Archives par étiquette : ressources humaines

VIE PROFESSIONNELLE RÉUSSIE : Communication – Procédures – Hiérarchie

Restez svelte 160pxBannière ruedesplantes 468/60px

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucalineTonique Cérébral 120 gélulesBLOC  NOTE
de
Choucaline 

(avec le concours du moralisateur WIKI)


Dans mon blog note de ce jour je souhaite Exemples humoristiques à l’appui vous aider à améliorer vos performances par le respect de quelques règles élémentaires
 

Pour une vie professionnelle réussie Méditez ces 3 leçons

Communication – Procédures – Hiérarchie

1°) COMMUNICATION :

Un homme entre dans la douche au moment précis ou sa femme en sort, lorsque la sonnerie retentit à la porte de leur maison.
La femme s’enroule dans une serviette de toilette, descend les escaliers en courant et va ouvrir la porte d’entrée :
C’est Laurent, le voisin de palier.
Avant qu’elle n’ait pu dire un mot, il lui lance :
“Je te donne 800 € immédiatement si tu laisses tomber la serviette qui te couvre“.
Elle réfléchit à toute vitesse et décide de laisser choir la serviette.
Il l’admire à loisir, puis lui tend 800 €.
Un peu éberluée, mais contente de la petite fortune qu’elle vient de se faire en un clin d’oeil, elle remonte dans la salle de bain.
Son mari, encore sous la douche, lui demande :
“C’était qui ?”
– “C’était Laurent”
– “Super, il t’a rendu les 800 € qu’il me devait ?”

Morale n°1 :
Si vous travaillez en équipe, partagez rapidement les informations concernant les dossiers communs, vous éviterez ainsi bien des malentendus désagréables.

2°) PROCÉDURES :

Au volant de la 2 CV, un prêtre raccompagne une nonne au couvent.
Le prêtre ne peut s’empêcher de regarder ses superbes jambes croisées.
Il pose subitement la main droite sur la cuisse de la nonne.
Elle le regarde et lui dit :

– “Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129?”

Penaud, le prêtre retire sa main et se confond en excuses.
Un peu plus loin, rongé par la tentation, il profite d’un changement de vitesse pour laisser sa main effleurer la cuisse de la nonne, qui lui demande :

“Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ?”

Il rougit une fois de plus et retire sa main, balbutiant une excuse.
Les voilà arrivés au couvent.
La nonne descend de la voiture sans dire un mot.
Le prêtre pris de remords pour son geste déplacé se précipite sur la Bible, à la ,recherche du Psaume 129.

Psaume 129:
Allez de l’avant, cherchez toujours plus haut, vous trouverez la gloire

Morale n°2 :
Au travail, une bonne connaissance des procédures est recommandée pour atteindre les objectifs ..

3°) HIERARCHIE :

Un représentant, une employée de bureau et un directeur du personnel sortent du bureau à midi et marchent vers un petit restaurant lorsqu’ils trouvent, sur un banc, une vieille lampe à huile.
Ils la frottent et un génie s’en échappe.

– “D’habitude, j’accorde trois souhaits, mais comme vous êtes trois, vous n’en aurez qu’un chacun”.

L’employée de bureau bouscule les deux autres en gesticulant :

– ” A moi, à moi! Je veux être sur une plage immaculée des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun souci qui pourraient m’empêcher de profiter de la vie

Et pouf, l’employée de bureau disparaît.

Le représentant s’avance à son tour

“A moi, à moi ! Je veux siroter une pina colada sur une plage de Tahiti avec la femme de mes rêves !”

Et pouf, le représentant disparaît.

– ” C’est à toi !” dit le génie en regardant le directeur du personnel.

– “Je veux que ces deux là soient de retour au bureau après la pause déjeuner…”

Morale n°3 :
En règle générale, laissez toujours les chefs s’exprimer en premier… et méfiez vous du DRH.

