une base horizontale.
Or, si la longueur des jambes n’est pas égale, le bassin s’incline ce qui mène à de nombreux problèmes chroniques.

Au début d’un traitement de la colonne vertébrale, il faut donc faire mesurer la longueur des jambes et la corriger

4 courbures naturelles La colonne vertébrale
a quatre courbures naturelles
appelées courbures en double C ou S.

 

 

Très bénéfique pour le mal de dos,
l
a réflexologie dorsale
a un effet régulateur
et calmant sur le système nerveux .

Chercher le thérapeute capable d’agir sur vos points réflexes du dos 
Avec lui vous allez, non seulement rééquilibrer votre système nerveux, mais également tous vos organes et votre système glandulaire.
En détendant vos muscles du dos et en réduisant l’inflammation nerveuse, on va permettre un relâchement intervertébral et soulager votre colonne vertébrale.
 – Il y aura :
– La sécrétion d’endorphines (antidouleurs naturel)– d’ocytocines, baptisées hormones du bonheur et du bien-être (anxiété, stress et autres tensions disparaissent). qui vont calmer les douleurs,
– l’amélioration de la circulation sanguine, va permettre une meilleure hydratation de vos disques vertébraux, articulations, et de ce fait, stopper toute dégénérescence osseuse.
Mais quand une vertèbre – voire plusieurs – est déplacée de sa position idéale, ce qui est le cas du 98% des personnes au cours de leur vie, il en résulte une perte d’énergie :
l’énergie nécessaire à l’accomplissement des fonctions corporelles n’est plus totalement disponible là où nous en avons besoin dans notre corps.

 


Souplesse articulaire BIO 120 gélules
Il peut se former des blocages énergétiques, source de douleurs diverses dans le dos, mais aussi entraîner de nombreuses maladies physiques : Maux de tête, insomnies, troubles biliaires, troubles circulatoires, fatigue, constipation, varices, hémorroïdes, et bien d’autres.
Chaque vertèbre doit alors être vérifiée et remise tout doucement, si nécessaire, dans sa position idéale.
La remise en place de la colonne vertébrale ne se contente pas d’accroître le flux d’énergie :
elle peut également rappeler des souvenirs et des émotions que vous devrez travailler.
Parfois, les expériences restent inscrites dans les vertèbres déplacées ou dans les blocages.Une fois ceux-ci complètement levés, le flux d’énergie revient et la guérison peut commencer.

Crème anti-douleur 200ml

DONNEZ MOI UN COUP DE MAIN POUR RETROUVER MES ÉNERGIES
 retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité « Donnez moi une coup de main pour retrouver
mes énergies  »
C’est en ces termes que les gens parlaient  à Mémé Marthe .. c’est vrai qu’elle avait des mains d’or….
Moi qui ne suis doté que de mains d’argent je donne un coup de main aussi…
mais je mise en plus  sur  la capacité de l’être humain à apprendre et à changer en utilisant ses propres ressources.
Par le toucher incluant la réflexologique, l’attention au corps, la respiration, le mouvement et la prise de conscience de vos comportements répétitifs, le magnétiseur que je suis vous  propose de découvrir vos propres outils pour reprendre votre  vie et votre santé en main.

La séparation entre le corps et l’esprit, la non-utilisation de notre potentiel et de nos qualités innées est une cause courante de nos souffrances.En remettant en question notre manière de vivre, nos croyances, notre perception du monde et de nous-même, il est possible d’arrêter des habitudes qui nous sont néfastes et de récupérer nos qualités naturelles (souplesse, concentration, enthousiasme, motivation, force, paix intérieure, digestion, etc)
LA SOMATISATION VERTÉBRALE:    Le langage émotionnel du corps
Notre ressenti conditionne la somatisation.
Le ressenti lié aux problèmes d’os du rachis est un sentiment de dévalorisation, plus souvent de se dévaloriser dans la comparaison.
Ces personnes qui se dévalorisent ont une PEUR de ne pas être assez soutenues ou une peur de ne pas assez bien soutenir les autres.
Elles ne sont pas assez solides pour s’occuper de leur propre vie..
Elles utilisent souvent des phrases comme « je ne vaux rien », « je ne me sens pas à la hauteur », « je suis moins bien que Monsieur X »
Sur le plan des somatisations du rachis, il est bon de savoir que :
Les lombaires enregistrent l’insécurité matérielle ou affective (le plus courant)
– Les dorsales
enregistrent les blessures sentimentales (souvent entre les omoplates)
– Les cervicales
enregistrent les conflits décisionnaires (torticolis).

