Archives par étiquette : santé

ALIMENTATION ET CANCER

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je veux, cette semaine,
avec le docteur Jean-Christophe Charrié vous
parler
de NOTRE ALIMENTATION…!
et de son
régime  » anticancer  »  …

  « De tes aliments tu feras ta médecine » – Hippocrate


Jean-Christophe Charrié

« Les clés de l’alimentation anti-cancer« 

 

littel com potePour ce médecin généraliste, c’est une évidence et un constat quotidien:
Ce que nous mangeons peut tenir à distance les maladies, et nous soulager aussi bien que certains médicaments.
Certains des principes alimentaires proposés par Jean-Christophe Charrié,
médecin généraliste, sont communs à d’autres régimes
– comme dans la méthode Seignalet, les laitages sont exclus, par exemple.
Mais ils s’inscrivent dans une approche et dans un raisonnement résolument différents, car ils prennent en compte l’interaction des aliments avec le système hormonal et neurovégétatif de chacun.


Vous accompagnez de nombreux patients atteints de cancer.
Ceux qui respectent vos consignes se portent-ils mieux?

J.-C C. : Cette maladie est évidemment plurifactorielle, de même que sa guérison.
Cependant, on sous-estime le poids de l’alimentation.
En parallèle des traitements classiques, les personnes qui respectent ces conseils se portent généralement mieux.
Un de mes patients est atteint d’un cancer du pancréas métastasé depuis cinq ans, contenu par une chimiothérapie spécifique qui stabilise sa maladie. Il suit mes consignes alimentaires, mais lorsqu’il oublie sa maladie et fait des écarts, ses marqueurs se multiplient par dix … puis reviennent à leurs taux initiaux dès qu’il reprend strictement son régime.
Une autre de mes patientes avait une tumeur au sein qu’elle n’a pu faire opérer du fait de son allergie  aux anesthésiants.
Elle observe donc très strictement ce régime, en parallèle à un traitement à base de plantes. Alors que l’hôpital lui prédisait quelques mois de vie, elle est toujours là, pleine d’entrain, plus de cinq ans après le diagnostic de son cancer.
Elle vient d’ailleurs d’écrire avec moi un livre de plus de cent cinquante recettes anticancer, qu’elle a élaborées à partir de mes conseils.

littel com poteQuelle est la spécificité de votre régime « anticancer » ?

J.-C.C. : Il faut commencer par éviter de nourrir les cellules cancéreuses, ce qui passe par .
l’éviction complète de toute forme de sucre, y compris les édulcorants.
Seul le sirop d’agave est un compromis acceptable, en petite quantité, car il est riche en fructose et ne met pas en marche les mêmes mécanismes liés à l’insuline.
Il faut ensuite adopter un régime anti inflammatoire d’épargne pancréatique, car l’inflammation fait le lit du cancer.
Enfin, j’invite à supprimer les aliments à action hormonale stimulante (gelée royale, soja, lin, fenouil, luzerne, lait et flocons d’avoine, algues alimentaires d’eau de mer, ail en excès, gingembre .. .) ainsi que les plantes à action hormonale (sauge, angélique, houblon,anis, estragon, coriandre, réglisse, souci,safran, cyprès, ginseng, basilic, sureau noir, saule blanc,
livèche .. .).

Dans de nombreux régimes anticancer, les vertus des aliments choisis ou exclus ne sont pas considérées de manière assez globale, mais à partir de telle ou telle molécule ayant démontré des propriétés anticancéreuses.
Ce qui amène à en conseiller certains qui, globalement, favorisent la maladie.
Ainsi, le gingembre, préconisé contre les nausées induites par les chimiothérapies, comporte une molécule anti nausée très efficace, mais l’aliment dans sa globalité favorise la multiplication cellulaire. On l’évitera donc en cas de cancer.

De même, j’interdis à mes patients le ginseng ou la gelée royale. Trop souvent conseillée après une chimio pour reprendre des forces, cette dernière peut favoriser la croissance des cellules
cancéreuses et la multiplication cellulaire.

