Archives par étiquette : rouge

Ma plante aime les couleurs…. et moi..!

Beauté Cosmétiques

 

 

La lumière est essentielle pour les plantes au sens le plus large du terme.
Sans elle, aucun processus vital ne serait possible:

  • La plante utilise la lumière, l’eau et le CO2 pour produire des hydrates de carbone et de l’oxygène (photosynthèse).

LE CHOURISTEPhotosynthèse
La chlorophylle permet aux plantes de convertir l’énergie lumineuse en sucres.

Lorsque la lumière atteint le feuillage d’une plante, des cellules contenant de la chlorophylle l’absorbent. Les chlorophylles de type a et b sont les deux plus importantes formes de chlorophylle. Elles démontrent une grande sensibilité à la lumière bleue et rouge (voir graphique).

Chlorophyll
Graphique: Les deux formes importantes de chlorophylle sont surtout sensibles à la lumière bleue et rouge. La chlorophylle est essentielle au processus de photosynthèse, qui permet aux plantes d’obtenir de l’énergie par la lumière.

En théorie, ces deux tons de lumière à eux seuls suffisent pour permettre à la plante de produire de la photosynthèse, mais, en réalité, chaque longueur d’onde du spectre joue un rôle précis à l’intérieur de la plante.
Normalement, la lumière verte, et parfois la lumière jaune, est reflétée partiellement, ce qui explique pourquoi la plupart des plantes sont vertes à nos yeux.

Les couleurs primaires

 

Les chercheurs distinguent traditionnellement
sept couleurs.

On les connaît comme les couleurs de l’arc-en-ciel et il s’agit des couleurs primaires et secondaires : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet.
Lorsqu’elles sont rassemblées, ces couleurs primaires forment la lumière blanche et ne sont visibles que lorsqu’un rayon de soleil est divisé en traversant un prisme.

LE CHOURISTETous les objets peuvent absorber les couleurs contenues dans la lumière, les réfléchir ou leur permettre de les traverser.
La science nous dit qu’un objet adopte généralement la couleur qu’il ne peut lui-même absorber. Comme les plantes ne peuvent absorber la couleur verte, elles doivent elles-mêmes être vertes.
Certains prétendent que les mesures de la lumière démontrent que les plantes elles-mêmes envoient des particules lumineuses dans l’obscurité et contribuent activement à créer leur propre couleur.

Tout comme nous, les plantes sentent la lumière et les couleurs qui les entourent, mais elles le font d’une manière différente!

Lumière rouge

Les plantes sont sensibles au rouge du spectre lumineux ; cette sensibilité provient du photorécepteur de la lumière rouge qu’elles possèdent.
Le récepteur est un pigment bleu-vert nommé « phytochrome », qui se trouve dans les cellules végétales. On peut l’imaginer comme un œil qui ne percevrait que la lumière rouge.

La lumière rouge influence les plantes de diverses façons. Les plantes cultivées sous une lumière rouge abondante sont souvent grosses, mais également hautes et portent de nombreuses branches.
Si le photorécepteur capte une grande quantité de lumière rouge naturelle, par exemple en été, lorsqu’elle est abondante, la production d’une hormone végétale (la méta-topoline) s’accroît. Cette hormone empêche la chlorophylle de la plante de se dégrader pour qu’elle demeure verte au printemps et à l’été. C’est tout un avantage, car c’est exactement à ce moment que la plante a besoin de sa chlorophylle pour convertir l’énergie solaire en sucres.

 La couleur rouge de la lumière influence également la saveur, car elle augmente la concentration en huiles de la plante.