Choucaline plus proche de toi tumeur

CHOUCALINE

3089

Share Button

Coupable ou non coupable



Choucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de
Choucaline

“Les capacités de notre cerveau:


Imagination créatrice – Une histoire positive

Une ancienne légende raconte qu’un homme vertueux fut injustement accusé d’avoir assassiné une femme noble.
En réalité, le véritable auteur du méfait était une personne influente du royaume. C’est la raison pour laquelle on trouva un pauvre bouc émissaire…

L’homme vertueux fut jugé. Il savait déjà qu’il n’échapperait pas à la peine capitale.

Le juge, jouant son rôle jusqu’au bout, voulut donner au procès
l’aspect de la justice. Il dit alors à l’accusé :

– Nous connaissons tous ta réputation d’homme vertueux. Regarde ces deux bouts de papiers : sur l’un est écrit le mot coupable, sur l’autre le mot innocent. Tu dois choisir l’un des deux.
Ainsi c’est la main de Dieu qui guidera la tienne et le jugement sera juste.

Bien entendu, le juge qui avait reçu des ordres de la Cour, avait inscrit le mot coupable sur les deux bouts de papier.
L’accusé se rendait compte qu’on lui tendait un piège.
Il hésitait à tirer un papier…

Le juge le menaça. L’accusé ferma les yeux, prit une profonde inspiration et resta silencieux quelques secondes. La salle commençait à s’impatienter.
Il ouvrit alors les yeux et avec un sourire étrange, piocha l’un des papiers…
pour aussitôt l’avaler !

Les magistrats étaient surpris et indignés :

– Misérable ! Qu’as-tu fait ? Comment allons-nous prendre connaissance du verdict maintenant ?

– C’est très simple répondit l’homme. Si nous lisons le papier qui reste, nous saurons ce que disait celui que j’ai avalé.

Avec force grognements et une rage mal dissimulée, les magistrats durent libéré leur accusé… qui ne fut plus jamais inquiété.

Ce petit texte montre que nous possédons tous une ressource cachée : l’imagination !

Quand tout semble perdu, quand le problème paraît insoluble, sachons passer par des chemins détournés pour contourner la difficulté.

Choucaline plus proche de toi tumeur

CHOUCALINE Lire mon dernier articlecliquez pour accéder aux cerveaux lents

Share Button

La méthode des 6 chapeaux de la réflexion

pour les amoureux de la littérature Vos poèmes, vos poèmes préférés – Les livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller….

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

Les six chapeaux de la réflexion

Edward de Bono est l’auteur de près d’une cinquantaine de livres hélas peu sont traduits en français.  
Il est expert en matière de brain storming, développement de l’intelligence, pensée latérale, et tout ce qui concerne l’utilisation optimale et efficace de nos ressources intellectuelles.

La pensée occidentale s’est essentiellement préoccupée de « ce qui est », que l’on définit par l’analyse, le jugement et l’argumentation. C’est peut être un système utile, mais il existe une autre manière de penser qui envisage «  ce qui peut être » , qui met en jeu une pensée constructive et créative pour « trouver un moyen d’aller de l’avant »

Conduite de réunion

Pour quiconque a participé à des réunions professionnelles, la prise de décision en groupe relève parfois plus du sport de combat que d’un processus rationnel dont on ressortirait serein en se disant qu’on a abordé tous les aspects du problème.

Le principal reproche qu’on peut adresser aux réunions est d’aboutir à des résultats souvent décevants voire même à des conclusions qui ne satisfont personne.
En schématisant, De Bono définit les réunions occidentales comme un lieu où l’on vient avec une idée que l’on se doit de faire passer par ses arguments : la réunion n’est au final plus qu’une joute verbale.

L’idée de son ouvrage : c’est de sortir les gens de leur rôle habituel.
LE CHOURISTEDans une réunion destinée à trouver des solutions à un problème :
– il y a toujours des gens qui parlent trop,
– qui coupent la parole aux autres.
– Il y en a d’autre qu’on entends jamais s’exprimer.
– D’autres encore, sont d’un pessimisme à tuer la moindre âme de créativité qui pourrait s’élever.
–  D’autres vont pinailler sur des détails…

Bref en général : c’est la foire d’empoignes où la loi de la jungle prend le dessus sur l’intérêt général.