 SOURCE :
http://www.therapiedeb.com/description.ws – https://www.kriyazen.com/content/19-cruralgie – http://www.holisticattitude.com/?p=11885

 Chou Blanc est effectivement magnétiseur -voir son siteCHOU BLANC

RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac

Pour accéder à la fiche arthrose imprimable de Chou Blanc même pas peur..!

Share Button

HOMME DES BOIS : La foret qui cache l’arbre

<Meilleurs complements alimentaires

L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7

 

Dans les méandres de l’internet au coeœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…

C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit :
« celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.

J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

de jep papy pour la chouette

barre verte

 

C’est un fait établi, les arbres communiquent, échangent et s’entraident.
Si l’on voyait simultanément sous la terre, la forêt nous apparaitrait même comme un seul organisme.
Ainsi parle joselin Morisson dans le magazine inress du printemps 2018

Partons avec lui à la découverte d’un univers végétal aux connexions vertigineuses… !!!

La foret qui cache l’arbre

On sait aujourd’hui que plusieurs dispositifs sont  utilisés par les arbres pour communiquer

« Deux arbres sont connectés l’un à l’autre, comme un couple d’amoureux; ils prennent soin l’un de l’autre et poussent de façon à ne pas se gêner »

« Au niveau des racines, c’est l’inverse, ils sont complètement entrelacés, comme s’ils ne formaient qu’un et si l’un des arbres venait à tomber, l’autre mourrait très vite, comme un vieux couple. »

Ce nouveau regard sur la forêt, aux accents plus poétiques que botaniques, fait aujourd’hui autorité au plan scientifique.
Aucun doute, les arbres forment « une petite société, avec ses couples, ses amis et ses familles.
Il y a même des « arbres mères », qui allaitent véritablement leurs enfants, en transmettant par les racines du sucre à leurs … rejetons.

( Peter Wohlleben, ingénieur forestier –«  La vie secrète des arbres  )

Comme un réseau de neurones

Ce fait a été confirmé par de nombreuses expériences scientifiques, conduites notamment au pays des vastes forêts, le Canada. par Suzanne Simard
Pour démontrer que les arbres communiquaient entre eux son expérience consiste à couvrir un pin, un bouleau et un cèdre de sacs plastiques, puis à injecter du dioxyde de carbone marqué au carbone 14 dans le sac du bouleau, et du dioxyde de carbone marqué au carbone 13 dans le sac du pin.

Au bout d’une heure, le bouleau et le pin ont échangé leur carbone et le cèdre, n’étant pas connecté aux deux autres, est resté en dehors de l’échange.

Voici leurs dispositifs de communication :

Aérien : « La wifi » des acacias
En Amérique du Sud que les acacias qui étaient mangés par les antilopes koudous émettaient par leurs feuilles un gaz, l’éthylène, qui se déposait sur les arbres voisins.

En réaction, ceux-ci augmentent fortement la sécrétion de tanin dans leurs feuilles, jusqu’à des doses mortelles pour les koudous. (Wouter van Hoven)

Racinaire :
L’autre dispositif est donc racinaire, et emprunte également le réseau de mycélium, la partie végétative des champignons qui relie les racines d’arbres éloignés les uns des autres.

Les arbres s’échangent donc du carbone, de l’azote, du phosphore, du sucre, de l’eau, des hormones …

Comme un véritable réseau de neurones, un arbre peut être connecté à des centaines d’autres, développant des liens plus ou moins fons avec les membres de sa propre espèce ou ceux d’autres familles.

barre verte

Une « mémoire » de la forêt

Plus étonnant, le documentaire « L’intelligence des arbres » a montré comment ces derniers s’informent d’attaques de parasites ou d’un manque d’eau.
Toute situation provoquant un stress peut activer une réponse génétique chez les autres individus comme la production, par exemple, d’une substance insecticide.