La lumière bleue

Les plantes voient la lumière bleue comme ils voient la lumière rouge, en utilisant un photorécepteur nommé « cryptochrome ». S’il y a beaucoup de lumière bleue, comme cela se produit naturellement durant l’automne et l’hiver, ce récepteur ralentit les effets d’une hormone nommée « auxine ».
Cette hormone est responsable de la croissance des tiges et des racines. L’auxine est également responsable du phénomène que l’on nomme la « dominance apicale », c’est-à-dire celui qui cause la dominance de la tige centrale sur les tiges latérales.
Une branche partant de la tige principale domine ses propres branches latérales ; elle inhibe le développement des fleurs axillaires. En conséquence, la plante produit plus de tiges latérales et demeure plus courte lorsqu’elle est exposée à une lumière bleuâtre.
Cela nous aide à comprendre pourquoi les plantes exposées à une lumière bleuâtre sont souvent courtes et buissonnantes, avec une structure plus robuste.

Les plantes utilisent la quantité de lumière bleue pour déterminer à quel point ouvrir leurs stomates. Plus il y a de lumière bleue, plus elles ouvrent leurs stomates, et donc plus elles accélèrent leur métabolisme. Un taux élevé de lumière bleue augmente le métabolisme, ce qui accélère la croissance et le développement.

La lumière bleue est également responsable des feuilles qui croissent vers la lumière. Elle prévient la multiplication des feuilles autour des fruits.

La lumière verte et les autres couleurs

Les plantes sont à peine sensibles à la lumière verte.
Au meilleur de nos connaissances, elles n’ont pas de récepteur pour cette couleur. C’est probablement vrai, car les plantes n’absorbent pas le vert. Si on cultivait des plantes exclusivement sous une lumière verte, elles seraient excessivement faibles et n’arriveraient que rarement à maturité.
Les plantes semblent ne percevoir que les couleurs pour lesquelles elles ont un récepteur précis.
Cela est fondé sur les taux d’énergie fournis par chaque couleur. Les plantes ne sont pas aveugles, mais elles sont, dans une certaine mesure, daltoniennes.
Les plantes réagissent à la lumière orange et à la lumière jaune d’une façon similaire à la lumière rouge. Leur réaction aux couleurs indigo et violet sont pareillement semblables à leurs réactions à la lumière bleue.

La couleur est leur alliée

Comme nous l’avons vu, la lumière est essentielle aux plantes, et pas seulement pour leur fournir l’énergie pour la photosynthèse. Quoique cet article ne révèle qu’une petite partie de tout ce qu’on peut savoir sur la lumière, les couleurs qu’elle contient et leurs effets sur les plantes, nous avons vu que les plantes utilisent les couleurs pour réguler plusieurs de leurs processus.
Les plantes ont la capacité de percevoir les couleurs qui leurs sont nécessaires. Ces couleurs donnent à la plante des renseignements sur son environnement immédiat et ses chances de survie et de reproduction.

LE CHOURISTE– Pour que vos plantes se développent, croissent et fleurissent bien, la composition de la lumière est au moins aussi importante que sa quantité.
N’oubliez pas que la plante perçoit la composition de la lumière directe et de la lumière indirecte.
On parle ici de lumière réfléchie sur une plante par d’autres objets, des murs ou d’autres plantes.

SOURCES :
https://www.canna.fr/influence_couleurs_sur_plantes

LE CHOURISTE


Restez svelte 160px

POTE DEFLEUR

Share Button

VIBRATIONS: Le rouge qui excite les TOROS


Bloc note
du Pote
MAESTRO


“Non seulement le taureau ne distingue pas les couleurs, ….
Mais en plus, il voit flou.”

Alors qu’est ce qui l’excite dans cette  cape rouge…?


La corrida offre un festival de couleurs, mais le taureau, lui, n’y est pas sensible.
Certains disent que c’est  le mouvement et les bruits qui l’excitent.
Bien qu’utilisé en tauromachie, le rouge n’est pas une couleur qui excite les taureaux:
ceux-ci ont une vision floue en noir et blanc et n’importe quel tissu agité les exciterait.

Le rouge a juste été choisi pour son caractère guerrier et pour masquer les éventuelles tâches de sang de l’animal.

Erreur nous dit Chou blanc notre
magnétiseur ….  Ambiance Ambiance…

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Habit doré du matador, le papier coloré des banderilles, la muleta de flanelle rouge… … Ce festival de couleurs qu’est la corrida n’est pourtant pas perceptible par tout le monde.
A commencer par… le taureau !
Celui-ci est très peu sensible aux couleurs. Comme d’ailleurs la plupart des vertébrés.

