Archives par étiquette : santé

VERTUS DES PLANTES : Le persil nettoie..! Pas ton linge … Tes reins.. les miens aussi alors..!

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité– LE BLOC NOTE
  CHOULAGER

par CHOU BLANC

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse connaissait avant moi les vertus du PERSIL
.
Voilà ce qu’elle m’a confié :

“Petit écoute ta grand-mère…Tu leur diras que pour leur santé ils doivent manger des tonnes d’ail et des hectares de persil”
Cette phrase résonne encore dans ma tête, si bien que je ne résiste pas à vous donner un remède naturel pour nettoyer vos reins

C’est un Remède d’autrefois, mais si économique et bio que ça vaut pas la peine de laisser vos reins encrassés…

NETTOYER VOS REINS AVEC SEULEMENT UN BOUQUET DE PERSIL

Désintoxication des reins par un traitement naturel

Les années passent et nos reins filtrent le sang en retirant le sel,le poison et tout ce qui intoxique indésirablement notre corps.

Avec le temps, le sel s’ accumule et doit faire l’ objet de nettoyage et des traitements.

Comment allons-nous surmonter ce problème ?
C’ est très facile :

– acheter un bouquet de persil
– le laver, puis le couper en petits morceaux et le mettre dans une casserole, verser de l’ eau propre ( 1 litre ) la faire bouillir pendant dix minutes et le laisser refroidir.
– ensuite filtrer et verser la solution dans un flacon propre et la garder à l’ intérieur d’ un réfrigérateur.
Posologie : boire un verre par jour.

Résultat : vous remarquerez tout le sel et autres déchets accumulés sortir de vos reins par la miction et aussi vous serez en mesure de constater la différence que vous n’ avez jamais ressenti avant.
Le persil est connu comme le meilleur traitement de nettoyage pour les reins et il est naturel

LE CHOURISTE– Mémé a dit mémé a dit ..mais parlons de ce qu’elle aurait du ajouter

Que draine-t-on ?

Qu’est-ce que les reins évacuent ? De l’eau, bien sûr, comme vecteur de transport d’un tas de déchets. Ces déchets sont à la fois des déchets du métabolisme normal, des déchets pathologiques et des déchets issus de la pollution alimentaire et environnementale.

Les plantes drainantes des reins ne sont pas toutes équivalentes ! Certaines vont être plus puissantes que d’autres, et, selon la plante, elles ne vont pas éliminer la même chose.

Chaque plante a tout ou partie des qualités suivantes :

  • Un pouvoir diurétique (augmentation de l’élimination de l’eau) plus ou moins important
  • Une capacité à éliminer l’acide urique et/ou l’urée et/ou l’ammoniaque,
  • Une capacité à éliminer certains minéraux en excès (sodium, chlore …)
  • Une capacité à éliminer d’autres types de déchets (médicaments, drogues …)
  • Une capacité désinfectante (en cas d’infection urinaire).

En principe, le phytothérapeute ou le naturopathe doit savoir choisir LA plante adaptée au patient. Attention à ne pas consommer la même plante que votre meilleure copine !

Quand drainer les reins et combien de temps ?

Seul un thérapeute expérimenté saura déterminer adéquatement la saison adéquate, le type de remède et la durée de la cure. Sachez déjà que :

  • toute plante drainante contient des principes toxiques pour l’organe drainé, ce qui entraîne une chasse (le drainage) mais du coup aussi une grande fatigue,
  • drainer fortement est dangereux lors des saisons trop froides ou trop chaudes car les grands écarts de température mobilisent notre force vitale
DES HECTARES DE PERSIL POUR MON DIABÉTIQUE DE MARI
retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéEn plus de son pouvoir antioxydant, l’apigénine du persil
pourrait contribuer à la régulation du glucose sanguin. (L’apigénine est le principal flavonoïde présent dans le persil)
En effet, des chercheurs ont administré des extraits de persil à des rats diabétiques pendant plusieurs jours et ont remarqué une diminution du taux de sucre sanguin chez ces derniers.
Comme il reste encore beaucoup à découvrir sur les flavonoïdes des plantes, en particulier sur ceux des fines herbes, et étant donné qu’aucune étude n’a évalué directement les effets santé du persil chez l’humain, il serait prématuré à ce stade-ci d’attribuer à ce dernier des effets bénéfiques contre certaines maladies telles le cancer et le diabète
.

Restez svelte 160px
SOURCES:

www.passeportsante.net

www.presencenaturo.com

Chou Blanc est effectivement magnétiseur -cliquez pour visiter son siteretrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité

Chou Blanc

Share Button

La centrale électrique de mon corps

Compléments alimentaires Ruedesplantes

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

Paroles d’hommes

Le cerveau, une centrale
électrique

Avoir un cerveau qui fonctionne bien est le gage d’une bonne santé selon l’auteur d’Un cerveau à 100%, le Dr Braverman.