« Les souches d’arbres ne meurent pas, car les congénères les alimentent en sucres »

Mais surtout, Peter Wohlleben et Suzanne Simard expliquent que les souches d’arbres ne meurent pas, car les congénères les alimentent en sucres.
Ces souches renfermeraient une « mémoire» de la forêt, c’est-à-dire qu’elles conservent des informations relatives à des événements passés, qui sont utiles si la même situation se représente. Outre la métaphore des neurones, on peut ici parler d’un véritable système immunitaire on parle même de système nerveux en évoquant l’activité électrique de la plante.

Ainsi en plaçant une électrode sur la tige d’un jeune plant, et une autre dans le sol, on peut mesurer une sorte d’électroencéphalogramrne de l’arbre. Un tracé régulier apparaît à l’écran et, lorsqu’on tord une feuille, le graphique marque une chute brutale!

Catherine Lenne, chercheuse à l’Inra, évoque les « muscles» de l’arbre qui se redressent après avoir subi une tempête. On voit, en effet, sur une section de tronc que le nouveau bois qui se constitue après la tempête de 1999, par exemple, n’a pas du tout le même aspect que le précédent.

Catherine Lenne réfute pour sa part l’utilisation du mot « intelligence » pour parler des arbres et de la forêt, et nous met en garde contre un excès d’anthropomorphisme.
D’autres chercheurs n’ont pas ces réserves, tel Ernst Zürcher, l’homme qui « écoute battre le cœur des arbres» ! Bien sûr, il s’agit d’une métaphore, mais son livre Les arbres entre visible et invisible va très loin.
Ses études publiées dans Nature ont montré que les arbres avaient des pulsations du tronc en fonction des marées, et donc de la Lune, qui influencent également les pulsations des bourgeons.
C’est pourquoi le chercheur suisse n’hésite pas à parler d’un «pouls cosmique» !

barre verte

POUR CEUX QUI VEULENT FAIRE DES RÉVISIONS
PENDANT LES VACANCES

L’Irlande aussi a des arbres magnifiques !
Visitez Dark Hedges ….

Dark Hedges, est un site étrange, désormais rendu célèbre grâce à la série du Trône de Fer !

Les arbres à monnaie
On rencontre cet étrange phénomène dans plusieurs forêts autour de Cumbria et Portmeirion dans le nord de l’Angleterre et du Pays de Galle.

Il existe une forêt d’environ 400 pins à l’ouest de la Pologne dont les arbres ont les troncs formant un angle de 180 degrés avec le sol.
C’est vraisemblablement la main humaine qui en est responsable, sans que l’on sache dans quel but.,
Les burlubans, des arbres qui s’illuminent
Issus du folklore breton, les burlubans ont presque été oubliés avec le temps, et pourtant ce sont des arbres fabuleux capables de s’illuminer la nuit…

SOURCE :

http://inrees.com/
SE COUCHER MOINS BËTE

barre verte
retour sur la rubrique du même tabac

L’homme des bois

RETRO :
C’est du même tabac…..
;

barre verte


Allez plus loin avec  les auteurs cités dans notre article

Nous… Nous avons aimé..!


LA VIE SECRÈTE DES ARBRES


https://amzn.to/2L9nIJD
https://amzn.to/2zBNbHb
Share Button

Apposition des mains. Pourquoi tous ne sont-ils pas guéris ?

MON MONDE EST BIZARRE ET PARFOIS PLEIN DE MYSTÈRES INEXPLIQUÉS.
Nous vous ferons découvrir ce que le ciel, la terre, l’eau ,et le feu ont de plus beau…. avec toujours un mystère que la nature semble vouloir maintenir sur bien des choses bizarres et parfois étranges….
CHOU BLANC nous entraine dans son monde… son monde bizarre …. Ambiance… Ambiance


LE CHOURISTE – Un dimanche de Pentecôte sur la place Saint-Pierre, le pape FRANÇOIS a prié avec  force  pour un malade sa prière a mal été interprétée comme une séance d’exorcisme ce qu’a formellement démenti le vatican le mardi.
Cet événement et l’article de Chou Blanc ont fait l’objet de réactions  parvenues  à la Chouette 
par messagerie.
A
ussi nous avons cru bon d’en retenir une, qui est représentative de cet ensemble, et la commenter en reprenant  une article du pasteur  Jean claude GUILLAUME  du 07 juin 2004.