La vie en noir et blanc des mammifères

La plupart des mammifères ne voient pas en couleur, ou alors de façon très rudimentaire, car leurs rétines sont composées majoritairement de bâtonnets, une famille de cellules sensibles à la lumière (photorécepteurs). Or, les bâtonnets contiennent tous le même pigment dont le maximum d’absorption est situé entre le vert et le bleu. Le taureau, la souris ou encore du lapin confondent donc le rouge et le noir.
Bref, inutile d’agiter spécifiquement un tissu rouge devant un taureau. Un drap blanc remuant et quelques cris l’exciteraient de la même façon. Alors pourquoi avoir choisi le rouge ? Avec cette couleur sanguine, l’homme entretient un rapport à la fois effrayé et fasciné : finalement, l’animal le plus sensible à la couleur rouge, c’est l’homme !

ILS L’ONT DIT DANS LA CHOUETTE

Avis de Chou blanc notre magnétiseur qui pratique la chromothérapie

Tel un peintre, nous choisissons plus ou moins consciemment les couleurs et les ambiances colorées qui nous correspondent psychologiquement à la fois dans notre lieu de vie mais également au quotidien dans le choix des vêtements que nous portons, la couleur des aliments que nous mangeons ou la couleur des objets que nous touchons….

Le pouvoir de chaque couleur

Mais ce dont il faut se souvenir aussi, c’est que l’influence des couleurs ne s’exerce pas sur nous uniquement parce que nous les voyons, les touchons les mangeons…
Il y a  mieux encore, car qu’il n’est même pas utile de les voir pour en bénéficier.
Dès lors, le pouvoir de chaque couleur prend une tout autre dimension: il s’exerce à travers l’énergie qu’elle dégage, la vibration spécifique qu’elle émet influençant au moins autant les êtres vivants que sa seule vision. En voici la preuve….

La vibration spécifique du rouge

On comprend  pourquoi la muleta agitée devant le mufle du taureau pendant les corridas est toujours rouge. « Elle pourrait tout aussi bien être jaune ou verte », prétendent certains, qui font observer, à juste titre, que le taureau est incapable de distinguer les couleurs et ne perçoit que différentes nuances de gris. Mais si le constat est exact, la conclusion est erronée.
L’impact de la couleur rouge – excitante, énergisante, représentant la force et le défi ­ s’exerce en effet pleinement au travers de la vibration qu’elle dégage. La simple présence de la muleta lui permet de faire effet, puisque pour bénéficier des apports d’une couleur il suffit de s’en imprégner en la côtoyant.


MA2
VOUS
LE DIT  EN
MUSIQUE


C’est dans le contexte des corridas (qui existent
Espagne depuis le XVIIe siècle)
qu’il faut situer les origines du paso-doble.

EN VOIR PLUS CLIQUEZ

Photo Jacques Sévenier “Photographe Auteur” Culture Traditions Aficion

L’entrée des toreros dans l’arène était accompagnée d’une musique au rythme marqué et au style martial. Au début du XIXe siècle, une danse se développa sur cette musique et dans cet esprit de corrida, lutte entre l’homme et le taureau.
L’ensemble de la danse consiste donc en un jeu entre le danseur, sa danseuse et le taureau de combat imaginaire.

SOURCE :
www.linternaute…e-taureau.shtml

ABC DE LA CHROMOTHÉRAPIE
ACHETER..? : https://amzn.to/2MlNjw2

MAESTRO
retour sur la rubrique du même tabac
   RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button

LES COULEURS DE LA VIE N° 4: Les bienfaits de l’exposition à la lumière rouge

BLOC NOTE CHOULAGER
par Chou Blanc

Choucaline a consacré sa rubrique d’hier sur les bienfaits du rouge et nous a démontré les bienfaits des couleurs matières ….. celles que l’on voit que l’on touche que nous mangeons… ou plus subtilement dont les vibrations nous atteignent…. dès lors que nous entrons dans leur environnement immédiat.
Il revient au praticien du traitement des corps par exposition aux lumières colorées, d’ouvrir le deuxième volet  et de vous parler des couleurs lumières et de vous initier aux  techniques de chromothérapie qui permettent facilement de vous exposer aux fréquences et vibrations  lumineuses…

barre grenat

– Super IRIS … SVP….Quelle couleur pour  mes douleurs ????

