Archives par étiquette : société

Des Hydropathes…. QUÉSACO…?

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

logo poésie smallBLOC NOTE LITTERAIREBLOG NOTE
POÉTIQUE par CHOUBLANC

Des Hydropathes…. QUÉSACO…?
Les Hydropathes est un club littéraire parisien, fondé par le poète et romancier Émile Goudeau,

L’Hydropathe, no 1 du 22 janvier 1879, avec Émile Goudeau, fondateur, caricaturé par Georges Lorin, dit Cabriol.

Caricature d’Achille Mélandri par Georges Lorin, dans le journal Les Hydropathes (25 juin 1879, no 12).

Après la guerre de 1870, il se créa à Paris de nombreux clubs littéraires dont la longévité et l’importance furent extrêmement variées. Le club des Hydropathes fut l’un des plus importants tant par sa durée que par les artistes qui y participèrent.


EN SAVOIR PLUS
SUR LE CLUB DES HYDROPATHES

Le club fut créé par Émile Goudeau, le . Il choisit le nom Hydropathes (étymologiquement : « ceux que l’eau rend malades »), peut-être à partir d’une valse intitulée Die Hydropathen, de Joseph Gungl, qu’il affectionnait.

On peut également penser qu’il s’agit d’un jeu de mot sur le nom du fondateur : Goudeau, c’est-à-dire « goût d’eau », pour des gens qui n’aiment pas beaucoup l’eau… cela donne « hydropathes » :

Pourquoi votre société a-t-elle pris le nom d’Hydropathe ? demandait-on à l’un de nos confrères :
— Parce qu’elle a Goudeau, et tient ses séances à l’hôtel Boileau.

L’objectif premier du club était de célébrer la littérature et en particulier la poésie : les participants déclamaient leurs vers ou leur prose à haute voix devant l’assistance, lors des séances du vendredi soir.
Mais les membres professaient également le rejet de l’eau comme boisson au bénéfice du vin. Charles Cros écrivit :

Hydropathes, chantons en cœur
La noble chanson des liqueurs.
Le club se réunit d’abord dans un café du Quartier Latin, puis dans divers locaux du même quartier, le voisinage étant indisposé par le bruit. C’est après une série de chahuts provoqués par le trio Jules Jouy, Sapeck et Alphonse Allais, qui lancèrent des pétards et des feux d’artifices, que le club disparut en 1880. Mais dès l’année suivante, la plupart des anciens membres du club des Hydropathes se retrouvèrent au Chat noir de Rodolphe Salis, ouvert en décembre 1881

La revue a existé entre 1878 et 1880 puis, de façon éphémère, en 1884.

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Restez svelte 160pxChou Blanc

 

Share Button

Le slip kangourou de Saint Nicolas

Bois bandé 200ml



BLOC NOTE
DE FRANÇOIS

– Poussez vous ..! On solde les slips kangourou ….. – Où ça Saint NICOLAS.? – Rue SEIN DENIS..!

Non le slip kangourou n’est pas un « tue l’amour »
Le slip kangourou, c’est au contraire très pratique … d’un accès facile, à la portée de toutes les bourses et d’une fabrication soignée par des petites mains.

Le kangourou est pratique pour sauter les nanas…
Par grand froid, elles peuvent se réchauffer les mains en les mettant dans la poche….
c’est ainsi qu’est née l’ expression:
 » c’est dans la poche »
Pour ceux qui fréquente les gens de la hotte (NDLR : c’est mieux de l’écrire comme ça … pour montrer qu’elle est bien pleine) il savent que les jeunes filles de bonne « famine » apprennent comme ça à faire les œufs pochés…..
– Dis leur qu’avec l’âge …. pour nous potes âgés soumis à notre régime de retraite amaigrissant , c’est plutôt des œufs « fauchés » et quand une poule nous dit:
– « Tu montes chéri… on va faire l’amour … »
Un ange passe .. et plutôt que de lui dire: » j’ai pas les moyens« ….
Tu réponds :
« Je crois que je vais pas pouvoir faire les deux « 
La solution…? Ben…! c’est de se résoudre aux « oeufs à plat »

– Un ange passe … un ange passe.. le mien il trépasse…. J’ai plus les moyens de me payer un « cher-ubin ».

Libido/Tonique sexuel

Aucune description de photo disponible.

AUJOURD’HUI ..
C’EST LA SAINT NICOLAS

barre grenat

 

 

Il faut savoir que les hommes célibataires ont leur saint patron en la personne de Saint Nicolas : En effet, tout comme on dit “coiffer sainte Catherine” pour les filles, on dit “porter la crosse de Saint Nicolas” pour les garçons… et quand ils se mairient…. ils portent leur croix

barre grenat


POUR RIRE AVEC PAPY ET MAMIE VOICI….

