Archives par étiquette : saint syvestre

Saint Sylvestre….. On va lui faire sa fête …. mais c’est qui au « fête »—

Camarade GASTON … Lady Ladinde veut bien faire le réveillon de la saint Sylvestre avec nous ….
mais Chou blanc a failli tout gâcher en lui demandant qui était ce Sylvestre qui faisait trinquer tant de monde
– Ah OUAIS…. VRAI … Elle était mal sans savoir…..
– AH exact ….! je crois que nous avons bien fait de lui promettre de l’aider dans ses recherches sur SAINT SYLVESTRE….!
– EH Firmin ….. On fait quoi des quelques cons qui rigolent sans savoir qui sait…..
– Indulgence camarade …. indulgence….. notre publication est ouverte à tous..!

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs « – Messieurs Messieurs…. un peu de calme vous allez faire fuir nos derniers lecteurs…

  Musique d’ambiance


dinde BLOC NOTE LADY LADINDE  Bloc note
de
LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote… Aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part…. De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire 

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :

QUI EST SAINT SYLVESTRE ?

Qui est ce saint qui a donné son nom à une nuit de fête?
Quand on dit « Saint Sylvestre », on pense inévitablement au réveillon de nouvel an.
Mais personne ne s’’interroge sur l’’histoire, la personnalité et les actes de ce Sylvestre!

Sylvestre Ier (ou Silvestre) ou saint Sylvestre fut le 33e pape de 314 à 335, pendant le règne de l’empereur Constantin Ier , qui instaura la tolérance du christianisme au sein de l’Empire romain.

Sylvestre
est l’un des premiers saints canonisés sans avoir subi le martyre.
Il est fêté le 31 décembre.

L’histoire de sa vie


Saint Sylvestre eut Rome pour patrie.
Quand il fut en âge de disposer de sa fortune, il se plaisait à donner l’hospitalité aux chrétiens étrangers qui passaient à Rome; il les menait à sa demeure, lavait leurs pieds, leur servait à manger, enfin leur donnait, au nom de Jésus-Christ, tous les soins de la plus sincère charité

Courageux, Sylvestre hébergea un chrétien d’’Antioche, Timothée, qui après avoir fait beaucoup de conversions fut décapité sur l’’ordre du préfet de la ville, Tarquinius
Sylvestre emporta le corps du martyr et, avec le pape Miltiade, l’’ensevelit non loin du tombeau de saint Paul.

Le préfet Tarquinius fit alors arrêter Sylvestre comme recélant les trésors du martyr:

« Timothée, répondit-il, ne m’a laissé que l’héritage de sa foi et de son courage. »

Il fut lui-même bientôt traduit devant le tribunal du préfet qui le menaça de la mort et le fit jeter en prison; mais Sylvestre, en le quittant, lui dit:

« Insensé, c’est toi-même qui, cette nuit, vas rendre compte à Dieu. »

Le persécuteur avala une arête de poisson et mourut, en effet, dans la nuit.

La crainte des châtiments célestes adoucit les bourreaux et l’héroïque jeune homme fut rendu à la liberté.
Cette belle conduite de Sylvestre le fit appeler au diaconat par le Pape saint Miltiade, dont il devait être l’éminent successeur

Pape durant 22ans – (314 -335)

Elu à la succession de Miltiade, Sylvestre, 33e pape, occupa le saint siège pendant près de 22 ans (314-335) sous le règne de Constantin le Grand (306-337).Son autorité fut éclipsée par celle de Constantin, et il n’assista pas au synode d’Arles (314) ni au concile de Nicée (325), convoqués par l’empereur.

Il n’empêche que, avec ou sans lui, c’est sous son pontificat que l’autorité de l’Église fut établie et que furent construits les premiers monuments chrétiens :

Le 33e pape Sylvestre Ier tuant un dragon et ressuscitant ses victimes

– l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem,
– les basiliques de Saint-Jean-de-Latran et de Saint-Pierre à Rome,
– les églises des Saints-Apôtres et de Sainte-Sophie à Constantinople.

On a attribué aussi à Sylvestre d’autres miracles, par exemple d’avoir ressuscité un taureau et dompté un dragon.

Saint Sylvestre est mort le 31 décembre 335. »

Les deux versions de la conversion de Constantin au Christianisme


PREMIERE VERSION

Une vision qu’il aurait eue juste avant la bataille du pont Milvius…. un symbole formé de la conjonction des lettres grecques Chi et Rho, soit les deux premières lettres du mot Christ; Constantin entendit — Tu vaincras par ce signe.

Les historiens chrétiens de l’époque romaine attribuent la conversion de Constantin à une vision qu’il aurait eue juste avant la bataille du pont Milvius, où il triompha de Maxence (312).
C’est peu avant le début de la bataille que Constantin déclara avoir eu une vision, qui lui apparut sous la forme d’un symbole formé de la conjonction des lettres grecques Chi et Rho, soit les deux premières lettres du mot Christ; Constantin entendit
— « Tu vaincras par ce signe. »

Bien que païen, Constantin décida de faire apposer ce symbole sur le bouclier de ses soldats.

Cette vision est rapportée par l’historien chrétien Eusèbe de Césarée, qui prétend l’avoir apprise de la bouche même de Constantin

DEUXIEME VERSION

Il fut atteint d’une sorte de lèpre qui lui couvrit tout le corps…. c’est le Pape Sylvestre, qui l’a guéri en lui donnant le Baptême

Pourtant la tradition médiévale, véhiculée notamment par la Légende dorée, en donne une autre interprétation :

Constantin, encore païen et peu favorable aux chrétiens, dont il ignorait complètement la doctrine, fut atteint d’une sorte de lèpre qui lui couvrit tout le corps.
Une nuit, saint Pierre et saint Paul, éclatants de lumière, lui apparurent et lui ordonnèrent d’appeler le Pape Sylvestre, qui le guérirait en lui donnant le Baptême.

Le Pape, en effet, instruisit le royal néophyte et le baptisa par immersion dans une piscine c’est ainsi qu’il fut guéri de sa lèpre et comprit qu’il lui fallait défendre la foi chrétienne.

Le règne social de Jésus-Christ commençait; la conversion de Constantin allait avoir d’heureuses conséquences pour la foi chrétienne.


C’est quand même pas pareil…. moins guerrière…
mais plus intéressante pour le Bon DIEU… la deuxième version tient la corde … un bon placement…!

DANTE se réfère à la deuxième version….!

Dans la Divine Comédie, Dante évoque le pape Sylvestre, fuyant la persécution suscitée contre les Chrétiens, et qui s’’était caché dans une caverne du mont Siratti, d’’où, suivant la légende, Constantin le fit venir pour guérir sa lèpre.

« Mais comme Constantin manda Sylvestre d’au dedans du Siratti, pour guérir sa lèpre, ainsi me manda-t-il comme médecin, pour guérir sa fièvre de superbe.

SOURCE: wikipedia – divers site du web – Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l’année, Tours, Mame, 1950.

Mais tout ça ne nous dit pas pourquoi on fait la fête..?

UNE FETE ROMAINE

La fête du nouvel an elle-même trouve son origine à Rome.
La nuit précédant le premier janvier, les Romains faisaient un long repas qui leur permettait d’’attendre l’’arrivée de la nouvelle année.
Selon la tradition, plus le nombre de plats servis au cours de ce repas était grand, plus l’’année serait prospère et abondante.
Cette tradition a rayonné au rythme de la colonisation romaine.
« Ils sont pas si fous ces romains »

dinde LADY LADINDE

retour sur la rubrique du même tabac “La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours”

RETRO : C’est du même tabac…..221

Share Button