– Prudence camarade…. il ne s’agit pas d’une consultation, mais d’une initiation…!
Toutefois  tout au long de la série, quelques protocoles seront révélés …. Comme aujourd’hui pour ceux de l’exposition à la lumière Rouge

– IRIS.. Tu traites pas ma Germaine au rouge … Elle est déjà suffisamment excitée comme ça..!.. ENCORE QU’AU FER ROUGE…???

COULEUR LUMIÈRE

A/ LA LUMIÈRE  FUT ET LE ROUGE AVEC ELLE

En chromothérapie, il existe,comme nous l’avons vu hier, plusieurs possibilités de contact avec les couleurs :

• Par les yeux : concentrer son regard sur une palette de couleurs bien déterminée.
• Par exposition : s`allonger sous la source lumineuse, à 10-20 cm. Selon la méthode, on exposera la peau à l`emplacement de certains organes ou des chakras ou plus facilement sur les zones réflexes du pied ou de la main.
• Par l`alimentation : d`une part, on accordera une attention particulière à la couleur des aliments, et d`autre part on exposera les aliments à une lampe de couleur avant consommation.
• Par la boisson : exposer l`eau minérale naturelle ou l`eau thermale à la lampe de la couleur correspondante avant de boire.
• Par le bain : ici aussi, plusieurs possibilités sont données pour laisser agir les couleurs sur l`organisme. On peut exposer préalablement l`eau du bain à une couleur, ou s`exposer à une couleur pendant le bain.
• Par visualisation : essayer de se représenter des couleurs, de préférence en position couchée, entièrement détendu.
• Par contact physique : au moyen de matériaux colorés, par exemple du tissu.

La chromothérapie déjà connue des égyptiens

La pratique des soins par la lumière colorée semble avoir des origines aussi lointaines que les thérapies par la couleur- matière.
Depuis les pyramides de Gizeh, sept chemins menaient chacun à une Chambre de couleur, appelée « Temple thérapeutique de la lumière du soleil”.

Il s’agissait d’un lieu sacré éclairé seulement par les rayons solaires que filtraient des pierres précieuses d’une couleur déterminée: rubis, émeraudes, saphirs, etc. Les patients étaient dirigés vers l’une ou l’autre de ces pièces en fonction des pathologies dont ils souffraient.
Ils y exposaient leur corps entier ou seulement la partie à soigner.
Pour ceux qui ne pouvaient pas se déplacer, les prêtres préparaient des élixirs à base d’eau exposée à la lumière solaire à travers des cristaux ou à l’intérieur de flacons en verre coloré.

 

La chromothérapie comment ça marche

Depuis la découverte du spectre lumineux par le physicien Isaak Newton en 1666, on sait que la lumière et la couleur sont indissociables. Newton dirigea la lumière à travers un prisme (sorte de bloc de verre triangulaire) et rendit ainsi les couleurs du spectre visibles à l`œil humain. Ces couleurs représentent celles de l`arc-en-ciel : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet.

Chaque couleur possède une énergie et une longueur d`onde caractéristiques pouvant influer sur le corps humain.
Par exemple:
– la lumière rouge a un effet réchauffant et stimulant
– la lumière bleue, un effet refroidissant et calmant.
– l’orange apporte joie et optimisme au corps
En chromothérapie, on emploie l`action bienfaisante des couleurs sur le corps et l`esprit….. pour le bien être du corps.