« Jeudi 13 Janvier 2011, juste avant ses 82 ans, le Seigneur a repris Jean Claude GUILLAUME celui qui a été durant plusieurs années le Président du Top Chrétien. Il était aussi un conseiller, un frère. Le voir partir  nous a laissé un grand vide mais c’est aussi le coeur plein d’espérance que je salue, au travers de ce blog, la mémoire de l’homme de Dieu. Ses 60 ans, et plus, de ministère lui donnaient une sagesse et une crédibilité exceptionnelles. »

Non, « le pape n’a pas pratiqué l’exorcisme »

Une prière effectuée par le pape François lors de la messe de Pentecôte 2013 sur un jeune malade a été interprétée comme une séance d’exorcisme, ce qu’a formellement démenti le Vatican mardi.

DIRECT SUR YOUTUBE : http://youtu.be/DdZOxkAMKMg

Pourquoi tous ne sont-ils pas guéris ?

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Question d’un Internaute :
« J’ai entendu parler d’un serviteur de Dieu qui impose les mains aux malades, selon l’ordre du Seigneur Jésus, et qui estime à 3 % le nombre de gens miraculeusement guéris…
Les 97 % seraient donc des échecs ? »

Cela mérite réflexion.

Premièrement : Remarquons que le fait qu’il y ait ne serait-ce que 3 % de miracles devrait nous émerveiller, plutôt que de nous inspirer des pensées teintées d’amertume revendicatrices de comptables grippe-sous des bienfaits de Dieu !

Deuxièmement : Rappelons-nous que si Paul a accompli des miracles, même de résurrection, il a laissé Trophime malade à Milet (2 Tim. 4.20). Aurait-il oublié de lui imposer les mains ?

Troisièmement : Le texte : « Ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris » (Marc 16.18) ne nous permet pas d’inférer que tous les malades doivent nécessairement être guéris.

Quatrièmement : L’énumération des dons spirituels de 1 Co. 12.8-10 mentionne entre autres deux dons distincts : ledon des guérisons, et le don d’opérer des miracles. Bien que toute guérison divine soit un miracle (Marc 16.17-18), toute guérison n’a pas nécessairement un caractère miraculeux et spectaculaire, comme un tétraplégique qui se lève de sa chaise roulante. Nous appellerions plus volontiers cela un miracle, plutôt qu’une guérison.

Parmi les 97 % considérés à tort comme des échecs, savons-nous combien ont expérimenté un tournant bénéfique dans leur maladie, les amenant à une complète guérison. Pourquoi accepterions-nous le facteur temps dans une guérison « naturelle » ou « médicale », et le refuserions-nous dans une guérison « divine » ?

Cinquièmement : Aurions-nous oublié la souveraineté de Dieu, au point d’exiger de lui une application automatique de sa parole ? La déclaration de Jésus en Marc 16.17-18 est une merveilleuse promesse, mais elle ne nous permet pas d’aller guérir tous les malades de tous les hôpitaux de France et de Navarre ! Celui qui penserait cela n’aurait rien compris à l’économie du Royaume de Dieu.

Dieu permet la souffrance et la maladie (Voir le cas de Job). Non que la souffrance ait quelque vertu rédemptrice, comme le voudraient certains, mais une vertu éducative. Et c’est lui, en définitive, qui sait parfaitement ce qui est bon pour nous. Nous devons accepter que Dieu dise parfois « non », sans pour autant douter de l’efficacité de sa parole.

Sixièmement : Sans tomber dans le schéma de facilité qui consiste à dire que si on n’est pas guéri, c’est qu’on manque de foi, il est indéniable que la foi, que ce soit de la part de celui qui impose les mains ou de celui qui recherche la guérison, est un élément important, qui n’est pas toujours à la hauteur.

En conclusion:
Le problème de la guérison divine n’est pas aussi simple qu’on pourrait l’imaginer à première vue. Il convient de l’aborder avec beaucoup l’humilité, et de s’abstenir d’allégations simplistes.

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc  

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button