LES DERNIÈRES BLAGUES DE TROUSSE CHEMISE

barre grenat

Maman: « Manon, si tu n’écoutes pas, je vais demander à Saint Nicolas de t’apporter de nouvelles oreilles à la place des jouets.  »
Manon: « Demande-lui alors directement des oreilles avec des boucles d’oreilles.  » (Manon 4 ans)

barre grenat

Saint Nicolas interroge une gamine de 6 ans:
– Et toi Martine, que veux-tu comme cadeau ?
– J’vou…
J’voudrais bien la pilule.
– Ah bon!
Mais dis moi, Martine, pourquoi voudrais-tu la pilule ?
– Parce que j’ai déjà 6 poupées et je trouve que j’en ai déjà assez comme ça !

barre grenat

Deux enfants de 8 ans sont en conversation dans la chambre.
Le gamin demande à la petite fille :
– Que vas-tu demander pour la Saint Nicolas?
– Je vais demander une Barbie, et toi?
– Moi, je vais demander un Tampax, répond le garçon.
– C’’est quoi un Tampax
– J’’en sais rien… mais à la télé, ils disent qu’’on peut aller à la plage tous les jours, aller à vélo, faire du cheval, danser, aller en boîte, courir, faire un tas de choses sympa, et le meilleur… sans que personne s’’en aperçoive !!

barre grenat

Jésus marche sur l’eau, St-Nicolas le suit à la nage et lui dit:
« T’es con elle est bonne!!! »

barre grenat

Accessoires et bouillottesLE POTE FRANÇOIS

Share Button

LA SERRURE AMOUREUSE DU VERROU

Beauté CosmétiquesLE BLOG NOTE
DE CHOU VERT

PAPY EUSTACHE
S’ÉCLATE AVEC SA GERMAINE


.


– Au fait il n’a rien dit sur sa GERMAINE… Elle est comment?

– Si moi je sais..!  j’ai trouvé une photo sur Facebook… Verrouillée
– Qu’est ce que tu dis vieille et rouillée..

Comme la mienne quoi..!!!barre verte

LA SERRURE  AMOUREUSE DU VERROU
Dans l’intimité, quand ma germaine se lâche,
elle est prompte à me faire remettre à la tâche.
Elle m’appelle son homme toutes mains
Mais… Ils sont pleins de mauvaises pensées les vilains…
Elle flatte seulement mes capacités à bien bricoler
Hier, c’était très intéressé.. ! Rapport au verrou à installer
Sécurité oblige … ! Je fais  tout pour qu’elle soit douce
Pour qu’elle arrête de sucer son pouce,
il est urgent, pour elle, que je passe  à l’action
Elle avait déjà acheté le beau verrou en question
C’est vrai qu’il sera utile pour soutenir la vieille serrure
Pour tout chantier bien mené il faut que rien ne dure
Brillant de mille éclats, verrou fut posé en un éclair
Je pensais dès lors, jouir du fruit de mes efforts
Car la porte fermait très bien…. Mais j’avais tort
Quelques jours après usage  la porte était voilée
Je me suis à nouveau acharné.. Jusqu’à la nuit étoilée
Ce n’est que le lendemain que sur un forum du père Castor
C’est là qu’un meilleur bricoleur que toi a la parole d’or
« Vérifiez la compatibilité entre le verrou et la serrure »
Diable..! Encore une affaire d’amour dans ma masure

De fait ma vieille serrure prise d’un amour  éclatant,
voulait rejoindre, au-dessus, le  verrou étincelant
Prestige de l’uniforme aidant, impossible de la raisonner
Peine perdue, la coquine du bellâtre s’est amourachée
Quel gâchis pour sa gâche victime d’un tel tiraillement…
La porte s’est voilé risquant de réveiller le peine dormant
Inquiet par le trou de la serrure un coup d’œil j’ai jeté.
Même l’œilleton affirme qu’il dort à poing fermé
Pour confirmer le  poing du marteau de porte tape aussi
Gâche et chambranle, auprès du verrou, plaident à l’infini
Rien n’y fait le tiraillement continu à voiler la  porte

Retour à père Castor pour que raison l’emporte… !
« Vérifiez la maçonnerie de la chambranle sur tous ses points »
Pas de risque, c’est une maison de maçon et ma porte est une  3 points »

«Vérifiez les charnières en  prenant  la porte à bout de bras »
Elle grince si fort que je m’entends dire « Toi Ferme-la »
Germaine, qui le prends pour elle, sort de ses gonds une nouvelle fois
La porte voilée dans mes bras…. je reste sans voix
Chambranle en main je me fais traiter de branleur
Voyant les choses de l’amour évoluer avec lenteur
Je prends la porte et m’en va car avec serrure et verrou distants
je suis sûr qu’aucun petit loquet ne sortira de mon vivant
j’entends juste derrière moi Germaine qui crie
Toute à sa ceinture de chasteté … « Tu as pris la clé mon chéri…. ? »
Pauvre Germaine… !!! En plus de perdre les nerfs… Elle perd la vue… !
Car ayant la porte sur mon dos.. Sourd à ses propos … Bien bas je la salue… !

Tiré de la vie d’Eustache Vachette
et  Germaine née  Bricard

barre verte

CHOU VERT

Share Button