 

lampeTechnique

Par la chromothérapie, on tente d`employer le pouvoir des couleurs dans un but préventif ou curatif. Ceci est possible avec une simple lampe torche

 Vous l’avez compris, je vous parle  de lampes torches aux filtres colorés voire des lampes led multicolores.

par projection générale de la lumière sur l’ensemble du corps

par projection colorée locale
– sur l’organe ou sur sa zone réflexe
– dans certains cas à la racine du nez entre les deux sourcils ( yeux fermés)

Les temps d’exposition  restent identiques  3 minutes pour la couleur principale et 30 secondes de pour la couleur secondaire … rouge /vert

Attention toujours dans la pénombre et sans bouger le faisceau de la lampe

Ne vous exposez pas avant trente minutes à une autre source lumineuse sous peine de voir brouillé le message au cerveau…. 30 minutes c’est long… c’est pour cela que la zone reflexe du pied est la plus commode car vous remettez vos chaussettes et voilà la zone à l’abri

C’est dire que cela peut se pratiquer en automédication  (2  lampes torches équipées d’une pastille découpée dans un protège cahier coloré et tenu avec une élastique) ou avec l`aide d`un thérapeute ayant suivi une formation… dont voici les grandes règles de base ci-dessous.

 Comment intégrer la chromothérapie
Les thérapeutes disposent d`appareils d`exposition divers et variés. Leurs adeptes partent du principe que de nombreux maux et maladies peuvent être influencés positivement par une chromothérapie. Par exemple :

  • troubles rhumatismaux
  • tensions musculaires
  • maux de tête
  • états dépressifs
  • insomnie
  • nervosité, anxiété
  • états de faiblesse
  • difficultés de concentration

 Effets secondaires/Précautions
La chromothérapie est inoffensive et, en principe, aucun effet indésirable n`est à craindre. En cas de troubles mal définis ou lorsqu`aucune amélioration par la thérapie n`est constatée, consulter à temps un médecin. Ne jamais traiter directement sur les yeux ( traiter la zone réflexe du pied )….femmes enceintes s’abstenir

barre grenat

 B/ LES PROPRIÉTÉS THÉRAPEUTIQUES DES EXPOSITIONS A LA LUMIERE ROUGE

Point de vue psychologique

<Le rouge est la couleur de la force, de la santé et de la vitalité. Le rouge est souvent choisi par les personnes ambitieuses, peu compliquées, qui aiment la vie.
Le rouge peut à la limite stimuler l’agressivité.

Point de vue thérapeutique

Énergie stimulée: chaleur

Réponse aux agressions par l’énergie: froid (ou à sa présence en excès)

Comme le rouge est une couleur très stimulante, il active la circulation sanguine, il est efficace contre les anomalies des cinq sens ainsi qu’un stimulant pour le foie.
Le rouge est énergisant et il lutte aussi contre l’anémie puisqu’il aide à la synthèse de l’hémoglobine.
Comme les rayons rouges dégagent de la chaleur, ils sont excellents pour les muqueuses, la congestion et pour toutes les maladies aggravées par le froid :
frissons, rhumatismes, douleurs articulaires, problèmes musculaires.
Finalement, le rouge est aphrodisiaque.

barre grenat

 

lampeC/ LES EXEMPLES DE PROTOCOLES DE SOINS PAR EXPOSITION A LA LUMIÈRE ROUGE

          Les séances doivent se dérouler dans l’obscurité, ou, au moins, dans la pénombre (la partie du corps éclairée ne doit être exposée à aucune autre source lumineuse que la lampe de réflexochromie). La personne traitée ne doit regarder ni la lumière ni la zone éclairée.

Chaque séance doit être suivie de 30 minutes dans lobscurité (à moins que la zone qui vient dêtre irradiée soit parfaitement protégée de toute lumière par un tissu noir opaque).
         
la plupart du temps la lumière colorée doit être orientée directement vers la partie du corps à traiter en application locale.
         