 

 

 

Les clés de l’alimentation anti-cancer et maladies inflammatoires, infectieuses,
auto-immunes… 
Poche – 
Jean-Christophe Charrié Excellent livre avec une partie théorique indispensable pour
comprendre ce qu’on fait et une partie pratique avec de bonnes recettes.
Facile à lire, accessible à tous , nul besoin de posséder des connaissances médicales approfondies pour comprendre les enjeux d’une alimentation saine dans la lutte anti cancer et les maladies inflammatoires génératrices de nos douleurs.
Les recettes claires et pas trop compliquées vous ouvrent à d’autres façons de se nourrir
Ce livre explique clairement et simplement les conséquences de nos habitudes alimentaires sur notre santé et en particulier sur celle des malades du cancer, des dégénérescences mentales et les maladies inflammatoires ou auto-immunes.
Offrez vous cette merveille ou offrez le à vos amis, ceux que vous voulez garder!

UNE ÉTUDE A CONFIRMER
BIO CONTRE CANCER
Une étude  menée par des épidémiologistes de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) suggère une « diminution de 25 % du risque
de cancer ( tous types confondus) observée chez les consommateurs « réguliers » d’aliment bio comparé aux consommateurs plus « occasionnels »» ..

Elle porte sur 68946 personnes suivies de 2009 à 2016 via l’étude Nutri-santé et repartie en quatre groupes selon leur fréquence de consommation de produits bio.
Au cours de cette période et sur ce panel, 1340 nouveaux cas de cancers ont été enregistrés, avec 2,1 % de malades parmi les mangeurs occasionnels de bio et  1,5 % chez les plus gros consommateurs …
De ce fait  ce 25% se rapporte en réalité à un nombre très faible de cancers.

Et comme les auteurs de l’étude le précisent, ces données doivent être confirmées par d’autres enquêtes sur d’autres populations.
En attendant, il faut continuer de manger des fruits et légumes: bio ou conventionnels, leur effet protecteur vis à vis des cancers n’est, pour le coup, plus à démontrer .

Cuisinez pour avoir 80% de légumes dans vos plats

SOURCES :
60 millions de consommateurs
PSYCHOLOGIES MAGAZINE
Epicerie et saveursduo compoteCOM’POTE

Share Button

ADDICTIONS: Le WEB… CAME

Choucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucaline

BLOC  NOTE
de Choucaline

Internet est présent partout aujourd’hui, mais son utilisation massive présente des risques pour la santé.

Tester votre dépendance avec cyberdocteur :
Test du Dr Young

 Il existe plusieurs profils d’’Internautes qui s’’estiment très accros à Internet et ceci en fonction de leur activité principale sur le web : jeux (poker, jeux concours, etc.), jeu en réseau (Red Dead Redemption II,Portal 2, Counter-Strike, etc.), chat, forum, messagerie instantanée, blog du type Skyblog, réseau social du type instagram,Tweeter, Facebook, échange de vidéo du type YouTube et Dailymotion etc.

Le fait de passer tout son temps libre derrière un écran à développer des relations virtuelles risque fort de porter préjudice aux rapports entretenus avec les autres dans la vraie vie car l’’on consacre moins de temps à ces dernières.

Des études montrent que les internautes accros passent beaucoup plus de temps seul que les non-internautes, à contexte social ou démographique équivalent. Bien que les activités en ligne, comme le tchat, la participation à des forums ou l’’échange d’e mails suppose une interaction sociale, les accros ont tendance à passer moins de temps avec leur famille ou leurs amis.

 « L’homme n’est pas fait pour travailler ; la preuve, c’est que ça le fatigue. »
Georges Courteline

Globalement les accros du web passent moins de temps à travailler, réfléchir ou effectuer des travaux domestiques.
Ils accordent moins d’’importance au repos et sont plus volontiers prêts à sacrifier leur temps de sommeil.

