Archives par étiquette : religion

Allez Mamy raconte: La Lune et le bananier

Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!

Tout les mercredi hiver comme été dans la Chouette, ma Mamy se transforme en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Ben avec elle..! On a de quoi se distraire….!

AUJOURD’HUI C’EST UN CONTE MALGACHE :
LA LUNE ET LE BANANIER


– Mes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..


– Elle fut la première à m’apprendre le cycle de la vie


– ALLEZ.. ACTION Mamy..!

Dis nous…Dis nous…!


logo mamy turlututu small– BEN….elle me l’a enseigné à l’aide du conte malgache que voici:
La Lune et le bananier

Au commencement, Dieu avait créé et mis sur Terre un seul homme et une seule femme.
Un jour, il les interrogea :
« Que préférez-vous, la mort de la Lune ou la mort du bananier ?
Seigneur, dirent-ils, nous ne comprenons pas.
— Voulez-vous être comme la Lune, qui reste invisible tous les mois pendant quelques jours, mais qui réapparaît ensuite, ou préférez-vous être comme un bananier, qui meurt après avoir donné ses fruits ? »


– je vais encore être paumé dans ce coup là

– Moi je suis dans le cirage…. on dit aussi je suis dans le noir ..!
Ben moi, je suif dans du cirage noir …!

 

Seigneur, expliquez-nous ce que cela signifie, car nous ne comprenons toujours pas !
— Eh bien, voici : la Lune continue à exister par elle-même, bien qu’elle semble mourir tous les mois et revient à la vie au bout de quelques jours, tandis que le bananier meurt tout à fait ; mais avant de mourir, il donne naissance à plusieurs enfants qui lui succèdent.
Choisissez ce que vous préférez, car il faut que vous vous décidiez pour une chose ou pour une autre. »

Ils réfléchirent un peu, puis ils dirent :

« Seigneur, nous préférons mourir comme le bananier, qui laisse après lui des descendants »



LE CHOURISTE– C’est depuis lors, dit-on, que les hommes meurent, et qu’ils laissent des enfants pour les remplacer.

– AH OOUUUAAAAIIIISSS C’est pas con….!!!

– C’est même au poil…!

logo du livre sonore dans cette page
SOURCES :
https://www.iletaitunehistoire.com/

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

https://amzn.to/322N1Sz

Share Button

C’ est quoi l’assomption Mamy..?

Le 15 août est la grande fête religieuse de l’été et de la période des congés.
Pendant nos vacances, arrêtons nous pour réfléchir et célébrer la Vierge Marie.
Le 15 août  nous rapproche de Marie et nous rappelle qu’elle veille sur nous chaque jour.
Nous avons au ciel une Mère qui intercède pour ses enfants.

C’est le jour que j’ai choisi pour ouvrir la nouvelle série de la rentrée « Des femmes et Jésus « .
Nous ne pouvions que commencer par MARIE sa mère..!
Nous viendrons, de temps à autre, vous faire croiser la route de celles qui souvent méconnues étaient pourtant si présentent sur le chemin de Jésus.

barre verte

PEINTURE DE MURILLO

 IL S’AGIT DE L’ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE MON CHOUPINET

Musique d’ambiance

 L’Assomption de Marie au ciel

Au terme de sa vie terrestre, Marie, la mère de Jésus, a été « élevée corps et âme » au ciel. L’Assomption de Marie est souvent confondue avec l’Ascension du Christ,  Marie a été enlevée au ciel tandis que Jésus est monté au ciel. L’assomption ne veut pas dire que Marie n’est pas morte. Elle est morte comme toute personne humaine, comme Jésus lui-même est mort.

  Dans l’Église catholique, l’Assomption de la Vierge Marie est un dogme, c’est-à-dire une vérité de la foi qui fait autorité

Mais pour moi Mamy, c’est quoi la fête de l’Assomption…?

Le 15 août est la grande fête religieuse de l’été et de la période des congés. Pendant nos vacances, arrêtons nous pour réfléchir et célébrer la Vierge Marie. Le 15 août  nous rapproche de Marie et nous rappelle qu’elle veille sur nous chaque jour. Nous avons au ciel une Mère qui intercède pour ses enfants.