Vous pouvez utiliser votre lampe soit en application locale, soit en direction de la zone réflexe correspondant à lorgane concerné (sur la paume de la main ou sur la plante du pied)
L
efficacité de la séance peut d’ailleurs être optimisée si vous procédez successivement au traitement local puis à l’exposition de la zone réflexe.

          TRÈS IMPORTANT:

           lorsqu‘il s’agit dune femme enceinte et que vous devez uniquement traiter la zone refleexe ….nexposez jamais directement la partie du corps correspondante,

QUELQUES PROTOCOLES:

COUP DE FROID
3′ Rouge + 30” Vert à la racine du nez ( yeux fermés) puis 3′ Rouge + 30” Vert sur le haut du dos et sur la poitrine

SENSATION DE FROID
3′ Rouge + 30” Vert à la racine du nez ( yeux fermés) ( une seule séance suffit si elle est pratiquée immédiatement)

SYNDROME DU CANAL CARPIEN
3′ Rouge + 30” Vert  sur toute la face interne du poignet
Répéter la séance autant que nécéssaire à raison d’une fois par semaine

TORTICOLIS CONSÉCUTIF A UN COUP DE FROID 
3′ Rouge + 30” Vert du côté du cou qui est le plus contracté ( celui vers lequel la tête s’incline).
( une seule séance suffit si elle est pratiquée immédiatement)

FATIGUES PASSAGÈRES
3′ Rouge + 30” Vert à la racine du nez ( yeux fermés)

BOSSE
3’ Rouge + 30’’Vert  sur toute la zone saillante.

HEMATOME
3’ Rouge + 30’’Vert  sur toute la zone correspondant à l’épanchement sanguin.

ENGELURE
3’ rouge + 30’’ vert sur la zone atteinte

GERCURE
3’ rouge + 30’’ vert sur la zone atteinte

JAMBES LOURDES
3’ rouge + 30’’ vert sur les mollets

EXTREMITES FROIDES
– 3’ rouge + 30’’ vert  sur les mains et les pieds
Répéter la séance autant de fois que nécessaire à raison d’une séance par jour

Attention !  si les symptômes persistent, consulter un médecin (risque d’artérite notamment)

VARICES
3′ Rouge + 30” Vert  sur les veines saillantes
Répéter la séance autant que nécessaire à raison d’une fois par semaine

NOTRE SOURCE  : ABC de la Chromothérapie  -Jacques Jean QUENET  – Éditions Granger
F N A C  20€
Cet ouvrage vous propose une véritable initiation à la chromathérapie, technique dont les origines remontent à la plus haute Antiquité. Facile à utiliser, rapide et peu coûteuse, elle se révèle d’une efficacité étonnante. Les soins par la couleur vous permettront de traiter de nombreuses affections telles que brûlures, écorchures, piqûres d’insecte, hématomes mais aussi constipation passagère, mal des transports, insomnies, acouphènes, etc. Pour chacune, l’auteur précise la couleur à utiliser, la zone du corps à éclairer, la durée d’exposition, la périodicité des séances lorsqu’il y a lieu de les renouveler.
CHOU BLANC s’appuie sur son enseignement pour projeter
de la couleur adaptée sur la zone en souffrance (par la pensée)..merci Jean jacques et Béatrice

Pour accéder aux COULEURS

Ce tableau récapitule les articles publiés.
D’autres sont aussi en portefeuille
dans la catégorie: LE COLORISTE
LA LUMIÈRELE ROUGE EST MIS
ROUGE MATIÈREROUGE LUMIÈRE
ORANGEORANGE MATIÈREORANGE LUMIÈRE
JAUNE JAUNE MATIÈREJAUNE LUMIERE
VERTVERT MATIÈRE VERT LUMIÈRE
BLEU BLEU MATIÈRE BLEU LUMIÈRE
VIOLET VIOLET MATIÈRE VIOLET LUMIERE

 –  Si vous  voulez plonger dans la prochaine couleur … A bientôt pour l’ORANGE

 -“Non, je ne suis pas un bleu …POURQUOI…?

barre grenat—-Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez

Chou Blanc
RETRO : C’est du même tabac…..

650

Share Button