Les accros d’’Internet ne sont pas tous ceux qui restent connectés le plus longtemps.
En revanche, des activités non professionnelles sur la toile qui requièrent une période importante (plus de 40 heures par semaine) telles que le chat, les jeux en réseau sont fortement liées à un sentiment important de dépendance.

Addiction à Internet…
Comment savoir si je suis accro ?

Aller sur Internet est une des première chose que je fais le matin ou après mes cours, mon travail.
En vacances, je ne peux pas me passer d’’Internet, j’’y pense souvent et je planifie ce que je vais faire à mon retour.
Je pense à mes activités sur Internet très souvent pendant la journée.
Je consacre une grosse partie de mon temps libre à mes activités sur le web.
Il m’’arrive de sacrifier des heures de sommeil pour être sur la toile.
Je mange souvent devant mon ordinateur pour gagner du temps.

Le risque d’’une utilisation trop importante d’’Internet pour votre santé :

Un manque de sommeil, fatigue.
Des maux de tête.
Une irritabilité.
Une fatigue des yeux.
Une perte ou une prise de poids selon les personnes.

 

LA DERNIÈRE DE TROUSSE CHEMISE 

IL HAIT LE CHAT……. mais pas le Tchat du WEB

Un mari qui hait le chat de sa femme, parce qu’il joue avec la souris de son ordinateur, décide de l’emmener en voiture à 20km de là.

 Il l’abandonne et retourne à la maison, à son arrivée le chat l’attend sur le pas de la porte.
Nerveux il reprend le chat et l’emmène à 40 km de là puis l’abandonne de nouveau,à son arrivée à la maison le chat l’attend sur le pas de la porte.
Furieux il reprend le chat et fait 10 km par la droite, puis 25 par la gauche, 30 km vers le Nord, et 25 km vers le Sud.
Il abandonne le chat et repart.
Au bout d’un moment il appelle sa femme avec le portable :
Chérie, juste une question, le chat est-il là?
– Oui il vient d’arriver pourquoi ?
– Passe moi ce connard au téléphone, je suis perdu. !!!

Choucaline plus proche de toi tumeurChoucaline
source site: « Danger santé« 

Share Button

Bobo mon oeil…. C’est un cluster…! QUÉSACO..?

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité Le mal maltraité…. Merci Mémé

LE CLUSTER  par Chou blanc

Mémé j’ai bobo à l’œil la nuit….

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse avant moi ne traitait jamais mes maux et ceux des autres à la légère. Voilà comment elle classait les maux de tête :

Les maux de tête nocturnes affectent notre repos disait elle et ils nous  empêchent  de profiter d’une bonne nuit de sommeil qui nous permet de nous lever le lendemain avec vigueur et optimisme. Sais tu pourquoi….?

AVEC LES INSOMNIES…
LA BATTERIE  DU CORPS SE CHARGE MAL…
LE LENDEMAIN FATIGUE GARANTIE
La  batterie du corps fonctionne à
l’inverse de celle d’une voiture.

La voiture roule la batterie se charge.!
Nous dormons notre batterie se charge…..
Elle me montra son plexus solaire…. Là au creux de l’estomac.
Ta batterie elle est là mon petit…!

Le mal de tête peut avoir plusieurs origines.
Cependant, celui qui apparaît soudainement pendant la nuit, interrompant notre repos, répond à d’autres facteurs importants à considérer. Au cas où ces  situations se répètent tous les soirs pendant plusieurs jours d’affilée, il est vivement conseillé de consulter un médecin.