Dr Braverman.

Pourquoi ?
En partie parce que c’est le cerveau qui génère et propage des impulsions électriques vers le reste du corps.

Zoom sur l’activité électrique du cerveau et ses implications pour la santé.

Le cerveau est le principal générateur d’électricité du corps. Quatre paramètres permettent de déterminer la relation entre le fonctionnement cérébral et la production et la propagation d’impulsions électriques vers le reste de l’organisme.
Ce sont la tension électrique, la vitesse de propagation, le rythme et la synchronisation.

La tension électrique

La tension mesure l’intensité avec laquelle le cerveau répond à un stimulus qui, à son tour, influe sur la capacité du cerveau à traiter cette information (aussi bien cognitive que physique). Cette tension est également appelée différence de potentiel. Elle détermine le métabolisme et les divers états de conscience, de « pleinement éveillé » à « profondément endormi ». Sans tension adéquate, vous fonctionnez au ralenti.

La vitesse de propagation

Le courant électrique se propage de l’encéphale vers le reste de l’organisme à raison de 60 impulsions par seconde. Penser se produit à la vitesse de deux ou trois impulsions par seconde. Tout dépend de la rapidité avec laquelle ces signaux électriques sont traités. C’est ce paramètre qui détermine l’âge biologique du cerveau, parfois très différent de l’âge chronologique. Quand l’activité cérébrale s’accélère, on constate une amélioration de la mémoire, de la capacité à concentrer son attention, du quotient intellectuel (QI) voire du comportement.
À l’inverse, si elle ralentit, on devient étourdi et on perçoit une baisse de son acuité intellectuelle.

Le rythme

Un cerveau équilibré crée et reçoit de l’électricité selon un flux régulier, sans à-coup. À l’opposé, si l’électricité se propage brutalement, par saccades, on parle d’arythmie. C’est le signe d’un début de dysfonctionnement cérébral. Le rythme détermine la manière dont vous gérez le stress dans votre vie quotidienne. Si ce rythme s’emballe, vous vous éloignez du point d’équilibre et devenez anxieux, nerveux ou irritable.

La synchronisation

Les signaux électriques du cerveau peuvent être représentés sous la forme d’ondes cérébrales. Il en existe quatre types, chacun correspondant à un niveau de conscience physique et psychique.

– Les ondes bêta (premier type) se propagent à la vitesse de 12 à 16 cycles par seconde. Quand votre cerveau émet ces ondes bêta, votre esprit est vif et alerte.
– Les ondes alpha (deuxième type) voyagent à la vitesse de 8 à 12 cycles par seconde. Lorsque votre cerveau envoie ces ondes alpha, vous vous sentez créatif.
– Les ondes thêta (troisième type) circulent à la vitesse de 4 à 8 cycles par seconde. Sous l’effet de ces ondes thêta, vous devenez somnolent.
– Les ondes delta (dernier type) se déplacent à raison de 1 à 4 cycles par seconde. Quand votre cerveau transmet une majorité d’ondes delta, vous êtes en train de dormir, plus ou moins profondément.

Dans tous les cas, aucune onde cérébrale n’apparaît jamais seule.

La synchronisation survient lorsque ces quatre ondes sont bien équilibrées tout au long de la journée.
La nuit, le cerveau répare lui-même les traumatismes du jour en synchronisant l’émission de ces ondes. En cas de perte de cette synchronisation, vous risquez une amplification des déséquilibres électriques. Avec pour conséquences : un sommeil non réparateur, un manque de concentration et la perte de contrôle de vos émotions.

– Si je raisonne pas comme un tambour…  Je peux par la pratique d’arts créatifs contribuer à augmenter mes ondes alpha pour obtenir un rééquilibrage de mon corps …
Vous avez pigé dans cette phase de confinement où la somnolence, la lassitude et  la léthargie vous gagne…
Je vous dis :
A VOS COULEURS CAMARADES….!!! OU A VOS PLANTES SI VOUS AVEZ LA CHANCE DE POUVOIR CULTIVER VOTRE JARDIN..!!

Tout part du neurone

Le courant électrique permet au cerveau de coordonner les mouvements, de contrôler la respiration et d’indiquer la faim, la douleur, la joie ou la tristesse… à la condition de pouvoir circuler.
L’activité cérébrale débute par un stimulus : une pensée ou une information provenant d’un des cinq sens. Lorsque ce stimulus arrive à l’encéphale, ce dernier envoie des messages vers le reste du corps.
Tous ces signaux captés ou émis par le cerveau se propagent dans la moelle épinière.
Ensemble, encéphale et moelle épinière constituent le système nerveux central.
Les plus petits composants du système nerveux central sont des cellules spécialisées appelées neurones.
Notre cerveau en compte une centaine de milliards à la naissance et continue d’en produire tout au long de notre vie.