 La fête de l’Assomption  élève notre esprit : Marie par son assomption au ciel est déjà ce que nous serons. Elle nous invite à  nous élever spirituellement au-delà de nos préoccupations purement terrestres et à nous rendre attentifs aux valeurs importantes que nous négligeons souvent.
Aujourd’hui, notre regard doit s’élever vers le ciel de toutes nos espérances.

Mamy tu connais une prière pour la fête de l’Assomption ?

Aujourd’hui,
notre regard doit s’élever
vers le ciel de toutes nos espérances.

Marie, notre soeur Marie,
fille de notre terre,
est élevée dans la gloire
parce qu’elle est aussi
la mère de notre Dieu.

Marie est la première
à pouvoir placer ses pas
dans les pas de son fils…
…jusqu’au bout du voyage.

Nos chemins, eux aussi,
conduisent à la gloire.
Nous ne le voyons pas,
mais Marie nous le dit
par son Assomption.

Toi, Notre-Dame,
consolide en nos coeurs
la foi et l’espérance
et remplis-nous de cet amour
qui vaincra toute mort
le jour de notre propre assomption.

CHOUPINETTE CONNAIS-TU L’HISTOIRE DE L’ASSOMPTION…?

Consécration de la France à Marie en 1638. Vœu de Louis XIII et fête de l’Assomption.

Lors ce qu’il eu la certitude d’avoir un enfant (Louis XIV né en 1638) après 22 ans de mariage, Louis XIII en reconnaissance fit la consécration de la France à Marie.
C’est à Toulouse que ce voeux a été fait, dans la chapelle des pénitents bleus.
Il déclare, le 10 février 1638, qu’il prend la très sainte vierge comme protectrice et patronne du Royaume de France. 

Il demande que tous les ans, le jour de la fête de l’Assomption, on fasse, dans toutes les églises, commémoraison de la consécration de la France à Marie à la Grande Messe et qu’après les vêpres on fasse une procession solennelle. 

Le 15 août fête nationale en France

Le 15 août fut longtemps le jour de la fête nationale en France et le demeurera jusqu’à la fin de l’empire, mais il faut dire que c’était le jour anniversaire de la naissance de l’Empereur Napoléon Ier.
Celui-ci, qui est né le 15 août 1769, a fait du 15 août la Saint Napoléon qui redeviendra la fête de l’Assomption à la Restauration.
L’histoire de la fête nationale en France a une période un peu  complexe. Le 14 juillet est fête nationale depuis 1880.


1992

Share Button

Saint Guinefort : Un saint officieux qui n’est pas humain..?

Portrait de Antoinette Metayer, vers 1759 George van der MijnBLOG NOTE
DE MAMY TOUTOU

MAMY TOUTOU est une invitée de l’été…
La Chouette doit avoir un faible pour les toutous ….
ou pour elle…!!!

Nous attendons de savoir si elle va se percher sur son épaule…

– Un amour d’été.. Les maris sont ouverts…
Je te paris qu’on dit
« les paris » sont ouverts..!!

– j’ai jamais été moi à PARIS..  SNIFF


Saint-Guinefort chien Lévrier

Saint Guinefort est un saint particulier :
il s’agit d’un chien.
Il a été canonisé officieusement par des paysans au XIIIe siècle, et son culte perdura jusqu’au XXe siècle, les paysans venant de partout le célébrer, malgré l’interdiction de l’Église.
Il aurait sauvé le bébé de son maître d’un serpent qui s’était introduit dans le berceau.
On lui accordait des pouvoirs de guérison aux enfants.

En sauvant le nourrisson, le combat fut si violent que du sang se répandit partout. Le cadavre du serpent était dissimulé dans les décombres du combat, et le seigneur crut que son chien avait attaqué et blessé gravement son fils. Lorsqu’il comprit son erreur, fou de remords, il accorda des funérailles en grande pompe pour son chien.


– En Bref c’est un Pépin :  Ce Lévrier Guinefort n’a pas vu sa fidélité récompensé en sauvant la vie du bébé de son maître (le chevalier de Villars).

Saint-Guinefort chien Lévrier

Je vais vous conter l’histoire d’un Saint très spécial Guinefort patron des chiens Lévriers.
C’est une histoire qui est basée sur des faits réels d’où sa force d’avoir été aussi ancrée dans le cœur des gens.
Elle se passa dans le château du Seigneur chevallier de Villars  à Chalaronne  dans l’ Ain  en France, dans la région des Dombes et Rhone –Alpes en 1250.