Voici 4 types de maux de tête

Le mal de tête hypnique

Le mal de tête de sinus

Le syndrome de la tête explosive

 Le mal de tête de cluster

AVANT DE DÉCOUVRIR CE QU’EST LE CLUSTER…
VOYONS EN QUELQUES MOTS LES 3 PREMIERS

Le mal de tête hypnique (lié au sommeil) n’est pas bien connu.
Il survient généralement pendant le sommeil paradoxal.
C’est une douleur légère mais aiguë qui dure normalement entre 15 minutes, et deux heures.
Elle peut être liée à une diminution soudaine de la mélatonine, une hormone qui favorise notre repos. Le mal de tête hypnique surgit généralement chez de nombreuses personnes âgées de plus de 50 ans.
Le mal de tête de sinus
Ce type de mal de tête, comme le mot l’indique, est provoqué par la sinusite.
Ces maux de tête tendent à s’intensifier la nuit si l’environnement de la pièce est très sec.
Par conséquent, les purificateurs sont très recommandés.
Le syndrome de la tête explosive
Connu depuis la fin du XIXème siècle  on n’en connait toujours pas l’origine.
C’est un mal de tête intense qui apparaît juste quand la personne est sur le point de s’endormir.
Pourtant, dans tous les cas enregistrés, ce problème disparaît généralement de lui-même.

 Le mal de tête de cluster

“The Pain of Cluster Headaches” — Agnes Cecile

La céphalée de cluster est un type de migraine qui apparaît davantage chez les hommes que chez les femmes.

  • Il se manifeste entre deux et trois heures après l’endormissement.
  • La douleur est très intense et dure relativement peu de temps, entre 15 minutes et une demi-heure.
  • Cette douleur se situe d’un côté de la tête, derrière un œil et peut atteindre la tempe et le cou.
  • Parmi les symptômes qui accompagnent ce mal de tête, on trouve souvent une inflammation des yeux, une congestion nasale, un larmoiement…

Enfin, si vous rencontrez l’une de ces problématiques qui persistent, n’hésitez pas à consulter votre médecin afin d’établir un diagnostic.

Le plus grand cauchemar d’un mal de tête est qu’il se transforme directement en migraine, car c’est à ce moment que se produisent les nausées insupportables.
Il n’est jamais conseillé de laisser évoluer un mal de tête, il faut donc agir dès le premier signe.

Ayant des propriétés inflammatoires ces aliments génèrent des maux de tête en pleine nuit si nous les ingérons le soir.
Consommés le soir, les fromages et autres produits laitiers peuvent provoquer des maux de tête nocturnes.

C’est un autre fait auquel nous ne pensons pas toujours. Il existe certains aliments qui, consommés en excès, génèrent des altérations dans notre organisme.

  • Il est fréquent que bon nombre de ces plats que nous consommons, riches en glutamate monosodique, génèrent des maux de tête en pleine nuit si nous les ingérons le soir.
  • Cet additif synthétique, en plus d’être malsain, est très addictif.
  • Il offre une saveur intense à de multiples produits de notre alimentation quotidienne tels que les sauces, les crèmes, les bouillons cubes et de nombreux types d’aliments précuits.

En outre, les fromages ou autres types de produits laitiers ont également des propriétés inflammatoires et entraînent souvent des maux de tête nocturnes.

 Tout cela nous oblige à contrôler un peu plus la qualité de nos dîners en choisissant bien les produits que nous servons dans ce dernier repas de la journée.

  9 aliments riches en mélatonine…. Améliorent la qualité du sommeil
 La mélatonine est une hormone que notre organisme sécrète de manière naturelle et dont les fonctions sont déterminantes pour le bien-être physique et mental.
Toutefois, sa production ne s’effectue que la nuit et, lorsqu’elle est interférée, la personne a des difficultés à dormir et à avoir un sommeil réparateur.
C’est pourquoi il est bon d’en obtenir également au travers de l’alimentation, en profitant de certains aliments qui en apportent des quantités intéressantes.
Ci-dessous nous souhaitons vous indiquer les 9 meilleurs afin que vous n’hésitiez pas à les consommer lorsque vous aurez des problèmes de sommeil.
OIGNON – BANANE – NOIX – ANANAS -GINGEMBRE – ASPERGES – CERISES – RIZ COMPLET – AVOINE

 

SOURCES :

https://amelioretasante.com/9-aliments-riches-melatonine-ameliorer-qualite-sommeil/.
https://amelioretasante.com/maux-de-tete-nocturnes-quelles-sont-les-raisons/.

chou blanc est effectivement magnétiseur voir son site CHOU BLANC

 

Share Button