SOURCE : https://www.thierrysouccar.com/sante/info/le-cerveau-une-centrale-electrique-2407


Thierry Souccar Editions est le premier éditeur francophone dans le domaine de la nutrition, mais publie aussi de nombreux ouvrages dans les domaines de la prévention, la santé, l’environnement, le sport, l’équilibre émotionnel.

Plus notre cerveau est grand, plus on est intelligent ?

Faux ! La taille importe peu. Par exemple, le cerveau du célèbre génie Albert Einstein pesait 1 230 grammes alors que le poids moyen d’un cerveau humain avoisine les 1 400 g. Ce qui compte, c’est l’apprentissage dès le plus jeune âge. C’est à ce moment que la formation des réseaux de neurones a lieu. Le cerveau atteint sa taille adulte vers 12 ans. Toutefois, il continue à se développer dans le sens où les connexions entre neurones se poursuivent. Donc, le nombre de connexions entre neurones définit davantage l’intelligence d’une personne que la taille de son cerveau.

–  Ouf !


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

ALIMENTATION : L’huile d’olive….. ?


logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE
– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je voulais, cette semaine, vous parler de huile d’olive…!

Les graisses sont très controversées : huiles végétales, graisses animales, saturées, mono-insaturées, polyinsaturées… Certains disent qu’elles sont mauvaises, d’autres disent qu’elles sont bonnes. Il est parfois difficile de trancher.

Mais s’il y a une huile qui met tout le monde d’accord, c’est l’huile d’olive !

L’huile d’olive est le socle de la diète méditerranéenne. C’est la « bonne graisse » par excellence. Celle que consomment les populations qui connaissent le moins les maladies.

D’ailleurs, l’huile d’olive a fait l’objet de nombreuses études. Il apparaît clairement que ses acides gras et antioxydants ont un puissant effet sur la santé. Notamment pour réduire le risque de maladies du cœur.

Où se trouve l’huile dans les olives ?

La plupart des huiles végétales sont extraites des pépins (ou noyaux). C’est le cas de l’huile de pépin de raisin, de pépin de courge, de tournesol, d’arachide, etc.

Mais l’huile d’olive est essentiellement contenue dans la chair (à l’intérieur de ses cellules).

Comment fabrique-t-on l’huile d’olive ?

Les olives sont d’abord broyées (triturées) par une meule de granit – selon une méthode ancestrale.

La purée qui en sort est ensuite pressée. Il en ressort de l’huile et de l’eau (naturellement contenues dans l’olive). La différence de densité fait que l’huile finit par flotter sur l’eau, ce qui permet de la récupérer facilement.

Il faut 4 kilos d’olives pour obtenir 1 litre d’huile.

Et malgré tout, cette méthode ne permet d’extraire que 85 % de l’huile contenue dans l’olive [1].

Pourquoi précise-t-on « pression à froid » ?

On précise souvent que l’huile d’olive traditionnelle est obtenue en pressant des olives à froid. Comme le broyage et le pressage dégagent de la chaleur (à cause des frottements), la température de l’huile est toujours supérieure à la température ambiante.

Néanmoins, pour accélérer la production, on peut broyer plus vite et presser plus fort. Mais l’huile deviendra si chaude qu’elle commencera à perdre ses propriétés. La température à ne pas dépasser pour obtenir le label « pression à froid » est 27°C.

Attention aux arnaques

– Pour augmenter le rendement, certains producteurs n’hésitent pas à extraire l’huile à coup de produits chimiques.
D’autres diluent la bonne huile dans des huiles pas chères pour produire plus de bouteilles.
C’est pourquoi il faut acheter le bon type d’huile d’olive.


SOURCES:
neonutrition

Compléments alimentaires Ruedesplantes

duo compoteCOM’POTE

Share Button

JACQUES A DIT : De mieux communiquer..!

 Jacques Salomé  – Psychosociologue

 Jacques Salomé est psychosociologue, diplômé de l’école des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris, formateur en relations humaines, écrivain, poète.
Il aborde différents thèmes comme la communication interpersonnelle et intrapersonnelle.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Le courage d’être soi (Ed. du Relié 1999), Vivre avec les autres (Ed. de l’Homme 2002), Jamais seuls ensemble (Ed. de l’Homme 2002), Aimer l’amour (Ed. Guy Trédaniel, 2010)L’effet source – Rencontres avec des femmes fontaine (Ed. de l’Homme, 2011) et , La vie à chaque instant 366 pensées bien-être – agenda perpétuel (Ed. Pocket, 2012), Voyage aux pays de l’amour aux Éditions de l’Homme (2013).