Chapeau Bono !

E. De Bono nous propose dans ce livre une démarche originale de conduite de réunion, facilement applicable, et susceptible selon l’auteur d’augmenter la qualité d’un travail de groupe.

Elle s’applique à tous les domaines et donne les moyens d’aborder tous les problèmes.
Les six chapeaux permettent de clarifier les raisonnements, de surmonter les travers personnels, de sortir des cadres de réflexion habituels et de trouver des solutions réellement inédites qui font la différence.

Cette méthodologie totalement originale est utile aussi bien dans la vie professionnelle que personnelle. Elle est également utilisée avec succès en milieu pédagogique.
On peut la  conseiller à tous pour ne plus perdre de temps lors des réunions, et pour stimuler la réflexion en famille

La méthode des Six Chapeaux

La méthode des Six Chapeaux propose n’ont pas d’argumenter mais de focaliser toute l’énergie de tout un chacun sur les différents aspects d’un problème, d’une question, d’un sujet…

Il prend l’exemple d’une maison où sur chaque côté se trouve une personne.

Si chacune décrit la maison à son tour, nous obtiendrons 4 descriptions différentes, au risque que chacun maintienne sa position.
Par contre si ces 4 mêmes personnes tournent ensemble autour de la maison et pour chaque côté donnent leur description, nous avons de forte chance d’obtenir une description uniforme et cohérente de la maison.

Avec les 6 chapeaux on oblige les participants à s’exprimer non pas selon leur point de vue mais selon UN point de vue.

Le point de vue est donné par la couleur du chapeau.
– Le chapeau blanc pour les faits, les données brutes,
– Le chapeau rouge pour exprimer son ressentis,
– Le chapeau est vert pour les nouvelles idées,
– Le chapeau est  jaune pour les points positifs
– Le chapeau est noir pour les risques et les contraintes à identifier
– Le chapeau est  bleu pour la conduite de la réunion.

Avec cette méthode chacun est obligé de réfléchir à la question sous un angle bien précis plutôt qu’au prisme de ses aprioris et de sa seule expérience.

COMMENT  CA MARCHE..?

Pendant la réunion, le groupe décide par exemple de mettre le chapeau (virtuel) vert et tout le monde se lance dans un brainstorming.

Puis on prend par exemple le chapeau jaune pour extraire tous les bénéfices possibles des idées ainsi trouvées, et ainsi de suite.

. De Bono propose donc une démarche séquentielle: tous les participants sont d’abord sur un mode créatif, puis sur un mode critique, et ainsi de suite.

L’ordre n’est pas important mais ce qui compte c’est que tout le monde soit sur la même longueur d’onde au même moment.

De Bono assure que cette méthode permet de faire gagner un temps significatif pour trouver un point d’accord au cours d’une réunion.

Pour qu’un groupe soit créatif et productif, il faut bien entendu que les participants fassent preuve de créativité, d’esprit critique, de sentiments, de logique, et qu’ils apportent des faits, mais, et c’est là l’argument essentiel de l’ouvrage, pas tout en même temps.
A pratiquer pour confirmer.

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Sur Amazon   ROBIN

” Nous avons effectué des sessions test dans notre entreprise au cours desquelles nous avons pu constater que:
– la production d’idées pour un temps donné est réellement accrue
– les participants à la réunion s’approprient rapidement la méthodologie
– le rôle du chapeau bleu est clé notamment pour orienter la réflexion sous chaque chapeau et synthétiser les résultats de la session à la fin
– il n’est pas nécessaire d’utiliser tous les chapeaux
– la méthodologie n’est pas forcément applicable à tous les types de réunion. Un besoin de “cadrage”, de “clarification” et/ou d’alignement” doit se faire sentir pour l’utiliser”

SOURCE :   Amazon  et plusieurs sites du NET
EDWARD DE BONO  – les 6  chapeaux de la réflexion –  – Édition Eyrolles

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez
CHOU BLANCretour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button