Le bébé du chevalier de Villars dormait doucement dans sa chambre.
Au pied du berceau le chien de la demeure un superbe Lévrier répondant au nom de Guinefort veillait sur le repos de ce dernier.
Lorsque surgit un gros serpent qui se faufila dans le berceau de l’enfant menaçant sa vie. Guineford n’écoutant que son courage de chien fidèle se jeta sur  le serpent et après une lutte acharnée tua ce dernier.
Dans cette bagarre le chien et le berceau fut souillé du sang des 2 animaux.

La nourrice entendant du bruit accourue dans la chambre du bébé et vit le berceau et les babines du chien qui étaient  rougies de sang.
Croyant que l’enfant était mort elle hurla en appelant le Seigneur des lieux, qui arriva à grande hâte. Ce dernier croyant son bébé mort et sans doute dévoré dégaina sur le champ son épée et tua ainsi précipitamment son fidèle compagnon Guinefort .

Quelques instant plus tard découvrant il découvrit sa méprise le chien avait sauvé son jeune maître de la morsure du serpent qui gisait là sur le côté du berceau.
Le chevalier alors fut pris de remords et enterra son chien innocent près du château où il planta quelques arbres près du tombeau pour y venir se recueillir .

Commença alors un véritable culte pour ce chien martyr innocent

Les gens du pays eurent vent de la conduite exemplaire de Guinefort et de sa mort injuste ; ils commencèrent à l’honorer comme un martyr, à venir sur sa tombe lui présentant leurs enfants malades afin qu’il les guérisse.
Les paysans  surtout des mères, venaient de partout en pèlerinage près du tombeau du chien  porter un lange, un vêtement de bébé, un petit chausson en guise d’ex-vot, parfois mêmes des enfants malades pour obtenir ses faveurs de guérisons.

 


Quelques siècles passèrent et vers le
XIII ème siècle apparut alors un Dominicain du nom d’Etienne de Bourbon grand inquisiteur à l’époque.

Il fit une enquête et raconta toute cette histoire qu’ il jugea superstitieuse et il s’appliqua à extirper définitivement ce culte et porta écrit de ceci afin que personne ne vint prier et faire un pèlerinage sur le tombeau de Guinefort.

« Nous Etienne de Bourbon avons fait exhumer le chien mort et couper le bois sacré, et nous avons fait brûler  celui-ci avec les ossements du chien. Et j’ai fait prendre par les seigneurs de la terre un édit prévoyant la saisie et le rachat des biens de ceux qui afflueraient désormais en ce lieu pour une telle raison »

250px-Saint_Guinefort.jpgMais cette vénération transcenda les siècles et on retrouva des traces encore de ce culte envers ce  St lévrier dans les année 1930, malgré la Condamnation par  l’Eglise catholique.

Aujourd’hui, on ne retrouve comme lieu de culte ni  plaque, ni de statue,  juste une petite forêt du nom « Bois de Saint Guignefort » sur la départementale D7 de Châtillon-sur-Chalaronne ( 01 ) à Marlieux. A environ 2 kms  après la sortie Châtillon.

L’histoire est restée vivante dans le patrimoine culturel  de la ville de Chalaronne.

Ce culte a persisté jusqu’au début du XXème siècle malgré les interdictions répétées de l’Eglise de vénérer un chien.

Dans toute l’Europe, on retrouve des cultes similaires au Moyen-age mais peu d’entre eux ont perduré jusqu’à notre époque.

Les historiens se partagent entre ceux qui voient dans la religion populaire « une forme dégradée, “vulgarisée” voire pervertie de la religion savante et orthodoxe des clercs » et ceux qui pensent qu’elle a une « logique » propre qu’il convient de respecter….!

Anti-parasites

SOURCES :
http://secouchermoinsbete.fr/random

Portrait de Antoinette Metayer, vers 1759 George van der MijnMAMY TOUTOU

C’est promis minette la prochaine fois on raconte une histoire de chat
– Ou de chatte poilue..!

chouette-prof– La Chouette recrute rédactrice pigiste pour raconter
une histoire de chatte.. PAS SÉRIEUX S’ABSTENIR

– Une pigiste ce doit être quelqu’un comme moi…
Qui pige tout .. tout de suite..!!!

Share Button