Communiquer, c’est mettre en commun

« Qu’est-ce que j’ai dit pour que tu te mettes  dans cet état? Qu’est-ce que j’ai fait? »

Dans le couple, avec nos enfants, nos parents, la question de la « communication» se pose à chaque fois qu’interviennent des tensions, une dispute, une mésentente.

Mais “qu’est-ce que communiquer,
sinon « mettre en commun» – nos ressemblances, comme nos différences.

Communiquer, ce n’est pas seulement s’exprimer. C’est un aller-retour qui comporte des étapes successives.

  1. S’exprimer.
  2. Recevoir la confirmation que
    ce que l’on a dit a été entendu.
  3. Écouter l’expression de l’autre.
  4. Confirmer qu’on l’a entendu.

Ces séquences apparemment simples comportent des pièges innombrables. l’autre, en effet, ne réagit pas à ce que nous disons mais plutôt à ce qu’il entend dans ce qui est dit, et surtout à la façon dont la parole qui lui est adressée résonne en lui.
Il est quasiment inévitable que des décalages s’intercalent entre ce que l’un a voulu dire et ce que l’autre a entendu – et réciproquement.

La méthode Espere
[Energie spécifique pour une écologie relationnelle essentielle) développée par Jacques Salomé invite chacun à s’interroger sur sa propre façon d’échanger, de partager,
d’établir une relation.

Elle propose à ceux qui se sentent interpellés par cette réflexion de se confronter à leurs propres seuils d’intolérance.
Car toute démarche pour améliorer notre communication avec autrui introduira aussi
une interrogation sur notre relation à nous- même: comment être un bon compagnon
pour soi, comment apprendre à se respecter,à se donner une valeur, bref à s’aimer.

La méthode Espere suppose une mise en pratique suivie, mais repose avant tout sur
une cohérence et une exigence envers soi- même plus qu’envers autrui. Ce n’est pas
une thérapie, mais une pédagogie, applicable par tous, sans l’intervention d’un tiers.

La communication relationnelle peut en effet s’apprendre.
Il appartient à chacun de commencer là où il est, là où il en est.

C’est en osant dire non à l’autre, en refusant de se conformer à l’image qu’il a de nous, en prenant le risque de se définir, que l’on apprend à se dire oui .

Les clés de  la méthode Salomé

Petit tableau récapitulatif pour mieux communiquer
dans son couple, avec ses enfants et ses parents.

LES ERREURS CE QU’IL FAUDRAIT
FAIRE
COMMENT LE FAIRE
Parler « sur »  l’autre
« Tu dois ! »
Parler “ à “ l’autre En utilisant le “je”
Rester dans le « on »
et les généralités
Personnaliser l’échange En s’impliquant
Subir Se différencier En osant dire le non
Penser à la place de l’autre Accepter de faire “avec” l’autre En laissant l’autre s’exprimer
Entretenir ses propres peurs Reconnaitre que derriere la peur se cache parfois le désir En prenant le risque d’écouter ses propres désirs
Se complaire dans le rôle de victime Prendre conscience de sa part de responsabilité dans la relation En évitant de confondre ce que l’on ressent avec ce que l’on vit
Chercher à changer l’autre, à le guérir Ne pas confondre la personne et son comportement En intervenant que sur les actes

QUI EST JACQUES SALOMÉ

CET AMI QUI VOUS VEUT DU BIEN..!!!

Un de ses nombreux livres…
Faites votre choix… CLIQUEZ
https://amzn.to/33xbcKf

Jacques Salomé, né le (84 ans) à Toulouse, est un psychosociologue et écrivain français.
. Il est l’auteur d’ouvrages, consacrés à la communication au sein du couple et de la famille, notamment Parle-moi, j’ai des choses à te dire et Jamais seuls ensemble. Il a tenu durant 15 ans une chronique dans Psychologies magazine.

Quand le silence des mots réveille la violence des maux

Les maladies sont des langages symboliques avec lesquels nous allons tenter d’exprimer, parfois avec acharnement, avec désespoir… ou parfois avec plaisir ce que nous ne pouvons pas dire avec des mots, avec nos langages habituels, ce aussi à quoi nous n’avons pas directement accès et qui pourtant se crie en nous.

LA CONFIANCE D’ÊTRE SOI

A lire absolument: Un livre qui a le mérite de mettre à nu nos fonctionnements et notre mal être. Merci à jacques salomé d’avoir osé écrire ce qu’au fonds nous savons mais refoulons.

Un livre de survie: Merci à vous J Salomé de nous faire partager votre vécu…Il ressemble tant au nôtre qui nous parait bien souvent trop lourd à porter. Merci car en vous lisant nous découvrons que nous sommes tous confrontés à notre chemin de vie pas toujours simple.

Génialissime : Ca m’a permis d’avancer, de faire un grand pas. Je pense, par contre, qu’il faut être prêt intellectuellement pour l’apprécier. Merci M Salomé

JACQUES SALOMÉ

Share Button